Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Laser Mégajoule : pour un jumelage Bordeaux-Hiroshima

mercredi 4 août 2004 - Contacter l'auteur

La France construit actuellement au Barp, tout près de Bordeaux, le Laser Mégajoule. Cette installation unique au monde* doit permettre la simulation des essais atomiques français** et la mise au point d’une nouvelle génération de bombes atomiques.

Les bordelais peuvent légitimement être fiers car, grâce au Laser Mégajoule, leur ville va devenir la capitale mondiale de la guerre nucléaire. Il serait tout à fait justifié de valoriser cette performance, par exemple en proposant un jumelage entre les villes de Bordeaux et d’Hiroshima.

Des survivants du bombardement du 6 août 1945 pourraient, après décontamination, être invités à visiter le Laser Mégajoule et être faits citoyens d’honneur de Bordeaux.

Il convient de rappeler que la mise au point et l’éventuelle utilisation de bombes atomiques sont des garanties pour assurer la Paix, comme l’ont prouvé les USA en 1945 à Hiroshima et Nagasaki.

Si un conflit nucléaire se déclarait dans une quinzaine d’années, Bordeaux pourrait avoir dans l’Histoire la même importance que Hiroshima et Nagasaki, à une différence près : ce ne serait pas en tant que « ville martyr » mais comme « ville bourreau ». Il faudra s’en contenter.

Alain Juppé, député-maire de Bordeaux
Alain Rousset, président de la Région Aquitaine

* le NIF américain, lui aussi en construction, comportera moins de faisceaux lasers que le Mégajoule.

** auparavant réalisés en Algérie puis dans le Pacifique pour assurer le développement économique de ces contrées.

Mots clés : Guerres-Conflits / Nucléaire / Stéphane Lhomme /
Derniers articles sur Bellaciao :