Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Les altermondialistes renoncent à présenter des listes

dimanche 30 mai 2004 - Contacter l'auteur - 2 coms

Le manque d’argent et "le tir de barrage" des partis de gauche sont invoqués.
Les "100 % altermondialistes" rengainent leurs listes. Un mois après avoir
annoncé leur volonté de se présenter aux élections européennes, les
promoteurs de cette initiative - parmi lesquels figuraient plusieurs
responsables d’Attac - ont indiqué, jeudi 27 mai à Paris, qu’ils jetaient
l’éponge.

La faute à qui ? D’abord au manque d’argent. Les "100 % alter" n’ont
récolté que "plusieurs dizaines de milliers d’euros, par souscription, a
déploré M. Le Glatin, porte-parole des "100 % alter" et président
d’Attac-Culture. Cela permettait de tirer des bulletins de vote, les
professions de foi, mais pas les affiches".

Pour Christophe Ventura, un jeune permanent d’Attac en disponibilité de
l’association depuis l’annonce des listes ce retrait s’explique aussi par
"le black-out sur les enjeux européens et sur le contenu du traité
constitutionnel" dont la dénonciation était pourtant la raison d’être de
ce projet de listes. Selon lui, ce silence "organisé par le gouvernement"
s’opère avec "la complicité de fait des principaux partis de gouvernement
de la gauche plurielle".

"ÉLECTROCHOC UTILE"

M. Ventura a ensuite invoqué "le tir de barrage contre les listes "100 %"
provenant de l’extrême gauche, du PC, des Verts et du PS", qui, a-t-il
estimé, ont agi "par réaction de propriétaires". Enfin, il a mis en cause
"le comportement malheureusement classique de la plupart des médias" qui,
selon lui, "ont occulté le fond pour se consacrer à l’anecdote" en
attribuant "des colonnes entières au débat que ces listes provoquaient
chez certains membres d’Attac". Avant de déplorer "le trouble inutile"
ainsi provoqué au sein d’Attac.

En revanche, aucune mention n’a été faite de la résolution adoptée, le 15
mai, à l’unanimité par le conseil d’administration d’Attac, qui avait jugé
que la situation créée par les listes "100 % alter" était "dommageable"
pour l’identité de l’association.

Pour autant, les "100 % alter" estiment avoir provoqué "un électrochoc
utile", en brisant "le tabou" du "débouché politique" du mouvement
altermondialiste. "Nous avons fait gagner à ce débat un à deux ans", a
ainsi affirmé M. Ventura. "Le mouvement altermondialiste n’est pas
condamné à s’en remettre aux partis existants", a indiqué M. Le Glatin.
Les "100 % alter", qui se maintiennent en association, ont prévu
d’intervenir sur la question du référendum sur le projet de Constitution
européenne, en organisant un rassemblement après le scrutin du 13 juin.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-366760,0.html

Mots clés : Caroline Monnot / Elections-EluEs / Europe / Mouvement /

Messages

  • Visiblement les militant-e-s d’ATTAC n’ont pas apprécié non plus d’être
    informé-e-s par voie de presse.

    C’est de plus en plus dur
    d’instrumentaliser et manipuler les militant-e-s.

    Que faire ?

  • Il est impensable de ne se consacrer qu’a la critique même militante

    il me semble impératif d’en passer par les élections et le pouvoir, ne serait ce que pour confronter nos idées a la réalité et en prouver le bien-fondé

    si nous ne passons pas par là, il me semble que tout cela va se diluer dans des luttes de pouvoir interne et fratricides

    la prise des pouvoirs par les urnes est une réalités incontournable pour le moment, les gens ne sont pas prêt a accepter d’autres modes de définition des résponsabilités
    a nous d’y envoyer les plus competents (mais en savoir faire, pas des bateleurs électoraux)

    mais ce n’est que mon humble avis

    merci de m’avoir lu
    jean marie

Derniers articles sur Bellaciao :