Accueil > Les réactions face à la grêve de la faim de trois ouvriers grecs de Saint (...)

Les réactions face à la grêve de la faim de trois ouvriers grecs de Saint Nazaire

Publie le samedi 29 mars 2008 par Open-Publishing

de Eric

Ce jeudi, à 18h30, nous étions a peu près une cinquantaine (cgt et collectif de soutien) au pied du MSC poesia , pour l’inauguration officielle, banderole déployée ’ BON APPETIT MESSIEURS LES AFFAMEURS, NON AU TRAVAIL FORCE" détour pour éviter de passer devant la banderole pour certains, regard géné, pour la plupart des invités aux festivités....

le suivi DE PRESSE au 28 mars local ET REGIONAL montre un durcissement de la partie patronale ;

Cette greve a été décidée par trois ouvriers grecs arrivés d’oct à dec 07 licenciés oralement le 11 fevrier de la sous traitance des chantiers navals.Pour le paiement de leur du soit 8000 € selon la cgt. Qui tient compte des amplitudes horaires, 2600 selon le sous traitant Elbe.

Premier temps : le donneur d’ordre aker yards se refuse à condamner les pratiques de son sous traitant de Breme ; Il brandit des lettres de licenciement retro datees du 17 mars. [ les contrats de travail que n’ont jamais eu les 3 sont présentés à la presse aussi le 17 mars]

Il fait état de sa conduite vertueuse de donneur d’ordres via des audits internes n’ayant concerné à ce jour qu’une minorité de ses sous traitants.(Presse Océan 26/3)

Second temps : le 21 mars une réunion des parties patronales et syndicales en présence de Direction du Travail sous prefet et inspection du travail propose au sous traitant une transaction (!) à 5000€ ; Aux dires de la presse c’est ce dernier qui la refuse ; le WE de paques se passe.

Troiseme temps (Ouest France du 28/3) pour la premiere fois ici le sous traitant fait parler et meme "manifester" ses employés : en substance : on est bien nourri bien payé et ces trois paresseux risquent de nous faire perdre ce marché.(35 sur la photos dont des proches de la direction pour un effectif ELBE de 60)

Toile de fond : d’apres la Direction départementale du Travail,(presse Ocean du 27/3/8) sous un mois de contrat DANS LES SERVICES c’est la reglementation du pays d’origine qui s’applique (BOLKESTEIN PURE ) ; Passé un mois c’est la CONVENTION COLLECTIVE pour le temps de travail, la qualification ; mais la période d’essai et modalités de rupture de contrat relevent du droit du pays d’origine ; LA CES, LA CSI, IG METALL et la CGT grecque ont apporté leur plein soutien ;

Dans ce contexte, Alors que l’avocat du sous traitant et également la Direction d’AKER clament leur souhait que l’affaire soit portée aux prudhommes, Une Motion a également été posée par les representations municipales PS (majoritaire), MODEM, UMP, VERTS, LABEL GAUCHE (27/3/8) reprenant le souhait du sous prefet : cette motion appelle les interessés à porter l’affaire devant les prudhommes avant le premier avril.

Au quinzieme jour, Boris, Léonidas et Niko ont transmis par courrier les demandes concernant leur dû à leur employeur et poursuivent leur greve de la faim soutenus par le collectif de soutien.