Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Libérez Salah Hamouri ! (appel Union Juive Française pour la Paix)

mercredi 11 novembre 2009 - Contacter l'auteur - 2 coms

Liberté pour Salah Hamouri !

Halte à l’instrumentalisation de l’antisémitisme pour intimider les soutiens aux droits du peuple palestinien !

François Cluzet, en mettant sa notoriété de comédien au service d’une cause juste étouffée politiquement et dans les media français, a agi en citoyen responsable et en intellectuel digne de ce nom. Il a dénoncé à la télévision, le scandale de la condamnation et de l’emprisonnement d’un citoyen franco-palestinien par un tribunal israélien illégal au regard du droit international puisque siégeant dans les territoires illégalement occupés. Et surtout il a dénoncé le silence des media, et l’abandon des politiques français.

http://www.dailymotion.com/video/xb30qi_francois-cluzet-parle-de-salah-ham_news.

Salah Hamouri, citoyen français, de père palestinien et de mère française, a été lourdement condamné à 7 ans de prison pour un délit qu’il n’a pas commis.
Connu comme sympathisant du FPLP (organisation de gauche, progressiste et laïque) il a été arrêté pour être passé en voiture devant la maison du rabbin d’extrême-droite Ovadia Yossef, auteur de nombreuses déclarations sexistes et racistes. Jamais l’accusation n’a pu apporter d’autres preuves que celle-là !

Conformément à une loi israélienne, Salah Hamouri été obligé, pour diminuer sa peine, de déclarer qu’il était coupable, alors qu’il est innocent.
Le Président de la République a déclaré à plusieurs reprises qu’il irait chercher lui-même tout Français injustement détenu partout dans le monde. Informé de cette situation , il n’est pas allé chercher Salah Hamouri ! Il s’est contenté d’intervenir très mollement auprès du gouvernement israélien et a refusé de recevoir Denise Hamouri, la mère de Salah.
La mairie de Paris qui affiche régulièrement les photos des Français pris en otages ou capturés à l’étranger, n’affiche pas le portrait de Salah Hamouri : citoyen français victime d’un simulacre de justice, dans un Etat qui viole régulièrement le droit international.
Suite à l’intervention télévisée de François Cluzet, un prétendu Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), http://www.sosantisemitisme.org/communique.asp?ID=302 , dirigé par Sammy Gozlan, et lié au CRIF, a saisi le CSA et la chaîne de télévision. Il a osé traiter Salah Hamouri de « terroriste », et, s’inspirant probablement du programme du F- Haine, qui prévoit ce genre de mesures, demande que Salah Hamouri soit déchu de sa nationalité française.

L’Union juive française pour la paix :
- Exige que le gouvernement français intervienne fortement et clairement pour la libération immédiate de Salah Hamouri, et cesse de pratiquer le « deux poids deux mesures » caractéristique de sa politique au Proche-Orient, jusque dans le choix des citoyens français qu’il soutient.
- Rappelle que la parole de François Cluzet doit être respectée, entendue et soutenue comme celle d’un juste, dans un contexte ou la calomnie et la diffamation tentent de dénigrer et de salir tous ceux qui, au nom du droit international, combattent la politique criminelle de l’Etat d’Israël à l’égard du peuple palestinien, en assimilant toute action toute question et toute parole de soutien à un prétendu « antisémitisme ».
- Poursuivra quant à elle, avec toutes les organisations du mouvement de solidarité avec le peuple palestinien, son combat pour la justice et la paix, au Proche-Orient comme ici.

Bureau National de l’UJFP le 10-11-09


A propos de l’intervention de François Cluzet, sur Salah Hamouri, et des réactions du BNVCA

L’Union juive française pour la paix remercie François Cluzet d’avoir usé de sa notoriété de comédien pour dénoncer, en direct à la télévision, le scandale de la condamnation et de l’emprisonnement d’un Français par un tribunal israélien, ayant siégé illégalement dans les territoires occupés.

http://www.dailymotion.com/video/xb30qi_francois-cluzet-parle-de-salah-ham_news

Salah Hamouri, citoyen français, de père palestinien et de mère française, a été lourdement condamné à 7 ans de prison pour un délit qu’il n’a pas commis.

Connu comme sympathisant du FPLP, il n’a fait que passer devant la maison du rabbin d’extrême-droite Ovadia Yossef *, mais a été accusé sans autre élément d’avoir voulu le tuer.

Voir tous les éléments sur cette affaire sur le site du Comité national pour sa libération :
· Conformément à une loi israélienne, Salah Hamouri a choisi, pour diminuer sa peine, de déclarer qu’il était coupable, alors qu’il est innocent - comme le font dans des circonstances analogues la plupart des 11 000 Palestiniens prisonniers.
· Le Président de la République, au courant de cette situation, contrairement à Jean-François Copé et au journaliste de la 2, Laurent Delahousse, avait déclaré qu’il irait chercher lui-même tout Français injustement détenu partout dans le monde. Il s’est contenté d’intervenir très mollement auprès du gouvernement israélien, mais a refusé de recevoir Denise Hamouri, la maman de Salah.
· Suite à l’intervention télévisée de François Cluzet, un prétendu
Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme
dirigé par Sammy Gozlan, et lié au CRIF, a saisi le CSA et la chaîne de télévision. Il a osé traiter Salah Hamouri de « terroriste », et, s’inspirant probablement du programme du F- Haine, qui prévoit ce genre de mesures, demande la dénaturalisation de Salah Hamouri !

L’Union juive française pour la paix exige
- La libération immédiate de Salah Hamouri
- Que cessent les provocations des organisations pro-israéliennes, juives ou non-juives, le BNVCA, comme les autres, contre tous ceux qui, au nom du droit international, combattent la politique criminelle de l’Etat d’Israël à l’égard du peuple palestinien, en assimilant ces actions à un prétendu « antisémitisme ».

L’UJFP poursuivra, quant à elle, avec toutes les organisations du mouvement de solidarité avec le peuple palestinien, son combat pour la justice et la paix, au Proche-Orient comme ici.

Elle appelle à manifester à Paris contre la provocation de la visite de M. Netanyahou, invité par M. Sarkozy en ami, alors même qu’il refuse d’appliquer le droit international et poursuit sa politique de colonisation et d’épuration ethnique.

Venez nombreux manifester contre ce nouveau scandale de la collaboration française avec la politique criminelle du gouvernement israélien.

Mercredi 11 novembre 2009, à 17h30,
Métro George V. Champs Elysées, Paris.

--------------------------------
*Note sur le rabbin Ovadia Yossef :

En 2001, lors du prêche de Pessah, Ovadia Yossef a déclaré :
« Il faut anéantir les Arabes. Il ne faut pas avoir pitié d’eux, il faut leur tirer dessus avec des super-missiles, les anéantir, ces méchants, ces maudits. »
Ce sont ces propos d’Ovadia et ceux du BNVCA qui incitent certains, hélas, à l’antisémitisme…

Mots clés : Prison / Proche & Moyen Orient /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :