Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Liberté d’Expression, oui, méééh.... :

samedi 22 septembre 2012 , par Menouar ben Yahya - Contacter l'auteur

Liberté d’Expression oui, méééh…. :

Lorsqu’il y a eut les caricatures de Mahomet, le MRAP et son président se sont fourvoyés en soutenant la plainte contre Charlie Hedo, à l’époque on entendait le même refrain que l’on entend aujourd’hui : « Ce n’est pas de la liberté d’expression, c’est de l’insulte ». Si on se place d’un point de vu Musulman dans un pays musulman, ce n’est pas faux car le blasphème et l’insulte se confondent mais en aucun cas ça ne saurait prévaloir dans un pays comme la France ou le blasphème n’existe pas.
Et pour arriver à retirer cette toute puissance du religieux qui avait fait du blasphème une arme efficace qui servait surtout à la maintenir au pouvoir, beaucoup de sang a été versé ! La satyre, la dérision on fait descendre de leur pied d’Estal les religieux et tous les détenteurs du pouvoir, cet héritage fait la spécificité du pays, elle a fait qu’il est devenu un phare pour le monde. Alors lorsqu’à travers l’actualité, l’on voit poindre les mêmes symptômes qu’autrefois qui voudrait remettre en cause cette spécificité, il y a une réaction épidermique de la France qui dit une peu trivialement : « C’est bon on a déjà donné ».
Donc qu’un journal satyrique comme « Charlie Hebdo » qui il faut le savoir, est surtout poursuivi par les plaintes d’organismes catholiques, tape aussi sur les Musulmans rien de plus normal, il est dans sa fonction même si pour moi, il est dommage que la direction de ce journal a fait fi de cette liberté d’expression en renvoyant Sinet du journal en lui collant l’étiquette d’infâme antisémite. Mais bon, grâce à l’actualité, « Charlie » redore son blason, à moindre frais et se fait un coup de pub inespéré. Il y a de l’opportunisme mais qu’importe, il fallait le faire, ce journal doit profiter de cet acquis historique de la France. Il peut toute les semaines récidiver, les Musulmans de France doivent s’y faire ! En France le blasphéme n’existe pas, parodier, tourner en dérision toutes les religions est saint pour les rouages qui font tourner la démocratie. Si par malheur une ambassade était attaquée, s’il y avait des morts, il faudra montrer du doigt les assassins et en aucun cas le journal, sous prétexte qu’il aurait provoqué. Ceux qui disent que ce n’était vraiment pas le moment et que le journal l’a cherché, se trompent aussi, à ce compte là, ce n’est jamais le moment et il n’y a rien de pire que l’auto censure.

Sur cet aspect rien à dire, pas de problème ! Non ce qui me cause vraiment souci, c’est que ce film « L’innocence des Musulmans » a été produit par des intégristes religieux qui avaient la haine, dans le but de provoquer d’autres haineux, et ça marche ! Comme quoi il ne faut jamais désespérer de la bêtise humaine. Si le film avait été une parodie genre « la vie de Bryan » fait par un producteur arabe athée , je n’aurais pas donné cher de sa peau non plus mais au moins là c’eut été de la liberté d’expression dont on a pas honte de défendre car elle correspond à des valeurs qui sont l’ossature des républiques. Mais avec ce film : « L’innocence des Musulmans » je suis mal à l’aise à cause de ceux qui l’on produit et la manière dont il a été produit, il y a manipulation dés le début car les acteurs ont été roulés dans la farine, dés le début il y a le mensonge, la manipulation et l’instrumentalisation. Les acteurs n’étaient pas des acteurs mais des outils qui seraient utilisés à une fin dont ils n’avaient aucune idée, une déclaration de guerre ou tout au moins il servirait à exacerbée des tensions dans des pays musulmans en guerre.
La haine qui a motivée les producteurs du film, touche à son but, et maintenant ce sont deux extrémismes qui mènent la danse, ce sont ces deux extrémismes qui nous sommes de choisir notre camp, avec eux ou contre eux, toutes tendances confondus. Le laïque, le libre penseur... se retrouveraient s’il devait manifester avec des cathos intégristes, les pires racistes...des gens qui en sommes sont à mille lieux de sa sensibilité, il en est de même pour le musulman croyant ou seulement de culture musulmane, il est coincé, refusant lui aussi de tomber dans ce manichéisme et ça se complique lorsque ces pays musulmans sont en guerre car il y a une instrumentalisation pour « revivifier » la guerre contre l’occupant mais que ce soit ici ou la bas, les grands gagnant de ces « discordes », ce sont surtout les religieux et ceux qui disent en terme à peine « voilé », l’identité chrétienne menacée, l’identité musulmane menacée.
Cette promiscuité avec ces intégrismes me dérange ! Lorsque l’on veut me manipuler et tout ramener à la liberté d’expression comme si celle ci était vraiment menacée, j’ai l’impression d’entendre le même discours de ceux qui pensent que les anciennes puissances coloniales sont en Irak, Lybie, Afghanistan, Pakistan…pour la démocratie et les droits de l’Homme, non dans cette histoire la liberté d’expression nous enfume plus qu’autre chose, on sent bien qu’il y a quelque chose d’autre qui se joue. Alors j’essai de ne pas me laisser entrainer par la vague qui voudrait partager le monde en deux, l’axe du bien et celui du mal. Alors liberté d’expression, oui, la défendre à tous prix si elle était menacée oui, mais suivre un troupeau bêlant qui se donne bonne conscience en croyant défendre la liberté d’expression, non !

Mots clés : Démocratie / Religions-Croyances /
Derniers articles sur Bellaciao :