Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

MAM, POM, DAD, MUM et Antoine Pinay

jeudi 17 février 2011 - Contacter l'auteur - 2 coms

Intéressons-nous à des profiteurs du système. Pas les pires, mais pas les moins exposés. L’envoyage en l’air des parents de MAM m’a rappelé l’Antoine Pinay des années soixante-dix (1970, bien sûr).
MAM a 65 ans. Ses parents en ont 94 et 92. Increvables ! À cet âge, ils en sont encore à faire des affaires, ramasser du pognon avec leur bec et leurs ongles (je préfère “ pognon ” à “ thune ”, pas parce que je suis un vaillant sexa mais parce que ce mot vient d’empoigner). On comprend que ces gens soient contre la retraite à 60 ans... Mais quelle santé ! Et puis on ne peut qu’admirer des nonas avec des projets plein la tête.

Ces deux vaillants m’ont donc rappelé Antoine Pinay. Né en 1891, mort en 1994, le “ Sage de Saint-Chamond ”, comme disaient ses groupies, fut, une quarantaine d’années durant, un des piliers de la droite de droite française. Il ne devint pas Président de la République pour une raison que je connais mais que je ne peux exposer ici. Je viens d’être censuré par nouvelobs.com ( http://blogbernardgensane.blogs.nouvelobs.com/ ). Je me calme quelque temps. Mais je répondrai à ceux qui voudront bien m’écrire à titre privé.
Vers 1975 (notre homme avait donc 85 ans), j’ai connu un membre de sa famille : un vilain mouton noir de gauche. De temps en temps, cette personne me racontait son grand-père. J’eus, grâce à elle, le grand plaisir de vivre en direct l’affaire des « avions renifleurs » (selon la trouvaille du Canard Enchaîné).

Deux types louches, un agriculteur italien et un ingénieur vaguement aristo, sont à l’origine d’un des grands scandales du giscardisme déclinant (avec l’affaire des carats centre-africains et l’assassinat de Boulin). Ces deux types rencontrent un jour un avocat proche du contre-espionnage français et de la frange dure de l’Église catholique. Ils s’entendent tout d’abord pour financer des opérations de déstabilisation de l’autre côté du Rideau de fer. Ils entrent en contact avec Pinay et un grand banquier suisse : pour magouiller de la sorte, il faut des relations politiques (même un peu rances) et du … pognon.

C’est aussi l’époque du choc pétrolier (le prix de l’or noir a été multiplié par six). On vend aux Français l’espoir qu’ils vont terrasser cette difficulté inattendue : « En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ». Justement, toutes ces croûtes de droite et d’extrême-droite dégottent et vendent un nouveau concept scientifique : un appareil miraculeux, placé dans le nez d’un avion, capable de détecter des nappes phréatiques, mais aussi du pétrole. Les autorités pétrolières françaises (Elf était une entreprise nationale) et Giscard donnèrent leur accord à des recherches, donc à des dépenses. Le “ Sage de Saint-Chamond ” était dans le coup. C’était sérieux.

Le contribuable français perdit 1 milliard de francs de l’époque. Certes beaucoup moins qu’avec les emprunts Pinay et Giscard réunis, ces emprunts qui, après une amnistie fiscale, permirent à la bourgeoisie rentière française d’échapper à l’impôt sur les successions.

Je passe sur les suites très obscures (quoique passionnantes) de cette affaire bien française pour revenir au brave Monsieur Pinay. Avec son parent, nous l’imaginions, excité comme un collégien, recevant chez lui des hommes d’affaires douteux, apportant sa caution et, pourquoi pas, quelque argent, à un projet aussi enfantin que foireux. Bref, se lançant dans une antépénultième magouille.

Et les parents de MAM, dans tout cela ? Comme ont dit à Tunis : « kif-kif pareil au même ». À deux pas de la tombe, on se rend, pour une petite affaire de 300000 euros, chez un dictateur corrompu en compagnie de fifille et (presque) gendre ministres. La droite française dure, jusqu’à son dernier souffle. Le père de MAM, Bernard Marie, fut fait grand officier de la Légion d’honneur par Chirac. Pour avoir été arbitre de rugby ?

PS : ceux qui m’aiment prendront le train et me retrouveront désormais ici :
http://bernard-gensane.over-blog.com/

Mots clés : Bernard Gensane / Gouvernements /

Messages

  • Le plus rigolo, c’est que SUD-OUEST en avait parlé dès le début de l’affaire, sans que personne ne le relève. Le vieux Marie achète un bien immobilier pour ses vieux jours, à 92 ans. La République a tout perdu, même sa réputation ,dépecée par des vautours aussi horribles que les gueules dépeintes par les gravures de Daumier... Le bling bling et le people accompagnent la curée, comme signe de la modernité.

  • etant de st chamond je suis heureux de savoir que je suis pas le seul de douter de la sagesse antoine pinay car je vous invite d aller voir les archives de st chamond et vous verez qu ils n etai pas du coté des resistant si vous voyez se que je veut dire

Derniers articles sur Bellaciao :