Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Malek Boutih , les chevilles qui enflent...

dimanche 21 décembre 2008

Le socialiste Malek Boutih - il est membre du bureau national -, ancien président de SOS Racisme, a fait part de son intérêt pour la présidence de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde), dans un entretien au Journal du Dimanche.

M. Boutih, qui a récemment été contacté pour entrer au gouvernement, au poste occupé par Yazid Sabeg, souligne qu’il n’a pas refusé "par idéologie" mais réaffirme qu’il n’entend pas quitter le Parti socialiste dont il dit avoir "l’ambition de devenir un des principaux dirigeants". Interrogé sur des rumeurs assurant qu’il aurait "demandé la présidence de la Halde au président" Nicolas Sarkozy, M. Boutih, membre du bureau national du PS, répond : "ça m’intéresse et je l’ai fait savoir. Le président veut des nominations à des postes importants. Je le prends au mot".

La Halde, dont le président est nommé par le chef de l’Etat, est actuellement présidée par Louis Schweitzer [qui est aussi président du conseil de surveillance du Monde], désigné en mars 2005 pour un mandat de cinq ans. M. Boutih, fils d’immigrés algériens, avait qualifié mercredi de "grand discours" l’intervention de M. Sarkozy sur la diversité, alimentant les spéculations sur son avenir.

Au fait , quel âge a-t-il ?

Un jour , un journaliste interviewant Fadela Amara , peu après sa nomination comme ministre lui demanda"Qu’est-ce qui va changer pour vous après cette nomination ?" - Elle répondit :" Le type de travail , le salaire et ma retraite"

Alors malek, je serai tenter de vous poser la même question

Messages

  • Ces « musulmans » islamophobes

    http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=1118

    Extrait de l’article :

    Les musulmans islamophobes ne se recrutent pas seulement dans les milieux d’extrême droite mais aussi dans les milieux de gauche comme le cas Malek Boutih ex président de SOS Racisme et membre du Conseil National du Parti Socialiste.

    Ce dernier qui s’exprime en « fils d’ouvrier, né en banlieue, militant associatif qui croit en la politique et en la gauche » tient un langage sécuritaire très dur envers sa population d’origine « Les barbares des cités, il n’y a plus à tergiverser, il faut leur rentrer dedans, taper fort, les vaincre, reprendre le contrôle des territoires qui leur ont été abandonnés par des élus en mal de tranquillité. Et vite ! [...] se laisser indéfiniment intimider par cinq mille gangsters qui terrorisent les quartiers, violent les filles en tournantes, cament leurs petits frères jusqu’à l’os, s’équipent en armes de guerre et tiennent chambres de torture dans les caves, non ! ».

    Méprisant les sans-papiers « Une cause dépassée que certains soutiennent en recourant au terrorisme intellectuel. »

    Stigmatisant les musulmans en les soupçonnant systématiquement d’intégrisme « ces types sont encore plus dangereux que les caïds. Sous prétexte de faire du soutien scolaire, ils quadrillent pour imposer le voile et leurs normes. Faut pas me la faire, à moi : le Coran, pour eux, ça sert à justifier des positions fascistes. Il faut les combattre, pas les adouber. »

    On voit ainsi se profiler un discours qui emprunte largement la rhétorique Lepéniste.

    Boutih n’hésite pas à jeter le discrédit sur ceux qui défendent les droits des Palestiniens en les taxant d’antisémitisme et refuse de participer aux manifestations en faveur des Palestiniens. Il soutient l’intervention américaine en Afghanistan et préfère défiler pour dénoncer uniquement l’antisémitisme aux côtés de ses potes de l’Union des étudiants juifs de France, de la LICRA et du CRIF ; pour lui, l’arabophobie et l’islamophobie sont des problèmes « superflus » et « imaginaires » et ne sont que « chantages ».

    A l’instar de Rachid Kaci, Malek Boutih a un mentor : le boxeur Julien Dray « Moi, à Tariq Ramadan, je lui mets mon poing dans la gueule ! » disait ce dernier. C’est ce pugiliste qui a formaté dans la machine SOS Racisme notre petit beur Malek Boutih pour en sortir un beur suave et servile.

  • Qu’il soit approché par Sarkozy n’a rien d’étonnant, et ce n’est pas la première tentative, et il finira bien par fondre

    L’important, c’est de comprendre pourquoi c’est parfaitement possible, après Fadela Amara, elle aussi "socialiste"

    - Une autre bonne raison de voter NON : Malek Le Pen ou Jean-Marie Boutih ?

    - Ni putes ni soumises...mais chipies ! et ... toujours du coté du beurre !

    Dray aussi....bling bling que Sarkozy, détourneur de fonds

    80% des socialistes, selon Gérard Filoche, sont à droite : il serait temps de s’en rendre compte

  • délégué à la direction du club des traîtres ?
    voilà un poste qui conviendrait à ce pauvre malek !
    je le vois bien à la tête des kouchner, amara, yade, et autres
    minables de goôoche se rendant à l’élysée rendre hommage au roi !

  • Le PS est un parti qui prend l’eau de tous les côtés, alors que les rats quittent le navire quoi de plus normal, on connaît les coups portés par le PS, à certaines associations (GreenPeace notamment) et les infiltrations de militants PS ou apparentés dans les bureaux exécutifs...pour récupérer 2, 3, ou 4 % de voix aux élections ils sont capables de tout (ils ne sont pas les seuls toutefois).

    Si le système est bonnet blanc, blanc bonnet, plus qu’hier...alors que sera demain ?

    On voit combien ces gens (pour la plupart) priviligient le mondialisme économique entraînant exaction sur exaction !
    Détournant l’économie pour leurs seuls profits, alors de gauche ou de droite ces gens là ne sont plus des gens publics mais bien des profiteurs qu’il faudra bien un jour arrêter si nous ne voulons pas que la société sombre à son tour.

    Mais ne nous y trompons pas !

    Tout est calculé, et la crise actuelle profite au système mis en place par ceux qui veulent coûte que coûte être de cette fameuse gouvernance mondiale...

  • - N’y-a-t-il rien de plus important ?
    - La Loi impose la SEPARATION des églises et de l’Etat .

    Malek Boutih a des origines "maghrébines" ce qui n’est pas synonyme de "musulman"ni même d’"arabe" (ethnie berbère à ne pas oublier).IL est FRANCAIS !
    - Il ne faut donc plus confondre les "Nationalités" avec les"Ethnies" et/ou les "religions" !