Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Mme Parisot est complice ! Pourquoi n’est-elle pas en prison préventive...?

mardi 4 mars 2008

Mme Parisot est complice ! Pourquoi n’est-elle pas en prison préventive avec DGS, De Calan, De Virville ?

de Gérard Filoche

Mme Parisot croit que la télé et les médias sont à ses ordres, elle intervient en plein journal de France 2, il y a 15 jours pour justifier la hausse de 40 % des salaires des patrons, et annoncer la saisine de la « commission d’éthique du Medef » (sic). Il y a une éthique au Medef ?
Laurence Parisot recommence samedi soir et dans le JDD pour tenter de se blanchir de ses complicités vis-à-vis de l’UIMM et de DGS, du « contrat » qui a été passé pour aider le « parrain » DGS à respecter « l’omerta ».

Pourquoi laisse-t-on ces chefs de bande qui trafiquent des millions d’euros d’argent, sale, illicite, parader ainsi dans les médias ? Pour moins que cela, pour les empêcher de se concerter, de faire disparaître les preuves, ils sont mis d’ordinaire en préventive, pourquoi n’est-ce pas le cas ? (le petit “trader” Kerviel est lui, en prison pour moins que cela)

Il y a deux justices, deux traitements selon qu’on est faible ou puissant ? D’autant qu’il vient d’être révélé qu’en plus des abus de confiance, de la destruction de preuves, l’UIMM et le MEDEF s’organisent à l’avance en secret, depuis début décembre, pour se prémunir des décisions éventuelles de justice.

La mise en scène de ses indignations par Mme Parisot ne vaut rien : elle a avoué, déjà, il y a cinq mois, que « beaucoup savaient inconsciemment » ce « secret de famille honteux » dont elle a reconnu qu’il l’avait « salie ». Elle savait. Elle a promis prétendument la « transparence » déjà, il y a cinq mois !

Elle mentait déjà, car les statuts du MEDEF (qui n’est pas un syndicat) et des fédérations territoriales, professionnelles et de ses unions prévoient depuis longtemps cette « transparence ». La page 20 des statuts du MEDEF prévoit des rapports financiers, des audits réguliers, et Mme Parisot est à la tête de cette organisation depuis trois ans.

Les 600 millions d’euros de la caisse noire UIMM-MEDEF sont collectés à partir d’une double cotisation des entreprises ! Des salariés MEDEF-UIMM reçoivent des salaires en liquide de M Gautier-Sauvagnac, président de l’UNEDIC au vu et au su de tout le monde. La secrétaire et le chauffeur de DGS ont reconnu des retraits en liquide en mallette de 26 à 32 kg.

Impossible pour Mme Parisot, et elle l’a reconnu, de ne pas savoir, de faire mine de s’indigner. Là, elle essaie de tromper l’opinion et les juges, pour s’exonérer de ses responsabilités, de sa complicité.

C’est le plus grand scandale de ce début de siècle : la caisse noire servait à corrompre, c’était une caisse secrète antigrève pour fausser la concurrence, c’est le cœur du patronat tout puissant de ce pays qui est concerné.

Messages

  • Bien sur qu’elle est complice.Mais elle est aussi le verrou de sureté qui permet de cacher la vérité.Qui a été "arrosé".Kerviel a la sg est présumé le seul fautif et rend service au patronat.Alors dans tout ce merdier capitaliste croit tu que le peuple aura droit a la vérité ?momo11

  • PARISOT est complètement affaiblie dans cette "sale histoire puante", car elle n’a pas réussi, lundi matin, à obtenir les mandats détenus par l’UIMM. La preuve vient d’être faite sous nos yeux, qu’elle n’est qu’un pantin dans un milieu salement macho et surtout mafieux. L’UIMM est donc un syndicat patronal mafieux, prêt à se débarasser de toute personne qui se mettrait en travers de sa route. Imaginez, il y a un tel os à ronger qui peut rapporter gros, qui rend tellement puissant, que quiconque s’y approche risque sa vie ! PARISOT n’est plus !

    A les voir, ils sont vraiment détestables. J’avoue que le "costume-cravate" est synonyme pour moi de mafieux, d’individu à ne pas fréquenter, parce qu’il fait tellement ce qu’il n’est pas ! Autrement dit, c’est rare que derrière un "costume-cravate" se cache quelqu’un de bien ! Des exemples, il y en a à la pelle dans les médias !

    Des petits patrons ont été surpris que leurs côtisations pour la formation de jeunes s’en aillent directement dans les caisses de l’UIMM, ou après contestation qu’il soit reversé à cet organisme les 3/4 de la côtisation.

    En fait, ces petits patrons-là commencent à se poser de sérieuses questions sur le fonctionnement du MEDEF et l’UIMM. Il est bien possible qu’avec ces scandales incroyables le nombre de leurs adhérents plonge sérieusement, l’argent est si cher ! Bien fait !!!