Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

POURQUOI IL N’EXISTE AUCUN PROBLEME ECONOMIQUE POUR PAYER LES RETRAITES ET AMELIORER LA PRISE EN COMPTE

mardi 2 octobre 2007 - Contacter l'auteur - 17 coms

LES RETRAITES .

La retraite qu’est ce que c’est : C’est le transfert de richesses de ceux qui produisent vers ceux qui ne produisent plus. Comme le dis FITOUSI on peut imaginer n’importe qu’elle ingénierie financière le principe de base restera toujours le même, c’est du simple bon sens.

Donc le niveaux des retraites dans un pays donné, dépendra, avant tout de la richesse produite par ce pays, que l’on mesure par le PIB, et bien sur du nombre de retraités. Par contre compte tenu des gains énormes de productivité durant ces dernières décennies, et de la croissance de ces gains dans celles qui viennent, le niveau des retraites sera de moins en moins dépendant du nombre d’actifs, thème favori de la propagande du MEDEF de la droite et de la social démocratie.

Le Produit Intérieur Brut ( PIB) Tous les chiffres cités sont des donnés INSEE.

En 2004 le PIB de la FRANCE était de 1600 milliars d’euros nous diront 16 Giga euros

Avec en taux moyen de croissance annuelle de 2,5% le PIB double en 23 ans.

Donc en 2027 le PIB de la France passera à 32 G. euro

En 2004 la part des retraites dans le PIB était de 12,5%, c’ets à dire que les retraite absorbaient :
16x 12 ,5 %= 2 G .euros
laissant au reste de la nation 14 G. euro à se partager

En 2027 le PIB de la France passera à 32 G. euro

Les projections économiques estiment la par des retraites à cette époque entre 16,5 et 18,5% du PIB.

Retenons la valeur haute : 18,5%. Donc en 2027 les retraites "consommerons"
32x 18,5% = 6 G. euros du PIB
Laissant au reste de la nation 26 G. euro à se partager.

ANNEES :
 
2004
PIB En GIGAEUROS : 16
PIB Pour RETRAITE : 2
PIB restant pour la nation : 14
 
2027
PIB En GIGAEUROS : 32
PIB Pour RETRAITE : 6
PIB restant pour la nation : 26
 
Un GIGA euros = 1000 milliards d’euros

Peu importe le nombre d’actifs qui produiront cette richesse.
En face de ces chiffres irrécusables ( et je ne suis pas le seul à avoir fait ce calcul) comment peut-on raconter que l’on ne pourra plus payer les retraites dans le futur, et que les prochains retraité doivent dés à présent cotiser à des systêmes de retraite capitaliste s’ils veulent avoir une retraite correcte.

C’est une escroqueries pure et simple.

Revenons au PIB. Chaque année l’augmentation de la richesse produite entraine l’augmentation de la masse monétaire, et il devraient en découler , logiquement, une augmentation des rémunérations de ceux qui la créent. Sur cette augmentation de rémunération une partie devraient être consacrée à la protection sociale en général, et le problème des retraites et de l’assurance maladie seraient ipso facto résolu.

C’est donc bien d’un point de vue macroéconomique, un seul et unique problème de répartition de la richesse créée qui conditionne le niveau , disons de la protection sociale en général. Et cette répartition est de plus en plus favorables aux dirigeants des grandes sociétés et à leur actionnaire.

Voici une révélation particulièrement édifiante sous la plume de Eric TREGUIER parue dans le magazine financier « CHALLANGE N° 88 de juillet 2007 »

« Jamais depuis qu’ils sont scrutés par CHALLENGE les 500 principaux détenteurs de capital « familial » de notre pays n’avaient vu leur fortune progresser aussi vite. En un an leur poids dans l’économie est passé de 200 à 250 milliards d’euros. Ces fortunes représentent désormais 15% du PIB, contre 6% il y a une décennie. Sur cette pèriode le patrimoine professionnel des 500 a triplé et a progressé six (6) fois plus vite que la richesse nationale »

On peut se livrer au calcul simple suivant :en 2006 des salaires représentaient environ 52 % du PIB .Ainsi ces 500 plus grosses fortunes accaparent à elles seules une masse de richesse équivalente à près de 30% des salaires perçus par 24 millions de salariés.

Il n’est pas besoins de connaître quoique ce soit en économie pour comprendre, qu’il y une formidable concentration de la richesse à un pôle de la société, et que ceux qui détiennent cette fantastique richesse (dont fait partie SARKOZY il ne faut jamais l’oublier, et Mme LAGARDE qui émarge à 600 000 euros par an ) matraque quotidiennement, leur éternel mensonge, dans les médiats à leur soldes, à savoir qu’il n’y a plus d’argent pour payer les retraite.

Du pognon il y en a, il y en a même beaucoup, et c’est en allant le prendre où il se trouve que l’on pourra sans aucune difficulté, payer de bonnes retraites à 60 ans et assurer une protection sociale de haut niveau à l’ensemble des français.

A suivre une contribution sur la Sécu

Mots clés : Economie-budget / Retraites /

Messages

  • Il est tout à fait exact de mon point de vue que la production de richesses réelles à augmentée par tête de pipe et qu’il est essentiel de l’augmentation de cette productivité soit perçue par l’ensemble des citoyens pour éviter de se faire enfler.

    Maintenant, il faut être méfiant dans la manière de le dire et dire qu’il y a du pognon ne veut pas dire grand chose dans le système capitaliste qui sait si bien ne pas faire correspondre le pognon aux richesses réelles produites (d’où les crises capitalistes). il me semble qu’il faut plutôt dire que la quantité de richesses réelles disponibles et distribuables ont été décuplées et donc qu’il existe des marges de manœuvre économiques insoupçonnées par le commun des mortels.

    La lutte pour une distribution équitable des richesses est donc totalement d’actualité.

  • "En 2004 le PIB de la FRANCE était de 16 000 milliar(d)s d’euros"

    16 000 milliards ou 1 600 milliards ?

  • Le noeud de votre raisonnement est de dire que la part des retraites dans le PIB sera entre 16 et 18% du PIB.

    Cette part est calculée sur quelles hypothèses de nombre de retraités (pyramide des ages X espérance de vie) et de niveau des retraites ?

    Question (peut-être ennuyeuse car elle peut engendrer de la division) : ne faudra-t-il pas envisager de plafonner les retraites ? Ceux qui auront eu de très gros salaires doivent-ils avoir de très grosses retraites ?

    emma

    • Ces données émanent entre autre du COR (donc source fiable). Espérance de vie et pyramide des âges sont assez précisément prévisibles.

      Quant à la fourchette 16% 18%, c’est selon le niveau des pensions. L’hypothèse haute correspond à un retour à 37,5 annuités pour tous et un haut niveau de pension (75 % du salaire), c’est à dire correspond à une annulation des mesures Balladur et de la loi Fillon.

      Le raisonnement de l’auteur du message initial est totalement valide.

      Effectivement, quelle escroquerie de nous faire croire qu’il y a un problème de financement alors que le PIB par tête d’habitant est en progression constante ! Le seul problème, c’est que les capitalistes veulent conserver pour eux les gains de productivité ; ils veulent donc que la croissance du nombre de retraités soit gérée à moyens constants, sans avoir à ponctionner les nouvelles richesses qui sont et seront produites (ils veulent les garder pour eux seuls).

      Chico

      PS : puisqu’on est dans les chiffres et les escroqueries... J’ai regardé l’émission Duel sur la 3 (Ockrent) où Olivier Besancenot, qui s’est montré très solide sur les chiffres et les mécanismes économiques, était face à Attali. Celui-ci affirmait que les Français ne travaillaient pas assez, à côté de leurs "concurrents" européens. Lorsque Besancenot l’a contré en disant que au contraire les semaines de travail des Français étaient plus importantes que celles des Allemands ou des Anglais (sans même parler de la productivité, supérieure de 10% !), il a été obligé de l’admettre mais a dit "ils travaillent moins au total durant leur vie entière". Mais si ils travaillent moins en moyenne durant la vie entière, c’est parce que le chômage des moins de 26 ans est à un haut niveau chez nous, de même que le taux d’activité après 54 ans (chômage et préretraites).

      Donc non pas travailler plus pour gagner plus, mais travailler moins pour vivre mieux !

    • Ces projections résultes d’un modeles INSEE, et pour l’instant elle n’ont pas été contestées du moins à ma connaissance.Ces chiffres on été discutés dans un document publié par la CGT au moment de l’attaque FILLON contre les retraite en 2003.

      D’ailleurs un constat très simple peut être fait. Si en 2004 les retraites absorbées 12,5% du PIB(et ça ce n’est pas une projection mais résulte d’un calcul direct de l’INSEE) le fait de projeter que les retraites absorberont entre 16 et 18% du PIB (=qui aura en gros doublé en 2027), montre que la projection a intégré l’allongement de la durée de vie de la population. Sinon la part en % des retraites n’aurait pas évolué.Ce qui montre ipso facto que l’argument du MEDEF, de la DROITE et d’une bonne partie duPS sur l’impact de l’allongement de la durée de vie sur les retraites ne tient pas debout.
      Quant au plafonnement des retraites pour les très hauts salaires, c’est effectivement un élément de discutions.

      QUELQUES AUTRES REFLEXIONS

      RETRAITES PRIVE-PUBLIC

      Ancien cadre de la chimie (groupe Elf devenu Total) j’étais responsable d’une équipe de 15 à 20,personnes selon les pèriodes .Je suis parti en retraite il y a bientot 10 ans, avec environ 85% de mon salaire.

      Un de mes ami très proche,faisant parti de la haute direction d’EDF,directeur de l’ensemble des centrales hydroélectriques du sud est de la France et qui avait sous sa responsabilité entre 4 et 5000 salariés, touche aujourd’hui une retraite à peine un peu supèrieure à la mienne.
      Question : où sont les soit disant avantages des régimes spéciaux ? Nouveau mensonge du MEDEF, et de DELANOE, qui a dit qu’il fallait avoir du courage de s’attaquer au problême des retraites. C’est stupéfiant le courage que possèdent ceux qui ont du fric plein les chaussettes(comme disait Boris Vian) pour faire pisser le sang des plus démunis.

      PRODUCTIVITE

      En 1945 au sortir de la guerre, 6 millions de paysans nourissaient très péniblement 45 millions de français.

      Imaginons un Hulurberlu disant à ce moment ; dans 50 ans six cent mille paysans nourriront 62 millions de français, et l’agriculture sera l’un des premier poste exportateur de la France.On aurait crié "AU FOU". Et pourtant c’est la réalité d’aujourdh’ui.

      L’usine Citroën d’Aulnay sous Bois produit 1000 véhicules par jour, et emplois 1000 salariés. Ainsi un salarié "produit" en moyenne 360 véhicules par ans. Il ya 30 ans, si mes souvenirs sont bons, ce ration se situait à 40 ou 50 vèhicules.

      Dans mon industrie (la fabrication du papier) fin des années 60 la France produisait 3 millions de tonnes de papier par ans.Aujourd’hui elle een produit 10 millions de tonnes, avec des effectifs divisés par 2.

      Bourson lucien

    • Sauf que dans vos raisonnements, il n’y est pas tenu compte :

      Les productions des pays occidentaux ce sont délocalisées, que les thématiques énergétiques remettent en cause ces types de production, et qu’il est nécessaire pour l’équité d’imaginer que les retraites ne soient pas uniquement réservès aus pays favorisés.

      Tant que les problèmes géopolitiques ne seront pas abordés et appréhendés par les militants du progrès (ou de ceux qui s’en réclament) il est certain que les détenteurs des richesses auront pour de longues années aucune difficultés a nous diviser.

      Avis pour cette réflexion. Skapad le terrien qui comprend tout et rien ou de rien du tout, ou je ne sais plus (7-3= 4 pour vous détendre L’Ingé !) Votre idée est quelque peu trop simplifiée !

    • D’abord, c’est toi qui contribues à diviser en partant du principe que les intérêts des travailleurs des pays développés sont contradictoires avec ceux des travailleurs des pays du sud. En quoi accepter de se faire tondre par les actionnaires améliorerait le sort des pays pauvres ? En quoi accepter de se serrer la ceinture alors que les richesses globales augmentent améliorerait le sort des pays pauvres ?

      D’autre part c’est au contraire les retraites par fond de pension qui font payer nos retraites par les travailleurs des pays pauvres (de même que les travailleurs français payent les retraites des Américains via les investissements des fonds de pension US et la rentabilité qu’ils exigent). Alors que les retraites par répartition évitent que tout ce fric serve à spéculer et soit en partie ponctionné par des parasites (comme les grands groupes bancaires ou les assurances).

      Chico

    • Chico, soyons sérieux ou as tu lu que je mettais les intérets des travalleurs en oposition.
      Je ne fait qu’apporter une reflexion, qui rebondissait sur des évolutions de productions des années fastes d’après Guerre.

      La situation géopolitique a depuis remis pas mal de chose en cause.

      Là était ma réflexion. J’ai personnellement constater de l’influence occidentale en cote d’ivoir dans les années 1980. Les occidentaux(de toute obédiences !) en étaient les principaux profiteurs.

      Il n’a jamais été pour moi de mettre ces classes en oposition. Non de Nom.Skapad.

      Voir Arte doc sur énergie

    • Je précise mon propos :

      Quand je fait référence a la géopolitique actuelle, je n’en fait que le constat.
      Sans ce constat, qui ne me plait en aucun cas, pas la peine de débattre plus longtemps.Contater, observer, comprendre et réparer voila la démarche du mécano !

      Les différencielles et inéquités des siècles passées, desquelles théories et théologies ce sont essayées a résoudre ou infléchir, ont été toutes jusqu’a preuve du contraire mises en échec !

      De Yavé>Christ>Mahomet>Luther>Rousseau>Voltaire>Marx>*à Dollars la seule qui subsiste actuellement, risque fort elle aussi de nous surprendre qu’en au paradis depuis des siècles promis.

      Qui a dit , que se serait facile ! Jésus de Non de Nom ! ou qui ?

      Pour reprendre une partie ou plutot une tranche de notre humanité, sans trop revenir à nos ancestrales civilisations occidentales, il semble difficile de nier l’évidence.L’espérance de vie d’un européen a sensiblement et inégalement augmentées. Ces améliorations ont été en partie financer sur les réserves des anciennes colonies.
      a suivre info Prob Skapad

      Cette situation, est largement plus complexe,

    • je pense qu’il est inutile de répondre au dénomé skapad, qui n’a que mépris à la bouche en m’appelant l’ingé.C’est un ayatolla de l’antinucléaire, nucléaire auquel il ne comprend strictement rien .Eskapade l’ingé il t’en.....voie dien le bonjour.

      Merci à Chico pour ses réponses pleines de bon sens.

      bourson lucien

  • Et si la croissance s’arrête ?

    Jean-Pierre B

    • Et si la croissance s’arrête ?

      Tu veux dire : et si les chercheurs ne découvraient plus rien, et si on n’arrivait plus à élever le niveau de formation de la population, et si on n’arrivait plus à améliorer la capacité des énergies renouvelables, et si on ne développait pas un système pour prendre correctement en charge l’afflux de gens du 4ème âge etc. etc. ? Bref, et si on n’arrivait plus à accroître la richesse du pays ?

      Et bien il me semble que dans ce cas il faudrait revoir les choses à la baisse. Mais une meilleure répartition des richesses n’en serait que plus nécessaire, non ?!

      Chico

    • C’est sûr que vu la direction de l’économie française (entre autres) ....on peut craindre pr le développement !
      Quand on pompe les richesses d’un pays pr engraisser des actionnaires confortablement installés sur des matelas de plus en plus épais de fric dt ils ne savent que faire , et que , du coup, l’on n’investit pas assez les richesses produites ds l’emploi, ds la recherche , ds l’enseignement, ds l’économie pr ensuite en faire bénéficier la population ...eh ben, on risque de reculer au lieu d’avancer !!

      Oui, la France peut reculer , oui la France peut perdre son industrie (et c’est le cas en partie) si l’on continue à mettre au pouvoir des marionnettes du MEDEF qui se foutent comme d’une guigne du bienfait de la population et qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez !!Ces gens là n’anticipent rien, alors que les défis , notament en matière d’environnement, st énormes et qu’il faudrait développer la recherche et les transports en commun par ex au lieu de chercher le profit à court terme en privatisant à retour de brap !

      Il faut savoir qu’actuellement les capitalistes ont accumulés tant de fric qu’ils ne savent qu’en faire , la privatisation des services publics leur permettrait de placer ce capital car ils st à l’affût de tout profit possible , c’est cela le capitalisme , le profit sans fin ....jusqu’à quand ??? jusqu’au mur ???

      Et après on ns parle de dette , de faillite etc etc

      Marjo

    • Belle envolée, le tout est de déterminer un consensus intelligent pour faire front a cette fin d’humanité programmée. Comment trouver ces maillons qui nous font défauts. Comment mobiliser un maximum de ces gens que l’on entend jamais ici.

      Les télévisions et médias en général ont zappé leur volonté. La période des années 80 à 2000 a été la plus grande et plus grotesque expérience de propagande de grande échelle, jamais les esprits non subit autant de conneries. Les Guignols rigolos aux premiers abords ont redonnés un semblant d’humanité en faisant passer nos dirigeants pour de sympathiques incompétents.

      Canal + et autre chaines télé, doivent impérativement etre démontées et redistribuées aux journaleux couvrageux, aux culturels ludiques, les films sans cesse repassés doivent etre remplacés par des productions citoyennes et non mafiabinessées de ces réseaux de bobos cinéphilos cathos etc etc ...

      La Propagande tout le monde l’avait oubliée, puis a petits pas par publicités et émissions de télés prétendument en gratuitées, elles ont ainsi préparer ce terrain qui nous empèche d’avancer vers une réelle humanité lavée de tous ces malades de profits d’éternité. Skapad

Derniers articles sur Bellaciao :