Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Pour un congrès vraiment extraordinaire et démocratique

samedi 29 septembre 2007 - Contacter l'auteur - 18 coms

de Francis de Montmartre

Après les élections présidentielles les refondateurs fossoyeurs continuent leur travail de sape et paralysent en partie l’activité du PCF.

On ne peut absolument pas faire confiance à ceux-ci qui ne respectent pas les principes élémentaires de la démocratie.

Il est donc très important que les militants s’approprient ce congrès pour que celui-ci constitue effectivement un nouveau départ pour reconstruire un grand parti communiste, outil vital pour combattre ceux qui veulent plonger notre pays dans les ténèbres du capitalisme.

La proposition de la Louve est intéressante concernant le référendum sur les élections municipales, mais l’enjeu est plus important, c’est l’existence même du parti qui est en question.

Les médias à la solde de Sarko et la cinquième colonne nous présentent comme des conservateurs staliniens, nous souhaiterions un repli identitaire.

En repoussant toute pression extérieure, faisons de ce congrès un intense moment démocratique dans ce pays.

Je souscris donc à la proposition de Paul Boccara pour des initiatives fortes pour dire aux Français, le stalinisme ce n’est pas nous.

Les peuples du monde ont été trahis par des aventuriers, des criminels qui ont en fait renforcer le capitalisme, le colonialisme, l’exploitation de l’homme par l’homme.
Cet ordre économique qui sévit sur terre a des dizaines de millions de morts sur la conscience.

Proposition

Tous les communistes qui le souhaitent doivent pouvoir participer et s’exprimer pendant ce congrès.

Organisons des assemblées des adhérents communistes le jour même, dans toutes les fédérations et les sections là où c’est possible.

Installons dans les locaux des liaisons internet avec le congrès qui devra organiser et permettre l’intervention des militants.

Les militants pourront voter en temps réel sur les textes en présence.

Je propose qu’un groupe de camarades qui est assidu sur le site de Bellaciao s’imprègne
des sensibilités qui s’y sont exprimées et établissent un texte sur lequel pourrons voter les internautes communistes.

A la lecture de toutes les contributions sur ce site je crois ne trahir personne en disant qu’une majorité de camarades se sont prononcer pour que vive le Parti Communiste Français.

Il sera demander à Roberto qu’il cesse de prendre des repos prolongés et de nous donner un coup de mains.

Voilà camarades ce n’est qu’une proposition, si celle-ci ne tient pas la route je n’en serais pas fâché.

Salut et fraternité.

Francis de Montmartre

Mots clés : Communisme : le débat / Dazibao / Partis politiques /

Messages

  • Cher Francis
    MErci de cette contribution.
    C’est en effet exactement ce que nous sommes nombreux à penser et c’est bien ce que j’ai voulu dire.
    Salut et fraternité
    La Louve

    • Grosses bises ma fiancée communiste

      Je suis à Saulieu dans l’hotel de la Renaissance lieu où j’ai été recueilli par qui tu sais et Etienne de Montmartre.

      Cet hotel sera un lieu d’histoire, de mémoire, d’exposition, les communistes s’y rassemblent déjà.

      Nous avons fait une manifestation intéressante pour les cent ans de l’Huma.

      Je compte pour le 8 Mai prochain apposer une plaque sur les murs de cet ancien hotel.

      Il s’agit d’honorer la mémoire de ma famille, des résistants communistes assassinés, des résitants Bourguignons et du Val de Marne qui se sont réfugiés dans ce lieu, bref d’éduquer les nuls ......pardon.

      Je remonte à Paris par le TGV pour remettre au boulot tous ces fainéants des 35 heures... je vais m’en prendre plein la figure !!!!!

      Ton fidèle fiancé communiste. Francis

    • Pour Information :

      Le Musée de la Résistance
      à Champigny (Val de Marne) 88, ave Marx Dormoy

      organise une exposition

      GUY MOQUET, UNE ENFANCE FUSILLEE

      du 23 Oct 2007 au 15 Mars 2008

      suite à la dotation de la totalité de ses archives par la famille et les proches de Guy, le musée a décidé de retracer l’itinéraire de Guy Môquet dans la résistance...

      www.musee-resitance.com

      Bien fraternellement

      Boroh Piotr

    • Vous avez fait un excellent travail au musée, la dernière fois que j’y suis allé j’avais les larmes aux yeux.

      Pour me remonter le moral je suis allé chez Gégène à Joinville le Pont.....

      je compte sur vous pour me donner un coup de mains le 8 mai prochain.

      Salut et fraternité. F de M. 

  • Tu commences bien mal les débats du congrés en qualifiant les "refondateurs" de liquidateurs ! on se croirait du temps de Marchais !
    avec des positions comme les tiennes, on maintient notre petite secte rouge bien repliée sur elle même et on fonce dans le mur !!!!

    • Il faut, avoir le langage qui correspond à l’analyse : que certains croient conserver leurs places en abandonnant leurs idéaux est un non sens et une ânerie, qu’ils se préparent à liquider est le sentiment de tant de camarades qu’aujourd’hui on ne peut pas rester à ne rien faire en attendant un congrès livré aux permanents, aux élus et à leurs employés des collectivités territoriales. Alors oui, notre camarade fait bien de parler de liquidation, et de porteurs de cette liquidation.

      Les cocos ne sont pas staliniens, s’ils exigent, à la base, un retour à nos valeurs à nos engagements, et ne veulent pas accepter un discours tout fait, teinté de renoncements.

      Ce n’est pas la voie du déclin et de l’isolement, c’est le chemin de la remontée des suffrages parce que dialogue permanent du peuple avec la politique, avec l’idéal et le besoin de rompre avec un monde capitaliste qui va à vau l’eau.

      C’est faire évoluer les concepts qui font que prolétaire désigne celui qui n’est pas propriétaire de son travail, l’infirmière, le prof, l’ouvrier, l’artisan dépendant des banques...

      C’est réaffirmer la lutte des classes que les financiers n’ont jamais abandonnée, mais que certains ont oublié d’expliciter durant toute une période.

      C’est aujourd’hui, au présent résister et proposer un socialisme possible pour le bonheur commun.

      Salut fraternel.

      Le Rouge-gorge

    • Coucou cher Rouge Gorge !!! Ca va ?Bon dis juste un détail (parce que ça fait 2 ou 3 fois que je te lis comme ça) peux tu stp ,ne pas metter tout ton texte en rgas ? C’es t très désagréable à lire on dirait que tu cries !!! (bon je sais que t’es un peu "colère" en ce moment ,qui ne l’est pas d’ailleurs, à part ceux qui devraient à Solférino plutôt qu’à Fabien ???!!! ;-))

      On va reparler de tout cela très bientôt, faites nous confiance !

      Cher Francis, C’est très bien cette pose de plaque. Toute initiative qui tend à commémorer me semble excellente dans la mesure où en effet c’est une commémoration tournée vers l’avenir, comme tu dis si justement, pour "éduquer", et pas pour poser un énième machin où accumuler la poussière.

      On devrait ré-enseigner l’histoire des communistes en France,à commencer dans le Parti, je pense que de nombreux camarades (de mon âge pas forcément passés par les JC ou isus d’une famille communiste) ne sont pas "au point"... Vaste projet, me diras-tu, qui devrait être populaire et accessible. Je sais que Annie Lacroix Riz s’y emploie. Mais à part son travail immense (j’ai bcp aimé "le choix de la défaite") qu’y a t il du point de vue du Parti ?

      Tiens d’ailleurs, j’ai lu des tas de papiers immondes la semaine dernière sur le dernier brulôt anticoco paru chez "nos amis" bourgeois, écrit par les "intellectuels" Liaigre et Berlière (qui avait déjà commis "le sang des communistes"), et qui prétendent que la Résistance communiste commence en 1941,que nous étions,e ngros, des assassins (ah le cas M. Dardant pour justifier tout ce vomi nauséabond reposant exclusivement sur le "détachement Valmy"...) et qui villipende Duclos en le traitant à peine implicitement comme un terroriste sanguinaire...J’aurais aimé que le Parti se manifeste violemment contre ce type de chargeet exige un droit de réponse dans tous les journaux où sont parues les critiques diffamatoires . Bon..."Liquider les traîtres, la Face cachée du PCF 1941-1943", voilà le nom de cet "ouvrage"... tu verras...

      J’aimerais bien discuter aussi des manifs des 6 et 9 février 1934...Croix de feu/ Communistes (9 morts )

      Des bises fraternelles

      Ta petite fiancée communiste ;-)

      PS : Tu nous tiendras au courant en temps voulu pour la commémoration du 8 février j’imagine, et je pense que là aussi on devra rappeler certaines choses, enfin, tu sais mieux que moi...

    • désolé çà ne sent pas le parti ici !

      on ne s’insulte pas à la base, et on étudie toutes les propositions des camarades sans les traiter ni de stal ni de liq.

      internet c’est de la m.... !

    • Oui-da !!
      Tu as raison "camarade" au Parti, toutes les réunions de section ou de cellule se passent dans la plus grande courtoisie, la délicatesse feutrée de boudoirs 18ème, sans emportement, sans dérapages....

      D’ailleurs, tu ne sens pas comme une odeur de verveine quand tu entres dans un local de section ?..

      Ce que tu veux en réalité c’es t verrouiller la parole, et ça désolée mais pour moi, ce n’est pas ce que doit être le PCF.

      Personne n’est insulté ici (enfin libre à toi si tu considéres que "Stal" et "liquidateurs" sont des insultes, nous on n’a rien dit hein... ) et tout le monde peut répliquer : la preuve.

      NON au verrouillage de la parole et de la pensée au sein de notre Parti. OUI au respect des camarades (et il ne me semble pas que Francis ait manqué de respect à un-e camarade ici)

      Fraternité, La Louve

      PS : Par ailleurs, tu as raison sur un point : je te confirme que Bellaciao ça n’est pas le Parti.

    • Ce qui est incroyable, c’est qu’à chaque fois que l’on discute avec un camarade qui pense "il faut autre chose autre ", que l’on pousse le débat jusqu’au bout , la réponse finale est "je n’y crois plus" "on est trop faible" "le moteur de la fusée est mort" etc..!

      Imaginez en 1939 , des reactions pareils ,mais cela est humains, ces camarades ne sont pas des "salauds". La responsabilité malfaisante vient de ceux qui instrumentent cette fatigue, ce découragement pour construire avec la sociale-démocratie un autre projet politique et personnel .Ceux qui depuis des années magouillent pour flinguer le parti !

      Après avoir vu que ceux qui étaient parti , n’était plus rien dehors, ni attendu pour les postes au ps, ils tentent aujourd’hui de partir avec les murs , comme les patrons voyous en emportant le materiel et les brevet ,en laissant les militants sur le carreau !

      La bataille va être terrible , ils ont avec eux les forces de l’argent et tout ceux qui ont en horreur le PCF , ça fait beaucoup . Il nous reste comme en 39, la volonté de ne pas vivre à genou et cela, c’est increvable !

      boris

    • Cher Boris

      Tu as raison je fais souvent cette comparaison avec 39.

      Ils ont fait pire car avec l’historien de service, ils ont même laisser penser que nos héros avaient flirté avec l’ennemi en 39 40

      Je ne laisserai pas passer, c’est une monstruosité

      Lors de la dernière fête de l’huma, dans un stand que je ne veux pas cité, le débat a été écourté après mon intervention.

      je vais démontrer que le travail fait par ces historiens a été bâclé.

      Guy Moquet distribuait un tract élaboré précisément pendant cette période.

      Salut et fraternité. Francis.

    • Il y a plusieurs façons d’être communiste, celle consistant à traiter les refondateurs de liquiditaeurs est la plus éloigné de la perception que j’en ai. C’est plus difficle ensuite d’écouter les arguments, comme si on traitait l’auteur de "bourrin" est- ce qu’il écouterait ensuite ?
      Roger

    • Là est toute la difficulté de l’exercice, faire la part des choses, et Francis n’a jamais caricaturé ill me semble.
      Il existe deux courants : l’un qui prend pour acquis que le PCF doit vivre en tant que tel mais être refondé, qu’il doit innover (cf la tribune de PAul boccara). Je pense que c’est la majorité des camarades en réalité. Et l’autre que l’on peut en effet appeler courant de liquidateurs, qui sous prétexte d’innover sont pour une disparition pure et simple du PCf dans un courant du PS. PAs d’insulte donc, mais pas d’angélisme déplacé non plus
      Fraternellement

      La Louve

    • Et comment peut on qualifier ceux qui se disent communistes et qui ont fait campagne contre Marie George et le parti ? F de M

    • Mon pauvre camarade, c’est malheureusement le contexte dans lequel on évolue. Toutes les conditions historiques sont réunies pour faire du PCF le creuset du rassemblement des forces de la Gauche anticapitalistes en se dissolvant pour mieux renaitre sous une autre forme élargie , plus moderne, plus ouverte, à la fois force de contestation et force de proposition, allant des PRS à la fraction unitaire de la LCR, ce qui créerait une dynamique, et on trouve sur notre chemin des identitaires qui veulent faire vivre une petite secte rouge !!!!!! What a pity !!!MAX

  • Je souscris donc à la proposition de Paul Boccara pour des initiatives fortes pour dire aux Français, le stalinisme ce n’est pas nous.

    Il n’est plus de mise de s’excuser et de se justifier face aux attaques qui sont faites pour nous faire perdre du temps.

    Une bonne leçon d’Histoire suffira largement à leur rappeler que de tous temps et sous tous les régimes y compris celui du capitalisme et à présent celui du libéralisme mondialisé, des crimes se sont déroulés, se déroulent actuellement et continueront. On n’a pas attendu l’idéal communiste pour assassiner, ça se saurait.

    Mieux vaut leur claquer le beignet trés vite et ensuite valoriser notre parti et les grands hommes qui y ont participé et y ont laissé leur vie. Peu de parties politiques peuvent en dire autant.

    Il nous manque un représentant charismatique, alors quelle figure pour le PCF , Je n’ai rien contre MGB, mais elle n’est pas assez percutante dans le sens people puisque c’est la mode.

    Ne restons pas cachés, on nous dit morts, prouvons que nous existons, montrons-nous, défilons avec pancartes et propositions, montrons-nous encombrants, présents, conscients du malheurs de ces veaux qui ont voté sarko, rappelons leur que nous n’avons jamais failli, comme le PS, nous n’avons pas l’entenne mais nous avons la rue. On parlera de nous, en mal mais on en parlera, et peut être que nous verrons l’un de vous plutôt que toujours Besançnot qui fait son trou et creuse le nôtre par la même occasion.

    Lançons la marche rouge et faisons le tour de France, à pied, à vélo, passons là où personne n’entend plus parler de nous, faisons notre show, chiche !

    une communiste roubaisienne et désespérée !

Derniers articles sur Bellaciao :