Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Sans a priori dans ce dessein enthousiasmant !!!

vendredi 8 décembre 2006 - Contacter l'auteur - 4 coms

de Pierre Chéret

Après des années de division nous sommes à la porte d’un processus qui nous rassemble ! N’est-ce pas heureux ? !

Des tensions persistent. Elles ne sont pas insurmontables car l’essentiel est dans le contenu de la politique que nous voulons mener.

Ce qui domine, n’est-ce pas la volonté qu’enfin la gauche fasse une politique de gauche en rupture avec le libéralisme donnant de l’espérance aux jeunes, aux salariés, aux privés d’emplois et aux retraités en France mais aussi en Europe et au delà !!!

La rupture du peuple avec la politique n’est pas liée aux partis politiques mais à ceux qui font sa représentation (médias, gouvernement) car ce sont eux qui ne répondent pas aux attentes des peuples et qui amplifient la résignation à l’ordre injuste et dominant. S’agit-il de jeunesse ou de « sang neuf » ? Alors pourquoi Besancenot était à 5% en 2002 et Le Pen à 17% ?

Le texte du 10 septembre 2006 et les commentaires du CIUN nous rappellent le refus de l’a priori :

Commentaires du CIUN phase 2 :

"Le texte adopté par les collectifs le 10 septembre......insiste sur la construction de la candidature commune par la conviction et la recherche du consensus. Il met en garde contre toute logique de « concurrence » dans laquelle le choc des « supporters » risquerait d’avoir des effets dommageables.

La méthode de discussion de la candidature commune précise : « Tout préalable pour quiconque ou contre quiconque est à rejeter car il signifierait évidemment une exclusion de fait, or nous cherchons à rassembler toute la gauche antilibérale ce qui suppose de ne pas commencer par en exclure une partie. L’éviction a priori condamnerait notre démarche ; tout doit partir de la conviction. L’idée est de chercher ensemble la meilleure solution. Il s’agit donc d’une réflexion à aborder de façon résolument positive. »

Personne ne reprochera donc à Marie George Buffet d’avoir fait un excellent travail au ministère de la jeunesse et des sports et d’avoir su faire la critique nécessaire de l’échec de la gauche plurielle ; d’avoir fait don de son temps de parole pendant la bataille du NON pour amplifier la dynamique antilibérale ; personne ne reprochera à Yves Salesse d’avoir travaillé au cabinet du ministre communiste Gayssot et d’avoir critiqué à juste raison la politique d’ouverture du capital des entreprises publiques ; personne ne reprochera à Clémentine Autain d’être devenu une adjointe au maire apparentée communiste dans une municipalité d’union de la gauche avec un maire social-démocrate et d’y faire du mieux possible ! Qu’on le veuille ou pas quelque soit le candidat que nous désignerons les propagandistes du "capital" le taxeront de ce joli mot "communiste" ou soumis à la pression des communistes.

Nous mesurons déjà par l’absence d’informations médiatiques sur la construction de notre mouvement et de ses initiatives et par la pratique institutionnelle de la politique spectacle que la pression idéologique est intense au point d’accréditer l’idée que les militants, issus d’un parti, doivent disparaître pour pouvoir peut-être un peu apparaître !!!

Le NON n’a pas été gagné à la télé mais dans les quartiers, les entreprises et les associations, mais aussi sur internet !!! . C’est cette dynamique qui nous fera gagner ! La candidature présidentiable, les candidatures à la députation et les portes paroles auront alors pour tâche d’amplifier cette envie de changer la gauche et les conditions sociales, économiques et démocratiques de notre population !

La lucidité est une vertu politique ! Il ne faut donc pas confondre nos angoisses de militants avec les angoisses (les attentes) des gens !!! Où est le mal que de choisir une et des personnalités venant d’un parti ou pas ? Il s’agit ici uniquement de la personnalité et non du culte de la personnalité !!! Il ne s’agit pas ici de la prééminence d’un parti sur un mouvement mais d’une dynamique d’engagement unitaire où la confiance, le respect mutuel et des décisions fondent la démarche ! Oui, Il y aura du boulot et de l’engagement nécessaire pour tout le monde !!! La démonstration est déjà faite par la pratique des collectifs : il y aura aussi un contrôle populaire des décisions prises et une démocratie participative contrôlant les responsabilités et la gestion démocratique déléguée à nos représentants !!!

Dans notre campagne pour le NON nous étions rassemblés : Communistes, Socialistes, Ecolos, Féministes, Syndicalistes, personnalités du monde associatif et local. Pour le rassemblement de la gauche antilibérale, nous sommes déjà plus nombreux en mouvement et nous considérons que gagner c’est possible !!!
La montée de notre mouvement fera certainement réfléchir celles et ceux qui hésitent encore un peu !!!

Courage ! Camarades la victoire est possible au bout mais de bonne grâce ne ramenons pas notre mouvement à l’humeur de quelques uns même s’ils sont des militants respectables et déterminés !!!
La démocratie populaire de notre rassemblement ne doit pas nous soumettre aux sirènes de ceux qui voudrait choisir à notre place ce que nous voulons comme nos représentants.

S’il n’est pas dirigeant d’un parti ou si elle l’est, elle ou il deviendra l’animatrice ou l’animateur central parmi d’autre d’une campagne conquérante pour le seul intérêt de notre population !!! Si elle ou il est élu(e) son premier devoir sera de proposer d’en finir avec le présidentialisme qui renvoie sans cesse à la personne alors que seul le programme est l’élément collectif de la transformation utile pour notre pays.

Oui ! La démocratie doit être la règle pour tous, pour décider, pour avancer et respecter toutes celles et tous ceux qui s’engagent à changer vraiment la vie !

Mesurons bien les qualités des personnalités et les garanties qu’elles nous offrent pour aller au bout de notre dynamique. Marie George Buffet n’exclue pas Y Salesse ou d’autres !!! Elle propose de poursuivre à égalité d’engagement un rassemblement qui portera loin y compris dans les futures constructions politiques ! Nous ne sommes qu’au début d’une aventure humaine ! Ouvrons donc bien les portes. Marie George Buffet par ses qualités, son expérience poussera plus loin notre souhait d’unité et de transformation pour l’intérêt des populations. Elle est communiste , ce n’est quand même pas un handicap ou une maladie !

Bien fraternellement Camarade !

Mots clés : Dazibao / Pierre Chéret / Présidentielle 2007 /

Messages

  • Voilà un article qui est très pertinent, merci pour cette contribution constructive.

    Fraternellement.

    Jean-Paul Legrand

    • Les collectifs ce n’est pas vous, en tout cas pas dans la création !
      Le texte, dont nous publions l’intégralité ci-dessous ainsi que la liste des premiers signataires, reprend dans ses grandes lignes le schéma proposé l’an dernier par Yves Salesse (1).
      Débattue durant des mois dans des cercles restreints, l’idée d’une coordination de la gauche antilibérale s’est finalement imposée quand l’impasse politique de la mobilisation contre les retraites et la décentralisation dans l’Éducation nationale est devenue patente. La décision de lancement a été prise le 10 juin, lors d’une réunion discrète chez Ramulaud, un restaurant du XIe arrondissement. Une seconde réunion a permis de peaufiner la rédaction d’un texte, devenu définitif à la fin de la semaine dernière.
      Nous étions le 10 JUIN 2003
      Alors ne falsifié pas déjà l’Histoire attendez qu’on ai tous oublié et arrêtez de dire que nous ne sommes pas unitaire, vous vous faites l’unité du coucou dans le nid des autres. GIlles

    • "C’EST PAS EUX,C’EST NOUS ! " ET ALORS ?

      Un réaction à un texte qui présente bien les enjeux politiques pour le moins surprenante et du style cour de récréation "Msieur c’est pas moi,c’est lui !"....désolant.
      Le collectif unitaire est certes formellement né à la suite d’un premier appel national de personnalités puis a pris forme et essor après le deuxième appel national incluant cette fois des partis et mouvements. Mais cette construction n’aurait pas pu voir le jour si elle n’avait pu s’appuyer sur la dynamique unitaire de la campagne du NON de gauche dans laquelle seul le PC en tant que parti a joué un rôle essentiel.
      Pour l’heure,malgré la non désignation d’un(e) candidat(e) ce week end, le mouvement n’a pas explosé comme beaucoup l’éspéraient du PS à la majorité de la LCR et c’est celà l’important et la bonne nouvelle.
      On devait s’attendre à de multiples tentatives pour casser notre mouvement naissant qui dérange la majeure partie de la classe politique et ceux qui s’autoproclament faiseurs d’opinion.
      Nous venons d’en avoir un avant-gout dans les médias et notamment "Le Monde" et Libération.
      Ces journaux ne supportent pas l’idée qu’on puisse briser leur bel ordonnancement du bipartisme qui ne vise en rien à changer quoi que ce soit sur le fond, bipartisme accompagné d’un vote protestaire poltiquement stérile car sans effet (LCR et LO) sur fond de menace d’un FN indispensable dans le jeu du vote "utile" qui est un déni de démocratie (choisir "le moins pire" pour échapper au "plus pire"), menace totalement artificielle car il est évident que jamais un candidat FN ne pourra triompher au second tour quel que soit son adversaire.
      Cette jolie construction dont l’objectif final est que rien ne change quel que soit le "vainqueur" au second tour se trouverait profondément menacée si émergeait une candidature de la gauche transformatrice.
      On comprend mieux dans ce contexte tous les obstacles que nous aurons cependant l’intelligence politique de surmonter dans une construction politique inédite qui ne peut donc être exempte de tatonnements et même de quelques faux pas.
      N’en déplaise à tous les partisans du "il faut tout changer pour que rien ne change",notre mouvement continuera sa marche.

      JL GREGOIRE

    • je suis très heureux également de lire
      un tel article.

      Jean Claude 92

Derniers articles sur Bellaciao :