Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Si les Ricains n’étaient pas là…

lundi 27 septembre 2010 - Contacter l'auteur - 15 coms

Souvenons-nous : dans les années soixante-dix, du haut de son anti-gauchisme/anti-communisme primaire, Michel Sardou chante “ Si les Ricains n’étaient pas là ” :

Si les Ricains n’étaient pas là

Vous seriez tous en Germanie

A parler de je ne sais quoi,

A saluer je ne sais qui.

L’utilisation du verbe « n’étaient » à l’imparfait sonnait bizarrement. En bonne logique, il aurait dû écrire : « Si les Ricains n’avaient pas été là ». « N’étaient » signifiait, plus ou moins consciemment, qu’ils étaient là ad vitam, qu’ils occupaient le terrain. À jamais.

Donc, en 1944, les “ Ricains ” ont débarqué pour nous sauver.

Consultons un instant les livres d’histoire.

Le 6 juin, 156000 hommes sautent des péniches. Il y a 73000 Étatsuniens. 61700 Britanniques. 21300 Canadiens.

Sacré Sardou…

On comptait, parmi les libérateurs, 177 Français.

Formidables 177 Français. Ils vont permettre à De Gaulle cette harangue historique du 25 août 1944 :

« Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré ! Libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France, avec l’appui et le concours de la France tout entière, de la France qui se bat, de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle. »

Oui, bien sûr.

La division blindée de Leclerc de Hautecloque comptait, quant à elle, 14000 hommes. Parmi eux, 3600 Nord-Africains et 3200 Républicains espagnols.

Pas si haute que cela, la cloque !

Source : Simon Berthon. Allies at War : The Bitter Rivalry Among Churchill, Roosevelt, and De Gaulle.

Mots clés : Bernard Gensane / Guerres-Conflits / Histoire /

Messages

  • 2 gaules qui en 40 a appliqué le fameux :"courage fuyons" et qui après le 18 juin a décrété le non moins fameux :"armons nous et partez".

    • On peut trouver moult critiques à faire à De Gaulle (et il y en a !) mais faut pas raconter complètement n’importe quoi non plus...

      "courage fuyons" ?

      C’est ignorer , par exemple, dans quelles conditions et pourquoi de Gaulle a du quitter précipitamment la France. Et pourquoi il ne put plus y revenir.
      En 1940, i l est condamné d’abord par contumace à la prison et privé de la nationalité française, puis il est condamné à mort.

      "Armons nous et partez" ?

      Là encore, c’est faux. De Gaulle était chef d’état major, on peut critiquer dans ce cas là l’armée, son fonctionnement, mais en général les chefs d’état major ne vont pas en première ligne se faire "trouer la paillasse". Il a donc exercé ses fonctions en tant que tel. A ma connaissance il a bcp œuvré dans les "colonies", et il est revenu en France en 44.

      Mais bon, si tu veux on va par là et on peut rappeler où était Maurice Thorez alors pendant la de WW ??

      Pour ma part , je comprends assez bien qu’à l’époque on ait pu être engagé pour la défense de la patrie contre l’Allemagne préférablement sous les couleurs "gaullistes" que sous les couleurs "PCF" dans la mesure où, (désolée de le rappeler), mais certains (pas forcément des libéraux capitalistes et bourgeois) voyaient comme un gros talon d’Achille (qui était aussi une qualité pour certains) la non-indépendance du PCF par rapport à l’URSS et se disaient qu’ils ne voulaient pas libérer leur pays de l’Allemagne nazie pour le faire tomber plus ou moins dans les bras de l’URSS stalinienne (ceci sans aucune comparaison entre les deux régimes de ma part).

      C’est ce qu’explique fréquemment un mec comme Romain Gary dans ses écrits politiques et je trouve que ça se discute, ans avoir , pour discuter, à remettre en cause la réalité et l’efficacité de la résistance gaulliste et sans que rendre à cette résistance ce qui lui appartient soit un fait notoire d’anticommunisme...

      La France a été libérée par les gaullistes et les communistes, en gros, c’est comme ça.

      LL

    • La Deuxième Guerre Mondiale : 50 000 000 de morts, (Dixit Soljhenitsyne).

      350 000 décés de ressortissants originaires des USA, dont 80% de militaires, Guerre du Pacifique inclue.

      Et des dettes que les peuples européens co,tinujent à payer.

      Quant on sait que Wall-Street et les industriels américains, (Ford, Rockfeller, Harimann), et Anglo-Saxons, (Familles royales des Pays Bas et d’Angleterre, Dutsch Shell), ont été les principaux financiers du Parti Nazi, de Hitler, et du réarmement de l’Allemagne nazie, on peut pas dire qu’ils ont beaucoup donné par rapport à ce qu’ils ont imposés aux peuples "libérés" en échange de leur "aide" intéressée.

      G.L.

  • Pardon mais ce Jean 1,qui commente..c’est un descendant de pétain pour parler comme lui ?
    Beurk !


    Ceci dit, je comprends pas trop ce que cet article apporte..

    Oui, cette chanson de Sardou c’est de la merde( je préfère" Lénine réveille toi",ou même" le France." voire "Les lacs du Connemara")
    .


    Mais puisqu’on veut rappeler la victoire sur le Nazisme :


    La Libération
    - notamment celle de Paris- , outre que pour mille raisons effectivement il
    y avait des canadiens , des ricains et Leclerc.., ce qui est toujours le plus important de rappeler , c’est qu’il y avait la Classe ouvrière, ce qui à l’époque était"son PARTI", le PCF, des FTP couillus, parmi lesquels des "étrangers ", de ces camarades ou manquaient nos "23" assassinés " hirsutes et menaçants "chantés "par Aragon dans l’Affiche rouge,- on aurait dit des Roms ...- d’autres groupes résistants , des hommes et des femmes de confessions et engagements divers.(.ce qui n’enlève rien au fait que tous les partis, sauf le PC, y compris majoritairement comme pour les députés du PS de l’époque -SFIO) la SFIO.,se sont couchés devant le la vieille ordure , ex fusilleurs de mutins pendant la première boucherie mondiale

    Dpnc , oui, Sardou conjugue mal notre langue pour lécher les bottes aux Yankees, ... mais au delà de"Français" ou pas.. , ce qui est à se remémorer c’est que quasiment aucun bourgeois, au sens marxiste du terme n’ura été d’une quelconque LIBERATION..

    C’est logique !

    Ceux là, dès 1939.. avaient vu dans l’offensive NAZIE..leur "libération" par rapport à l’OCCUPATION...des Usines durant le Front popu

    Cela , oui et oui , c’est me semble t- l, le"fondamental"


    C’est dans cette réalité de guerre des classes qu’on a eu l’application du programme du CNR, non ?

    Ce CNR que Kessler, idéologue et vice président du MEDEF entend priver de son "identité nationale" avec 36 !

    Comme son compère à talonnettes veut effacer 68..

    Pour mieux faire avaler 2010..

    Pardon pour la longueur mais l’approche du 2 et du 12 dois nous inciter à tout mettre en relation..

    On retrouve notamment ici ce morceau de démonstration à usage des connards qui nous gonflent avec notre"archaïsme" , quand nous parlons de la Lutte des classes !

    Ils devraient mieux voir que de l’autre côté de la barricade on a de la suite dans les idées...

    Tout le monde n’a pas "muté
    "..............................................
    ---------
    http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=53629

    ADIEU 1945, RACCROCHONS NOTRE PAYS AU MONDE !

    par Denis KESSLER

    Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance
    . Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie.

    Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme…
    A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !
    A l’époque se forge un pacte politique entre les gaullistes et les communistes. Ce programme est un compromis qui a permis aux premiers que la France ne devienne pas une démocratie populaire, et aux seconds d’obtenir des avancées - toujours qualifiées d’« historiques » - et de cristalliser dans des codes ou des statuts des positions politiques acquises.
    Ce compromis, forgé à une période très chaude et particulière de notre histoire contemporaine (où les chars russes étaient à deux étapes du Tour de France, comme aurait dit le Général), se traduit par la création des caisses de Sécurité sociale, le statut de la fonction publique, l’importance du secteur public productif et la consécration des grandes entreprises françaises qui viennent d’être nationalisées, le conventionnement du marché du travail, la représentativité syndicale, les régimes complémentaires de retraite, etc.
    Cette « architecture » singulière a tenu tant bien que mal pendant plus d’un demi-siècle. Elle a même été renforcée en 1981, à contresens de l’histoire, par le programme commun. Pourtant, elle est à l’évidence complètement dépassée, inefficace, datée. Elle ne permet plus à notre pays de s’adapter aux nouvelles exigences économiques, sociales, internationales. Elle se traduit par un décrochage de notre nation par rapport à pratiquement tous ses partenaires.
    Le problème de notre pays est qu’il sanctifie ses institutions, qu’il leur donne une vocation éternelle, qu’il les « tabouise » en quelque sorte. Si bien que lorsqu’elles existent, quiconque essaie de les réformer apparaît comme animé d’une intention diabolique. Et nombreux sont ceux qui s’érigent en gardien des temples sacrés, qui en tirent leur légitimité et leur position économique, sociale et politique. Et ceux qui s’attaquent à ces institutions d’après guerre apparaissent sacrilèges.
    Il aura fallu attendre la chute du mur de Berlin, la quasi-disparition du parti communiste, la relégation de la CGT dans quelques places fortes, l’essoufflement asthmatique du Parti socialiste comme conditions nécessaires pour que l’on puisse envisager l’aggiornamento qui s’annonce.
    Mais cela ne suffisait pas. Il fallait aussi que le débat interne au sein du monde gaulliste soit tranché, et que ceux qui croyaient pouvoir continuer à rafistoler sans cesse un modèle usé, devenu inadapté, laissent place à une nouvelle génération d’entrepreneurs politiques et sociaux.

    Désavouer les pères fondateurs n’est pas un problème qu’en psychanalyse

    .
    Denis Kessler
    “Challenge” - 4 octobre 2007

    AC

    • Je ne vois pas pourquoi mon "antigaullisme" me transforme en pétainiste.

    • Ceci dit, je comprends pas trop ce que cet article apporte..

      Comme j’ai un certain âge (je suis presque aussi vieux que Sardou), j’aime bien me pencher sur mon passé.

      Dans une prochaine note : nazisme et parfum

    • Pardon mais ce Jean 1,qui commente..c’est un descendant de pétain pour parler comme lui ? Beurk !

      Mmmmm pas très claire cet affirmation Alain...

      Tu veux dire que on ne peux pas critique de Gaulle ou mieux être anti-gaulliste ?

      Tu veux dire que pour être communiste on doit adore les pays capitaliste ?

      Tu veux dire que par exemple pour être communiste on ne peux pas être contre le colonialisme ?

      Donc je doit moi aussi être un "descendant de pétain" ?

      Mérite une précision ton commentaire... merci.

      RF

      PS : on répète a l’infini que on préfère des commentaire ni agressif ni insultant merci

    • Tu veux dire que pour être communiste on doit adore les pays capitaliste ?
      Tu veux dire que par exemple pour être communiste on ne peux pas être contre le colonialisme ?

      Ca m’étonnerait fort que ce soit ce qu’a dit Alain....

      Et d’ailleurs ce n’est pas non plus ce qu’a dit "Jean1"...

      LL

    • Tu veux dire que on ne peux pas critique de Gaulle ou mieux être anti-gaulliste ?
      Tu veux dire que pour être communiste on doit adore les pays capitaliste ?
      Tu veux dire que par exemple pour être communiste on ne peux pas être contre le colonialisme ?
      Donc je doit moi aussi être un "descendant de pétain" ?
      Mérite une précision ton commentaire... merci.
      RF

      Oula, Roberto, là tu vas un peu loin , mon Camarade !!!

      Je sais lire :
      Jean 1, même" à l’insu de son plein gré" -ce qui est possible- ne tient pas un propos "antigaulliste" anaodin
      ..
      On parle pas de 58, de Charonne etc etc !

      En se référant à 1940,
      cet "antigaullisme" là c’est objectivement le même que celui de Pétain et le slogan de Jean1 est du copier coller objectif de ce que Radio Paris faisait dire à la salope Henriot, que nos copains FTP ont liquidé !
      Ordure qui faisait dire au regretté Pierre Dac , spraker de radio LONDRESd pralnt du média des Collabos" "Radios paris ment, radio Paris ment, radio Paris est allemand"


      Car le" courage fuyons" fait allusion au départ le 17 juin de l’aéroport de MERIGNAC33 (ou je vis) de DE Gaulle vers Londres, pendant que le Gouvernement PETAIN approuve la déclaration de capitulation !!

      .Plus tard condamné à mort par contumance pour cette désertion, il lance un Appel à RESISTER que notre ami baptise"Armons nous..et partez"

      Ce qui est généralement utilisé pour stigmatiser l’attitude des généraux bouchers( de Nivelle notamment) qui, de leurs bureaux de guerriers interimpérilaistes envoyaient se faire massacrer des pauvres bougres.entre 1914 et 1917.

      .


      Jean 1 n’a certainement aucune intention de devenir complices des pires slogans de la Collaboration.

      Désolé si j’ai réagi !!
      Mon Communisme m’a quand toujours conduit à ne pas etre"antigaulliste"..de façon globalisante

      Pas plus que Marcel PAUL, Francois GRENIER ou ROL TANGUY.

      Pas plus que je ne pratique l’amalgame entre NOUS, COMMUNISTES, et les fabriquants de torturés des caves de la Loubianka, ou les exploits de la famille dirigeante de la Corée du NORD..!

      Salan , l’OAS l’ont été aussi.., "antigaullistes" Même l’ex député lepeniste qui fut du complot et de l’attentat de Petit Clamart.5il est amnistié dire son nom exposerait BC à des risques de poursuites judicaiares)

      .
      Antigaullistes ET co auteurs de l’attentat fasciste qui couta un oeil à la petite Delphine Renard, provoquant la riposte du 8 mars 62..avec son triste soir d’un Charonne décidé par dE Gaulle FREY et PAPON..

      -Ne "mélanchon" pas tout comme dirait la coqueluche frontiste.
       :)
      --------------
      Précison :

      Je sais comprendre un message sans qu’on aie besoin de me répéter du "rappel à l’ordre"..

      Puisque responsable du Collectif et de la bonne tenue des débats sur BC que je respecte et qui vient de me "supporter" pendant deux ou trois mois, tu me rappelles , ROBERTO, que les commentaires ne doivent être ni " agressifs ni insultants- ce qui consiste à me préciser que la phrase que j’ai écrite sur ce que Jean1 a cru devoir commenter , était de ce genree, - je prends acte de ce rappel à l’ordre ,

      Risquant un jour à nouveau déraper, autant que nous restions amis et que je prenne un peu de RTT de Bella Ciao
      .
      On se reverra comme tous amis qui sont pris ailleurs...

      Je crois comprendre qu’une une grêve générale illimité de la FAiM pour que les masses continuent de se régaler de mon humour à deux Euros(oui je convertis depuis peu..) et de mon fiel en missiles quotidiens , ne va pas faire l’objet d’un article de ceux qui tous les matins viennent nous faire comprendre qu’on est des couilles molles de leur REVOLUTION sur Windows..

      Me pardonneras tu ce dernier "mot" provisoire sur votre site.?

      Je vais voir s’il ya un Site a Tanger.

      pour user de message insultant..du Maroc !

       :))

      Bien à tous,

      Bizz aux DAMES.

      AC , ni fâché, ni jouant sa "cocotte "..

      qui renouvelle ses excuses à Jean1, à BC, aux Communistes et les assure qu’il n’a jamais eu sa carte du BCRA , du SAC, du RPF, et qu’aucune photo dédicacé deGaulle ou de Tante Yvonne n’orne son modeste 3 pièces....

       :))))

      Allez, sourire et tournée.. générale de Gaule ( c’est à direde Pastaga !!)

      H@sta luego

    • Je suis désolé de voir qu’AC prenne la mouche et envisage de ne plus,provisoirement,alimenter le débat sur Bellaciao.Je tiens juste à préciser que mon père,maquisard dans les Cévennes(autour d’Alés),a pris les armes non pas pour défendre la patrie mais pour vaincre le nazisme,le fascisme.En bon antimilitariste et anarchiste que je suis, je pense que j’aurais agi de même.AC j’ose espérer pouvoir te lire rapidement.

  • Hitler n’a pas fait de " connerie "...Il a simplement appliqué la consigne qui lui avait été donnée par ses maîtres...

    Qui peut un instant accepter de nos jours que c’était lui le maitre du Reich...Ce sont plutôt tous ceux qui tenaient les cordons de la bourse...Les financiers ont créé un monstre comme ils le font à chaque fois, l’ont bien nourri, puis l’on lâché pour dévorer tout ceux qu’ils n’auraient pas massacrés de leurs propres mains ( c’est trop sale ) et sont venus ensuite en libérateurs....tué le monstre...

    A chaque fois ils avancent masqués...à la conquête du monde et de nos esprits...

    Napoléon obéisssait aussi à ses maîtres et a appliqué les mêmes consignes...

  • Tout d’abord un peu surpris par le titre de cet article mais tous les gouts sont dans la nature, et il est vrai que le caractère intriguant, m’a conduit à prendre connaissance des réponses.
    Celles ci me conduisent à dire que l’emportement des uns et la sagesse des autres font que le monde existe, que l’humain n’est pas parfait, mais qu’en tout cas le titre de cette chanson, n’engage qu’un seul homme aussi connu fut il : M. SARDOU.

    Alors, peut être que la conjugaison n’est pas son point fort, peut être est il pro USA ?

    Je n’ai pas envie de lui demamnder, j’ai déjà mon opinion sur le personnage.

    Il faut reconnaitre qu’au sortir de 36 et de ses avancées sociales , l’enfer , l’histoire et le vécue de la classe ouvrière et du peuple de l’époque, n’étaient pas si simple et si facile que cela à vivre.

    Bravo pour les statistiques sur les effectifs militaires, je ne les connaissais pas avec autant de précision et à vrai dire là encore quelle importance ?

    Pour moi il s’agit d’actes d’êtres humains venus libérer d’autres êtres humains du joug nazi. Peut être un peu simpliste comme raisonnement, mais il serait trop long de rentrer dans le détail.

    Il convient tout de même de rajouter aux 177 français qui étaient sur les péniches ceux qui se battaient de l’intèrieur du pays.

    Inutile de rappeler qu’ils s’agissaient pour une grande majorité de communistes et de gaullistes.

    Au passage je remercie La Louve pour sa mise au point.

    Je trove dommage qu’un débat s’engage de cette façon et sur un titre de chanson qui je le rappelle n’engage qu’une personne.

    Si la nécessité de combattre l’impérialisme et l’horreur nazi a justifier les moyens, ceux ci ont entrainné de nombreux morts et en particulier parmi nos camarades.

    A ce titre il me semble utile de rappeler les comémorations proches des camarades fusillés à Souge et à Chateaubriand entres autres.

    Je n’oublierais pas pour autant tout le mal que font les USA à la terre entière au titre de gendarmes du monde dont ils se sont proclamés, mais surtout au nom du Capital.

  • Je suis désolé de voir qu’AC prenne la mouche et envisage de ne plus,provisoirement,alimenter le débat sur Bellaciao.Je tiens juste à préciser que mon père,maquisard dans les Cévennes(autour d’Alés),a pris les armes non pas pour défendre la patrie mais pour vaincre le nazisme,le fascisme.En bon antimilitariste et anarchiste que je suis, je pense que j’aurais agi de même.AC j’ose espérer pouvoir te lire rapidement.

    c’est fait..

     :))

    Cher Jean1,

    je n’ai pas davantage pris la mouche que je n’ai eu l’âge de prendre les armes en 1940-45.

    ON va -je pense que tu seras d’accord, "oublier" cette passe d’armes..

    je respecte d’autant plus l’antimilitariste que tu es..que tout en ne l’étant plus.. jeune..en pleine guerre de colonisation., j’ai du l’ être certainement encore plus que d’autres...

    Un costume de ratisseur de djébel sur un révolté nourri des actes héroîques de résistants...c’est pas simple, crois moi !

    ( Ma mère vient de retrouver dans ses cartons la première carte postale que je lui ai adressé le 3 juillet1959 d’Alger-(je venais d’être incorporé et expédié immédiatement en Algérie -

    C ’est une vue de la ville barrée simplement d’un immense A BAS l ’ARMEE et " Paix en Algérie.")


     :)

    Ma réaction que j’ai argumentée est liée au fait que cette période a toujours été pour moi la cause de violents accrochages avec une frange de trotskystes que je mépriserai toute ma vie..

    Au nom de "pureté révolutionnaire" d’une maladie incurable d’anti PC, qui serait motivée par l’anti-stalinisme , des intégristes de la connerie que même Trotsky et Mandel ont du combattre, des révisionnistes petits bourgeois, ont décidé d’écrire une histoire qui les conduit à déféquer sur les tombes de militants qui ont donné leurs vies pour que je puisse m’"accrocher" avec toi en 2010, étonné qu’on voit dans ma réplique du soutien au "gaullisme"...!!


    C’est beaucoup plus SIMPLE -si l’on peut dire-..

     :)

    Je conchie des professeurs de REVOLUTION,(quelques lambertistes souvent plus cons que méchants), qui racontent depuis 70 ans..que le" déserteur de Gaulle" et le" déserteur Thorez" ..ne s’enfuirent que parce que l’un, bourgeois avait choisi l’Impérialisme anglosaxon et l’autre, marionnette de Staline,qui lui, serait parti à Moscou pour que Timbaud, Manouchian , Fabien et autres staliniens zélés..se mettent en ordre de bataille afin , aidant l’Impérialisme anglo- saxon à remplacer l’Impérialisme allemand , de poursuivre ce qui, selon aux , motivent des générations de "cocos non estampillés sincères et véritables, puisque non trotskystes"... , à TOUJOURS et en tous lieux empêcher la REVOLUTION imminente !!

    De 1936 à la préparation du 2 Octobre.., du 12, des suites ; ....

    Que l’on soit militant PCF en 1930, 50 ou 201O, "ex" du PC ou larbin mélanchonien, les Torquemada qui se disent dépositaires des pensées posthumes de Vieux Léon , passent 95 pour cent de leur activisme à brailler du bourrage de mou(eux, les durs..) aussi minable que ne le furent les ’accusation de" trostko-facisme " envoyant au poteau des militants du POUM ..en Espagne, de membres des PC en Tchéco, voire de braves types(pas tous trotsks !!) dans tel petit bois de la Corrèze..
    .
    Deux ou trois merdeux ont osé écrire ailleurs que j’étais un écorché vif lobotomisé, "pointilleux" de cette période parce que ma famille a fourni son lot de pov cons staliniens envoyés en camp par la 3° République anticommuniste,...ou en flinguage de miliciens et autres saloperies de la Division Das Reich , uniquement en fantassins du Stalinisme qui rendait aveugle et sourd.!!

    Ce n’est pas parce qu’à Souge, tous les ans parmi ceux que nous honorons il y a plus de Communistes fusillés dans la lande girondine que d’ex membres de la SFIO, ou parce que trois d’entre ces victimes avaient été plus que des proches de ma famille de déporté et autres FTP que je réagis à TOUT ce qui confond "débat" et raccourci plus que "douteux" (selon moi)


    .
    C’est parce que ta façon de réagir -, que tu l’aies pas voulu, je veux donc l’admettre et retirer mon tacle inutile insinuant que tu pouvais être l’arrière petit fils de Pétain.

    . :)) - (qui a exactement fait tenir ce genre de réflexion que tu as donné, à ses aboyeurs de la"révolution nationale" a .., .constituait un apport objectif à des thèses qui confondent nécessité de LUTTE de classes ET souci de libérer le pays de la monstruosité nazie !

    Y compris, OUI..de l’extérieur ET de l’intérieur ,

    Non seulement j’ai sursauté mais j’en ai profité pour rappeler deux trois choses sur ce que cette période révèle quant à la façon pour les classes sociales de se positionner dans une guerre.

    Ensuite, que certains pensent qu’en 1944, le PC aurait du s’affranchir des consignes de Staline ...qu’il n’auraient pas du -selon eux- agir uniquement en fonction de Yalta, qu’il y avait,en France ou stationnait des "Ricains" chers à Sardou, une soi -disante possibilité de prise de pouvoir .............alors que la classe ouvrière sortait exsangue, qu’un peuple encore dans le coma aspirait à sortir de 5 années de cauchemar plutôt qu’à rejouer la Prise du Paalis d’Hiver, j’ai là dessus mon opinion, d’autres ont une opinion inverse, le débat ne sera jamais clos, c’est une bonne chose !

    Mais nous ne le mènerons pas à partir d’un article qui parle de SARDOU...!!

     :))

    De même :

    Que des raisons totalement opposées aient pu conduire de Gaulle à fuir à Londres y "continuer" l’Etat dit républicain pour intérêts de classe, , et Thorez à obéir aux ordres de l’internationale pour filer à Moscou laissant à Duclos -Tillon la charge de préparer la Résistance (à la fois à partir de la classe ouvrière et avec un souci d’unité des forces de résistance )..., bien entendu que dans le choix des deux , il y a en perspective le futur d’une France soit restant "capitaliste" soit..cherchant une stratégie de"socialisme" tel que le PC là concevait..

    Mais, en dernière analyse, oui de Gaulle a été un libérateur qui a bien fait de s’envoler pour londres.

    Oui, j’approuve ses appels de là bas à ne jamais considérer Vichy comme" légitime" mais comme supplétif du Nazisme..


    Conclusion :

    Incident clos pour moi.

    .

    Comme tout est "contradictoire" ton post que je continue de considérer comme réducteur , et provocateur, ma réaction certainement cinglante et disproportionnée, et ces échanges ne sont pas totalement inutiles :

    Puisque cela permet de revenir sur un point controversé d’Histoire. qu’on ne fréquente jamais de trop.

    Et d’enterrer entre nous deux la polémique.

    Cordialement donc,

    AC

Derniers articles sur Bellaciao :