Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Sites noirs [ suite 5 et 6... ]

mardi 6 décembre 2005 - Contacter l'auteur - 3 coms

"Sites noirs"
- "Sites noirs" ( suite1... )
- "Sites noirs" ( suite2... )
- "Sites noirs" ( suite3... )
- "Sites noirs" ( suite4... )

de Al Faraby

Plus de 430 vols secrets de la CIA en Allemagne, Berlin a la liste

Plus de 430 vols secrets de la CIA transportant des prisonniers soupçonnés de terrorisme sont passés par l’Allemagne et Berlin dispose aujourd’hui d’une "liste détaillée", affirme l’hebdomadaire Der Spiegel à paraître lundi 5 décembre 2005, jour de début d’une visite de Condoleezza Rice en Allemagne.

Il s’agit à la fois de "mouvements" d’avions des services secrets américains dans l’espace aérien allemand et d’atterrissages sur des aéroports situés en Allemagne, selon un communiqué publié samedi par le magazine.

"De tels avions devaient servir à convoyer des terroristes présumés et à les placer dans des lieux secrets", écrit Der Spiegel.

La liste a été fournie par l’Office pour la Sécurité de la navigation aérienne allemande, qui a répondu à une demande adressée par le groupe parlementaire du Parti de gauche (gauche contestataire).

Un porte-parole du gouvernement allemand a confirmé l’existence d’une liste fournie par cet office, observant toutefois que celle-ci permettait seulement de savoir "combien de fois quels avions de quelles compagnies aériennes avaient emprunté l’espace aérien allemand ou atterri sur des aéroports allemands".

L’Office pour la sécurité de la navigation aérienne ne fournit "aucun indice sur les clients des appareils affrétés par des compagnies aériennes privées et aucune donnée sur la destination des vols", a ajouté le porte-parole.

Selon Der Spiegel, deux avions de la CIA ont utilisé à eux seuls l’espace aérien allemand ou ont atterri dans des aéroports situés en Allemagne en 2002 et en 2003, à respectivement 137 et 146 reprises, essentiellement à Francfort (ouest), Berlin et sur la base américaine de Ramstein (ouest).

L’Allemagne concentre le plus grand nombre de bases américaines en Europe.

L’organisation des droits de l’Homme Amnesty International Allemagne a pour sa part reproché aux autorités allemandes d’avoir été informées des vols de la CIA sur son territoire.

Une affirmation contestée par Wolfgang Bosbach, un dirigeant de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), parti de la chancelière Angela Merkel. Si les autorités allemandes avaient été informées, ce serait une "atteinte grave" à la Convention européenne des droits de l’Homme, a-t-il dit.

Les Etats-Unis sont accusés d’avoir utilisé depuis 2001 des aéroports ou des espaces aériens européens pour le passage d’avions de la CIA transportant des personnes soupçonnées de terrorisme vers des pays pratiquant la torture.

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice entame lundi soir à Berlin une tournée européenne alors que ses interlocuteurs attendent des explications sur cette affaire ainsi que sur l’existence présumée de centres de détention américains pour islamistes en Europe de l’est.

Mme Rice a assuré vendredi qu’elle s’exprimerait sur les activités controversées de la CIA avant d’entamer lundi une tournée en Europe.

Elle doit rencontrer mardi Angela Merkel. Le gouvernement allemand a toutefois indiqué vendredi qu’il n’exigerait pas dès mardi des explications sur des vols controversés de la CIA en Europe, affirmant ne pas vouloir faire "pression".

Mais toujours selon Der Spiegel, le gouvernement craint en fait que cette affaire ne débouche sur un débat de fond sur l’utilisation de l’espace aérien allemand par les Etats-Unis pour la guerre en Irak et sur le stationnement de troupes américaines en Allemagne.

De plus, l’Etat allemand va devoir informer d’ici au 21 février le Conseil de l’Europe à Strasbourg (est de la France) de ce qu’il a entrepris dans les cas concrets "d’enlèvements", après en avoir été informé, poursuit le magazine.

Le ministère allemand des Affaires étrangères dispose ainsi depuis juin 2004 d’un document de l’Allemand d’origine libanaise Khaled el-Masri, faisant état de mauvais traitements à bord d’un avion de la CIA.

Les autorités américaines ont confirmé de manière informelle début 2005 cet "enlèvement", ajoute Der Spiegel. Avec BERLIN (AFP, 03 décembre 2005)

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=2678


Les avions secrets de la CIA auraient fait escale en France

Des avions affrétés par la CIA et susceptibles d’avoir convoyé des prisonniers islamistes ont fait escale en France à au moins deux reprises, en 2002 et 2005, affirme Le Figaro dans son édition de vendredi.

Le premier vol identifié, selon le quotidien, date du 31 mars 2002. Il s’agit d’un biréacteur Learjet qui a décollé de Keflavik, en Islande, à destination de l’aéroport de Brest-Guipavas d’où il serait reparti pour la Turquie.

D’après la direction de l’aéroport de Brest, interrogée par Le Figaro, l’avion a mis le cap sur Rome pour une nouvelle escale. L’équipage avait indiqué aux autorités aéroportuaires qu’il était seul à bord. Le second vol est arrivé le 20 juillet 2005 à l’aéroport de Paris-Le Bourget en provenance d’Oslo, rapporte Le Figaro, citant le quotidien norvégien Ny Tid. Il s’agissait d’un Gulfstream III. Au Bourget, les avions gouvernementaux américains sont d’ordinaires accueillis par Aéroservice, selon Le Figaro, qui juge "vraisemblable" que le jet a été reçu ce jour-là par une société d’assistance implantée dans une "zone plus discrète".

Plus de 300 avions utilisés par la CIA ont atterri en Europe, a affirmé pour sa part The Guardian jeudi se basant sur des données des autorités américaines de l’aviation civile (FAA). Selon le journal britannique, 96 vols ont été enregistré en Allemagne et 80 en Grande-Bretagne. Une seule fois, un vol a été mentionné pour la France et aucun pour l’Autriche. L’Europe de l’Est a été régulièrement survolée par des avions de la CIA, où 15 atterrissages ont eu lieu à Prague, toujours selon The Guardian. PARIS (AFP)

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=2676

Mots clés : Al Faraby / Dazibao / International / Prison / Services secrets / USA /

Messages

  • Plusieurs remarques...

    1) Des états européens continuent de prendre les gens pour des imbéciles en faisant semblant de ne pas savoir ce qui se passe sur leur sol. (Ils attendent Galliléo pour voir leur pays ?).

    Bien sûr que les états ont sû ce qui se passait, dans leurs cieux et sur leur sol.

    2) Imaginons une réciprocité..... Des avions roumains, polonais, allemands, se posant discretement ur des aéroports américains sans qu’il leur soit rien demandé, amenant des prisonniers dans des lieux de détention "secrets" des autorités américaines sur le sol américain....

    Avec cerise sur le gateau, Condoleezza Rice demandant aux autorités roumaines, polonaises, ou allemandes ce qu’elles ont bien pu faire sur le territoire américain....

    Posées ainsi, les questions montrent à quel niveau de bouffonerie en sont arrivés les états européens.

    3) La question de la relation des états européens, tant au travers du fonctionement de l’OTAN, que sur les autres terrains + bilateraux , est posée. L’imbrication et la relation de subordination des états européens par rapport aux USA induit de graves dérapages.

    Les bases militaires américaines doivent passer sous contrôle européen, rapidement.

    4) La Roumanie, état souvent montré du doigt dans cette affaire, devrait signer, à l’occasion de la viste de Madame Rice en Europe et suivant certaines sources, un accord pour la construction d’une base américaine sur son propre sol.
    Si celà se confirmerait celà serait une grave erreur, préjudiciable pour le peuple roumain, préjudiciable pour un état de droit, son indépendance et son avenir dans l’Union Européenne.

    Cop.

  • Avec la Roumanie, l’accord vient d’être signé.
    Ce qui n’empéchera pas celle-ci de bientôt entrer dans l’Europe. Parce qu’en réalité les choses sont simples : l’Europe se contrefout tout autant des Droits de l’Homme et du Droit tout court que les USA. Ce ne sont plus que des gadgets à usage exclusif des occidentaux pour faire pression sur des régimes que l’on veut abattre : la Syrie ou Cuba par exemple. Vis à vis de la Chine ou de la Russie, la critique se fait de plus en plus feutrée du fait qu’il s’agit de partenaires commerciaux "intéressants" et de puissances militaires non négligeables. Vis à vis de l’Egypte, qui vient encore de s’illustrer dans la violation des droits de l’homme lors des dernières législatives, la critique est inexistante. Que ce soit chez les politiques ou dans les médias. Par contre la mise en question des succès électoraux de Chavez au Venezuela est systématique et l’on va même jusqu’à lui reprocher la désertion de l’opposition en pleine bataille. Enfin, summum de l’hypocrisie, chaque élection tenue en Irak, sous occupation, sans aucun contrôle international indépendant, avec des résultats annoncés par Mme RICE 2 semaines avant la commission électorale irakienne, constitue un incontestable progrés de la démocratie selon les délires politico-médiatiques.
    Le problème est que si l’Europe et les USA se contrefoutent du Droit et de la Démocratie c’est bien parceque les premiers concernés, les peuples qui dorment, n’ont même plus envie de défendre ces "anachronismes".
    Le réveil sera brutal.

    Valère

  • Ben sa vous choque
    Les usa font depuis 1945 la loi dans le monde

    Guerre au vietnam , en irak violation des lois ONU ou internationales conne OMC ou ecologique sans parler des autres conflits .

    Karim
    DAMAS

Derniers articles sur Bellaciao :