Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Théâtre : « elf, la pompe Afrique » de/par Nicolas Lambert.

jeudi 6 janvier 2005 - Contacter l'auteur


Cher ex-spectateur d’ « elf, la pompe Afrique »,

En cette période où les mass-médias se révèlent plus que jamais au service de l’émotion bruyante à flux tendus, voici quelques nouvelles au détour d’un courriel de v ?ux de bonne année. Vous avez été nombreux à venir assister au spectacle « elf, la pompe Afrique » : à l’heure des comptes et bilans de fin d’année, il apparaît que vous avez été à peu près 1 600 personnes pour seulement 24 représentations. Comme la pièce n’a bénéficié d’aucune autre publicité que celle que vous et quelques journalistes avez bien voulu nous faire, nous voulions vous en remercier.

Ce que vous nous avez dit au sortir du spectacle ou depuis, par courrier ou par mail, nous encourage à poursuivre cette aventure théâtrale dans un théâtre parisien. Nous reprenons le spectacle chaque jour à partir du mardi 11 janvier jusqu’au 5 février ? presque autant de représentations que depuis sa création ! - au Théâtre des Déchargeurs, dans le quartier du Châtelet. Le pari est financièrement assez risqué car c’est une co-production avec le théâtre, que la salle est petite (20 places) et que nous tenons à garder le principe de billets d’entrée à tarifs solidaires qui fonctionne fort bien. Le spectacle tourne par ailleurs depuis la rentrée dans plusieurs villes à l’invitation d’associations ou d’autres initiatives.

La presse a été élogieuse, mais sans subvention ni aucun soutien institutionnel, l’aventure, vous le savez, est très précaire ? Nous vous convions donc, à nouveau, à contribuer au succès de ce spectacle : nous persistons et souhaitons que ce soit votre bouche à oreille qui remplisse nos salles plutôt qu’un matraquage publicitaire (pour des raisons économiques, éthiques et d’amour propre !). Bref, vous nous rendriez un fier service en recommandant ce spectacle (par exemple en transférant la suite de ce courriel) à vos amis, à vos relations ? ou en les y accompagnant ! Nous avons également des affiches ou des tracts que nous pouvons vous envoyer si vous nous le demandez.

Sachez enfin que dans la même salle et sur la même période à 21h45, Nicolas Bacchus nous offre ses chansons nouvelles, accompagné au violoncelle par Hélène Billard. Vous êtes nombreux à avoir goûté à quelques unes de ses chansons car celui-ci a officié sur bon nombre de représentation d’ « elf » lors des intermèdes entre chaque « audience ».

Reste à vous souhaiter ? une très bonne année, la moins formatée possible par exemple ?

Cordialement,

Nicolas Lambert et l’équipe du spectacle.


Théâtre : « elf, la pompe Afrique » de/par Nicolas Lambert.

Après avoir assisté aux quatre mois d’audience du « procès elf », c’est sur les planches que le comédien Nicolas Lambert vient nous en livrer une synthèse. En replaçant dans leurs bouches les vrais propos des célèbres prévenus, interrogés par le Président du Tribunal, il démêle les fils de cet imbroglio politico-judiciaire. Et c’est pas triste ! Histoire de comprendre ce procès qui nous regarde ? et qui n’a pas fait sauter vingt fois la République.

Chaque jour du 11 janvier au 5 février 2005 à 19h30 (relâche dimanche et lundi) à Paris (1er) au

Théâtre des Déchargeurs, 3, rue des Déchargeurs M° Châtelet (sorties Navarre ou Ste Opportune) ;

Location : 01 42 36 00 02. (Relâche : dimanche et lundi)

Tarif 10 ? - Tarifs solidaires : 5 ? ou 15 ? (Selon que vous serez puissant ou u misérable*...)

Et dans le même théâtre à 21h45 : Nicolas Bacchus nous livre son nouveau tour de chant accompagné par Hélène Billard (violoncelle) & Michel Herblin (harmonica).Tarif préférentiel Elf + Bacchus (le soir même ou un autre jour).

Dossier complet sur : http://charlie.noe.free.fr

*...Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir". Jean de La FONTAINE (1621-1695).


Extraits de la REVUE DE PRESSE :

LE MONDE.FR : Devant cette comédie du réel, le public rit puis est pris de vertige quand il se souvient que le texte joué par Nicolas Lambert est la triste réalité et qu’il réalise l’ampleur des sommes détournées, près de 150 millions d’euros, au détriment d’Elf mais surtout de l’Afrique. (suite sur le site ?)

ARTE : Drôle et cruelle, la mise en scène de Nicolas Lambert a le mérite de rendre compréhensible un procès tentaculaire qui n’a malheureusement rien d’une fiction. (suite sur le site ?)

LES ÉCHOS : Un comédien, Nicolas Lambert, a eu l’excellente idée d’assister au procès Elf et d’écrire un spectacle qu’il joue lui-même à partir de propos réels tenus par les protagonistes. Il est alternativement Loïk Le Floch-Prigent, André Tarallo, Alfred Sirven, Dédé la Sardine, etc. C’est réussi et drôle... (suite sur le site ?)

LIBÉRATION : Relire le procès Elf n’est pas un petit défi. Le comédien se glisse parfaitement dans la peau du président du tribunal qui conduit impitoyablement l’interrogatoire. Le Floch-Prigent, Alfred Sirven, André Tarallo... Tous racontent et avouent, dans le texte, le pillage d’Elf. (suite sur le site ?)

PARISCOPE : Nicolas Lambert, comédien et citoyen de son état, a eu l’idée surprenante d’assister au procès « Elf ». Il a pris des notes, beaucoup observé. Cela donne « Elf, la pompe Afrique ». A travers ce spectacle, les protagonistes racontent cet imbroglio politico-judiciaire. Ce « documentaire-théâtre » est passionnant à suivre ! A ne pas manquer ! (?)

R F I : Nicolas Lambert gagne son pari de recréer l’atmosphère d’une salle d’audience. L’auteur peut se faire aussi très caustique. Seule différence dans ce procès : ici, personne ne rend de jugement (à écouter sur le site)

SUD OUEST : Étonnamment drôles avec leurs comptes d’apothicaires milliardaires acheteurs d’hommes politiques. Et surtout terriblement pathétiques. (?)

LARTSCENE.com : A l’issue du spectacle, Lambert quitte son pupitre d’orateur, sort de son rôle de vecteur du procès pour apporter son point de vue personnel et inviter le public à un débat. (?)

ZURBAN : Un témoignage d’utilité publique (?)

I-Télé : (reportage multi-diffusé dans la semaine du 25 au 31 octobre à visionner sur le site)

FRANCE INTER : Spectacle des « bons plans » proposé à l’antenne de "Là-bas si j’y suis".

Mots clés : Commerce-Indus.-Bourse / Ingérence-Colonialisme / Théâtre-Danse /
Derniers articles sur Bellaciao :