Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Un million d’Européens demandent l’étiquetage des produits alimentaires fabriqués à partir d’animaux nourris aux OGM

jeudi 8 février 2007 - Contacter l'auteur - 2 coms

Greenpeace va remettre aujourd’hui à Markos Kyprianou, le commissaire européen à la Santé et à la Protection des consommateurs, une pétition signée par un million de citoyens européens demandant l’étiquetage du lait, de la viande, des oeufs et de tous les autres produits issus d’animaux qui ont été nourris avec des organismes génétiquement modifiés (OGM).

La pétition, qui demande « l’obligation d’étiquetage des produits animaux nourris aux OGM, en vertu du droit à l’information des citoyens, droit fondamental dans l’Union européenne », a circulé dans 21 pays de l’Union européenne depuis mai 2005 et récolté un million de signatures. 177 000 personnes ont signé cette pétition en France, où 86 % des citoyens veulent une interdiction, temporaire ou définitive, des OGM*.

« Cette pétition est un appel à l’Union européenne pour stopper la progression des OGM qui rentrent ànotre insu dans la chaîne alimentaire, déclare Marco Contiero, de l’Unité européenne de Greenpeace. Nousdemandons aujourd’hui au commissaire Kyprianou de garantir aux consommateurs le droit de choisir s’ilsveulent manger des produits issus d’animaux nourris aux OGM. »

Les OGM peuvent être utilisés soit comme ingrédients dans la fabrication de produits alimentaires (huile,pop-corn, biscuits...), soit comme aliments pour les animaux d’élevage. Dans le premier cas, laréglementation européenne actuelle impose un étiquetage sur les produits alimentaires qui contiennent plusde 0,9 % d’OGM, ce qui permet au consommateur de savoir ce qu’il mange. « Aujourd’hui, ces produits sontquasi absents des rayons de nos supermarchés car les consommateurs n’en veulent pas », note MagaliRingoot, de la campagne OGM de Greenpeace France.

Plus de 80 % des OGM produits dans le monde sont destinés à l’alimentation des animaux d’élevage.Maïs et soja transgéniques sont donnés à manger aux vaches, aux porcs ou aux poules à partir desquels onproduit des aliments (laitages, viande, oeufs, plats cuisinés, etc.). Pour ces produits, il n’existe aujourd’huiaucune obligation d’étiquetage. Cette lacune de la réglementation permet aux OGM de s’introduire dansl’alimentation en dépit de l’opposition massive des consommateurs. Depuis 1998, Greenpeace édite un Guide des produits avec ou sans OGM, afin de pallier cette lacune de l’étiquetage, donner auxconsommateurs une information transparente et leur permettre de vraiment choisir une alimentation non-OGM.

« La réglementation actuelle ne laisse pas de choix aux consommateurs qui mangent sans le savoir desproduits élaborés à partir d’OGM, explique Magali Ringoot, de Greenpeace France. Bannir les OGM del’alimentation animale permettra de protéger l’environnement de la dissémination incontrôlée des OGM, quimenace notre santé et la biodiversité. »

http://www.greenpeace.org/france/ne...

Mots clés : Agriculture - Pêche / Alimentation / Europe / Manifs-actions / OGM /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :