Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Un opposant au réacteur EPR tué par la police en Inde

mercredi 20 avril 2011 - Contacter l'auteur

M. Sarkozy et Mme Lauvergeon sont les vrais coupables

De Stéphane LHOMME

M. Sarkozy s’est rendu en Inde en 2008 et 2010 pour pousser l’Inde à acheter des EPR. Il est directement responsable du drame survenu aujourd’hui.

M. Sarkozy s’est rendu à deux reprises en Inde récemment, en janvier 2008 et décembre 2010, en particulier dans le but de pousser l’Inde à acheter à Areva des réacteurs nucléaires français de type EPR. Comme le montre l’actualité dramatique au Japon, il est avéré que la volonté de développer l’industrie nucléaire sur la planète est irresponsable.

Mais la responsabilité de M Sarkozy, ainsi que celle de la président d’Areva, Mme Lauvergeon, est encore plus écrasante car le site de Jaitapour, choisi par l’Inde sans susciter de refus des autorités françaises, est concerné par un très fort risque sismique.

Pire : fin 2008, MM Sarkozy et Bush ont imposé des dérogations aux règles internationales de non prolifération dans le but de pouvoir vendre des technologies nucléaires à l’Inde, et en l’occurrence des réacteurs EPR concernant la France.

C’est donc, plus que légitimement, que la population indienne s’est levée contre le projet d’EPR en Inde. Hélas, les manifestants ont été durement réprimés et l’un deux a été tué par la police. Il est clair que M Sarkozy et Mme Lauvergeon sont les premiers responsables de cette répression et de ce décès dramatique. Il faudra bien que, tôt ou tard, ils soient poursuivis devant les tribunaux.

Mots clés : International / Nucléaire / Stéphane Lhomme /
Derniers articles sur Bellaciao :