Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Attentat de Karachi : 8 millions d’euros pour l’intermédiaire occulte.

de : Liberation.fr
jeudi 25 novembre 2010 - 11h06 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 20.6 ko

de GUILLAUME DASQUIÉ

Jean-Marie Boivin est un homme-clé dans le scandale de l’attentat de Karachi.

En 1994, le gouvernement Balladur vend trois sous-marins au Pakistan.

Fin 1994, début 1995, Jean-Marie Boivin était le financier qui coordonnait le versement de commissions occultes en direction du Pakistan : ensuite, des rétrocommissions occultes revenaient vers la France pour financer la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995.

En 2006, tout est sur le point d’être révélé ! Jean-Marie Boivin fait chanter les corrompus : il leur demande des millions d’euros en échange de son silence.

En 2009, il finit par obtenir 8 millions d’euros en échange de son silence !

Depuis, Jean-Marie Boivin est en Suisse, il est riche ... et il ne dénonce pas les corrompus. Il garde le silence.

Ces 8 millions d’euros ont été payés par nous, les contribuables !

Lisez cet article très important :

Attentat de Karachi : 8 millions d’euros pour l’intermédiaire occulte.

Selon nos informations, l’Etat a accepté de dédommager en 2009 l’organisateur des rétrocommissions.

Au nom de l’industrie de l’armement, un haut fonctionnaire de l’Etat Français a conclu, le 24 janvier 2009, un accord avec Jean-Marie Boivin, le financier qui coordonnait le versement de commissions occultes dans le cadre de ventes d’armes, notamment celle des sous-marins au Pakistan.

Ledit accord prévoit de le dédommager à hauteur de 8 millions d’euros, comme nous l’évoquions ces dernières semaines.

Au large de l’Irlande et de l’Angleterre, se sont ainsi achevées les curieuses tractations engagées dès 2006 entre Jean-Marie Boivin, gérant de la société offshore Heine, et divers ministres en exercice - dont Michèle Alliot-Marie, Thierry Breton ou Nicolas Sarkozy.

Ile de Man.

Mardi 23 novembre, Libération a obtenu auprès du greffe de la Haute Cour de l’île de Man (Royaume-Uni) la copie certifiée conforme d’un jugement qui atteste de l’existence de cet accord - une pièce qui n’est pas, à ce jour, versée au dossier de Renaud Van Ruymbeke.

La décision de justice de l’île de Man donne force de loi à un contrat du 24 janvier 2009 entre des sociétés privées et un officiel envoyé par Paris.

Il stipule qu’« un haut fonctionnaire du gouvernement français », représentant les sociétés d’armement « DCN International SA, DCNS SA et Thales SA », a conclu une transaction au terme de laquelle il accepte de payer une « note d’honoraires émise par M.Boivin », dont « le montant est de 8 millions d’euros ».

Et elle justifie ces émoluments par les bons offices de Jean-Marie Boivin qui « ont été assurés à travers la Société de développement international Heine SA ».

Des courriers saisis par les policiers luxembourgeois, et transmis au parquet de Paris, montrent que les gérants de Heine ont, à plusieurs reprises, sollicité les autorités de l’époque pour déterminer comment ils solderaient leurs activités. Et de quelle manière ils pourraient être remerciés.

Corrompre.

Fondée en 1994 sur instruction du ministre du Budget de l’époque, Nicolas Sarkozy, Heine SA a servi pendant des années à alimenter des circuits de commissions occultes liées aux grands contrats d’armement. En particulier, le contrat de vente des sous-marins au Pakistan, le 21 septembre 1994.

Jusqu’en septembre 2000, la législation autorisait à corrompre des décideurs étrangers par le biais d’une structure comme celle-ci. Mais pas après. Pourquoi attendre 2009 pour une transaction ?

Hier à l’Assemblée, le député Bernard Cazeneuve (PS), ancien rapporteur de la mission d’information sur l’attentat de Karachi, a posé la question au nouveau ministre de la Défense, Alain Juppé. C’est le nouveau ministre de la Justice, Michel Mercier, qui a pris le micro. Sans répondre à sa question.

http://www.liberation.fr/societe/01...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Attentat de Karachi : 8 millions d’euros pour l’intermédiaire occulte.
26 novembre 2010 - 02h26

Et les citoyens n’ont pas la possibilité de former leurs propre cours de justice ? Le Tribunal des Peuples en Puissance Permanent pour condamner ces corruptions et tous les responsables haut placés de l’administration qui seraient au courants sans informer les citoyens !

L’argent opaque de la barbarie utilisé en production privée par le nouveau capitalisme a fait sont temps il faut la remplacer avec crédit-citoyens , voir www.oppressedpeople.com







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
Comment fut inventé le peuple juif
dimanche 16 mai
de Shlomo Sand, Historien, professeur à l’université de Tel-Aviv
MANIFS. interdites pour soutien à la Palestine !
samedi 15 mai
de joclaude
4 commentaires
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite