Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Omar Bongo aurait financé la campagne de Sarkozy en 2007

de : PARIS
mardi 22 novembre 2011 - 14h01 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Un proche d’Omar Bongo affirme que le défunt président gabonais a "contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy", dans son livre "Le scandale des biens mal acquis" à paraître jeudi.

Mike Jocktane, conseiller personnel d’Omar Bongo depuis 2005 promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, vient de lâcher une nouvelle bombe sur le financement occulte des campagnes politiques françaises. Dans un ouvrage à paraître cette semaine (Editions La Découverte), ce proche de l’ancien président gabonais explique que ce dernier "a contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 du candidat Nicolas Sarkozy". Il confirme ainsi les révélations de l’avocat franco-libanais et conseiller de l’ombre de présidents français pour l’Afrique Robert Bourgi, qui affirmait en septembre dernier avoir remis "20 millions de dollars" à l’ex-président Jacques Chirac (1995-2007) et à son Premier ministre Dominique de Villepin.

Echanges de malettes filmées en caméra cachée

Mais il va plus loin que l’avocat selon lequel "ni Omar Bongo ni aucun autre chef d’Etat africain" n’ont remis d’argent à Nicolas Sarkozy par son "intermédiaire". Mike Jocktane soutient le contraire : "Les mallettes ont continué de circuler avant et après l’élection de Nicolas Sarkozy". Il précise également le fonctionnement de ce système d’échange : "Quand un homme politique français se rend au Gabon, on dit qu’il vient chercher sa mallette... Le président défunt Omar Bongo était très généreux avec les dirigeants français. (...) Une part importante de ces dons a fini dans les poches des bénéficiaires. Il y a eu beaucoup d’enrichissement personnel".

L’enquête lancée après les accusations de Robert Bourgi vient d’être classée sans suite, faute d’éléments pour prouver des faits par ailleurs prescrits. Ses déclarations avaient rompu le silence traditionnel entourant la Françafrique, réseau opaque d’influences hérité de l’époque coloniale, avec laquelle Nicolas Sarkozy avait promis de rompre. Mais Mike Jocktane prétend que des prueves de ces échanges de malettes existent : "Les remises de mallettes effectuées dans le bureau du président étaient filmées par des caméras cachées. Tout était enregistré sur vidéo", ce qui, affirme-t-il, constitue "l’un des moyens de pression de Libreville sur Paris". D’ailleurs, pour l’ancien conseiller d’Omar Bongo, "l’empressement avec lequel la France a reconnu l’élection frauduleuse d’Ali Bongo en 2009 s’explique par les mallettes distribuées".

http://www.ladepeche.fr/article/201...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Omar Bongo aurait financé la campagne de Sarkozy en 2007
22 novembre 2011 - 14h34 - Posté par Zangao

Vite, bombardons le Congo !



Omar Bongo aurait financé la campagne de Sarkozy en 2007
22 novembre 2011 - 16h38 - Posté par Brutus

Le Gabon, pas le Congo !!! Encore que rien n’est à exclure de ce côté là.

C’est bizarre dans les petits papiers de Khaddafi on ne nous parle que d’une lettre à "son ami Berlusconi". Il avait pourtant déclaré avoir toutes les preuves des versements qu’il avait fait à Sarko.
Les journalistes d’investigation devraient un peu se remuer le c.. Tout comme la justice : ça vient cette destitution ?


Omar Bongo aurait financé la campagne de Sarkozy en 2007
22 novembre 2011 - 18h54

M’enfin, qu’est ce que vous allez imaginer, c’est grotesque...



Omar Bongo aurait financé la campagne de Sarkozy en 2007
23 novembre 2011 - 10h05 - Posté par Communiqué de Robert BOURGI

Communiqué de Robert BOURGI en réaction à la dépêche AFP du 22 novembre 2011

PARIS, France, 22 novembre 2011/African Press Organization (APO)/ — J’ai eu connaissance d’une dépêche AFP datée de ce jour et évoquant une interview accordée par Monsieur Mike Jocktane aux deux auteurs du livre intitulé “Le scandale des biens mal acquis”.

Je tiens à préciser que durant toutes les années ou j’ai eu à collaborer avec le Président Omar Bongo-Ondimba, je n’ai jamais vu, ni rencontré, Monsieur Mike Jocktane.

Je considère que ces allégations sont mensongères, diffamatoires et procèdent d’une manœuvre politique visant, d’une part, à jeter le doute sur la victoire légitime du Président Ali Bongo-Ondimba, et d’autre part, à troubler la bonne marche des relations franco-gabonaises.

Dans cette même dépêche, il est fait état d’une déclaration de Monsieur Michel de Bonnecorse, ancien conseiller Afrique du Président Jacques Chirac, qui, au cours de l’année 2010, a prétendu que j’avais remis des fonds au candidat Nicolas Sarkozy durant la campagne électorale de 2007, ces fonds provenant, toujours selon Monsieur de Bonnecorse, du Président Omar Bongo-Ondimba.

Je tiens à démentir de la manière la plus ferme qui soit ces propos de Monsieur de Bonnecorse qui ne reposent sur aucun fait probant et n’ont aucun fondement. C’est là le produit d’une imagination délirante.

Je trouve enfin curieux et étrange que Monsieur Jocktane fasse cette déclaration à la veille des prochaines élections législatives au Gabon, qui ont lieu en décembre 2011.

Pour ce qui me concerne, je n’ai jamais douté, ne serait-ce qu’un seul instant, de la victoire du candidat Ali Bongo-Ondimba aux élections présidentielles de 2009.

Le peuple gabonais est un peuple majeur, qui sait que la victoire électorale et politique passe par les urnes. C’est là, une vérité absolue que doit méditer Monsieur Jocktane.

Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour Robert BOURGI.

Contact presse :

06 61 79 77 18

sec.sg@apo-opa.org

SOURCE

Robert BOURGI

http://appablog.wordpress.com/2011/...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite