Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo


de : On peut rire de tout mais pas avec tout le monde
samedi 26 novembre 2011 - 21h41 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires

Par Alex Lantier

L’attentat contre les bureaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris a donné l’occasion au monde politique français de se faire beaucoup de capital politique. Avant même que l’identité ou les motifs des attaquants ne soient établis, les politiciens et la presse se sont lancé dans une campagne raciste, se posant en défenseur des droits démocratiques qui seraient menacés par l’Islam.

En fait, il y a plus de questions que de réponses sur cette affaire, et l’identité des auteurs ou leurs motifs. Les bureaux de Charlie Hebdo ont brûlé tôt dans la matinée du 2 novembre, le jour de la sortie d’un numéro comprenant l’une des provocations de bas étage contre l’Islam qui sont devenues la marque de fabrique de Charlie Hebdo. Renommé « Charia Hebdo », il comprenait des caricatures du prophète Mahomet et de ses parties génitales. Il critiquait aussi les régimes islamistes nouvellement établis et soutenus par l’occident de Tunisie et de Libye.

On suppose que l’incendie a été causé par une ou plusieurs bombes incendiaires lancées dans les bureaux ; deux hommes en capuches ont été aperçus quittant les lieux aux alentours de l’heure à laquelle l’incendie s’est déclaré. Les auteurs n’ont toujours pas été identifiés, et la police affirme qu’elle n’a pas d’informations sur leur identité. Étrangement, aucun individu, ni aucune organisation, n’a revendiqué l’attentat.

Les enquêteurs de l’anti-terrorisme ont déclaré au quotidien Libération que Charlie Hebdo avait déménagé dans ces nouveaux bureaux seulement trois semaines plus tôt. Ceux-ci n’avaient aucun signe distinctif, qui aurait pu les identifier comme ceux de Charlie Hebdo, étant situés « derrière des vitres opaques, sans enseigne ni sigle. »

Un groupe islamiste turque, Cyber Warrior, a attaqué le site Internet de Charlie Hebdo plus tard dans la journée du 2 novembre, mais a exprimé son opposition à l’incendie des bureaux.

Les 3 et 4 novembre, le réseau social américain Facebook - à première vue, un allié assez peu probable pour des terroristes islamistes - a brusquement fermé la page de Charlie Hebdo. Il l’a fait en prétextant que ce journal n’est pas une personne physique. Il a ensuite fermé les accès administratifs de Charlie Hebdo à sa propre page, affirmant que l’hebdomadaire avait affiché des « images sexuellement explicites. » La page officielle a rapidement été inondée de commentaires hostiles non modérés et Charlie Hebdo a dû la fermer également.

Avant que des informations fiables ne soient disponibles, les politiciens et la presse de toutes tendances ont déclenché une tempête de commentaires, se posant en défenseurs de la démocratie contre la menace islamiste censée être représentée par cet attentat. L’ensemble du monde politique s’est retrouvé sur une ligne de droite antimusulmane, sous le faux prétexte de la défense de la libre expression.

Quand des journalistes lui ont demandé s’il suivait des pistes de « musulmans intégristes », le ministre de l’intérieur Claude Guéant a dit qu’il serait important de « ne pas négliger cette piste ». Il a ajouté « Si certains croient pouvoir imposer une façon de voir à la République française [.] ils se trompent, ils seront combattus, les Français n’accepteront pas cet impérialisme. »

La première secrétaire du Parti socialiste (PS) bourgeois "de gauche", Martine Aubry, a exprimé sa « solidarité » avec le magazine, déclarant : « la liberté de la presse s’exerce aussi à travers la dérision et l’humour », SOS-Racisme, un groupe lié au PS et au Nouveau parti anticapitaliste (NPA), a organisé une manifestation en faveur de Charlie Hebdo.

Jean-Luc Mélenchon, qui se présentera aux élections présidentielles de 2012 pour le compte du Parti communiste, a déclaré sur l’antenne d’Europe 1 : « je veux dire ma sympathie mon affection à l’équipe de Charlie Hebdo » Il a également insinué que les auteurs des attentats étaient des musulmans installés en France, en appelant à « avoir la discipline intellectuelle de ne pas confondre une poignée d’imbéciles, d’abrutis qui seront rudement châtiés, je l’espère, avec la masse de nos compatriotes musulmans qui pratiquent leur foi en toute tranquillité. »

Le quotidien Le Figaro a même pris l’initiative de contacter la candidate néo-fasciste Marine Le Pen - alors en visite à Washington DC - pour lui demander son opinion sur l’affaire. Elle a affirmé, « Ce n’est pas la première fois que des fondamentalistes islamistes se permettent d’imposer leurs interdits en France. C’est un rejet du modèle politique français et de la laïcité. »

Le Monde, un quotidien de centre-gauche, a exprimé la même conception fondamentale. Dans un éditorial du 2 novembre, « Pourquoi il faut soutenir ’Charlie Hebdo’ », Il écrit : « Rien ne saurait justifier ni les attaques contre le site Internet d’un organe de presse ni l’incendie de ses locaux comme manifestation d’un désaccord avec son contenu. [.] La liberté d’expression et de création artistique est l’une des valeurs essentielles de nos démocraties. Il n’est pas inutile de le rappeler à ceux qui, sous couvert de lutte contre l’islamophobie ou la christianophobie, font la promotion de l’intolérance. » Toutes ces déclaration font bien plus que de se contenter de rappeler le fait incontestable qu’un attentat contre un organe de presse est toujours politiquement réactionnaire - même quand il s’agit d’un journal d’aussi mauvais goût que l’est Charlie Hebdo. À des degrés divers d’hystérie, les politiciens et les éditorialistes veulent donner l’impression que le monde politique français est un bastion de la démocratie assiégé par des hordes de musulmans intolérants. C’est mettre la réalité à l’envers.

Le gouvernement de droite du Président Nicolas Sarkozy a mené une guerre permanente contre les droits démocratiques, s’appuyant sur le soutien au moins tacite de forces comme le PS et le NPA dans tous les moments critiques. Après avoir proposé une interdiction de la burqa et du niqab contraire à la constitution en 2009 - et maintenant en vigueur - Sarkozy a demandé à Guéant de mener une déportation clairement illégale, et motivée par des critères ethniques, des Roms en 2010.

L’« impérialisme » musulman ne menace pas la France ; bien au contraire, les musulmans comme d’autres gens qui ont leurs origines dans d’anciennes colonies sont confrontés à un déchaînement de l’impérialisme français et occidental. Paris sert actuellement d’une manière évidente d’assistant à Washington, envoyant des troupes aider à l’occupation américaine en Afghanistan, ou à renverser des gouvernements en Côte d’Ivoire et ailleurs. La France a joué un rôle majeur ce printemps dans le lancement de la guerre en Libye. Le pétrole et les autres ressources vitales sont en jeu à chaque fois. L’encouragement par la politique officielle à la haine ethnico-religieuse pour diviser la classe ouvrière et faire taire l’opposition aux guerres impérialistes, nourrit un climat plus général d’extrême-droite. D’après une dépêche de l’AFP parue dans Le Monde une semaine après l’incendie de Charlie Hebdo, un groupe fasciste a revendiqué l’incendie d’un mur d’une mosquée à Montbéliard - la 24e attaque d’une mosquée en France depuis le début de l’année. Ce journal n’a pourtant pas publié d’éditorial sur cet attentat contre une mosquée, et la presse a largement ignoré cette question.

La pose agressive de l’élite dirigeante voulant se faire passer pour des défenseurs des droits démocratiques contre l’Islam doit être jugée dans le contexte de ce profond déclin de la démocratie française. Cela fait partie d’une campagne plus large pour terrifier la classe ouvrière, et particulièrement les travailleurs et les jeunes aux origines nord-africaines - leurs émeutes massives de 2005 et 2007 avaient terrifié la classe dirigeante française, qui avait réagi en imposant l’état d’urgence et des procès joués d’avance.

Si les échelons les plus élevés de la politique française se sont rués unanimement à la défense de Charlie Hebdo, c’est parce qu’ils savent qu’ils peuvent compter sur la rédaction de ce journal pour faire l’apologie de ce genre de politique. Mis à part son image un peu en marge de la presse officielle, Charlie Hebdo est devenu une publication entièrement intégrée au système bourgeois. Comme son précèdent rédacteur en chef Philippe Val le faisait remarquer dans un entretien accordé au Courrier de Genève en 2010, « Si vous faites un tour de la rédaction, vous trouverez toutes les composantes de la gauche plurielle [au pouvoir de 1997 à 2002], et même des abstentionnistes. »

Ce magazine est devenu le centre de plusieurs provocations cardinales, notamment contre les musulmans. En février 2006 - peu après la répression des grandes émeutes de banlieue de l’automne 2005 - Charlie Hebdo a été le premier journal français à republier les caricatures du journal danois de droite Jyllands-Posten sur le prophète Mahomet.

Le 1er mars 2006, il publiait un manifeste qui - faisant écho à la dénonciation par la droite américaine de l’« islamofascisme » - s’en prenait à l’islamisme traité comme « menace globale de type totalitaire », de même nature que le « fascisme, le nazisme, le stalinisme. »

Charlie Hebdo a été reconnu et récompensé pour ses efforts. Deux semaines plus tard, la rédaction du magazine était présente à un dîner de gala au Ministère de la culture, où le ministre de la culture de l’époque, Henri Paul, a fait l’éloge de ses membres comme d’« acteurs de la liberté ».

Cette année-là, Charlie Hebdo a affiché des profits exceptionnels, en grande partie, comme le notait Le Monde, grâce à « la diffusion extraordinaire du numéro spécial consacré aux caricatures de Mahomet », qui a bénéficié d’une grande publicité dans les autres médias. Les quatre principaux rédacteurs et dessinateurs de Charlie Hebdo ont obtenu l’essentiel de ces profits, se partageant 825.000 euros.

L’élite politique française corrompue et discréditée se permet un peu de vertueuse indignation au sujet de l’attentat contre Charlie Hebdo en sachant très bien que la rédaction du magazine ne relèvera pas la véritable farce dans cette affaire : Guéant, le superflic de Sarkozy exprimant son outrage devant « l’impérialisme » ; Marine Le Pen, la néo-fasciste catholique et anti-américaine, faisant la promotion du « sécularisme » durant une tournée à Washington ; ou la bureaucrate en chef du Parti socialiste, la terne Martine Aubry, se posant en partisane de « l’humour et la dérision ».

wsws - 25 novembre

http://www.wsws.org/francais/News/2...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 02h05

Pas d’accord avec le postulat que pour s’en prendre à l’islam il faut être de droite.
L’islam ne représentera jamais les damnés de la terre car c’est une idéologie de soumission et non de révolte.
Ne suivons aucun guide,ni dieu ni maître.

Je constate que Politis désapprouve le fait de se moquer de l’islam mais que le monde libertaire heureusement,l’approuve.

Vous fezriez mieux de critiquer l’analyse crapuleuse de Caroline Fourest,ex Charlie de la crise,dans le texte "les grecs sont ils des salauds ?"



Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 02h07

Voici le texte d’Emile Vanheke qui relate cet incident dans le monde libertaire de la semaine suivant les faits.Je trouve la position des anarchistes plus équilibrée que celle des "gauchistes" vis à vis de cet évènement finalement assez mineur.

Charlie Hebdo a le feu au derrière

Voilà bien longtemps que je n’avais pas acheté ce journal. L’affaire du débarquement de Siné m’avait un peu décidé à comment dire ? Couper le cordon ! M’avait aussi laissé un goût amer. On n’abandonne pas si facilement le journal de vos vingt ans, un journal qui fait rire, qui fait rien qu’à se moquer, qui met son cul à la fenêtre, qui ne prend pas, comme on dit, la raie de ses fesses pour le méridien de Greenwich. Un journal dont plein de dessinateurs et de rédacteurs sont venus causer dans les micros de Radio libertaire. Et puis voilà qu’au nom du sacro-saint droit au blasphème, pour de rire, pour la déconne, pour faire un peu grincer des dents, pour un peu entretenir son esprit libertaire qu’il abandonnait parfois, mais dont il reste toujours quelque chose, voilà donc qu’une fois encore il publie un dessin, et peut-être même plusieurs, représentant Mahomet. Je ne l’ai pas acheté. Pas trouvé. N’as pu. Le crime absolu donc. Représenter le prophète, je te raconte pas. Mais les sombres crétins qui ont mis le feu à la rédaction, eux non plus ne l’ont pas lu, ça n’était pas encore dans les kiosques à cette heure-là. Ça n’a jamais dû leur arriver de le lire d’ailleurs, ni même de lire autre chose. Faire crâmer un journal qu’on n’a pas lu ! Trop cons, trop nuls, trop avachis, trop avariés, ces gens-là puent des pieds, sentent le dessous-bras pas frais. Ces gens sont des nazillons, ne méritent rien d’autre que le mépris et le mollard dans la gueule.
Je ne gloserais pas sur la défense de la liberté d’expression, mais est-t-il vraiment besoin de le faire dans Le Monde libertaire ? Plein d’autres l’ont fait aussi bien que moi, même mieux si ça se trouve. Et puis des gros, des Marine Le Pen, des Claude Guéant, des Christine Boutin. Ouais  : allez le droit de se faire traîner dans la merde revendiqué par toutes ces bouches en cul de poule, qui n’ont que la démocratie à la bouche  ! Le bonheur, si ce n’était pas si tragique ! Obligés de dire du bien de ce qu’ils détestent. Pas mal.
On a donc voulu faire brûler un journal. Un autodafé ça s’appelle. Soyons un peu politiquement incorrect : on commence par faire brûler un journal et on finit par brûler des juifs. C’est inacceptab’, condamnab’, intolérab’, c’est tout ça. C’est surtout parfaitement obscène, un truc à vomir. Que ces faux-culs d’hommes et de femmes publics arrêtent. Personne n’aime la caricature, personne n’aime qu’on se foute de lui en public.
Enfin j’aimerais parler de ceux qu’on n’a pas entendu quand soudain : «  Dans la salle, l’odeur des excréments atteint immanquablement le spectateur, mais hier soir, c’est dès leur entrée dans le hall d’accueil que les convives se bouchaient le nez.  » Un groupe de jeunes intégristes chrétiens hostiles au spectacle avait lancé des boules puantes et tentait de barrer l’entrée du théâtre avec force cris et fumigènes. La police était au rendez-vous, filtrant chaque personne qui pénétrait dans le théâtre, et la représentation fut reportée de 45 minutes. Il ne s’agit pas là d’un journal qu’on aimerait bâillonner mais d’une pièce de théâtre, un événement culturel, à Paris, dans la capitale, et oui, on n’est pas n’importe qui !
En gros, c’est la même farine, le même calibre, la même équipée sauvage et religieuse qui ne supporte pas qu’on ne puisse pas penser comme eux. En caricaturant, j’allais écrire que ça se vaut, les uns utilisant la boîte d’allumettes et les autres les farces et attrapes. Ils ne supportent pas, ne tolèrent pas, ne veulent pas mais qu’ils soient bien convaincus, ici, à cette place, que nous non plus, nous ne supportons pas, nous ne tolérons pas, nous ne voulons pas d’eux !

Emile Vanhecke



Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 03h50

SOS Racisme affilié au NPA ?

Enfin bon, encore une calomnie de ce groupuscule lambertoide



Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 08h32 - Posté par Jedisnon

OK mais que vient faire le NPA la dedans ?
Allie au PS et a Nicolas Sarkosy ? Allons allons camarade on sort de la route la et cela met un peu de désordre dans l’analyse.
La dessus en dehors du fait qu’il faut être con pour foutre le feu a un journal même de merde comme CH, on peut se poser la question : a qui profite le crime ?
Notre belle police si prompte a arrêter le voleur de scooter du fils Sarko en y mettant la paquet , la ne trouve rien ?
On est bien protège !
Sur ils sont bien le nez dans le caca entre la police lyonnaise et lilloise a faire le ménage chez eux les flics et puis pour la manipulation ils sont forts.
De Charlie a Tarnac en passant par Vincennes ils nous ont donne matière a nous poser des questions .......


Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 09h49 - Posté par Roberto Ferrario

Un autre article "intéressante" sur le meme theme ici :

La victoire idéologique de Charlie Hebdo (vidéo)

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...



Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 10h23 - Posté par Micka.

On dit que Charlie est raciste et s’en prend uniquement à l’Islam,je veux bien,mais je lis récemment que les cathos intégristes ont fait 14 procès en 19 ans à l’hebdo contre un seul procès pour des assoces musulmanes.
Et dans le dernier numéro,le journal s’en prend au CRIF,qu’il qualifie de communautariste.
Alors qu’en est il vraiment ?
Parfois,j’ai l’impression que le problème c’est qu’on ne doit plus toucher à l’islam en raison d’un amalgame fallacieux entre musulmans et damnés de la terre.Nombreux sont les damnés de la terre qui ne sont pas musulmans,pourtant.
Mais TOUTES les religions sont des instruments d’oppression.L’ISLAM COMME TOUTES LES AUTRES.
Elles ne servent que les puissants de ce monde,en un mot les capitalistes.
Pourquoi ne pas revenir à l’identité de classe pour identifier les exploités,plutôt que défendre des pseudos identités religieuses qui ne représentent en rien la multitude des exploités ?
Ce n’est pas parce que des personnages puants comme BHL,Fourest ou Guéant instrumentalisent la laïcité à des fins racistes qu’il faut mettre sous l’eteignoir la lutte anti religieuse.Il suffit de faire le tri entre les sincères et les hypocrites.
Mais défendre les identités religieuses,comme défendre les identités nationales,c’est occulter l’identité de classe qui elle seule conduit à la Révolution.
Ce n’est que mon avis.Mais je suis un militant libertaire de longue date,et je me sens parfois trahi à la lecture de certains de vos articles qui condamnent certaines luttes anti religieuses.Je crois toujours personnellement que toutes les religions doivent être combattues,je suis pourtant convaincu de n’avoir jamais été raciste.



Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 12h50 - Posté par

certains de vos articles

c’est un article du wwws, pas de bellaciao...


Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 17h15 - Posté par

La qsuestion n’est pas seulement qui attaquer, mais où, en france, ou c’est les cathos qui dominent (toujours liés au pouvoir), le contexte est différent de l’Iran par exemple, donc la même carricature a un sens différent !


Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 11h16 - Posté par Jean-Louis

"Le gouvernement de droite du Président Nicolas Sarkozy a mené une guerre permanente contre les droits démocratiques, s’appuyant sur le soutien au moins tacite de forces comme le PS et le NPA dans tous les moments critiques. Après avoir proposé une interdiction de la burqa et du niqab contraire à la constitution en 2009 - et maintenant en vigueur - Sarkozy a demandé à Guéant de mener une déportation clairement illégale, et motivée par des critères ethniques, des Roms en 2010."

Décidément, on va bientôt nous sussurer que le NPA c’est pire que le FN. Un autre texte un peu plus loin insiste en reprenant deux fois la même photo Onfray/Poutou. Curieux acharnement. Ce texte-ci fait un amalgame tellement grossier qu’on se demande...



Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 11h30 - Posté par Micka.

Oui,les amalgames de ce texte sont énormes.
Je ne suis pas un partisan du NPA que je trouve bureaucratique et autoritaire,mais la façon dont ce texte présente les choses le NPA présente le même projet que le FN.

Si la base prenait vraiment le pouvoir au NPA,ce parti aurait vraiment fière allure.
Il fait la synthèse entre l’anti capitalisme,les mouvements libertaires et anti productivistes.
Le mouvement anti nucléaire aussi.(alors que pour faire comprendre à un parti communiste traditionnel que l’industrie du nucléaire c’est le système capitaliste à son paroxysme,faut se lever tôt)


Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 18h17 - Posté par ggrun

"L’encouragement par la politique officielle à la haine ethnico-religieuse pour diviser la classe ouvrière et faire taire l’opposition aux guerres impérialistes, nourrit un climat plus général d’extrême-droite. D’après une dépêche de l’AFP parue dans Le Monde une semaine après l’incendie de Charlie Hebdo, un groupe fasciste a revendiqué l’incendie d’un mur d’une mosquée à Montbéliard - la 24e attaque d’une mosquée en France depuis le début de l’année. Ce journal n’a pourtant pas publié d’éditorial sur cet attentat contre une mosquée, et la presse a largement ignoré cette question."
Sur que les attaques de mosquées soft ou par le feu, n’ont pas fait la une des médias médiocratiques arcboutées sur "les droits de l’ome" qui pour eux est leur propre droit de la presse. Travaileur-euses, arabes, PD, c’est pas leur problème sauf pour faire des papiers.
La DEFENSE DES DROITS DEMOCRATIQUES est un combat. Charlie en fut un emblème. Il en est l’enterrement aujourd’hui. C’est la vie avec sa charettée de cons.


Les questions politiques dans l’incendie criminel contre Charlie Hebdo
27 novembre 2011 - 21h14

J’ai distinctement entendu de mes oreilles hier RFI annoncer que Charlie Hebdo a été incendiée par Cabu. Depuis, plus rien, je ne comprend pas ce qui se passe. Canular à RFI ?






Coexistence : Promotion des valeurs abrahamiques
dimanche 25 - 23h23
L’épidémie sans fin : la stratégie de Macron afin d’éviter la destitution et un procès pour haute trahison
dimanche 25 - 19h19
de : jean1
BOLIVIE : Le Mouvement vers le Socialisme obtient la majorité aux 2 Chambres !
dimanche 25 - 10h22
de : joclaude
Critique des PRIERES DE RUE SEXOSEPARATISTES
samedi 24 - 23h54
1 commentaire
CCIF : deux faces
samedi 24 - 23h36
de : Christian Delarue
Pourquoi sommes-nous silencieux ?
samedi 24 - 21h26
de : Fath Allah Meziane
1 commentaire
Claude Posternak
vendredi 23 - 16h06
de : jean1
2 commentaires
Côte d’Ivoire : le néo-colonialisme dans ses oeuvres moribondes !
vendredi 23 - 16h01
de : joclaude
La Russie et la Tchétchénie en gros répondent “Vous voulez des terroristes et bien gardez-les…
jeudi 22 - 16h07
de : joclaude
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
jeudi 22 - 15h11
3 commentaires
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
jeudi 22 - 11h26
de : Hervé Fuyet
2 commentaires
BOLIVIE : Analyse de l’élection de Luis ARCE nouveau Président.
jeudi 22 - 11h17
de : joclaude
2 commentaires
Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
8 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Pour se souvenir:Ernesto « Che » Guevara (1928-1967), combattant internationaliste
lundi 19 - 17h26
de : joclaude
Sortir de toute barbarie par le haut suppose de promouvoir la civilisation
lundi 19 - 00h21
de : Christian Delarue
3 commentaires
Remember (pour se souvenir)Thomas Sankara...
dimanche 18 - 15h56
de : joclaude
Plusieurs milliers de sans-papiers défilent à Paris pour la dernière étape de la Marche des solidarités
dimanche 18 - 13h09
2 commentaires
Monogamie souple ou la fin de l’exclusivisme sexuel conjugal
dimanche 18 - 09h17
de : Christian Delarue
1 commentaire
Village du peuple : d’un lieu de vie et d’expérimentation à un tas de gravats
dimanche 18 - 08h39
UFAL : Les « hussards noirs de la République » sont désormais les cibles de l’islamisme radical
samedi 17 - 23h16
de : Christian Delarue
2 commentaires
Attentat de Conflans St Honorine : ATTAC et FSU plus MRAP
samedi 17 - 21h57
de : Christian Delarue
3 commentaires
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
samedi 17 - 15h33
de : Luc JACOB
1 commentaire
Refus du séparatisme des riches actionnaires (17 octobre)
samedi 17 - 10h39
de : Christian Delarue
2 commentaires
quelques infos sur l’organisation de la marche des sans-papiers en Ile de France
vendredi 16 - 21h04
de : jean1
Propos scandaleux de M. Reda : solidarité avec le GISTI
vendredi 16 - 20h08
de : Christian Delarue (MRAP)
3 commentaires
Communiqué de presse des Mutuelles de France : Encore un coup fourré en macronie !
vendredi 16 - 12h11
de : joclaude
Toulouse : couvre-feu et situation sanitaire décuplent la colère des soignants
vendredi 16 - 12h09
BOLIVIE : Second coup d’Etat ou fraude électorale ?
vendredi 16 - 11h52
de : joclaude
3 commentaires
COVID19:Perquisitions chez Edouard Philippe et Olivier Véran
vendredi 16 - 11h36
de : joclaude
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
vendredi 16 - 09h27
de : Luc JACOB
2 commentaires
Manipulation sur le séparatisme avec un Robert Ménard raciste.
vendredi 16 - 09h02
de : Christian Delarue (MRAP)
1 commentaire
Cuba est élu au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU (pour la 5° fois)
jeudi 15 - 17h11
de : joclaude
’Urgence de vous’ ou l’urgence de parler le 21/10 à Bruxelles
jeudi 15 - 15h51
BOLIVIE : Autre démonstration de félonie du régime capitalisme !
jeudi 15 - 12h00
de : joclaude
TROISIEME RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
jeudi 15 - 11h32
de : jean clement

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite