Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Libérez Georges Ibrahim Abdallah, manif contre la guerre de Gaza : Lille, 18/11

de : patrice Bardet
samedi 17 novembre 2012 - 19h55 - Signaler aux modérateurs

Appel pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, emprisonné en France depuis + de 28 ans !

Qui est Georges Ibrahim Abdallah ?

Georges Ibrahim Abdallah est né le 2 avril 1951 à Kobayat, dans le nord du Liban. C’est un militant libanais engagé au coté du Peuple Palestinien, membre du FPLP, Front Populaire de Libération de la Palestine. En 1978 Il est blessé lors de la résistance à l’invasion du Sud Liban par l’armée israelienne. En 1982, l’armée israélienne envahit de nouveau le Liban : massacres de masse, les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila, des milliers de morts, en sont un exemple, liquidation des intellectuels par les services secrets israéliens. La lutte populaire s’organise contre l’occupant Israélien. Georges Ibrahim Abdallah, résistant, communiste, combattant de la cause palestinienne et libanaise, s’y engage résolument. Il est arrêté à Lyon le 24 octobre 1984. En 1987, à la suite d’un montage policier et judiciaire et sous pression des gouvernements des Etats Unis et d’Israël, il est condamné à la réclusion à perpétuité, avec une peine de sûreté de 15 ans, pour seule "complicité" dans l’exécution d’un membre de la CIA et d’un agent du Mossad (services secrets israéliens), action revendiquée par les FARL (Fractions révolutionnaires armées libanaises).

Libérable depuis 1999, il est toujours incarcéré à la prison de Lannemezan (Hautes-Pyrénées)

l’État français et sa justice, sous les pressions répétées des États-Unis et d’Israël, ont refusé de le libérer malgré sept demandes de libération conditionnelle, toutes rejetées. Le motif : Georges Ibrahim Abdallah a conservé intactes ses convictions politiques.

Le 24 janvier 2012 il fait une nouvelle demande de libération. Il est alors transféré du 8 avril au 20 mai au Centre national d’évaluation de la prison de Fresnes, afin de « mesurer la dangerosité » de son engagement politique, selon la loi sur la rétention de sûreté de février 2008. La commission rend un avis défavorable à sa libération.

Il lui est toujours reproché ses convictions anti-israélienne et anti-impérialiste. Georges est resté, après plus 28 ans de prison, fidèle à son engagement politique : c’est un prisonnier d’opinion, le plus ancien prisonnier politique en France. Il a commencé le 24 octobre sa 29 ième année de prison !

Le 23 octobre 2012 le tribunal, chargé d’examiner sa demande de libération, se réunit à la prison de Lannemezan. Le Procureur demande le maintien de Georges en prison, un avocat représentant les USA fait de même.

La décision du juge sera rendue le mardi 21 novembre 2012.

Cet acharnement contre Georges Abdallah est dénoncé et devient « une affaire d’Etat ». Ainsi, le 28 décembre 2011, le préfet Yves Bonnet, ancien patron de la DST, qui en son temps a participé à l’arrestation de Georges Abdallah, reconnait dans cette incarcération de 28 ans "une vengeance d’État" et réclame la libération "du plus vieux prisonnier politique en France".

Un mouvement de protestation se développe au niveau international. Dans la région Nord Pas de Calais, des organisations politiques et démocratiques, des Maires, Députés et Sénateurs, demandent sa libération.

Les organisations signataires appellent à un rassemblement/ manifestation à Lille le dimanche 18 novembre à 11h – départ Métro Wazemmes

Comité Solidarité Georges Lille, PCF, NPA, MRAP, Coordination Communiste 59/62, AFPS 59/62, URCF - Nord, Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires 59-62, Génération Palestine, Des militants CGT 59/62, Comité Libérez les de soutien aux prisonniers et réfugiés politiques 59/62, UJFP, Capjpo-europalestine, JC Lille, Comité Solidarité Basque Lille, Collectif « Bassin minier » de soutien à Georges Ibrahim Abdallah, JC Pas-de-Calais,

Infos blog : http://liberonsgeorges.over-blog.com/ - contact : solidaritegeorgeslille F8L aol.fr


JPEG - 258.8 ko

OUI, en fait comme il était important de réargir face à la barbarie sioniste à Gaza, nous faisons un acte politique unique...c’est aussi le désir de Georges qui est un militant de la résistance palestienne

___________________________

Halte au massacre à Gaza

L’armée israélienne provoque un nouveau massacre dans le territoire palestinien. Ce sont des populations civiles dont des enfants qui sont notamment victimes de l’intervention des forces terrestres et aériennes de l’occupant.

Les dirigeants israéliens, ainsi le premier ministre Netanyahu, préparent une nouvelle invasion sanglante de Gaza. Il faut les arrêter.

Rassemblement et manifestation à Lille dimanche 18 novembre 11 heures rendez-vous métro Wazemmes

Départ à 12 h 15 ensuite vers Anvers afin de protester contre la présence de l’orchestre de l’armée israélienne

 Halte à un nouveau massacre
 Levée du blocus de Gaza
 Des sanctions contre Israël

Nous nous adressons de toute urgence auprès des autorités françaises afin qu’elles se donnent les moyens d’imposer aux autorités israélienne l’arrêt de leur conduite criminelle.

AFPS Nord-Pas de Calais, Communauté palestinienne du Nord, Union Juive Française pour la Paix, Ligue des Droits de l’Homme, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les peuples,


JPEG - 348.9 ko
JPEG - 260.9 ko
JPEG - 287.6 ko

Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
Exemple.
lundi 17 mai
de jy.D
1 commentaire
Après le vote du PCF, un appel des « Communistes insoumises et insoumis »
lundi 17 mai
de Communistes insoumises et insoumis
5 commentaires
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
DAZIBAO
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite