Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Argentine. Le rôle du Vatican. Les liens obscurs des militaires avec l’ "église noire" de Bergoglio


de : Horacio Verbitsky
jeudi 30 mars 2006 - 18h57 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 13 ko

de HORACIO VERBITSKY traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

La première édition de ce livre, à laquelle j’ai travaillé pendant plus de quinze ans, a été éditée à Buenos Aires en février 2005, quand le pape Jean Paul II, qui mourut ensuite le 2 avril, était hospitalisé à Rome. Selon les quotidiens italiens, le cardinal argentin Jorge Bergoglio fut le seul adversaire sérieux de l’allemand Ratzinger, qui fut élu le 19 avril et prit le nom de Benedetto XVI. En ces mêmes jours, exactement, l’Aumônier général de l’armée, de Buenos-Aires, déclara que le ministre argentin de la santé méritait d’être jeté à la mer avec une pierre de moulin au cou pour avoir distribué des préservatifs et s’être exprimé en faveur de la dépénalisation de l’avortement. (...)

Quand l’évêque Baseotto attacha la pierre (biblique) de moulin au cou ministériel, le président Nestor Kirchner invita le Vatican à désigner un nouveau titulaire pour le diocèse militaire. Quand le Nonce apostolique communiqua qu’il n’y avait pas de raison de le faire, le gouvernement révoqua son assentiment donné à la nomination de Baseotto et le priva de ses émoluments de Secrétaire d’état pour avoir revendiqué des méthodes de la dictature. Le Vatican désavoua et « l’interprétation qu’on a voulu donner à la citation évangélique », et l’autorité présidentielle de révoquer la désignation de l’Aumônier général.

Des motifs de douter que Baseotto ait choisi en toute ingénuité une citation biblique concernant les personnes jetées en mer, il y en a en abondance. Son premier acte de Vicaire fut la visite à la Cour suprême de Justice devant laquelle il soutint la nécessité de clore les procès relatifs à la sale époque des militaires contre la société argentine. Son secrétaire général à l’Aumônerie générale des armées (le même emploi qu’occupait en 1976 Emilio Grasselli) est le prêtre Angel Zanchetta, qui fut aumônier de la Esma (L’Ecole de mécanique de la Marine, à Buenos Aires, d’où disparurent, torturés et assassinés, plusieurs milliers de disparecidos, ndt) dans les années de dictature, et dont la connaissance détaillée de ce qui se passait là est prouvée. (...) Après avoir lancé une polémique publique par ses paroles, Baseotto fit référence aux vols comme un des « faits advenus, d’après ce qu’on dit, pendant la fameuse dictature militaire ». Aucun membre de l’Episcopat ne dit mot ensuite sur cette phrase provocatrice, parce que l’Eglise argentine continua à se retrancher dans son îlot de silence.

Bergoglio répondit au livre à travers son porte-parole officiel, le père Guillermo Marco. Il déclara avoir sauvé la vie des prêtres Orlando Yorio et Francisco Jalics et que toute affirmation contraire constituait une infamie. (...) Pour discréditer mon enquête, il déclara que Yorio ne pouvait pas réfuter ce qui était dans le livre parce qu’il était mort, que ma source concernant Jalics était anonyme et qu’il existait une photo d’une rencontre amicale entre le prêtre hongrois et Bergoglio pendant une visite de Jalics à Buenos-Aires. (...) Ni Bergoglio, ni ses proches, n’ont dit mot sur la preuve irréfutable de duplicité dont l’accusent Yorio et Jalics. Yorio était encore vivant quand j’ai publié la première interview dans laquelle il accuse Bergoglio, en 1999. Loin de me démentir, il m’envoya quelques lignes intitulées « Merci » et nous restâmes en contact jusqu’à sa mort. (...) Fils d’un propriétaire terrien et officier de l’armée hongroise, Jalics dit dans Ejercicios de Contemplacio que son père mourut empoisonné au siège de la police politique communiste, mais que sa mère lui apprit à ne pas haïr, si bien que « j’appris ce que signifie la réconciliation ».

Dans le récit de sa séquestration il raconte : « Beaucoup de gens qui avaient des convictions d’extrême-droite ne voyaient pas d’un bon oil notre présence dans les bidonvilles. Ils interprétaient le fait qu’on vivait là comme un appui à la guérilla et voulurent nous dénoncer comme terroristes. Nous connaissions la source et le responsable de ces calomnies. Si bien que j’allai parler avec la personne en question et je lui expliquai qu’il était en train de jouer avec nos vies. L’homme me promit de faire savoir tout de suite aux militaires que nous n’étions pas des terroristes. Par des déclarations faites postérieurement par un officier et trente documents auxquels j’eu accès par la suite, nous pûmes vérifier sans l’ombre d’un doute que cet homme n’avait pas tenu sa promesse et qu’il avait, au contraire, présenté une dénonciation fausse aux militaires ». Pendant les cinq mois de sa séquestration, sa colère était plus dirigée contre « l’homme qui avait fait cette fausse dénonciation contre nous » que contre ses geôliers.

Cet homme c’est Bergoglio. Son identité est dévoilée dans une lettre que Yorio écrit de Rome, le 24 novembre 1977, à l’assistant général de la Compagnie de Jésus, le père Moura. Les frères et les neveux de Yorio m’en donnèrent une copie en signe de gratitude pour la publication du livre. « Etant donné la persistance des voix sur ma participation à la guérilla, le père Jalics a de nouveau affronté la question avec le père Bergoglio. Le père Bergoglio a reconnu la gravité du fait et s’est engagé à mettre un frein à ces voix dans la Compagnie et de faire diligence pour en parler aux personnes des Forces Armées pour témoigner de notre innocence » dit-il. Mais comme « le supérieur Provincial ne faisait rien pour nous défendre nous avons commencé à douter de son honnêteté ». (...) Dans notre échange de lettres, Yorio me fournit une description de la duplicité de son ex Provincial, qui coïncide avec celle qui émane des documents que je découvris des années plus tard dans les archives du ministère des Affaires étrangères argentin.

Dans le climat de peur et de délation instauré à l’intérieur de l’Eglise et de la société, les prêtres qui travaillaient avec les pauvres « étaient diabolisés, regardés avec suspicion à l’intérieur de nos propres institutions et accusés de subvertir l’ordre social ». Dans ce contexte, « ils pouvaient nous concéder en secret l’autorisation de dire la messe en privé, mais ils ne nous délivraient pas de l’interdiction et de l’infamie publique de ne pas pourvoir exercer notre sacerdoce, donnant ainsi aux forces de répression le prétexte pour nous faire disparaître ». (...) La liberté retrouvée, Jalics voyagea aux Etats-Unis puis en Allemagne. Malgré la distance, « les mensonges, les calomnies et les actions injustes ne cessaient pas ». (...) Nombre de personnes liées à l’Eglise et à la Compagnie de Jésus me firent parvenir des informations supplémentaires et confirmatives. L’un d’eux est le prêtre irlandais Patrick Rice, qui était le supérieur en 1976 de la Communauté des petits frères en Argentine.

Séquestré vers la fin de cette année là à Buenos-Aires, il fut cagoulé et interrogé sans trêve ; on lui brûla le visage et les mains à la cigarette et lui fit ingérer de l’eau et de l’air sous pression jusqu’aux limites de sa résistance. D’autres prêtres de sa confraternité sont encore desaparecidos mais Rice réussit à s’échapper avec l’aide du gouvernement irlandais et voyagea dans le monde entier pour dénoncer la situation en Argentine. En 1979, il apprit que Massera, qui avait désormais démissionné de la Marine et engagé son activité politique, allait participer à un séminaire organisé à l’Université de Georgetown, à Washington, par deux universitaires qui ont joué ensuite des rôles de premier plan dans le gouvernement de Reagan : Jeanne Kirkpatrick et Eliot Abrahmas. Pendant que Massera tenait sa lectio magistralis, Rice et un prêtre nord-américain l’interrompirent par des questions sur la répression d’évêques, sours, prêtres et laïcs chrétiens. Massera n’arriva plus à continuer et quitta l’amphit

*Ce texte est « l’épilogue » du livre de Horacio Verbitsky, L’isola del silenzio, publié en Italie par Fandango libri, qui sera en librairie le 30 mars prochain.

Edition de vendredi 24 mars 2006 de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/Quotidian...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Argentine. Le rôle du Vatican. Les liens obscurs des militaires avec l’ "église noire" de Bergoglio
31 mars 2006 - 00h08

et en france

CPE : L’archevêque de Paris appelle les jeunes à ne pas se contenter du "petit bonheur" d’un CDI

PARIS (AP) - Face à "l’inquiétude" qu’expriment les jeunes confrontés au contrat première embauche (CPE), l’archevêque de Paris Mgr André Vingt-Trois a appelé dimanche les étudiants en pèlerinage à Chartres (Eure-et-Loir) à ne pas se contenter du "petit bonheur mesurable par les sécurités du contrat social".

"Je ne sais pas si le CPE est le meilleur ou le pire moyen pour vous aider à entrer dans la vie active des entreprises", a dit l’archevêque. Mais il a appelé les étudiants chrétiens à dépasser le "petit bonheur mesurable par les sécurités du contrat social, (...) le bonheur d’un CDI ou d’une profession protégée" pour atteindre "le bonheur réel et profond qui donne la joie d’être au monde et de vivre".
Mgr Vingt-Trois, dans une apparente allusion à certaines dérives du mouvement étudiant contre le CPE, a par ailleurs dénoncé "l’intimidation, le vote forcé, les décisions enlevées à l’arraché, la destruction des outils intellectuels, livres et instruments de travail".

Et d’ajouter : "Quand on me dit que les A.G. sont manipulées et les décisions arrachées par des minorités d’influence, je me demande si on n’abandonne pas le terrain en laissant dépérir les organisations démocratiques".

"Tout cela a fonctionné en Europe au XXe siècle, en Allemagne et en Russie", a-t-il noté. "Notre démocratie devrait avoir honte de voir resurgir en son sein les fantômes des totalitarismes." AP






Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Faibles ou puissants les jugements de cour vous ferons blanc ou noir:J.De La Fontaine
samedi 10 - 10h05
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Fake news chez CNews : Pfizer plus dangereux qu’AstraZeneca ?
vendredi 9 - 17h06
de : joclaude
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
Vaccin Russe : L’Allemagne entre en liste ! Des "toutous" suivront-ils ?
mercredi 7 - 16h58
de : joclaude
Vaccin Chinois : Une alternative pas chère, stockable et disponible ! Nouveau supplice à l’impéralisme !
mercredi 7 - 16h53
de : joclaude
1 commentaire
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23
Allocution Macron : Un effort de plus aux soignants pas apprécié !
jeudi 1er - 20h58
de : joclaude
Vaccin CUBAIN : Un pont aérien serait ouvert ?
jeudi 1er - 20h28
de : joclaude
1 commentaire
JEAN-LUC MELENCHON répond à Macron (video du direct sur Youtube)
jeudi 1er - 15h59
de : joclaude
Grains de sable - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 31 - 20h49
de : Hdm
Le virus et le président, interview des auteurs
mardi 30 - 17h14
de : Claude Janvier
Pendant la pandémie, le sacage de l’Hopiltal continu
mardi 30 - 15h06
de : Alain Collet
Réponse à la déclaration de l’EMA sur l’ivermectine pour la Covid-19
mardi 30 - 11h37
de : pierrot
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 - 17h40
de : FRONT POPULAIRE
La Marche pour une vraie Loi Climat
lundi 29 - 16h57
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Pfizer en Israël, des résultats ?
lundi 29 - 16h45
de : joclaude
Caravane contre le blocus à La Havane
lundi 29 - 16h13
de : joclaude
Théâtre de l’Odéon occupé, l’orchestre de soutien chante El Pueblo !!
lundi 29 - 15h52
de : joclaude
Chant : « Quand nous en serons au temps des cerises », c’est beau !
dimanche 28 - 17h16
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite