Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
24 mai, 20H : grand meeting à Lille avec Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video live)
vendredi 24 mai
de La France Insoumise
La France Insoumise vous donne rendez-vous ce soir à 20h sur https://bellaciao.org/fr/ pour visionner le grand meeting de Lille pour terminer cette belle campagne des européennes avant le scrutin à un tour du 26 mai ! (ENTRÉE LIBRE) Manon Aubry, tête de liste, Leila Chaibi, candidate, Anne-Sophie Pelletier, candidate et Julien Poix, candidat, seront accompagnés des députés Ugo Bernalicis, Adrien Quatennens et Jean-Luc (...)
Lire la suite, commenter l'article...

SALVADOR 26 ANS CONTRE
de : Enrico Campofreda
dimanche 29 avril 2007 - 10h36 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 21.1 ko

de Enrico Campofreda traduit de l’italien par karl&rosa

Le garrot est un instrument de mort composé d’un poteau, d’une énorme vis et d’un collier métallique qui provoquent un lent étranglement. Il fut introduit en Espagne au début du 19ème siècle par le roi Ferdinand VII, fit des victimes jusqu’en 1931 où le gouvernement républicain abolit la peine de mort. Francisco Franco, après le coup d’état et la victoire dans la guerre civile qui suivit, rétablit la peine capitale au moyen de ce dispositif inhumain. Salvador Puig Antich, militant du Movimiento Ibèrico de Liberaciòn fut le dernier garrotté. C’était le 2 mars 1974. Avant cette aube tragique, il avait eu droit à six longs mois de détention après son arrestation où il se retrouva transpercé de projectiles et où mourut un policier. Ce décès fut fatal à Puig puisque Franco décida de se servir à nouveau de la main de fer et fit condamner le jeune homme par son Tribunal Militaire. Se rajouta l’attentat mortel à Carrero Blanco dû à l’ETA et ce fut le prétexte pour ne pas accorder la grâce, même quand les autres gouvernements européens, jusqu’au Saint-Siège, se manifestèrent.

Mais qui était Salvador ? Sûrement un jeune à la conscience politique croissante à qui, dans l’air nouveau de ce qui se passait dans le monde avec la révolte des jeunes, le réveil des revendications ouvrières, la dictature franquiste apparaissait comme une contradiction lourde comme une montagne. Dans les pays latins, à quelques kilomètres de là, la vie coulait tandis qu’en Espagne le généralissime l’avait congelée. Et persécutait ceux qui osaient se rebeller. On ne fait pas une révolte seulement en écoutant Iron Butterfly ou King Crimson mais il est certain que les jeunes Ibériques n’en pouvaient plus de se rencontrer et de danser dans des caves, d’être piétinés, contrôlés, privés de liberté qui est le moteur de la vie. Et ils hurlaient leur colère contre une dictature anachronique. Pour Puig et d’autres étudiants commence une intense activité politique qui débouche aussi sur des actions armées d’autofinancement pour soutenir les luttes autonomistes et anticapitalistes des ouvriers catalans.

Le film de Huerga, réalisé en syntonie avec la reconstruction de l’affaire selon l’interprétation de l’écrivain Escribano, montre à quel point un spontanéisme contre-productif caractérisait le groupe du Mil jusqu’au sacrifice de l’arrestation de quelques militants, dont Salvador fut celui qui paya le prix le plus élevé. Et donc leur exhibitionnisme armé, les attaques de banque approximatives dont la légèreté entraînait de très hauts risques en ce qui concerne la sécurité des autres comme d’eux-mêmes. Il montre aussi comme Puig était un jeune homme normal de son époque qui éprouvait des émotions et aimait sa compagne sur les notes de Suzanne. Combien son sentiment d’amitié et son affection envers ses nombreuses sœurs était élevé, comment, surtout, il était animé d’idéaux de justice pour lesquels il ne craignait pas de mettre sa vie en jeu, même contre la répression la plus féroce, sa vie de 21 ans quand il commença son parcours politique, de 26 ans quand le bourreau le lui broya.

Ses camarades du MIL survivants ne sont pas de cet avis. Ils contestent l’opération hagiographique et l’esprit révisionniste du film, tout entier porté à souligner les ingénuités et l’aventurisme du groupe de militants dont faisait partie Puig. Voici ce que dit un de leur communiqué : « Le message diffusé par le film possède une claire intention politique dans la période actuelle : empêcher la radicalisation des mouvements alternatifs à travers le récit de l’échec supposé du MIL et de la mort dramatique de Salvador. Comme si l’on disait « cela ne vaut pas la peine de s’opposer au système ». Et ils rappellent que l’esprit d’opposition, une façon toujours vivante d’être contre, tient encore en prison Jean-Marc Rouillan, ex membre du MIL et camarade de Puig.

Mais « si les héros sont tous jeunes et beaux » et utiles à la cause qui viendra comme l’a rappelé l’Histoire bien avant Guccini, le sacrifice de Salvador ne s’est pas avéré vain. Outre le fait qu’il est une idole pour ses sœurs et pour ses camarades de lutte, le jeune Catalan a transformé la pensée de ceux qui ont croisé sa vie – malheureuse mais vécue pour un idéal – comme ce fut le cas pour l’avocat Oriol qui jusqu’aux dernières heures avant l’exécution se battit pour la lui sauver. Ou le geôlier d’abord méprisant et provocateur, puis camarade de matchs de basket et de parties d’échecs et enfin, devant le corps sans défense et agonisant du jeune homme, implacable accusateur du crime franquiste.

Parce que c’est cela que fut le « Caudillo » avant d’être dictateur : un bourreau. Selon des données officielles, du Ministère de la Justice, 192 684 républicains furent passés par les armes par la Garde Civile entre avril 1939 et juin 1944. Mais le nombre des victimes fut sûrement supérieur et s’y ajoute l’action des phalangistes qui, pendant des dizaines d’années, se sont déchaînés contre les opposants soit avec leurs propres escadrons de la mort, soit au sein de l’appareil répressif légal de l’armée et de la police où ils avaient trouvé place.

Réalisation : Manuel Huerga
Sujet et scénario : Lluis Arcarazo
Directeur de la photographie : D. Omedes
Montage : Aixalà, S. Borricòn
Principaux interprètes : Daniel Brűhl, Tristan Ulloa, Leonardo Sbaraglia, Leonor Watling, Ingrid Rubio, Celso Bugallo, Mercedes Sampietro
Musique originale : Lluìs Llach
Production : Future films, Mediapro
Origine : Espagne, Grande-bretagne, 2006
Durée : 134’


Imprimer cet article





Vote vert piège à ploucs
dimanche 26 - 20h31
de : Irae
1 commentaire
Les services d’urgences se coordonnent pour étendre leur grève avant une manifestation nationale le 6 juin
dimanche 26 - 17h48
60 ans de solitude ? / C’est ‘heure de l’mettre
samedi 25 - 22h24
de : Hdm
Belle convergence jaune et verte à Angers ce samedi 25 mai
samedi 25 - 22h05
de : Le Cercle 49
2 commentaires
26 MAI : CE VOTE EST IMPORTANT, MÊLEZ-VOUS-EN !
vendredi 24 - 12h07
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
FETE DE SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 : 14 MOIS DE GREVE
vendredi 24 - 09h22
JOURNALISTES À LA DGSI… DÉMOCRATIE EN DANGER
vendredi 24 - 08h18
de : Communiqué commun CGT Police et Info’Com CGT
24 mai, 20H : grand meeting à Lille avec Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video live)
vendredi 24 - 07h52
de : La France Insoumise
Là, on est passé, au delà de l’ignominie, il n’y a plus de mot, : ACCUSÉE DE VIOLENCES... EN FAUTEUIL ROULANT (vidéo)
vendredi 24 - 00h08
de : nazairien
1 commentaire
Marxisme-Léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 2)
jeudi 23 - 23h06
de : Lepotier
4 commentaires
POST 52 : SYNDICALISME INTERNATIONAL POUR UN AUTRE MONDE
jeudi 23 - 22h55
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Au-delà du congrès de la CGT : le syndicalisme au défi du « libéralisme »
jeudi 23 - 20h43
de : Eve76
Revue de la semaine #93 – Spéciale européennes : 26 mai, campagne, vote, attaques médiatiques (video)
jeudi 23 - 12h04
de : Jean-Luc Mélenchon
"J’ai honte de ce gouvernement" : le scénariste de la BD "Les Vieux fourneaux" refuse la médaille des Arts et les Lettre
jeudi 23 - 11h21
de : Wilfrid Lupano
2 commentaires
Manon Aubry invitée de RTL du 23 mai 2019 (video)
jeudi 23 - 10h59
de : La France Insoumise
Valentine Oberti révèle avoir été convoquée par la DGSI comme 7 autres journalistes (video)
jeudi 23 - 09h04
L’inquiétante convocation d’une journaliste du « Monde » pour des articles sur l’affaire Benalla
jeudi 23 - 08h53
de : Luc Bronnel
CLIP OFFICIEL DE LA FRANCE INSOUMISE POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES (video)
jeudi 23 - 08h09
de : La France insoumise
DGSI et journalistes : la récidive !
jeudi 23 - 08h04
de : Syndicat National des journalistes
Brésil : « la résistance, après avoir été glacée par le résultat de l’élection, est en train de reprendre des forces »
jeudi 23 - 07h43
Glières ; Résister encore et encore face à l’ oppression qui mène à l’Holocauste de la Terre
mercredi 22 - 22h33
de : CRHA via jyp
Meeting de Toulouse avec M. Aubry, JL. Mélenchon et M. Bompard (video)
mercredi 22 - 07h55
de : La France Insoumise
1 commentaire
Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
16 commentaires
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les statistiques : la seule science qui permette à des experts utilisant les mêmes chiffres de tirer des conclusions différentes. Evan Esar (1899-1995), humoriste américain.
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite