Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite, commenter l'article...

réflexion juridique

de : modeste
dimanche 23 décembre 2007 - 16h04 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

A propos de l’euro symbolique en justice

Voici une modeste interprétation.

Il a le mérite d’exister.

Il porte bien son qualificatif de : « symbolique ».

Quand on ne parle plus que d’un euro entre des parties adverses qui s’opposent en justice, l’important, quelles que soient les autres circonstances, c’est que LES DEUX PARTIES admettent de dédramatiser sérieusement le conflit, celle qui aurait tort et celle qui aurait raison. Il ne reste plus qu’une question d’honneur. Celui qui réclame admet quelque part que l’intention de nuire venant de son adversaire était absente. Celui qui donne ne se reconnaît pas nécessairement coupable, mais raisonne comme ceci : « bien que je ne sois pas coupable, vous vous êtes senti blessé, aussi je vous accorde cette somme modique ».


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
réflexion juridique
23 décembre 2007 - 16h07

Sauf qu’il y a quand même condamnation...



réflexion juridique
23 décembre 2007 - 16h28 - Posté par

Peut-être mais faut revenir les pieds sur terre, et condamnation de quoi ?

D’avoir dit ZUT à un grand machin capitaliste, franchement, faut savoir arrêter le délire.


réflexion juridique
23 décembre 2007 - 16h32 - Posté par

J’ajoute que la pression d’une procédure qui s’étale sur des années pour rien, pas un bras cassé, pas de morts, c’est franchement une sociologie de notre temps tout-à-fait détestable.

Ceux qui l’ont expérimentée savent de quoi il est question. MHalosR


réflexion juridique
23 décembre 2007 - 16h39 - Posté par

J’ajoute encore, que si une procédure se poursuit pour des riens, c’est celui qui continue d’actionner qui est coupable d’insister. Je dis bien pour des riens, et non pour des choses importantes, comme un licenciement, par ex. Halose.


réflexion juridique
31 décembre 2007 - 18h56 - Posté par

C’est peut-être une position qui peut se retourner contre les causes que nous défendons dans la durée, de considérer un euro comme si c’était une grosse somme.

R. n’a rien fait de coupable, il n’est qu’un communiquant, le texte étant de la CGT. Et la CGT dans ses revendications n’est pas tenue d’utiliser le langage "des précieuses ridicules" du grand littérateur français Molière.

L’autre suggestion étant de montrer en appel que les Chantiers ayant perdu en première instance, leur insistance devient abusive, et cela est condamnable.

MR


réflexion juridique
23 décembre 2007 - 16h59 - Posté par

NON

un accord de ce type n’existe pas et n’est pas envisageable !

ca voudrait dire que RF est condamné, et qu’il devra payer tous les frais de la partie adverse, certainement des milliers d’euros...


réflexion juridique
23 décembre 2007 - 17h37 - Posté par

Ce n’est pas UN ACCORD, c’est l’analyse des situations.

C’est à R. et aux avocats d’examiner au mieux.

Pour ma part, je termine là. MH


réflexion juridique
24 décembre 2007 - 04h23

Mais qu’est-ce que c’est que ce raisonnement a la mords-moi-l’noeud ? Tu vis chez les Bisounours ou quoi ?

"Quand on ne parle plus que d’un euro entre des parties adverses qui s’opposent en justice, l’important, quelles que soient les autres circonstances, c’est que LES DEUX PARTIES admettent de dédramatiser sérieusement le conflit, " ---> il n’y a rien a dedramatiser, au contraire ! C’est l’histoire d’un gros buldozer capitaliste qui essaie de museler les reseaux d’information qui denoncent leurs exactions. C’est tres grave et primordial de ne pas laisser passer !

"Il ne reste plus qu’une question d’honneur." ---> Absolument pas une question d’honneur, mais une question de principe, de defense du droit d’informer.

"Celui qui donne ne se reconnaît pas nécessairement coupable, mais raisonne comme ceci : « bien que je ne sois pas coupable, vous vous êtes senti blessé, aussi je vous accorde cette somme modique »." ---> Il n’est pas coupable, il ne doit RIEN a personne, point. Surtout pas a des gens qui lui ont pourri la vie pendant 2 ans !

Ca m’afflige ce genre de raisonnement. On ne peut pas a la fois pretendre vouloir faire la revolution, et dans les faits ceder a la moindre pression ou tentative d’intimidation !

M.



réflexion juridique
24 décembre 2007 - 16h47 - Posté par

Entierement d’accord avec toi.Au dela de la liberté d’informer,il y a les droits les plus élémentaires des etres humains.

J’invite les partisans" d’arrangements entre ennemis de classe" à lire ou relire " LES TRUANDS DU PATRONNAT " et dans l’affaire des chantiers navals de St NAZAIRE,il s’agit de truands doublés d’esclavagistes.

LES DROITS DE L’HOMME,vous en faites quoi ?

LE REBOURSIER






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
Exemple.
lundi 17 mai
de jy.D
1 commentaire
Après le vote du PCF, un appel des « Communistes insoumises et insoumis »
lundi 17 mai
de Communistes insoumises et insoumis
5 commentaires
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
DAZIBAO
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite