Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Tibet : le soutien ambigu des Etats-Unis au Dalaï Lama (videos)

de : Pierre Haski
mardi 25 mars 2008 - 00h30 - Signaler aux modérateurs
13 commentaires

de Pierre Haski 18/10/2007

A Pékin comme à Washington, la mise en scène est soignée : d’un côté le XVIIe Congrès du Parti communiste chinois, rituel immuable d’un autre temps ; A Washington, l’instrumentalisation par l’administration Bush du 14e dalaï lama et de la cause tibétaine, avec d’importantes arrières pensées.

Les dirigeants chinois sont furieux de l’accueil réservé par George Bush au dalaï lama, le leader bouddhiste tibétain exilé, coïncidant avec le Congrès du PCC, qui doit reconduire le président Hu Jintao dans ses fonctions pour un deuxième mandat. A leurs yeux, c’est une provocation destinée à leur gâcher la fête.

JPEG - 23.1 ko
Tibétains désarmés...

Une offensive concertée des Occidentaux en faveur du Tibet ?

C’est la première fois que le leader spirituel -et politique- des Tibétains opposés à Pékin est ainsi reçu en grande pompe par le chef d’Etat de la première puissance mondiale, qui lui a remis la plus haute décoration du Congrès américain. La dernière fois que Bush l’avait rencontré, en 2003, c’était en passant la tête furtivement dans un bureau pour lui serrer la main.

Cette visite se tenant le lendemain d’une rencontre similaire entre le dalaï lama et la chancelière Angela Merkel en Allemagne, partenaire économique important de la Chine, il y a de quoi s’interroger à Pékin.

Y aurait-il offensive concertée des Occidentaux pour donner au dalaï lama et à la cause tibétaine un appui décisif qui le ferait sortir du soutien traditionnel des acteurs d’Hollywood et des sympathisants bouddhistes pour le faire entrer dans la sphère du combat diplomatique ?

Dans les années 50, une guérilla tibétaine soutenue par la CIA

JPEG - 59.9 ko
Tibétains désarmés

Tibétains désarmés...

On en est loin, et, malgré la visiblité accrue que lui ont accordé coup sur coup l’Allemagne et les Etats-Unis, la cause tibétaine reste marginale. D’abord parce que, sur le plan de la légalité internationale, aucun Etat ne conteste l’appartenance du Tibet à la Chine, qui l’occupe depuis sa reconquête par l’armée populaire de Mao en 1949/1950. Cela n’a pas toujours été le cas : dans les années 50, la CIA a secrètement appuyé une guerilla tibétaine pour s’opposer au pouvoir communiste chinois, aux débuts de la guerre froide.

Une épopée méconnue, racontée dans un livre, "Orphans of The Cold War" (les orphelins de la guerre froide) de John Kenneth Knaus, un ancien de la CIA personnellement impliqué dans ce programme clandestin. Entre 1957 et 1961, les Américains ont entrainé des guerilleros tibétains dans les montagnes du Colorado, avant de les envoyer combattre les Chinois sur le "toit du monde". Une base arrière avait même été installée au Népal.

JPEG - 28.7 ko

Mal conçue, l’opération s’est terminée par la mort de la plupart de ces combattants, avant d’être liquidée lors du rapprochement sino-américain et de la rencontre Nixon-Mao en 1974. Knaus exprime d’ailleurs dans son livre son sens de la "culpabilité" d’avoir ainsi envoyé des hommes à la mort pour une cause abandonnée au premier virage diplomatique...

La lutte armée n’est en tout cas pas à l’ordre du jour avec le dalaï lama, qui a toujours souhaité mener un combat non-violent, même si de jeunes Tibétains exilés prônent de plus en plus ouvertement un recours à la violence pour se faire entendre. Officiellement, le dalaï lama ne conteste d’ailleurs pas l’inclusion du Tibet dans l’ensemble chinois, se contentant d’une véritable autonomie, et envoie régulièrement des émissaires à Pékin négocier avec le pouvoir chinois.

Pékin fait durer les négociations jusqu’à la prochaine réincarnation

Mais personne ne se fait d’illusions sur la nature de ce dialogue et l’impasse se prolonge : Pékin de toute évidence attend la mort du 14e dalaï lama en espérant brouiller les pistes de sa "réincarnation", c’est-à-dire peser sur le choix de son successeur. Les "réincarnations", moyen traditionnel de choisir les dirigeants au sein du bouddhisme tibétain, sont désormais surveillées de près par le parti communiste !

Quel sera l’impact de ces rencontres du chef tibétain à Berlin et Washington ? Il reçoit assurément une publicité à ses yeux bienvenue, dont il fera usage pour peser sur les négociations avec Pékin. Il ne doit cependant pas se faire d’illusions sur ce soutien diplomatique, bien utile pour agacer les Chinois et leur faire entendre raison sur quelques dossiers diplomatiques et commerciaux, mais qui n’ira pas jusqu’à forcer la main aux Chinois pour défendre le Tibet.

Les quelques millions de Tibétains ne pèsent pas très lourd face au rouleau compresseur chinois du moment. Tenzin Gyatso est trop subtil pour être dupe du tapis rouge qui lui a été déroulé à Washington.

http://www.rue89.com/chinatown/tibe...

JPEG - 55.7 ko

The CIA in TIBET 1


The CIA in TIBET 2


The CIA in TIBET 3


The CIA in TIBET 4


The CIA in TIBET 5


The CIA in TIBET 6
Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Pekin 2008 : Pas de boycott du pognon
25 mars 2008 - 02h39

Robert Ménard de RSF on sait tous qu’il est un agent de l’impérialisme américain !

Et aussi on sait que le Dalaï Lama est financé par la CIA.

Ils veulent démanteler la Chine comme ils ont démantelé la Yougoslavie : en finançant, en soutenant et même en commanditant led séparatisme.

Regardez cette vidéo pas piquée des vers :








Pekin 2008 : Pas de boycott du pognon
25 mars 2008 - 02h41 - Posté par

Lien vers la vidéo :

http://www.youtube.com/v/jEJV8hQrIM0

si quelqu’un savait faire des sous-titres en français ou mettre une traduction des paroles en anglais, ce serait bien. Mon anglais est trop mauvais pour que je le fasse moi-même car je ne comprends qu’un quart de ce que ça dit !


Pekin 2008 : Pas de boycott du pognon
25 mars 2008 - 02h56 - Posté par

Extraits d’une entrevue au magazine français Le point, 22 mars 2001

Le Point : Est-ce que l’avortement est […] violence ?

Le dalaï-lama : Tout à fait, et il vaut mieux l’éviter. Par contre, je suis pour les méthodes de contrôle des naissances : la pilule ou le préservatif.

Le Point : Que pensez-vous de l’homosexualité ?

Le dalaï-lama : Cela fait partie de ce que nous, les bouddhistes, appelons « une mauvaise conduite sexuelle ». Les organes sexuels ont été créés pour la reproduction entre l’élément masculin et l’élément féminin et tout ce qui en dévie n’est pas acceptable d’un point de vue bouddhiste : entre un homme et un homme, une femme et une autre femme, dans la bouche, l’anus, ou même en utilisant la main.


Pekin 2008 : Pas de boycott du pognon
25 mars 2008 - 03h02

Je suis bouddhiste depuis ma plus jeune enfance. Ma mère est une pratiquante et mon père est un athé convaincu. J’ai suivi la voie spirituelle de ma mère car elle me permet de relativiser tous les evénements. Hors, avec des amis de la même mouvance bouddhiste que moi, nous ne nous reconnaissons pas du tout dans le message du Dalai Lama. Car le bouddhisme chez moi récompense le travail, l’effort et la probité. Les bonzes sont les piliers de notre société mais ne participent jamais à la vie politique. Mais le bouddhisme proné par le dalai lama est faite de soumission et de d’adoration d’un dieu qui d’après notre confession n’existe pas. Bouddha etait un homme qui a instauré une philosophie qui est la base de notre mode de vie et qui s’est iimprégné dans les traditions des pays dans lequel il s’est installé. Au Tibet, on devient lama pour obtenir une promotion sociale alors qu’en asie du sud est par exemple, on devient bonze par vocation et on est pas obligé de le rester toute notre vie. La moitié des apprentis bonze retourne la vie civile après leur apprentissage.



Fondation des USA
25 mars 2008 - 05h10 - Posté par

Les cows-boys ont volé le pays des Indiens. Pour ce faire il les ont quasiment tous exterminés. En l’an 1500, il y avait environ 80 millions d’Indiens dans ce qui va devenir les USA. En l’an 1800 il n’en reste déjà plus que 7 à 8 millions. On ne sait pas le nombre exact parce que les Indiens n’étaient pas assez cons pour tenir des états civils. Mais en l’an 1900, comme les cows-boys tenaient des états civils, on a le nombre exact d’Indiens qu’il restait : 350 mille ! En pourcentage, c’est une extermination infiniment pire que celle qu’Hitler a fait subir aux Juifs !

Ce pays a non seulement été volé aux Indiens en les exterminant (appropriation primitive du capital) Mais, en plus, il a été construit par des esclaves ! certains historiens estiment à 200 millions le nombre de Noirs qui ont disparu d’Afrique à cause du commerce trianguilaire (commerce des esclaves). D’autres estiment ce chiffre à 120 millions. Il faut bien comprendre qu’il fallait tuer cinq Noirs pour en capturer un vivant car ils se défendaient. Et, pour des raisons identiques, il fallait en trimbaler cinq dans le bateau pour qu’il en arrive un vivant. En plus, comme les esclaves une fois sur place refusaient de se reproduire (on les comprend) les esclaves femelles, comme disaient les esclavagistes, se faisaient violer couramment.

Pour bien voir à quel point le commerce triangulaire a dépeuplé l’Afrique noire, il suffit de prendre conscience qu’aujourd’hui cette région du monde est, en densité, la moins peuplée alors que pourtant c’est dans cette région qu’on fait le plus d’enfants. Depuis la fin du commerce des esclaves, en plus de cent ans, ça n’a pas suffit pour rattraper le retard de peuplement !

Dois-je rappeler tous les autres méfaits des USA ?

Ils sont nés dans l’horreur et PAR l’horreur et ils ont prolongé l’horreur jusqu’à nos jours. La liste serait trop longue : entre le Vietnam, l’Irak, la Palestine, l’Afghanistan, les 800 mille communistes assassinés en Indonésie, toutes les centaines de milliers de morts afin d’établir et de soutenir des dictatures en Amérique Latine...

Et tu me parles des bouchers de Tien an men ?

Mais l’ennemi principal, c’est pas la Chine ! C’est pas la Chine qui a fait péter des bombes atomiques sur des villes habitées, c’est pas la Chine qui sème le fer et le feu partout en ce monde.

L’ennemi principal, c’est l’impérialisme américain !

D’ailleurs, c’est l’impérialisme américain qui soumet la France et pas l’impérialisme chinois.

Alors, pour toutes ces raisons, je ne soutiendrai le séparatisme tibétain contre la Chine que quand ces deux conditions seront réunies :

1°) Quand les USA seront tout autant détruits que la Yougoslavie ou l’URSS l’ont été. Par exemple, la Chine et la Russie pourraient soutenir ou commanditer un séparatisme californien, car après tout, à l’origine, la Californie est mexicaine, etc.

2°) Et quand les séparatistes tibétains se seront débarassés du Dalaï Lama et de son obscurantisme religieux hyperhiérarchisé qui est encore bien pire que le catholicisme, puisqu’avec la réincarnation, il y a même des intouchables comme en Inde !


oui mon gars je t’en parle de tien an men
25 mars 2008 - 12h41 - Posté par

Histoire du Bouddhisme tibétain, la Compassion des Puissants

(...) la même histoire du pauvre roi-dieu déchu de son trône par l’horrible diable rouge à queue fourchue nous est servie au Mac Donald des mythes modernes (...) le Dalaï Lama a mis ses efforts dans un « retour aux sources du Bouddhisme », en nettoyant le Bouddhisme tibétain de son aspect ésotérique et en le « philosophisant » (c’est depuis qu’on dit, chez nous, que le Bouddhisme n’est pas une religion mais une philosophie).

Cela permit aux semi bourgeois intellectuels et post-68, que nous sommes, de ne plus « bêtement » croire en Dieu, mais d’adhérer au nouvel « athéisme qui embrasse l’absolu ». Qui plus est, le Bouddhisme, dans sa version dalaïste, ne demandait pas d’engagement, ce qui convenait parfaitement à notre égotisme…. MARTENS Elizabeth

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

La CIA : "C’est nous qui avons préparé l’insurrection au Tibet" INFORTIBET Envoyer à un(e) ami(e) Imprimer

La préparation de la révolte armée a duré des années, sous la direction des services secrets américains, la CIA. C’est écrit noir sur blanc dans « The CIA’s Secret War in Tibet » (La guerre secrète de la CIA au Tibet) de Kenneth Conboy (University Press of Kansas, 2002, 300 pages), un ouvrage à propos duquel le spécialiste de la CIA, William Leary, écrit : « Une étude excellente et impressionnante sur une importante opération secrète de la CIA durant la guerre froide. »

Tibet : pour la liberté, avec la CIA ?

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

Quand le Dalaï Lama était au pouvoir, 95% des Tibétains pouvaient être vendus comme des marchandises ZANG YANPING

Lorsque le Dalaï Lama et la classe des propriétaires étaient au pouvoir au Tibet, 95% de la population étaient des serfs féodaux, sans aucun droit humain. Ils pouvaient être vendus comme des marchandises. Ils étaient fréquemment insultés et battus ou devaient même affronter des châtiments d’une rare violence : par exemple, on leur arrachait les yeux, on leur coupait la langue ou les oreilles, les mains ou les pieds, on leur arrachait les tendons, à moins qu’on ne les noyât ou qu’on ne les projetât dans le vide depuis le sommet d’une falaise. Il était interdit de sortir de sa classe.

Titre original : La « démocratie », la parure trompeuse du dalaï-lama 14 novembre 2007 Traduit par Jean-Marie Flémal pour Investig’Action

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...


La CIA sponsor du Dalaï Lama.
25 mars 2008 - 04h30

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

La CIA sponsor du Dalaï Lama

de JEAN-PAUL DESIMPELAERE

Patrick French, alors qu’il était directeur de la « Free Tibet Campaign » (Campagne pour l’indépendance du Tibet) en Angleterre, a été le premier à pouvoir consulter les archives du gouvernement du Dalaï-Lama en exil. Il en a tiré des conclusions étonnantes.

Les Chinois ont-ils liquidé les Tibétains ?

Il en est arrivé à la conclusion dégrisante que les preuves du génocide tibétain par les Chinois avaient été falsifiées et il a aussitôt donné sa démission en tant que directeur de la Campagne pour l’indépendance du Tibet (1).

Dans les années soixante, sous la direction du frère du Dalaï-Lama, Gyalo Thondrup, des témoignages furent collectés parmi les réfugiés tibétains en Inde. French constata que les chiffres des morts avaient été ajoutés en marge par après. Autre exemple, le même affrontement armé, narrée par cinq réfugiés différents, avait été comptabilisée cinq fois. Entre-temps, le chiffre de 1,2 million de tués par la faute des Chinois allait faire le tour du monde.

French affirme que ce n’est tout bonnement pas possible : tous les chiffres concernent des hommes. Et il n’y avait que 1,5 million de Tibétains mâles, à l’époque. Il n’y en aurait donc quasiment plus aujourd’hui. Depuis, la population a augmenté pour atteindre presque 6 millions d’habitants actuellement, soit presque deux fois plus qu’en 1954. Chiffre donné et par le Dalaï-Lama et les autorités chinoises, étonnamment d’accord pour une fois.

Les observateurs internationaux (la Banque mondiale, l’Organisation mondiale de la santé) se rangent d’ailleurs derrière ces chiffres. N’empêche qu’aujourd’hui encore, le Dalaï-Lama continue à prétendre que 1,2 million de Tibétains sont morts de la faute des Chinois.

Le dalaï-lama est-il une sorte de pape du bouddhisme mondial ?

Ici, il convient de relativiser les choses. 6 % de la population mondiale est bouddhiste. C’est peu. En outre, le dalaï-lama n’est en aucun cas le représentant du bouddhisme zen (Japon), ni du bouddhisme de l’Asie du Sud-Est (Thaïlande), ni non plus du bouddhisme chinois. Le bouddhisme tibétain représente seulement 1/60e de ces 6 %. Et, enfin, il existe de plus au Tibet quatre écoles séparées. Le Dalaï-Lama appartient à l’une d’elles : la « gelugpa » (les bonnets jaunes). Bref, un pape suivi par peu de fidèles religieux, mais par beaucoup d’adeptes politiques…

Qui sont ses sponsors ?

De 1959 à 1972 :

180.000 dollars par an pour lui personnellement, sur les fiches de paie de la CIA (documents libérés par le gouvernement américain ; le dalaï-lama a nié la chose jusqu’en 1980).

1,7 million de dollars par an pour la mise en place de son réseau international.

Ensuite le même montant a été versé via une dotation du NED, une organisation non gouvernementale américaine dont le budget est alimenté par le Congrès. Le Dalaï-Lama dit que ses deux frères gèrent « les affaires ». Ses deux frères, Thubten Norbu (un lama de rang supérieur) et Gyalo Thondrup avaient été embauchés par la CIA dès 1951, le premier pour collecter des fonds et diriger la propagande et le second pour organiser la résistance armée.

La bombe atomique indienne : le bouddha souriant

Dès le début, c’est-à-dire quand il est devenu manifeste que la révolution chinoise allait se solder par un succès en 1949, les USA ont essayé de convaincre le dalaï-lama de gagner l’exil. Ils mirent de l’argent, toute une logistique et leur propagande à sa disposition. Mais le dalaï-lama et son gouvernement voulaient que les États-Unis envoient une armée sur place comme ils l’avaient fait en Corée et ils trouvèrent donc la proposition américaine trop faible. (Modern War Studies, Kansas University, USA, 2002). En 1959, les Etats-Unis parvenaient quand même à convaincre le dalaï-lama de quitter le Tibet, mais il fallait encore convaincre l’Inde de lui accorder l’asile. Eisenhower proposait un « marché » à Nehru : l’Inde acceptait le dalaï-lama sur son territoire et les Etats-Unis octroyaient à 400 ingénieurs indiens une bourse d’études afin qu’ils s’initient à la « technologie nucléaire » aux États-Unis. Le marché fut accepté2. En 1974, la première bombe A indienne fut affublée du surnom cynique de… « bouddha souriant »3.

1 “Tibet, Tibet”, P.French, Albin Michel, 2005.

2 Le major américain William Corson, responsable des négociations de l’époque, Press Trust of India, 10/8/1999.

3 Raj Ramanna, ancien directeur du programme nucléaire de l’Inde, 10/10/1997, Press Trust of India.

G.L.



La CIA : "C’est nous qui avons préparé l’insurrection au Tibet" (6 videos)
25 mars 2008 - 04h33
Pekin 2008 : Pas de boycott du pognon
25 mars 2008 - 04h56

LHASA, 16 mars (Xinhua) — Le 11e Panchen Lama Gyaincain Norbu a condamné dimanche les violences à Lhasa (capitale de la Région autonome du Tibet), les qualifiant d’actes de sabotage contraires aux principes du bouddhisme.

"Les actes des émeutiers ont non seulement nui aux intérêts de la nation et du peuple, mais également violé l’esprit du bouddhisme", a dit le Panchen Lama.

"Nous sommes résolument opposés à toute activité qui vise à diviser le pays et à saper l’unité ethnique. Nous condamnons fermement le crime d’un petit nombre de gens qui ont brisé les vies et les biens du peuple", a-t-il poursuivi.

Les violences de vendredi qui, selon le gouvernement régional du Tibet, ont été organisées par la clique du dalaï lama, ont entraîné la mort de 10 civils et fait plusieurs blessés.

"J’espère un prompt retour au calme à Lhasa, et que le peuple et les adeptes du bouddhisme retrouvent la paix et la stabilité", a déclaré le chef spirituel.

Le Panchen Lama a affirmé qu’il soutenait avec détermination les efforts du Parti communiste chinois et du gouvernement chinois pour garantir la sécurité et la stabilité de Lhasa.

Une éruption de violence a brisé la paix de Lhasa vendredi. Les sources proches du gouvernement local ont confirmé samedi qu’au moins 10 personnes étaient mortes, la plupart étant des civils morts brûlés. La police de Lhasa a secouru plus de 580 personnes, dont trois touristes japonais, lors des violences.

Les remarques du Panchen Lama ont résonné parmi les milieux religieux au Tibet.

"Une poignée de moines bouddhistes n’ont pas étudié les textes sacrés, n’ont pas suivi notre canon religieux, mais se sont fait l’écho de la clique du dalaï lama dans ses tentatives sécessionnistes visant à détruire la stabilité au Tibet et l’ordre du bouddhisme tibétain", a dit Dazhag Dainzin Geleg, vice- président de la Branche tibétaine de l’Association des Bouddhistes de Chine, dimanche.

"Ce qu’ils ont fait a nui aux intérêts fondamentaux du milieu religieux et des fidèles. Nous y sommes fermement opposés", a-t-il ajouté.



Pekin 2008 : Pas de boycott du pognon
25 mars 2008 - 10h09

simple remarque : Il est indispensable de défendre les droits de l’homme, où qu’ils se trouvent menacés. Mais j’aimerai bien, ce serait un peu moins hypocrite, qu’on évoque également ceux de la femme et quelle place on leur donne dans la religion boudhiste. ( comme dans toutes les religions, si je ne m’abuse.) Il y a quelques années, Charlie Hebdo publiait chaque semaine des citations du Dalaï Lama qui illustraient parfaitement la haine et le mépris des femmes dont font preuve ces religieux. Je doute fort que ces bonnes feuilles voient le jour à nouveau. Dommage.



Tibet : le soutien ambigu des Etats-Unis au Dalaï Lama (videos)
25 mars 2008 - 19h40 - Posté par Skapad

Le PP du Réseau SdNucléaire en garde à la DST ! Et FRANCE INTER 25 mars 2008 - 19h28 - Posté par Skapad - 83.***.97.**

19h 18 , les visiteurs de Bella Ciao attendaient ils des infos sur france inter ! Ils en seront pour leurs oreilles, entre le Tibet et les faits divers Cost- Armoricains ; la parole de la France n’a pas fait un seul petit bout d’echos sur la mise en garde à vue du porte parole du réseau SDN par la DST !

Ceci il est vrai , n’était pas une information ! Ou alors Stéphane Lhomme n’existe pas ! Ou encore la DST ça n’existe pas non plus, d’ailleurs l’EPR non plus ça n’existe pas !

D’ailleurs personne ici n’existe en réalité !

Peut etre que les visiteurs vont désormais réagir ici ? Peut etre bien que non aussi ?



Tibet : le soutien ambigu des Etats-Unis au Dalaï Lama (videos)
25 mars 2008 - 23h03

Si les Chinois sont un peu futé, ils laissent aboyer les pseudo-défenseurs occidentaux des droits de l’homme et une dizaine de jours avant l’ouverture des J.O., ils déclarent tout bonnement qu’ils ne pourront avoir lieu !!!
J’entends déja le coeur des pleureuses, athlètes, médiacrates, supporters chauvinards, plublicitaires, sponsors... supplier les Chinois de ne pas les priver de leur gagne-pain ou de leur raison d’être !!!!



"la rencontre Nixon-Mao en 1974" ?
26 mars 2008 - 07h26

Il y a une erreur dans l’article, la rencontre entre Nixon et Mao Tse Toung, c’est pas en 1974 mais en 1972 !

Cette vidéo me semble intéressante, mais bon... :

http://www.youtube.com/watch?v=x61w...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
Comment fut inventé le peuple juif
dimanche 16 mai
de Shlomo Sand, Historien, professeur à l’université de Tel-Aviv
MANIFS. interdites pour soutien à la Palestine !
samedi 15 mai
de joclaude
4 commentaires
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite