Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le Figaro ou la compassion pour les bourreaux (videos)
de : Stefano Palombari
lundi 22 décembre 2008 - 14h09 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 30.8 ko

Tragique Figaro

de Stefano Palombari

Dans un article titré Tragique Italie, consacré au livre Sortir de la nuit. Une histoire des années de plomb de Mario Calabresi, paru dans le Figaro du 18 décembre 2008, Jacques de Saint-Victor nous livre une interprétation assez osée de l’histoire de l’Italie des années 60/70. Une vision où les victimes deviennent des bourreaux et vice-versa. L’auteur du livre, Mario Calabresi, qui est correspondant à New York pour le quotidien la Repubblica, est le fils de Luigi Calabresi, un commissaire de police tué en 1972. Au terme d’un procès très contesté, la justice italienne a désigné des membres de Lotta Continua, un groupe d’extrême gauche actif dans les années 70, comme les coupables de cet homicide.

Qu’un fils veuille réhabiliter la mémoire de son père, je trouve cela assez compréhensible mais qu’un journaliste français en profite pour donner sa version berlusconienne de ses années là, c’est inacceptable.

Mais venons aux faits. Au lendemain du massacre de la Piazza Fontana, le 12 décembre 1969, la police décide de s’attaquer aux anarchistes. Pourquoi ? Le journaliste du Figaro ne se pose même pas la question, peut-être que pour lui c’est une évidence. L’histoire, la vraie, nous dévoilera qu’en réalité c’était un massacre des services secrets, avec la complicité des fasciste. Bref, le commissaire Calabresi, chargé de l’enquête, arrête plusieurs anarchistes, dont Pietro Valpreda, un danseur, et Giuseppe Pinelli, un cheminot. Le premier sera désigné comme « le monstre », le coupable par la plupart des journaux italiens, en l’absence totale de preuves et en dépit d’un alibi en béton. Il restera en prison pendant trois ans. Pour l’accuser, on a même eu recours à un sosie, le néo-fasciste sicilien Antonino Sottosanti, qui se serait montré dans les environs de la Piazza Fontana. Le témoignage de plusieurs membres de la droite extrémiste ont montré qu’il s’agissait d’une énorme manipulation, un complot pour faire retomber la faute de l’attentat sur le milieu anarchiste. Entre-temps, le 15 décembre 1969, au bout de trois jours d’interrogatoire, alors que les termes de la garde-à-vue étaient expirés depuis longtemps, Giuseppe Pinelli tombe par la fenêtre du bureau du commissaire Calabresi et meurt.

Sur la mort de Pinelli il y a eu plusieurs versions et l’enquête officielle parle d’un malaise. C’est quand même étrange, car, en général, lorsqu’on se sent mal, on tombe par terre et pas par la fenêtre. Et puis pourquoi il se serait senti mal ? Peut-être à cause des trois jours d’interrogatoire (ce qui, je le rappelle, était tout à fait illégal) dans le froid, sans manger grand-chose. Mais bon, tout ça semble n’intéresser guère notre journaliste.

Mais revenons aux faits. La première version donnée par le commissaire Calabresi est le suicide. D’après l’officier de police, Giuseppe Pinelli se serait jeté par la fenêtre suite un raptus suicide. Cette version se révèle tout de suite fausse. Pourquoi donc fournir une fausse version si on n’a rien à cacher ?

L’opinion publique se mobilise pour dénoncer ce crime qui, comme beaucoup d’autres dont celui de la Piazza Fontana, restera impuni. Un innocent balancé par la fenêtre lors d’un interrogatoire ce n’est pas normal dans un état qui se veut de droit. Dans l’hebdomadaire L’Espresso du 13 juin 1971, des intellectuels, réalisateurs, écrivains célèbres signent un papier qui désigne clairement le commissaire Calabresi comme le responsable de la mort de Pinelli. Dario Fo, prix Nobel de littérature, consacrera à Pinelli une pièce, Mort accidentelle d’un anarchiste. Mais rien n’y fait, le commissaire continue de faire son boulot tranquillement.

Sur la mort du Commissaire Calabresi, tué le 17 mai 1972, l’issue officielle est aussi très controversée. Les membres de Lotta Continua, Adriano Sofri, Ovidio Bompressi et Giorgio Pietrostefani, sont condamnés en 1995, 23 ans après l’assassinat, sur la base du seul témoignage du repenti Leonardo Marino. Un coup d’œil rapide aux actes du procès permet de remarquer pas mal d’éléments très intéressants. Deux attirent plus particulièrement notre attention : la version de Marino change très souvent, à l’instar de sa situation financière. Avant le procès, il était fauché et plein de dettes tandis qu’après sa « repentance », survenue soudainement 16 ans après les faits, il se retrouve avec un pécule et toutes ses dettes effacées. D’où vient cet argent ? Apparemment, ce n’est pas le genre de questions qui intéressent le Figaro.

Un autre élément troublant : lorsque le commissaire Calabresi a été tué, il n’enquêtait plus du tout sur l’extrême gauche mais sur un trafic d’armes qui voyait des hommes d’état impliqués. Le dossier de cette enquête n’a jamais été retrouvé. Un mystère de plus.

Mais la cerise sur le gâteau de cet article du Figaro est la chute « Lecture à conseiller à tous les défenseurs de Mme Petrella et de M. Battisti. » .

Qu’est-ce qu’ils viennent faire là Marina Petrella et Cesare Battisti ?

On a l’impression que notre journaliste mélange un peu tout.


Intervista | Pietro Valpreda - Parte 1


Intervista | Pietro Valpreda - Parte 2


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le Figaro ou la compassion pour les bourreaux
22 décembre 2008 - 16h05

Je cite :

« en réalité c’était un massacre fasciste, avec la complicité des services secrets »

Je réponds : c’est exactement l’inverse !

En réalité, c’est les Services Secrets italiens qui ont commis cet attentat en se servant de fascistes comme hommes de mains.

C’est pas pareil et ça prend un tout autre sens qu’il FAUT bien comprendre à défaut de passer à côté de la vérité.

Le but de l’État italien, en utilisant à la Piazza Fontana la technique classique de la manipulation du terrorisme, était de stopper net le mai 68 italien qui avait lieu en 1969. Cela réussit pleinement.

Mais on ne peut pas avoir la pleine compréhension de ce fait si on dit que c’est seulement un attentat fasciste commis avec la complicité des Services Secrets italiens : les services secrets n’étaient pas de simples complices, ils étaient les commanditaires, les maîtres d’oeuvre ! C’est pas du tout pareil et dans la compréhension historique de cet événement, ça prend un tout autre sens.

Les services secrets italiens ont utilisé des hommes de mains n’appartenant en rien au milieu des Services Secrets afin que la vérité ait du mal à se faire jour, afin que les hommes de mains servent de boucs-émissaires. À Piazza Fontana, ils ont utilisé des fascistes, mais ils auraient très bien pu utiliser des hommes de mains provenant d’un autre milieu, par exemple, ils ont utilisé les Brigades Rouges pour l’enlèvement d’Aldo-Moro.

L’utilisation par les Services Secrets d’hommes de mains provenant d’un milieu autre que celui des Services Secrets pour accomplir de basses oeuvres afin que ces hommes de main servent ensuite de filtres pour retarder l’apparition de la vérité est très classique. Par exemple pour l’assassinat de Ben Barka à Paris, les Services Secrets français avaient utilisé des hommes de mains provenant du milieu (de la mafia).



Le Figaro ou la compassion pour les bourreaux
22 décembre 2008 - 17h05 - Posté par

Ok avec tout sauf peut être avec ça (avec la formulation).

L’utilisation par les Services Secrets d’hommes de mains provenant d’un milieu autre que celui des Services Secrets pour accomplir de basses oeuvres afin que ces hommes de main servent ensuite de filtres pour retarder l’apparition de la vérité est très classique. Par exemple pour l’assassinat de Ben Barka à Paris, les Services Secrets français avaient utilisé des hommes de mains provenant du milieu (de la mafia).

SF si j’ai mal compris....(ça peut arriver).

Ils utilisent de VRAIS évènements prévus par certains groupuscules ; y infiltrent préalablement des hommes à eux, oui, souvent, mais la manière dont tu expliques les choses à la fin laisse penser que en gros ils "paient" une faction et qu’elle fait le boulot. Évidemment ce n’est pas ainsi que ça se passe.

Un ou deux éléments subversifs bien placés font dégénérer une idée de manifestation en idée d’enlèvement par exemple, en apportant schéma, moyens etc... le groupe s’y accoutume, adopte l’idée, monte le coup avec un bon coup de main des services secrets du dedans et du dehors, ("waaoowww comment on est trop forts ils nous ont même pas vus et même pas arrêtés"...ben ouai tu parles....)

Le cas échéant on a l’intervention d’un 3è larron" ie le crime organisé, pour peu que l’une ou l’autre de ces participants aient des dettes de jeu, de drogue ect bref, soit finalement redevable d’un "service au milieu" --- voilà plein de "leviers".

c à d en gros les services secrets se servent du manque d’analyse, du manque de recul et des esprits un peu échauffés, emportés, "romantiques", illusionnés... oui ça oui... total "c’est pas nous , c’est eux"...





Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1
BOLIVIE : La CIA partout, les dollars pleuvent à flots pour les complots, pas pour la pauvreté !
lundi 25 - 12h06
de : JO
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il faudrait, dans le Code Civil, ajouter partout 'du plus fort' au mot loi. Alfred Jarry
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite