Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Communique Mars - Gauche Républicaine - 4 mars 2007 : EN FINIR AVEC L’AMBIGUITE

dimanche 4 mars 2007 - Contacter l'auteur - 22 coms

Restés "observateurs" à la "coordination nationale des collectifs" issue de la réunion de Montreuil, les représentants du Mars et de la Gauche Républicaine décident de quitter définitivement celle-ci après la décision prise samedi 3 mars de repousser la réunion nationale des collectifs prévue dans la synthèse de Montreuil au 18 mars, soit après le dépôt des candidatures à la présidentielle.

Nous avons été parmi ceux qui ont appelé à la réunion nationale des collectifs de Montreuil.

Nous avions toutefois refusé de signer sa synthèse finale qui proposait une ultime tentative pour imposer un candidat unitaire de la gauche antilibérale en la personne de José Bové.

Deux raisons nous y avaient conduit :

1) Nous estimions que cette réunion nationale regroupant des délégués de 300 collectifs (ou parties de collectifs) n’avait pas la légitimité suffisante pour proposer cette candidature au nom de l’ensemble de notre mouvement.

2) Nous estimions le compromis trouvé trop ambigu entre ceux, dont nous partagions l’objectif stratégique, qui pensaient cette candidature comme un levier pour "imposer" in extrémis l’unité de toute la gauche antilibérale et ceux qui s’engageaient, de fait, pour une candidature supplémentaire.

La suite nous a donné raison. D’une part le retour des P.V. ou des questionnaires - jamais analysés globalement à ce jour - de beaucoup de collectifs démontrait, au fil des jours, qu’il n’y avait, en réalité, aucun consensus pour faire de José Bové LE candidat du rassemblement, beaucoup de collectifs unitaires et pluralistes ne souhaitant pas s’engager derrière un candidat.

D’autre part, il s’est confirmé que la candidature de José Bové n’était plus tributaire de la décision des collectifs d’aller ou pas jusqu’au bout de la démarche électorale, mais de celle de l’un des courant de la gauche antilibérale, devenu dépendant du nombre de parrainages obtenus et de la décision de José lui-même. Une candidature dont nul ne peut nier la légitimité - et nous sommes de ceux qui espérons que ce ne sera pas la loi antidémocratique des 500 parrainages qui l’empêcherait d’aller jusqu’au bout - mais qui ne peut pas se revendiquer de l’ensemble de notre démarche.

Cependant, à l’issue de la réunion de Montreuil, nous avions décidé de demeurer dans la coordination nationale issue de cette assemblée générale. Non seulement, parce que nos militants sont toujours partie prenante des collectifs unitaires, mais aussi parce qu’en fixant à ceux-ci un nouveau rendez-vous national début mars, la synthèse garantissait, malgré tout, une ultime consultation sur le caractère unitaire de la candidature Bové. En prenant le samedi 3 mars la décision de repousser cette réunion nationale au 18 mars, soit postérieurement à la clôture des parrainages, la "coordination nationale des collectifs" a ainsi pris la décision de faire cette réunion une simple chambre d’enregistrement d’ une décision prise ailleurs.

En réalité, cet épisode met le point final à une série de réunions de cette coordination où jamais n’a pu être clarifié le statut de cette structure prétendant représenter l’ensemble des collectifs - y compris, on l’a vu ceux, nombreux, qui ne se sont pas déclarés en faveur d’ un candidat et dont les représentants ont , plusieurs fois, demandé que cette ambiguïté soit tranchée - tout en travaillant à la campagne de José... Cette position, à partir du moment où le retour vers les collectifs est repoussé, devient aujourd’hui intenable. Manifestement les collectifs de campagne de José Bové ont besoin d’une structure nationale les réunissant.

Mais continuer la fiction selon laquelle cette structure coordonne également les collectifs qui n’ont pas pris position, deviendrait une usurpation du cadre unitaire. Les représentants du Mars et de la Gauche Républicaine ne souhaitant plus cautionner un pareil fonctionnement prennent donc la décision de quitter cette coordination. Nous continuerons évidemment dans les collectifs, les coordinations départementales et avec les sensibilités politiques qui le souhaitent, à travailler activement à la nécessaire reconstruction de l’unité de la gauche antilibérale dès les législatives (quand cela est possible) et sous la forme d’assises nationales dès la sortie de l’été. Cette tâche nécessite un cadre national associant sensibilités et représentants des collectifs. Il faut aujourd’hui le reconstruire.

Mots clés : Collectifs Unitaires / Dazibao / Présidentielle 2007 /

Messages

  • Jean-michou avec nous, Jean-michou avec nous, Jean-michou avec nous, Jean-michou avec nous......

    Jean-Philippe Veytizoux.........avec nous !!!

    PS : Désolé pour le style supporter, y avait du foot à la télé !!

  • Il sera nécessaire de clarifier ,beaucoup plus que cela ,pour reconstruire une véritable unité:Basée sur un programme clair et des propositions claires tant au niveau de la stratégie,que de la désignation des candidats.Le mode consensuel est à mon avis à bannir si,l’ensemble des participants n’a pas la volonté d’aboutir,il s’agit de construire ! pas d’un vote contre.

    Lorsque l’on dit vouloir changer la socièté : c’est du mode de production dont il est question ! ce qui signifie combattre pas seulement le liberalisme ,mais son fondement :le capitalisme lui même.

    Lorsque l’on dit vouloir faire de la politique autrement:C’est d’abord s’appuyer sur les forces vives,les travailleurs ,les organisations qu’ils se sont données,tant politiques que syndicales.Ne pas jeter l’exclusive sur cette force militante qu’est le Parti Communiste mais au contraire s’appuyer sur cette force de résistance organisée.

    Aujourd’hui on peut mesurer,avec le premier recul ,quels sont les soutiens de J.Bové,ce qu’ils représentent réellement,leurs contradictions qui conduisent à l’impasse.Les quelques collectifs ou représentant sont aujourd’hui divisés,et reduit à enregistrer des décisions venues d’un groupuscule dirigeant,non controlable.Est-cela faire de la politique autrement ?Le désaroi des militants de ces collectifs est profond et conduit souvent au repli:Ce n’est pas la solution !

    Il faut se battre ,à l’heure (et peut à cause) de la division de la gauche antilibérale,la droite ,le grand patronat annonce des dizaines de milliers de suppressions d’emploi et ce dans tous les secteurs en France mais aussi en Europe:Pour eux c’est déjà droite au pouvoir.Car ne nous y trompons pas le vote des français aura une portée européenne.Il est encore temps de modifier profondément la donne,nous avons une candidate qui incarne ,un programme ,des propositions et un financement adapté ! Les nécessaires actions pour réussir,et qui est soutenue par la gauche antilibérale europenne !

    C’est à chacun et chacune de décider:ou l’on veut que cela continue ou on se bat pour que cela change vraiment avec M.G. BUFFET.

    Roger bretagne

  • Même si toute information émanant de la "grande" presse aux ordres doit obligatoirement être vérifiée auprès de plusieurs sources, un article de Libération disponible ICI accrédite l’idée, que le maintien coûte que coûte de la candidature de José Bové aurait pour seule et unique conséquence (but ?) d’empêcher Olivier Besancenot de se présenter aux Présidentielles, créant ainsi une nouvelle "guerre fratricide" au sein même de notre famille politique. De plus, une telle attitude nous déshonore auprès de l’opinion publique.

  • Je ne vois pas bien pouquoi s en prendre a JMH qui tout au long du debat a montré son honneteté et sa droiture.Et vote MGB ......

    De plus il ne se cache pas derriere l anonymat puisque comme moi il signe tantot de son nom tantot de ses initiales ....

    Alain j ai pour ma part recu des mails du meme tonneaux que le tien .

    C est methodes ne sont en rien un signe de force mais bien de debut de la panique .

    Le bateau du clan des bovidés prend l eau de toute part Et s echoue sur l ecceuil du réel .

    Mars prend position certe avec retard on peut le regretter mais c est ainsi Et il confirme en qq sorte se qu il prescentait a la mascarade de Montreuil (voir leur declaration de l époque).

    Maintenant il faut qu il aille jusqu au bout de la démarche pour etre consequent et appelle a voter clairement pour Marie Georges ....Mais c est leur affaire leur débat interne

    L heure n est pas a mon avis au reglement de compte mais de montrer combien le PCF a été durant toute cette période le seul element rassembleur et clair dans cette aventure .
    Il sera tjrs temps de l Analyser .

    L URENT c est Pour l instant faire barrage a la droite et pour permettre a notre peuple de vivre debout il faut rassembler autour de la candidature de MGB sans NAIVETE mais sans exclusive il y vat de l avenir.

    OUi il est temps que tous les vents dans bas se rassemblent et tel le Mistral bouscule le vent du bipartisme et celui des puissants

    Nous avons un programme claire une candidate a la hauteur de la situation

    Alors confiance en avant avanti populo retroussons les manches et accelérons la campagne chaque jour chaque discussion compte

    Et tout ceux qui sont en campagne comme alain roger zadig et tant d autres savent bien que si les choses sont difficile l acceuil PARTOUT est bon.

    Montront comment dans cette tourmente NOUS COMMUNISTES ET NON COMMUNISTES qui sommes aux cotés de Marie Georges nous sommes déterminés sans faiblesse mais SEREINS

    Les Bovidés s entretuent tous seul laissons les faire ce n est pas notre affaire.....

    NOUS C EST L AVENIR DE NOTRE PEUPLE ET DE NOTRE PAYS NOTRE SEUL INTERET

    Christian Forgeot VITRY 9

    • Je suis chaque jour en campagne avec MGB seule candidate qui tient
      sa légitimité d’avoir été placée largement en tête par les collectifs anti-libéraux.
      Tout le reste n’a plus d’importance, la campagne de Bové piétine à toulouse
      il a fait un bide...
      MGB sa campagne est désormais sur orbite, elle rassemble et ses meetings
      connaissent des affluences record, étant sur le terrain dans cette campagne de
      proximité, je puis vous dire qu’un large rassemblement est en train de se construire
      autour de la candidature de MGB.
      La mobilisation des militants s’amplifie et quelque chose de nouveau se fait jour,
      nous entendons de plus en plus de gens nous dire en voyant sa photo sur le tract
      qu’ils nous prennent nous dire ceci : elle on l’aime...
      Cela a une très grande signification, elle aurait pourtant bien des raisons de formuler
      des critiques à l’égard de Bové entre autre, et pourtant elle ne dit rien contre les autres,
      elle veut préserver l’avenir du mouvement anti-libéral, c’est tout cela que les gens apprécient
      avec sa campagne de proximité au plus près des gens, c’est une autre façon de faire de
      la politique et quelque soit le résultat aux présidentielles, le combat que nous menons
      avec elle aura forcément des résultats positifs dans un proche avenir.
      MGB fait tout pour préserver l’unité de notre mouvement suivons son exemple et aux
      législatives tous ensemble nous pourrions surprendre.

      ALORS TOUTES ET TOUS ENSEMBLE EN CAMPAGNE AVEC MGB POUR FAIRE GAGNER NOTRE
      PROGRAMME.

      Jean_Claude

    • Alain,

      J’ai bien compris que tu ne t’es pas investi dans un de ces collectifs locaux et qu’avec des camarades tu as lutté comme tu le dis.

      Crois-tu avec d’autres copains avoir l’exclusivité des luttes ?

      Si tu es revenu au parti c’est que tu sais qu’avec lui on peut avancer. Les militants avaient décidé de présenter Marie georges aux collectifs.

      J’ai fait partie d’un de ces collectifs qui a explosé suite au traquenard. Et je participe aussi aux luttes des entreprises dans ma circonscription et je suis aussi au comité de soutien de MGB, cela ne me donne pas le droit d’être agressif sinon j’ai perdu.

      OUI le PCF n’a pas de candidat.

      Mais la démarche des communistes à été franche, rassembleuse et ils continuent même avec les coups ignobles qui leurs sont tombé dessus.

      Maintenant que faisons-nous ?

      On défonce tout le monde et on les envoie chier ? Ou bien on essaie d’être toujours rassembleurs avec ceux qui sont désabusé(e)s, perdu(e)s, et ceux aussi qui s’aperçoivent qu’ils étaient dans un piège ?

      Tu es énervé ? Tous sommes nous énervé(e)s, mais nous devons nous maitriser et accueillir aussi les indécis. Je ne vois pas d’autre alternative.

      Amicalement,

      Esteban

  • Calmes, ouverts et rassembleurs..

    La défection du Mars et de la gauche républicaine après celle d’autres mouvements illustre la faillite du rassemblement unitaire anti-libéral dont le premier et fatal écueuil fut la désigantion de la candidature unitaire. Cette faillite résulte d’un mauvais choix sur la méthode et les moyens. Je m"explique :

    - La méthode (double consensus) était faussée dès le départ dès lors qu’elle prononcait l’exclusive à l’encontre d’ une des composantes et que certaines composantes visaient, non à un rassemblement mais à la recomposition d’une force politique.Enfin l’anti-communisme manifeste de certains obérait tout dialogue consensuel. Le consensus était mort-né !

    - Les moyens : les collectifs se sont prononcés de manière disparate : les uns par vote, d’autres par liste préférencielle, certains par "élimination" etc... au lieu d’obeir à une règle précise connue de tous. Enfin il y a eu le déni anti-démocratique de l’expression majoritaire. Et pour finir la manipulation minoritaire à Montreuil pour "imposer’" le "sauveur suprême".

    A l’opposé de ça, fidèle à ses engagements, MGB avance l’identité d’une gauche populaire et anti-libérale, ouverte, rassembleuse, porteuse des 125 propositions sans se réclamer des collectifs. C’est la voie de la raison et de la sagesse. C’est la voie porteuse d’exigences et d’espérances sur laquelle peuvent se retrouver TOUS les anti-libéraux pour peu qu’ils ne soient pas aveuglés par l’anti-communisme d’un autre temps.

    Il y a toujours eu des brebis égarées, même au PCF, ne jetons pas l’anathème car des combats communs nous attendent. Et si les adhérents du Mars et de la Gauche Républicaine veulent être des nôtres je leur dis : BIENVENUS. Nul n’est de trop dans ce combat !! Les évènements à venir contribueront à trier le bon grain de l’ivraie. Par contre celà risque, pour ceux qui se sont fourvoyés, d’avoir un goût amer.

    Jacquou le croquant

    • cher jacquout le croquant , c´est vrai, par exemple je pense que certains on vote par personne et d´autres par collectifs ( d´apres ce que j´ai cru comprendre par internet, etant en allemagne) je m´explique : ville A 10 pour buffet 5 olivier 4 jose ville B 6 Buffet 4 olivier 4 Jose ; donc on doit comptabilise 10 + 6 buffet, 5 + 4 olivier, 4 + 4 jose. Et je crois (?) que certains ont comptabilises ok 2 collectifs buffet (ou je me trompe etant loin ?). On doit voir pour que ces collectifs fonctionnent mieux avec une regle nationale, ou alors vous faites comme nous en allemagne (sinon vous aurez toujours le meme probleme) vous ne faites qu´un parti a gauche du ps , et si un candidat chez nous dans ma ville non encartes mais de gauche , alors on parle dans le bureau et apres il est dans la liste suivant le nombre de voies qu´il a eu, c´est ca la democratie de gauche. Si on est de gauche , il y en a qui sont anti-coco, et pour moi (moi seul je vote ce que je veux) si un candidat de la gauche plurielle et meme s´il est seul mais qu´il dit qu´il est anti-coco il n´aura pas ma voix, car la gauche doit reste plurielle mais dans un PARTI : GAUCHE EUROPEENNE NOUS SOMMES EN 2007 , a ne pas oublie , maintenant c´est un nouveau siecle qui est deja la. Bien a Vous .J-F

    • J’ai eu envie de penser :"les rats quittent le rafiot" habitué à être minoritaire, à défendre des idées que j’estime justes, vilipendées au départ avec des tonnes de préjugés, mais vérifiées par le réel, je viens de décider d’être encore plus unitaire .
      Le Capitalisme poursuit sa route destructrice, les libéraux peinent à justifier ses accès de fièvre et la Gauche stagne risquant le naufrage parce qu’un anticommunisme mutilant l’a emporté sur l’unité qui peut peut-être pourtant encore nous permettre d’avancer. Après tout, cette petite crise autour des signatures et la faible mobilisation qu’elle entraîne autour de ses victimes ressemble cruellement à ces "primaires" qu’exigeait José BOVÉ entre autres pour vérifier sa popularité de futur homme d’État.
      Que tous ceux qui pensaient qu’il suffisait de dire : "je ne suis pas d’accord..." pour faire de la politique, se rendent comptent que des dizaines de milliers d’antilibéraux qu’ils ne voient pas dans leurs réunions répondent présent et agissent parfois sous les moqueries(comme le "Maurice" de Monsieur ONFRAY). Que ces Antilibéraux qu’ils croisent sans les voir que sous la forme abstraite de "gens", "bruts de décoffrage" pour les uns , staliniens incultes et bornés pour d’autres, mes frères, soeurs et Camarades Communistes de coeur ou de carte et des deux, ou leurs amis qui nous aident sans réfléchir, sans illusions, à chaque fois qu’on les sollicite, ces Antilibéraux sont debout et marchent à l’Amitié et à l’Espoir avec nous et avec notre candidate Anti libérale et populaire.
      Maintenant, je dis à tous ces camarades dispersés, arrêtez de manoeuvrer vers le récif, nous n’avons pas le choix, pour une fois reconnaissez ce manque de lucidité, cet aveuglement qui nous font déraper quand tout va mal, il y a une vie en dehors des sondages truqués et des médias soumis, c’est celle des galères, des "plans sociaux" et de l’exigence du changement immédiat sous peine de mort. Je leur dit que le courant PCF existe toujours même quand il "sommeille", qu’on le croit fini : ceux qui s’en réclament méritent le respect et l’ estime des militants de gauche et inversement. Faites le bilan sur les postures que vous avez dénoncées vis à vis du PCF d’avant 2002 et les pratiques sectaires et manoeuvrières qui nous ont menées à cet échec. Acceptez cette campagne plurielle que nous avions prévues ensemble autour des 125 propositions avec la candidate qui à défaut de "consensus" jamais trouvé pour personne, était majoritaire dans les collectifs. JdesP

  • Maintenant, ce sont l’action et la mobilisation qui doivent primer.

    Rejoignons-nous tous autour de la candidature de MGB ; il y a de durs combats qui nous attendent et on ne sera jamais de trop.

    Ghibli

  • et les 125 propositions ? qui en parle ,
    Qu’elle est la meilleure représentante de la gauche anti-capitaliste ?

    si vous répondez MGB....vous avez gagné le droit (si je puis dire !) de voter pour elle !

    le reste c’est du sainfoin à boudin, des amuseurs télévisuels, de pauvres pitres qui finiront comme les "révolutionnaires" de 68 : dans les bras du Medef et de la droite...

    Vive la Commune de Paris !

    Roger de ANDRADE de Pluvigner en Morbihan.

  • Si j’ai bien compris , JOVE BOVE ne peut plus se réclamer des collectifs unitaires , donc josé BOVE est un homme "seul" avec autour de lui , quelques individualités , mais comme il n’ a plus de dynamique unitaire pour la candidature , il devrait perdre encore des soutiens individuels ?
    Pendant ce temps la MG fait une bonne campagne et les militants communistes sont de plus en plus mobilisés , et logiquement , devraient voir venir des militants non encartés, qui croyaient en BOVE et qui se retrouvent orphelins ?

    andré 18

  • Je voudrais redire ce que j’ai dis ici ou la , et partout ou je peux le placer car c’est une vérité qui ne doit pas nous échapper :

    SI MARIE GEORGE FAIT UN BON SCORE (au pire un score honnorable que j’estime a 5 % minimum) ALORS TOUT EST ENVISAGEABLE , ET SURTOUT POUR LE NOUVEAU RASSEMBLEMENT ANTI LIBERAL.
    N’envisageons pas un autre scénario (un très mauvais score) parce que , la , effectivement l’espoir est perdu.

    MG est le ( la) meilleure candidate de gauche
    MG rassemble le NON de gauche au TCE
    MG est claire et honnète dans sa démarche

    Cette idée doit etre partagée par les communistes et par tous les antilibéraux. Je ne vois pas en quoi un non communiste se fourvoierait dans ce vote.

    je ne vois pas ce qu’il y a dire d’autre sinon de tomber dans des querelles de boutique que je laisse aux supporters de JOSE BOVE.

    andré 18

    • ne nous énervons pas :

      il y a de sérieuses "fausses notes" dans la gauche "antilibérale", et le peuple , qui a quand même de l’oreille, laissons le entendre qui chante faux , qui chante juste, qui est "unitaire" qui est "semeur d’embrouilles"...

      Ce que nous a commandé depuis le 21 avril 2002 "le peuple de gauche", c’est de "la bonne musique", pas celle de jospin, ni celle ...(bon, taisons nous !)

      ...Ecoutons le "parler vrai" de MGB, comparons, et soutenons celle qui porte "notre parole " avec le moins de "couacs" !

      dans tous les cas, nous militons tous ensemble pour qu’un jour ce soit le peuple qui "donne le la" !

      roseaupensant.gauchepopulaire.fr

  • Oui, il y a des fausses notes. Mais en meme temps tout le monde n’écoute et ne lit pas. Pas mal de personnes ne ferons leurs choix que d’ici un mois. Alors beaucoup de choses vons ce produires d’ici le 22 avril. Courage à nous tous en souhaitant que nous soyons plus nombreux.

  • LE BON SENS ET L’HONNÊTETÉ FINISSENT...

    ... toujours par s’imposer.
    En disant, par rapport à la captation des collectifs, ce que vous dîtes, vous rejoignez les positions que nous exprimions déjà alors que nous étions en vue des 9-10/12/2006...
    Je trouve très bien de faire une telle clarification et je me prends à espérer de nouveau à la possible reconstruction d’un mouvement unitaire antilibéral de gauche.
    Bravo JMH Pingouin !

    NOSE

  • Que d’états d’âme quand l’heure n’est plus à spéculer, mais à agir.Que ne faites-vous cette démarche de démobilisation auprès du PC et de la LCR pour ne pas citer d’autres partis plus sectaires encore. La candidature collective de José est celle des sans voix, des sans partis, des sans grade. Rien que pour cela, elle mérite d’êttre encouragée et non passée au crible de structures ultraminoritaires. C’est dans l’union de ce combat que nous créerons du NEUF. Bruno Diano

  • Il y qqs jours déjà que José Bové sollicite à nouveau un consentement national,et j’ai attendu que soit terminé son salon de l"agriculture pour m’exprimer sur les raisons de ma déception dans l’échec de ce qui nous semblait possible à tous dès la "Première" du MANS.L’exigence de certains pour la realisation d’un double consensus qui aurait solidifié notre unité grace à la "diversité" qui honorait,soi-disant, notre rassemblement nous a conduit en définitive droit dans le mur. Et pour nous, communistes,il était devenu impératif de procéder au démarrage afin de ne plus perdre de temps. Marie-George ne pouvait plaire à tout le monde, chacun de nous le savait, mais d’autres leaders l’avait déjà rejetée depuis toujours et les manipulations de "réunions nationales" qui avait pour mission, soit-disant, de ne léser personne nous été communiquées tardivement et relatées différemment de façon orale par nos responsables de compte-rendus. Beaucoup de flou donc et d’imprécisions sur une situation qui nous a amenés, ici et là, à désigner de nouveaux candidats, tels Francis Wurst au Mans alors que Marie George avait déjà obtenu la majorité des suffrages presque partout. Pour le respect d’une diversité qui était sans cesse revendiquée quand elle existait déjà dans toutes nos réunions ou meetings, on a choisi Francis Wurst et revoté ainsi contre celle que nous avions élue quelques jours plus tôt.Il aura fallu qu’a Paris on rejette la décision des collectifs du Mans et que l’intéressé précise lui-même son refuse de quitter sa place pour une autre qu’il n’avait pas demandée pour que le scenario s’écroule au grand desespoir de certains qui considéraient ces refus comme une véritable catastrophe. Notre but a atteihdre n’est pas perdu pour autant, nous avons à rassembler sur quatre candidats une majorité de voix le soir du 1er Tour qui pèsera lourd dans la balance, ce à quoi, nous communistes, nous nous employons sans relâche depuis le début de la campagne. Le respect, par la non-détérioration du "matériel" des trois autres comme les affiches par exemple, est devenu notre règle, je pense qu’elle sera reconnue et appliquée partout. Amitiés, A. Drean véréran du PCF, 72230 Ruaudin.

Derniers articles sur Bellaciao :