Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Crosses en l’air... biodegradables

lundi 15 septembre 2014 , par arthur - Contacter l'auteur - 2 coms

C’est à la faveur de l’été que se font les coups dans le dos gouvernementaux. Cet été 2014 ne dérogera pas à la règle.

Présenté en juin, le projet de loi rectificative du budget est en cours de validation en juillet. Il a été rejeté au sénat le 21 juillet mais il devrait être passé en force à l’assemblée nationale.
Suppression de crédits verts...

Dans cette rectification, nous découvrons que 250 millions d’euros vont être réaffectés du budget du ministère du développement durable vers celui de la Défense :

170 millions d’euros seront fusillés de la recherche pour la transition écologique et énergétique
50 millions seront sabrés du programme « villes et territoires durables »
30 millions seront bombardés hors du programme « innovation ».

Cette ré-affectation des crédits par le gouvernement n’est pas neutre. Elle sous-tend une idéologie militariste prioritaire sur les politiques écologiques en faveur des populations. C’est une reproduction de la politique américaine sous Georges Bush à la française, une politique de croissance par la guerre.

Les crédits supprimés du ministère du développement durable seront affectés à la recherche militaire. Ce ne sont donc pas les armées qui recevront les crédits mais bien les marchands de canons. Nul doute pourtant que la justification de ces dépenses sera faite sur fond de discours compassionnel sur la mort des soldats.

Le gouvernement Valls fait le choix de travailler avec l’industrie de la mort au lieu de travailler à la recherche pour la vie.

Même si notre section syndicale n’est pas en accord avec l’ensemble des projets du ministère, nous croyons aux fondements d’une société plus écologiques. Nous considérons que le plus ridicule des projets verts vaudra toujours mieux que le meilleur projet kaki.

Si la suite vous intéresse : http://www.cnt-f.org/subrp/spip.php?article577

Fraternelles Salutations Syndicalistes

Mots clés : Armes - Armée / Economie-budget / Syndicats /

Messages

  • Je suppose que vous ne cherchez pas à l’exonérer mais c’est quand même la petite enflure,au demeurant trépanée des burettes,plus connu comme ex de ségolène et porteur d’enveloppes de total qui nous gouverne et qui ratifie ces décisions ;Quelle honte à l’intelligence alors que l’avenir de la planète est dans la défense de l’environnement et le respect de la nature.

    • Notre syndicat, sur la base du syndicalisme révolutionnaire qui affirme que : le syndicat (seule organisation de classe) suffit à tout", n’exonère ni ceux qui nous gouvernent ... ni ceux qui a un moment pensent faire l’économie de l’action directe en mettant un bulletin dans l’urne.
      L’’émancipation des travailleurs, ne sera que l’oeuvre des travailleurs eux mêmes. Depuis la première internationale, on n’a jamais prétendu autre chose.

Derniers articles sur Bellaciao :