Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Du rififi chez José Bové

lundi 5 mars 2007 - Contacter l'auteur - 4 coms

Les collectifs antilibéraux unitaires doutent de José Bové : Manque de parrainages, intentions de vote qui stagnent : les soutiens craquent.

Des militants gauchistes et responsables « unitaires » du PCF (les renégats refondateurs) et de la LCR, qui le soutiennent, mettent en cause un « déficit politique » et un « fonctionnement foisonnant mais bordélique » . Et s’inquiètent de la stratégie suivie, avec des sondages qui plafonnent entre 1 et 2 %.

De plus José Bové tente le coup de force pour récupérer une légitimité qu’il n’a pas. Il veut organiser à sa guise les collectifs antilibéraux unitaires, pour avaliser son aventure personnelle.

Christian Picquet, chef de file des « unitaires » de la LCR est signataire d’une motion avec deux autres figures du rassemblement ­ Clémentine Autain, apparentée PCF, et le syndicaliste Claude Debons ­ qui prend acte de l’échec de la dynamique Bové, qui n’a pas réussi à convaincre Olivier Besancenot et Marie-George Buffet de le rejoindre sous sa bannière, et qui n’arrive pas rassembler.

La Gauche Républicaine et le MARS ont décidé de quitter le collectif de campagne de José Bové, de quitter la coordination nationale des 300 collectifs "unitaires" crée à Montreuil, car ils ne cautionnent pas le coup de Force de José Bové.

Nicolas Mauryhttp://www.wmaker.net/editoweb/nico...

Mots clés : Collectifs Unitaires / Présidentielle 2007 /

Messages

  • premiérement sur l’article qui ouvre la discussion, il s’agit juste d’un article "factuel" de libé ou du monde (je ne sais plus, j’ai du m’en servir pour envelopper le poisson...) avec quelques commentaires (genre "renégats" pour les refondateurs, ce genre là) ! Bon, sur la question générale de l’appréciation générale de la candidature bové, il est bien clair qu’il s’agit d’une candidature de division de plus, comme si nous en avions besoin...

    Personnelement, je suis militant de la LCR et je pense que de toute façon, qu’on le veuille ou pas, on aura besoin d’une stratégie d’union, ne serait ce que pour le soir du second tour de la présidentielle, et cela quel que soit le résultat de ladite présidentielle...

    Il est effectivement regrettable qu’on ai pas pu arriver a un accord politique avant - les ambiguité pour ne pas dire plus de José Bové et de Marie Georges Buffet vis a vis du social libéralisme n’y ayant pas peu contribué ! Personnelement ça fait 30 ans que je combat syndicalement, politiquement contre le patronat et la droite, mais "quand la gauche roule a droite elle mérite une contredanse" ! Et je fais autant confiance a Ségoléne Royal que j’ai fait confiance a Mittérand en 81 ou en 88, à Jospin en 1997...

    On verra bien qui sera dans la rue et qui sera bien au chaud ! On verra bien qui luttera contre la privatisation des futurs PTT (décidé par la gauche) ou air france (décidé et mis en oeuvre par la gauche) Pour ma part, et pour ne prendre que pour ce dernier exemple, je suis pour la renationalisation d’air france, par exemple !

    Des tas de combat nous attendent ! Et ceux la ne se gagnerons pas uniquement dans les urnes, mais aussi a partir de la mobilisation populaire la plus large possible...

Derniers articles sur Bellaciao :