Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Justice de classe : Amiens le délibéré du procès des Goodyear

mercredi 11 janvier 2017 - Contacter l'auteur - 2 coms

- 1 relaxe
- 1avec 3 mois avec sursis, 5 ans mise a l’épreuve et inscription au B2.
- Les autres, 12 mois de sursis, 5 ans de mise à l’épreuve et inscription au B2.

La cour d’appel d’Amiens a condamné mercredi sept anciens salariés de Goodyear poursuivis pour la séquestration de dirigeants de l’usine en 2014 à des peines de prison avec sursis allant jusqu’à 12 mois, prononçant en outre une relaxe totale. L’avocat général avait requis à l’audience en octobre deux ans avec sursis. En première instance, les huit salariés poursuivis, dont cinq militants CGT, avaient été condamnés le 12 janvier 2016 à deux ans de prison dont neuf mois ferme.

Quatre des salariés, dont Mikael Wamen, ex-leader de la CGT de l’usine, ont été reconnus coupables de séquestration et condamnés à 12 mois avec sursis. En revanche, ils ont été relaxés du chef d’accusation de "violences en réunion". A l’inverse, trois salariés ont été relaxés du chef de "séquestration" mais reconnus coupables de "violences en réunion". Deux d’entre eux ont été condamnés à trois mois avec sursis, le troisième à deux mois avec sursis. Le huitième salarié poursuivi, Hassan Boukri, a été totalement relaxé.

Mots clés : Dazibao / Justice-Droit / Police - Répression / Syndicats /

Messages

  • je viens de rentrer chez moi !sur la route d amiens a chez moi je n ai pas arrete de ruminer de fulminer d etre agace en colere indigne le souffle coupe de cette saloperie de jugement ! jugement de classe pour l exemple !mais le pire pour moi et de fait le sentiment d abandon auquels etaient livres nos CAMARADE CAR IL N Y AVAIS PAS GRAND MONDE pour les soutenir !degeulasse d assister a a cela ,a la depolitisation de nombreux camarades ! nous le paierons tous camarades ! yves

    • Ce n ’est pas "la cour d’appel" c ’est quelques juges ,arrêtons de rendre irresponsables les juges.
      A quand une vraie réflexion sur la justice et les juges mercennaires.
      de même que les patrons,les harceleurs,les licencieurs,ils doivent rendre des comptes.
      imaginer une seule seconde pourvoir construire le socialisme avec les juges en place,c ’est aussi impossible que de garder les patrons du cac 40 en place

Derniers articles sur Bellaciao :