Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Le respect de l’autre pour unique réponse

mardi 7 février 2006

de Sarah Pétrovna Struve

Au nom de « la liberté d’expression », de mauvais « caricaturistes » se permettent d’insulter l’intégrité de ceux qui d’une façon ou d’une autre se sentent rattachés religieusement ou tout simplement affectivement, dans leur structuration d’être à l’islam parce qu’ils sont nés dans cette culture, parce que toucher à cela c’est toucher aux liens affectifs de l’enfance et donc porter atteinte à l’identité de l’être. Pour qu’il puisse y avoir liberté d’expression il devrait y avoir d’abord la possibilité d’une pensée libre, c’est à dire une pensée d’où serait abstrait tout subjectivisme psychorigide issu des multiples traumatismes vécus durant l’existence et en particulier durant cette part essentiel pour la construction de la personne qu’est l’enfance. Telle personne « bouffeuse de curés ou de mollahs » au nom de la « liberté d’expression » n’exprimera en réalité que sa part de réaction à la violence qu’elle aura subit ou pense avoir subit de la part de personnes ou de systèmes identifiés, à tort ou à raison, comme déistes. Pour pouvoir s’exprimer réellement librement, il faudrait avoir pu faire le cheminement permettant de relativiser ses propres douleurs/émotions.

L’occident des « libertés dogmatiques » se permet d’humilier, d’insulter cette différence qu’est l’islam au nom d’un athéisme religieux. Affirmer que l’on ne croit pas en dieux est de l’ordre de la croyance au même titre que de croire en un Dieu. Insulter la croyance de l’autre n’est pas différent de l’intégrisme de ceux qui au nom d’un Dieu imposent leur vision du monde. Aussi, cette « liberté de penser » semble autant sujette à caution que ce qu’elle parait vouloir dénoncer.

Le manque de culture, l’absence d’humanisme de ses « caricaturistes » les renvois à leur propre caricature. Cela ne peut qu’être préjudiciable à l’image de cet occident aux prétentions universalistes. En cela, la France reste égale à elle-même de la révocation de l’édit de Nantes au Vel d’hiv en passant par le sort fait aux noirs esclaves, elle su toujours dénoncer ses minorités, les exclure et les persécuter. Quand au Danemark, il nous avait habitués à plus de fraternité et de courage.

Pour entendre l’autre, ce musulman tellement différent et tellement semblable à nous, il faut comprendre que représenter le visage du prophète est au même titre un autodafé que la destruction de support ayant comme message la sacralité de l’autre. La représentation du visage de Mahomet est semblable aux croix gammées taguées sur les tombes, au Bouddha de Bâmyân explosé, c’est, au même titre, un acte d’une grande violence destructrice, un travail malsain de profanateurs incapables de voir ce qu’ils tuent en eux en assassinant la sacralité de l’autre.

On peut se demander ce qui est plus obscène ; La haine bravache de certains « journalistes-pyromanes » et la publication en série de représentation du visage de Mahomet ou bien la violence de « kamikazes ». Tous ses comportements se répondent les un aux autres et relèvent du même processus pathologique signifiant une perte d’identité menant à la dictature émotionnelle de la non pensée et donc au fascisme.

Il est important aussi de noté que cette vague anti-islamique n’est pas seulement préjudiciable à l’occident mais met à mal le fragile équilibre que certains peuples, certaines nations multiethniques ont battis douloureusement de siècle en siècle afin de pouvoir vivre ensemble, se comprendre, s’aimer et partager.

Par ailleurs, il faut interpréter cette déferlante dans la presse occidentale à l’encontre du sacré non matérialiste, comme étant l’autre facette du spectre d’une extrême droite qui a toujours eu deux tendances religieuses. L’intégrisme déiste et la déification de la laïcité.

Enfin, Ce ne sont pas les cultures d’essence musulmane qui exterminèrent les Européens de confession juive ou protestante mais bien des assassins sectaires d’Europe. L’occident devrait ne plus transposer sa culpabilité d’avoir voulut exterminer une partie des siens sur des peuples qui ne sont pas liés au fantasme anthropophage Européen sauf à vouloir en faire les prochaines victimes expiatoires, mais de quoi ?... Seule l’occident pourrai, un jour peut être, expliquer sa propre barbarie. A cette fin il pourrait s’inspirer un certain christianisme orthodoxe et humaniste porté par ses penseurs et créateurs de l’age d’argent russe qui ont sus voire comme une évidence que « l’autre » avec son regard particulier est une richesse supplémentaire ouvrant de nouvelles perspectives vers l’unicité du spirituel, vers cette lumière indicible, unique creuset originel de l’être.

http://pageperso.aol.fr/stengazeta/index.html

Messages

  • Ce texte apparaît comme totalement délirant. En tout, il faut un minimun de retenue et de décence !Je ne relèverai, parmi d’autres, que deux aberrations :
    - la France , ce n’est pas que l’Edit de Nantes ou que le Vel d’Hiv ou la traite des noirs
    - Où est la véritable obscénité : dans une caricature ou dans le meurtre gratuit, dans le fanatisme imbécile et criminel.
    Comment peut-on dénoncer avec une telle démesure des dessins et rester silencieux devant le meurte d’un prêtre catholique en Turquie, le massacre des chrétiens et la destruction des églises dans d’autres pays musulmans ?
    Le respect de l’autre, oui,mais ce respect ne peut être à sens unique.
    Si haine il y a, c’est avant tout la haine de l’occident et de ses valeurs universalistes qui transpire à travers ce texte inacceptable.

  • La représentation du visage de Mahomet est semblable aux croix gammées taguées sur les tombes, au Bouddha de Bâmyân explosé, c’est, au même titre, un acte d’une grande violence destructrice, un travail malsain de profanateurs incapables de voir ce qu’ils tuent en eux en assassinant la sacralité de l’autre.

    c’est vraiement n’importe quoi cet article , je n’ai relevé qu’un passage , mais j’aurais pu en copier/coller deux ou trois , tous aussi délirants .
    La representation du visage du Prophete n’a jamais été interdite par l’islam , il en existe d’ailleurs dans les miniatures persannes , ce qui a été rappelé par des imams bien plus savants que moi en ce domaine ! Ce n’est que quelques siecles apres MAHOMET , qu’une lecture rétrograde a instauré ce pseudo dogme , et aujourd’hui les musulmans ne protestent pas contre la publication de l’image du Prophete mais contre le détournement de cette image .
    La representation de l’image du Prophete ne peut donc etre assimilée aux croix gammées taguées sur les tombes ni à la destruction des Bouddha de Bamyan , sauf à etre soit débile , soit totalement de mauvaise foi .
    claude de toulouse .

    • PROPAGANDE NAZI ET LIBERTÉ D’EXPRESSION :
      http://www.activista.be (cliquer sur Blog)

      OU EST LA DIFFÉRENCE ?

    • Et un autre texte délirant contre les "libertés dogmatiques", etc,
      Sur les peuples assimilés à leurs dominants, etc...
      On essaye de faire passer l’atheisme comme une religion afin que quant il critique une religion on assimile celà à une guerre de religion !

      Avec sans arrêt les mêmes glissements : ceux qui ne veulent pas de logiques de censure sont forcement assimilés à ceux qui ont fait deux ou trois caricatures degueulasses...

      Allez encore un effort, Sarko et Le Pen ronronent et vous aiment de + en + !

      Qui appelle à la censure ?

      et bien c’est :
      Le vatican
      Blair
      Bush
      Le Pen

      Qui fera appliquer les lois de censure plaisant à nos braves gens ?

      et bien c’est au choix :
      Le vatican
      Blair
      Bush
      Le Pen

      et on rajoutera Merkel, Sarko, Berlusconi, et toute la sainte litanie qui pourront améliorer encore toutes les lois liberticides déjà passées....

      Il ne s’agit pas de réduire mais d’étendre les libertés,
      Il ne s’agit pas de tourner le dos à la démocratie mais de l’etendre aux entreprises, la rendre plus massive...

      Copas

    • Copas tu pratiques la censure et même le mensonge en ne citant que :

      Le vatican
      Blair
      Bush
      Le Pen

      tu as omis de cter les vrais censeurs.

      Dis moi peux tu aujourd"hui publier un texte négationniste ?

      tu vois Copas je deteste le mensonge et l’hypocrisie

      Leila

    • Il ne s’agit pas de défendre une religion contre l’autre, il me semble que cela n’apparaît pas dans le texte. Toute violence est « condamnable » (je mets ce mot entre parenthèse car il me paraît spécieux et jugeant, non ? ) En fait « ne fait pas à ton prochain ce que tu ne voudrais pas que l’on te face. » Semble plus correct et de bon sens.

      Et puis le déchaînement passionnel que provoque mon texte (c’est rigolo et un peu de provoque ne fait pas de mal, non ? Un peu de caricature, non vous n’aimez pas ? …)

      Donc, disais-je, ce déchaînement ne fait que démontrer la religiosité et le dogmatisme de certain et ce au même titre que les fous de dieux (A chacun son dieu.)

      S.P. Struve