Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Légion d’honneur au chef de la DST marocaine : le MRAP indigné

jeudi 19 février 2015, par Le MRAP

Le MRAP exprime son indignation suite à l’annonce par Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur de la remise de la légion d’honneur au marocain Abdellatif HAMMOUCHI, chef de la DST marocaine et du sinistre centre de torture de Tamara. Cette distinction accordée à Abdellatif HAMMOUCHI est une honte pour la France qui se veut le pays des Droits de l’Homme.

Abdellatif HAMMOUCHI est poursuivi par la justice française pour actes de torture.

L’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) a déposé plusieurs plaintes à son encontre notamment suite aux sévices subis par Adil Lamtalsi, un franco marocain et le Sahraoui Naâma Asfari.

Le Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme Navi Pillay déclarait le 29 mai 2014 :"Le Comité des Nations unies contre la torture a également exprimé sa profonde préoccupation à ce sujet au Gouvernement du Maroc (...) L’impunité est le combustible le plus puissant pour les violations des droits de l’homme."

Le MRAP tient à rappeler les arrestations arbitraires d’opposants marocains notamment celle de Wafaa CHARAF, jeune militante du « Mouvement du 20 février », en prison depuis le 9 juillet à Tanger. Son « crime », est d’avoir déposé plainte pour enlèvement et sévices contre des policiers le 27 avril dernier, juste après une manifestation à laquelle elle avait participé ainsi que celle de la Secrétaire Générale de l’Association Française d’Amitié et de Solidarité avec les Peuples d’Afrique (AFASPA), présente au Rassemblement de protestation organisé devant le Tribunal de Tanger, en soutien à Wafaa CHARAF. Il rappelle également la répression dont est victime le peuple sahraoui et les sévices dont sont victimes les militants sahraouis incarcérés.

Le MRAP demande au gouvernement français de surseoir à cette remise de décoration incompatible avec le respect des droits de l’homme et réaffirme sa solidarité aux progressistes marocains et au peuple sahraoui.