Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

MARS-Gauche Républicaine : fin d’état de grâce pour Sarkozy

dimanche 17 juin 2007

Le Mars-Gauche Républicaine salue la mobilisation des électeurs qui ont donné à la gauche plus de députés qu’elle n’en avait eu en 2002. Il ne s’agit certes pas d’une victoire mais d’une bonne nouvelle et d’un point d’appui pour les mobilisations sociales : l’état de grace du Président de la République aura été bref. Il prouve également que le résultat des Présidentielles constituait moins une droitisation de la société française qu’une faiblesse du projet socialiste face à celui de Sarkozy.

Aujourd’hui le score bien meilleur qu’attendu de la gauche dans son ensemble prouve que le projet libéral qu’entend appliquer Nicolas Sarkozy n’est encore qu’un... projet . Car il s’agit bien de la première manifestation de résistance aux mesures que le gouvernement compte mettre en place, projet que le débat sur la TVA "sociale" a symbolisé cette semaine. Il ne faut donc pas s’y tromper : il ne s’agit pas pour le Parti socialiste et de ses alliés d’une revanche sur l’élection Présidentielle ni d’une validation a posteriori par le "peuple de gauche "du programme proposé par Ségolène Royal. Le bon résultat des députés "sortants" du groupe "communiste et républicain" le prouve en partie.

La période qui s’ouvre reste donc bien marquée par deux exigences : la résistance et la refondation. Car, pour espérer redevenir une alternative crédible face à une droite décomplexée, la gauche va devoir réinterroger son projet à l’aune de son utilité historique : celle de la transformation, de la justice sociale, de l’égalité et de l’émancipation de tous. Il faut donc engager rapidement un large débat sur ces bases, sous forme d’Etats Généraux par exemple, avec tous ceux qui le souhaitent : partis, courants, sensibilités politiques, militants, mais aussi plus largement tous les citoyens qui aspirent à cette refondation de la gauche. Nous n’en préjugeons pas la traduction stratégique. Mais il est évident que, si le Parti Socialiste s’engageait dans les mois à venir à entériner davantange la ligne politique "blairiste", qui s’est révélée avec une force inédite lors de ces présidentielles, il faudrait intégrer dans notre réflexion l’exemple venu d’Allemagne ce week-end à l’occasion du congès du Linsparteï qui est en passe d’imposer un parti vraiment de gauche dans le paysage politique de nos voisins outre-Rhin .

Le Mars-Gauche républicaine est en tous les cas plus que jamais certain que la place des républicains de gauche est dans la refondation d’une gauche qui s’assume de gauche, et non pas de servir d’auxiliaire à une ligne d’adaptation au libéralisme avec la défaite en prime.

En conséquence, nous appelons tous ceux qui continuent à vouloir associer principes républicains et projet socialiste à nous rejoindre pour aborder la période importante qui s’ouvre pour notre pays.

Portfolio

Messages