Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Mouvement populaire avancé devant l’absence des partis politiques, associations de droits de l’Homme

dimanche 11 septembre 2005 - Contacter l'auteur

Les paysans pauvres à Tamasint luttent seules pour leur droit à l’habitat. Ils ont 12 détenus, 9 d’entre eux sont encore en prison d’Al Hoceima et passent les procès qui varient entre 6 et 8 mois de prison ferme. Ils dirigent leur mouvement populaire seuls, après l’absence d’appui des partis politiques et d’associations de droits de l’Homme. Ils ont organisé 4 marches populaires, la dernière le premier septembre 2005 par environ 1000 manifestants hommes, femmes et garçons. Elle est arrêtée au kilomètre 6 par diverse sorte de forces d’agression du régime makhzenien.

Après la nouvelle reconstruction du régime politique makhzenien, basée sur la force agressive contre tous les mouvements populaires à Al Hoceima, Sahara, Al Jadida, Oulmès, Imini, Tata, Goulemim, Mechlefene, Taroudant( 18 paysans pauvres sont condamnés par le tribunal de première instance par des procès de 6 mois de prison ferme à cause de leur lutte pour le droit à l’eau, un comprador appui par les autorités à Taroudant vient d’occuper leur source d’eau naturelle qu’ils exploitent depuis des milliénnaires ), Bakkara ne sera pas la dernière, l’expulsion de la classe ouvrière par le patronat, l’agression contre le mouvement des diplômés enchômagés, des étudiants... poursuites des militants à Tamassint, Taza, Taroudant, Sahara, partout au Maroc du makhzen moderne sans avoir oublié le dossier des islamistes, l’occupation et l’exploitation des ressources naturelles sur et sous la terre, dans l’air et dans la mère.

Tout cela et d’autres choses qui ne sont visuelles est le résultat de la réforme du régime politique makhzenien modeste, qu’est à la poursuite du passé des années de la torture obscure du même régime.
Le régime par sa nouvelle réforme, vient de constituer son dossier au domaine de violations graves des droits de l’Homme. Pourquoi ce dossier ?

La réponse est très simple, pour le présenter aux responsables de la CIA, pour avoir le certificat de bonne conduite du régime, pour s’intégrer au cadre des alliés du systèmes impérialiste, pour l’exécution des constructions de la mondialisation libérale sauvage, contre le droit des peuples à leur autodétermination politique, civile, économique, sociale et culturelle.

Les parties politiques gardent leur silence comme meilleure façon de s’exprimer, comme il l’avait dit Socrate dans son mot de grasse à l’heure de son exécution.

Les associations de droits de l’Homme, syndicats et associations dite société civile par leurs faibles mouvements restent en place fixe, dans des meilleures conditions. Sans oublier de signaler que la plupart de ces organismes joue le rôle de refroidissant des vrais mouvements populaires, et parfois des catalyseurs des programmes destructifs de ces mouvements.

Devant cette situation ; il ne reste aux paysans pauvres, la classe ouvrière et petite bourgeoisie que d’entrer en alliance, comme étant masse populaire qui diriger les mouvement populaire vers un vrai changement radical, cela par la constitution du parti politique révolutionnaire, parti marxiste lineniste.

AMAL LAHOUCINE

Mots clés : Afrique / Agriculture - Pêche / Justice-Droit / Prison /
Derniers articles sur Bellaciao :