Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Peter Handke ou la censure d’un cuistre

vendredi 5 mai 2006 - Contacter l'auteur - 13 coms

de Bernard Lallement

Il fut un temps où l’artiste se devait de plaire au Prince, sous peine de connaître l’exil ou le cachot. Au 19ème, le substitut Pinard goûtait peu la poésie et les Arts, Flaubert et Baudelaire en firent les frais. Goebbels voua à l’autodafé des publications qu’il décréta dégénérées. Sartre vit ses livres mis à l’index par le Vatican. Plus près de nous, Armand Gatti dû revoir le titre de sa pièce « La passion du général Franco », qui avait eu le tort de déplaire au Caudillo et fut interdite de représentation au TNP

Récemment, notre ministre de l’Intérieur, qui en appelle à une morale publique, avait convoqué un éditeur afin de faire pression pour empêcher la parution d’un livre révélant ses frasques conjugales.

Mais tous ont comme point commun de fustiger le contenu d’une pensée. Jamais on n’avait encore jeté l’anathème contre l’œuvre d’un auteur pour des propos, étrangers à celle-ci, tenus, et faussement rapportés, postérieurement à sa création.

C’est ce que vient de faire Marcel Bozonnet (son nom mérite de passer à la postérité) administrateur général de la Comédie Française.

Celui qui se targue d’être un homme des Lumières (sic) a déprogrammé « Voyage au pays sonore ou l’Art de la question » de Peter Handke, l’un de nos plus grands écrivains contemporains, traducteur, en autre, de Francis Ponge et René Char.

L’ire de notre marquis pygmée a été provoquée par un article du Nouvel Observateur qui relatait la présence du dramaturge aux obsèques de Milosevic en rapportant des paroles et des attitudes inexactes ce qui en passant, malgré ses dénégations, n’honore pas l’hebdomadaire de Jean Daniel.

Cette censure commence à provoquer des remous dans la communauté intellectuelle européenne au sein de laquelle une pétition circule.

A suivre la logique de Marcel Bozonnet, Céline doit être banni et les pièces de Sartre, auquel on oppose constamment sa préface aux Damnés de la terre, sans faire l’effort de la restituer dans son contexte, n’ont aucune chance d’entrer un jour au répertoire.

Ecrire juste et penser bien

C’est donc à une prophylaxie culturelle auquel nous assistons. Rien d’étonnant, d’ailleurs, à une époque où seuls les comptables ont du génie. Ségolène Royal, elle-même, a succombé à ce nouveau « culturellement correct » en débaptisant une salle du conseil régional de Poitou-Charentes qui avait le tort de s’appeler Jacques Chardonne, en raison de son passé pétainiste, bien que préféré de son mentor François Mitterrand.

Il ne suffira plus d’écrie juste, encore faudra-t-il penser bien.

Peter Handke s’est expliqué, dans une lettre au Nouvel Obs, sur sa présence aux obsèques du dictateur serbe. Au demeurant, il n’a jamais fait mystère de ses opinions, sur le conflit de l’ex-Yougoslavie, connues de tous et qui avaient, déjà, suscité des polémiques. C’est donc en toute connaissance de cause que la programmation de sa pièce avait été décidée.

Il n’est pas venu à l’esprit de Marcel Bozonnet que le propre du théâtre est de susciter le débat. Toute l’œuvre de Peter Handke, et particulièrement « Voyage au pays sonore », tourne autour du questionnement et du caractère relatif de la vérité. Mais je suppose, qu’à ce titre, Pascal n’aurait également plus droit de citer !

Les Princes de l’Ancien régime se montraient plus magnanimes et intelligents, qualités dont nos fonctionnaires cultureux sont, manifestement, dépourvus.

Dans les Tontons flingueurs, titre de circonstance, Fernand Naudin (interprété par Lino Ventura) a cette réplique : « Les cons çà osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît »

Un cuistre à la tête de la maison de Molière ! L’auteur du Tartuffe doit s’en retourner dans sa tombe.

Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrais pour vous puissiez le dire. Tel était le combat de Voltaire qui, visiblement, n’est de la religion du Français.

Bernard Lallement

Billet paru dans le blog "SARTRE" de Bernard Lallement

- http://sartre.blogspirit.com

Mots clés : Bernard Lallement / Théâtre-Danse /

Messages

  • BRAVISSIMO pour ce papier dénonçant le petit marquis du Français !
    Totale solidarité avec Peter Handke !
    A BAS LA CENSURE !
    Raul

    • Protestez en adressant vos correspondances à :

      Marquis Marcel BOZONNET,
      Administrateur général de la Comédie-Française
      1, Place Colette
      75001 PARIS

      Mr. BOZONNET n’a pas de mail pour la piétaille !

      Raul

    • Je dois être un con ;-), parce que j’ose :

      Je ne suis aps solidaire avec Peter Handke. Cet individu peut être un grand auteur, et alors ? Il y en a d’autres d’aussi grands qui méritent autant que lui d’être joués à la Comédie Française - sans être pour autant des nazillons à qui l’on ferait une publicité.

      Question : sommes-nous prêts à être solidaires avec l’extrême-droite ?

      Autre question : le talent excuse-t-il tout ?

      Ultime question : après la Seconde Guerre Mondiale, n’y a-t-il pas eu un certain boycott (justifié) des auteurs et des intellectuels qui avaient soutenu Hitler en Allemagne et Pétain en France ? Ainsi Céline : un génie, mais à A L’EPOQUE il ne fallait pas lui permettre de faire de la pub pour ses idées. C’est peut-être sordide à dire, mais il vaut presque mieux redécouvrir l’oeuvre d’un tel auteur après sa mort.

      Quant à la comparaison avec Sartre ou encore Baudelaire, c’est proche du n’importe quoi.

    • Je dois être con aussi mais l’artiste me semble avoir une responsabilité dans ses actes publics puisqu’il a une représentation publique. A partir du moment où il se rend aux obsèques d’un ancien chef d’état responsable VOLONTAIREMENT de la mort de milliers de personnes,il affiche ses idées politiques. L’art, c’est aussi une représentation politique des choses ; alors il faut assumer ses idées : si Handke n’a rien trouvé de mieux à faire que d’afficher son accord avec la politique de Milosevic, qu’il ne s’étonne pas qu’une démocratie ne présente pas ses oeuvres... Moi, ça ne me choque pas que son oeuvre ne soit pas présentée à la Comédie Française pour cette raison. Et tous ceux qui cient à la censure honteuse n’ont qu’a aller rencontrer les survivants yougoslaves de l’ère Milosevic pour leur demander ce qu’ils en pensent...
      La Mouche du Coche

    • ET CLAUDEL ?

      Délicat auteur d’une ode au marechal Petain , ne fait il pas partie du répertoire ?
      Petain , moins grave que Milosevic ?
      ou Milosevic plus grave que Petain ?

      claude de toulouse .

    • Je ne suis pas trop au courant pour Claudel... mais comme il est mort, jouer ses pièces a-politiques ne fait plus de "pub" pour ses idées, alors que ce n’est pas le cas de Handke.

      Konrad

    • Voilà ce que ce message et le suivant m’inspire :

      Marre de ces hommes ou femmes d’ailleurs, qui se croient investis de la vrai vérité, qui savent tout mieux que personne et qui décident de ce qui doit ou peut être dit, ecrit ou qui ne doit pas l’être au nom de la démocratie.
      Vraiment las de tous ces blablas bien pensants et ces discours soit-disant moraux. Tous ces gens qui se gaussent des valeurs de la République, qu’ils soient de Droite ou de la Gauche si droite dans ses bottes ça m’énerve !!!!
      J’ai lu Handke en français et en allemand. Je comprends sa quête de vérité. C’est l’écrivain qui ne sait rien, qui cherche, qui pose des questions. Bien sûr lorsqu’on a des racines slovènes comme lui, c’est normal qu’on ait du sentiment pour la Yougoslavie. Est-il pour autant un admirateur de Milo ?? J’en doute. Et je trouve regrettable l’insulte qui est faite à Peter Handke de le traiter de nazi même sil s’est rendu à l’enterrement de Milo !
      Je pense qu’il faut réfléchir, s’informer sérieusement avant de dire n’importe quoi.
      Et VIVE HANDKE !!!
      le libre esprit

    • Les commentaires des atteints du chikungunya médiatique héxagonal en disent long sur l’état des esprits victimes du matraquage de l’époque et ses dégats collatéraux.
      Il est triste de constater l’ignorance crasse règnante, la sudation haineuse de ceux qui mélange le tout dans le mixer : approbation de la censure, dictature et démocratie de l’Otan. Résultat du coktail : n’importe quoi !
      Comme le suggerait un intervenant lucide : "à quand une relecture historique de ce qui s’est joué en 1999, date de l’intervention de l’Otan au Kossovo et en Serbie ?"
      Les boussoles volontairement déréglées par la cécité de quelques uns risqueraient d’en pâtir quelque peu.

      Tzigane

    • quoi qu’il en soit c’est:NON A LA CENSURE SOUS TOUTES SES FORMES !Quoi que puisse penser Handke c’est soumis au débat et à la discussion,ou peut en parler et polémiquer.
      Mais qu’un "administrateur"déçide d’interdir une piece de cet auteur cela à une signification:PAS DE DISCUSSION JE DECIDE ET VOUS N’AVEZ RIEN A DIRE RIEN A VOIR,VOUS DEVEZ PENSER CE QUE JE PENSE LE DEBAT CONNAIT PAS !
      Aprés les vérités révélées du TCE les vérités sur le théatre,la "culture"officielle et un merdeux qui décide ce que je dois voir ou pas,comme si nous étions des enfants de cinq ans.
      Jean Claude des Landes

    • TZIGANE ,

      Simplement pour te dire mon accord le plus complet avec ton intervention .

      claude de Toulouse .

    • Amusant ça, je me suis fait censuré (car Handke est un négationniste, pour ceux qui ne sont pas au courant), tandis que j’approuvais cette censure, par des personnes qui n’approuvaient pas la censure d’Handke, mais qui ont censuré mon intervention.

       ;)

      A part ça :

      "Dissolution immédiate de FN et du MNR !"

    • Plusieurs choses. Handke est bien léger avec la politique milosevicienne mais BHL ne l’a-t-il pas été avec Franjo Tudjman dont on sait bien qu’il était aussi ethniciste que son serbe comparse ? Que dire de Finkielkraut ? A-t-il été pire que Régis Debray ?
      Il y a dans cette histoire ridicule (ridicule parce qu’orchestrée de bout en bout par le journal des pseudos intellectuels de gauche appelé Nouvel Observateur) plusieurs aspects. Il y a le rapport à l’art et à la liberté dans l’art (pense-t-on bêtement que Ronsard était un adepte de la tolérance religieuse dans la France qui massacrait les protestants ?) mais aussi le retour de la question yougoslave alors que beaucoup espéraient, dans les bagages de la doxa otano-humanitaire - oxymore d’outre-Atlantique - qu’enfin, la messe était dite et que les Serbes étaient désignés comme les méchants tandis que Croates, Bosniaques et/ou Kosovars étaient les gentils, victimes de choix et adorées par nos "intellectuels" adorant les victimes et les convois d’exilés (à condition, toutefois, qu’ils ne viennent pas en France car nos intellectuels, peu ou prou, sont bien convaincus du "problème de l’immigration").
      Enfin, ce que dit Handke (du moins ce que j’ai lu) est-il pire que ce qu’ont déclaré et fait tous ceux qui, dans cette guerre terrible, ont pris partie pour l’un ou l’autre camp ?

    • je vais etre bref car c’est le type d’arguments que le politiquement correct a elaboré comme discours= extreme droite —hitler- droits de lhomme -mazi et pourquoi tous ces qualificatis ?
      parce ce que ON N’A PAS LE DROIT DE pENSER DIFFERENT Aujourd’hui, Non seulement ces bonnes consciences impose une pensée unique mais agissent comme un regime totalitaire !
      chercher l’erreur..

Derniers articles sur Bellaciao :