Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Que la fête commence !!!

lundi 30 juin 2008 - Contacter l'auteur

de Slovar

Qui déclarait : " Je veux 3 % de croissance économique" "Je dis aux Européens : réveillez-vous ! réveillez-vous !" ?

Réponse : Nicolas SARKOZY (Le Monde le 16 Septembre 2007)

Qui écrivait en 2007 : "Nicolas Sarkozy, le seul candidat de la croissance et de l’emploi L’institut d’analyse économique Rexecode vient de publier une étude comparative sur les programmes économiques des trois principaux candidats à l’élection présidentielle ... "

Réponse : L’UMP sur son site Web

Quelques mois et slogans plus tard, ("travailler plus ... ", "travailler plus longtemps ... ","gestion sérieuse"), les français se demandent vraiment s’ils n’ont pas porté au pouvoir des "intermittents du spectacle" et ... de la politique.

Alors que la planète entière se prépare à un nouveau krach boursier, notre Ministre Christine LAGARDE vient nous expliquer une fois de plus ce qu’elle pense des "mauvais augures" :

Christine Lagarde interrogée sur l’éventualité en France d’une stagflation, combinant une faible croissance et une forte inflation déclare :

"Je n’y crois pas (...). Je pense qu’on aura une inflation plus forte (en 2008) mais qui va se stabiliser en fin d’année, mais que par ailleurs on aura une vraie croissance" - La Tribune/BFM TV/DailyMotion.

Fort bien. Alors qui croire lorsque Laurence PARISOT déclare le contraire ?

Laurence Parisot a estimé, dimanche 29 juin, lors du "Grand Jury RTL-LCI-Le Parisien", qu’il y avait un "avis de tempête" sur l’économie mondiale, et ce sous le double poids de la crise financière et de la flambée du prix des matières premières.

"Il y a avis de tempête, sans aucun doute, et nous le ressentons déjà en France, où certains secteurs sont malheureusement un peu en panne de commande et où d’autres secteurs ont des difficultés de trésorerie", a regretté la présidente du Medef. "Soyons très rigoureux dans la conduite du bateau", a-t-elle ajouté.

Cette déclaration intervient alors que les indices boursiers ont enregistré d’importantes chutes la semaine dernière sous l’effet de craintes de stagflation – la combinaison d’une faible croissance et d’une forte inflation –, d’inquiétudes concernant les banques, toujours touchées par la crise des crédits hypothécaires à risque (subprimes), et de nouveaux records des cours du pétrole (au-dessus de 142 dollars). Le CAC 40 se retrouve ainsi à son plus bas niveau depuis octobre 2005. A New York, le Dow Jones a, lui, perdu 4 % en cinq jours.

Laurence Parisot a évoqué ce risque de stagflation pour la France : "Nous avons ces deux risques en même temps : le risque de ralentissement de la croissance, voire de récession, et le risque déjà très perceptible d’une hausse forte de l’inflation."- Source Le Monde

Bref, stagflation en vue.

Au fait, c’est à partir de demain que la France prend la Présidence de l’Union Européenne. Connaissant notre Président, il est plus que certain (aux vues de ses déclarations en France) qu’il va proposer un train d’économie.

Le coût de la présidence française

" Environ 1 million d’euros sera dépensé chaque jour entre juillet et décembre 2008 par le gouvernement de Nicolas Sarkozy pour porter haut les couleurs de notre pays qui prend les rênes de l’Union européenne. Les sommes que la France a décidé de consacrer à la présidence de l’Union européenne atteignent le chiffre record de 190 millions d’euros.

Ce budget est près de seize fois plus important que les 12 millions d’euros prévus par le Foreign Office lors de la présidence britannique de l’Union européenne en 2005. Mais on n’en saura pas plus. Pas un chiffre supplémentaire, pas un mot. Les instructions de l’Elysée sont formelles, rien ne doit filtrer du détail du programme avant son lancement le 1er juillet et des dépenses occasionnées- Source Mediapart/Le Post

En bref, plus d’argent dans les caisses (sauf pour la flambe européenne) et une Ministre qui nous explique les difficultés économiques comme le nuage de Tchernobyl (qui est passé au dessus du pays sans s’arrêter)

Comme le disait si judicieusement Coluche : "Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c’est une crise. Depuis que je suis petit, c’est comme ça"

Néanmoins, Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner procédera à l’illumination lundi soir à 23H00. La "dame de fer" s’habillera de bleu avec les douze étoiles du drapeau européen et sera illuminée tous les soirs deux mois durant - Source Le Figaro

Que la fête commence ...

Copiryght titre
Bertrand TAVERNIER
Crédit et copyright montage
Le Sarkoshow

Mots clés : Dazibao / Economie-budget / Gouvernements / Slovar /
Derniers articles sur Bellaciao :