Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Qui va empêcher ces trois Palestiniens de mourir dans les prisons israéliennes ?

samedi 15 septembre 2012 - Contacter l'auteur

Danger ! Samer al-Barq entame son 115ème jour de grève de la faim, Hassan Safadi, son 85ème jour et Ayman Sharawna, son 75ème jour . Leur état de santé est critique, annonce l’association Addameer.


L’avocat d’ Addameer, Fares Ziad, n’a pu rencontrer Samer al-Barq à la prison israélienne de Ramle : trop affaibli, il n’a pu quitter son lit

Quant à Hassan Safadi, il va tellement mal qu’il ne peut même plus absorber d’eau et souffre de contractions musculaires cardiaques, de problèmes au foie et aux reins, de chute de tension et de son immunité.

Sa détention "administrative", c’est à dire sans inculpation, devrait prendre fin le 29 octobre, mais il ne tiendra pas jusque là.

Ayman Sharawna fait partie de ces prisonniers libérés lors de l’échange avec Gilad Shalit et arrêté peu de temps après par Israël. Il a perdu plus de 80 % de sa vision de l’oeil droit et toute sensation de sa jambe gauche. Ses reins ne fonctionnent presque plus et il souffre de terribles douleurs de dos pour lesquelles les autorités pénitentiaires israéliennes refusent de lui donner des antalgiques, tant qu’il poursuit sa grève de la faim.

D’une manière générale ces trois Palestiniens subissent toutes sortes de brimades et chantages de la part de leurs geôliers, à commencer par la privation de visites et le refus de d’avoir accès à des médecins indépendants.

Pour la première fois, un médecin de l’association israélienne PHR a pu les rencontrer lundi, et a indiqué qu’ils devaient être hospitalisés d’urgence dans un hôpital public.

Notre association appelle à des rassemblements de protestation dans toute la France ce week-end.






CAPJPO-EuroPalestine


http://www.europalestine.com/spip.php?article7617

Mots clés : Justice-Droit / Prison / Proche & Moyen Orient / Solidarité /

Portfolio

Derniers articles sur Bellaciao :