Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Solidarité avec Le Journal Hebdomadaire, dernière victime de Mohamed VI

jeudi 29 octobre 2009 - Contacter l'auteur

Le Journal Hebdomadaire n’est plus accessible sur le Web. C’est le premier signe de sa mort programmée par le roi Mohamed VI.

Le blog Diaspora Saharaui, pour exprimer sa solidarité avec l’hebdomadaire marocain exécuté injustement, publiera tous les jours certains de ses derniers articles. Voici trois de la dernière édition :

Affaire Al Michaal . Chahtane dans les geôles

Même après sa condamnation, notre confrère Driss Chahtane, directeur de publication d’Al Michaal, n’a pas fini de payer pour son article sur la santé du roi. Ses avocats dénoncent le traitement particulier que l’Etat a réservé au journaliste à l’intérieur de la prison de Salé. Depuis son arrestation, Chahtane est incarcéré dans une cellule isolée. « Les deux premières nuits de son arrestation, il a dormi par terre dans des vêtements très sales », indique Tarik Sebaï, un de ses avocats. Après plusieurs plaintes déposées par son comité de défense, la direction du centre pénitentiaire a fini par lui donner un lit et permettre à sa femme de lui envoyer de la nourriture et les journaux. « Mais il se plaint toujours de ne pas avoir droit à sa promenade dans la cour de la prison, et d’être incarcéré dans une cellule isolée », ajoute le bâtonnier. A l’heure où nous Driss Chahtane, directeur de la publication d’Al Michâal mettons sous presse, le comité de défense s’apprête à publier un communiqué pour dénoncer cet « acharnement contre le journaliste ».

Tual gagne deux procès

Le journaliste de France 3, Joseph Tual, spécialiste de l’affaire Ben Barka, a remporté ses deux procès contre l’hebdomadaire Maroc Hebdo et contre Miloud Tounsi, alias Larbi Chtouki. « Maroc Hebdo devra payer en tout et pour tout 10 000 euros d’amende », nous explique Tuai. Quant à Tounsi, « il est débouté de sa plainte ». Pour rappel, Tuai avait déposé une plainte le 12 octobre dernier contre Maroc Hebdo, pour la retranscription dans ce journal d’une conversation téléphonique entre Tuai et Tounsi

Annahj Dimocrati. El Harrif condamne

« La démocratie a atteint le sommet de l’absurde lorsque des conseillers de la soi-disant majorité ont voté pour le candidat de l’opposition », nous déclare Abdallah El Hardf, secrétaire général d’Annahj Dimocrati. Dans un communiqué de son secrétariat national datant du 21 octobre dernier, le parti d’extrême gauche tire à boulets rouges sur la loi de finances : « Le gel des salaires va entraîner une augmentation des prix à cause de l’augmentation des impôts indirects ». Pour El Harrif, « la loi de finances fait porter les répercussions du gaspillage makhzénien aux classes populaires à travers le blocage des salaires et la hausse des prix ». Parallèlement à cela, le régime a « augmenté la répression contre toutes les forces qui luttent ». Pour conclure, El Harrif pense que l’approche sécuritaire du régime dans le problème du Sahara n’est pas une solution.

Le Journal Hebdomadaire, du 24 au 30 octobre 2009

Mots clés : Afrique / Justice-Droit / Presse écrite /
Derniers articles sur Bellaciao :