Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Togo : Loïc Lawson en mission médiatique contre Faure au Benin

samedi 10 mars 2012 , par Gaston Enoudeka - Contacter l'auteur

Ils sont nombreux ces journalistes alimentaires et aux talents approximatifs à être dans les bonnes grâces des dignitaires du régime des Gnassingbe au Togo. La majorité baigne dans l’opulence et circule dans des voitures achetées avec l’argent de la corruption et du favoritisme des seigneurs du pouvoir de Lomé.

Et pourtant, ces jeunes journalistes cupides n’évitent pas de tirer entre les pattes de ceux qui leur donnent des moyens. L’un de ces pseudos journalistes qui font la pluie et le beau temps dans les couloirs de la présidence de la république togolaise est le jeune « sahélien » Lawson LoÏc. Ce journaliste de fait, est souvent en mission au Benin pour le compte des fripouilles rodant autour de Faure Gnassingbe.

La mission consiste à faire publier des articles de presse diffamatoires et pleins de contre vérités sur le pouvoir de Lomé. Dernièrement encore, Loïc Lawson avait dans son cartable des écrits que les insatiables de Lomé lui ont remis pour publication dans les caisses de résonnance des causes perdues au Benin. Malheureusement, cette dernière mission n’a connu de succès. Les confrères béninois de Loïc Lawson seraient revenus incognito à Lomé pour monnayer les articles qu’ont leur a fournis pour publication, non sans se laissés aller à des confidences les plus inimaginables. Sans regret, les journalistes béninois ont balancé Loïc Lawson à leurs répondants au Togo.

Que l’argent fait perdre la tête !

Loïc Lawson pour ceux qui ne le connaissent pas est l’un de ces jeunes qui se sont improvisés journaliste à Lomé. Sans aucune formation en la matière, ils passent leur temps à griffonner des rumeurs, foulant au pied les règles les plus élémentaires du journalisme. Mais Loïc Lawson en plus d’être un piètre journaliste est aussi dans l’arnaque et le chantage. La directrice de cabinet du président Faure et les courtisans de la primature ne le nieraient surtout pas.

Ceux qui connaissent ce journaleux pensent que cela ne pouvait en être autrement quand on sait que Loïc a été un grand cartouchard dans un lycée à Niamey. C’est suite à son exclusion pour cause de tricherie qu’il revint à Lomé où il passe son temps à jouer au journaliste. Ça le réussit tout de même car les escrocs l’utilisent pour des missions occultes. Avant tout, Il doit retourner étudier le journalisme puisqu’il rate ses missions, s’époumone un baron du RPT grâce à qui le canard de Loïc Lawson a eu un contrat de 4 800 000 à Togo télécom.

Le baron en courroux fit des révélations plus graves sur le journaliste « bitosar ».

A la prochaine.

Mots clés : Afrique / Médias-Presse-Sondages /
Derniers articles sur Bellaciao :