Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La disparue de San Juan Philippe Broussard


de : Estelle Leroy-Debiasi
vendredi 13 janvier 2012 - 02h19 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 24.6 ko

Un nom. Deux dates. Un destin. Une disparition. Marie-Anne Erize est née le 28 mars 1952 à Espartillar, province de Buenos Aires. Enlevée le 15 octobre 1976, à San Juan, à 24 ans devant un magasin de cycles, jetée- comme beaucoup d’autres à cette époque en pleine dictature argentine- dans une Ford Falcon par des hommes en civil vers une destination qui restera inconnue de tous, à commencer par les témoins de cette scène Domingo Palacio, réparateur de vélo et son épouse Magdalena.

Le livre de Philippe Broussard, journaliste à l’Express, est le fruit d’une enquête de plusieurs années, à la suite d’un reportage fait il y a dix ans. Marie-Anne Erize est une des victimes -quelque 30 000- de la dictature argentine entre 76 et 83. C’est bien plus qu’une enquête sur la ou les personnalités de la « disparue de San Juan » et son parcours étonnant qu’il nous propose.

Marie-Anne, franco-argentine – une française qui a grandi en Argentine- issue d’une famille nombreuse catholique, de pionniers français, ouverts. Elle poussera dans les espaces de liberté de l’Argentine profonde, en pleine nature. Née dans la pampa a Espartillar dans le fief familial des Erize, son père va trouver un job à Puerto Esperanza dans la province de Misiones au nord de l’Argentine, une autre argentine à la terre humide et fiévreuse. Une famille cimentée, par la foi, un mélange d’esprit d’aventure et d’ endurance auquel viendra s’ajouter pour Marie-Anne un métissage « plus indien », héritage de sa vie à Misiones, plus téméraire, et libre.

La famille rejoint Buenos Aires pour des raisons scolaires principalement, et l’on retrouve Marie-Anne inscrite à la section locale des scouts de France…L’occasion plus tard de rencontrer le père Jean Loison, héritier du concile de Vatican 2, prêtre moderne et ouvert à la jeunesse, sans doute proche de la théologie de la libération, des prêtes des humbles qui défendent une église solidaire et de gauche. Celle dont le surnom est « lézard débrouillard », est déjà décrite comme pleine de vie, enthousiaste, généreuse, rayonnante, mais loin de tout combat politique, alors que l’Argentine depuis le départ de Peron vit au rythme des putschs militaires. Mais la foi et le goût de la liberté vont sûrement être déterminants dans la suite de son histoire. Rebelle, révoltée ? qui rêve d’aider les pauvres, elle mettra en action quelques années plus tard ses rêves.

Fin des études, séjour en France rue de Longchamp chez la grand-mère maternelle, à 18 ans la voilà plongée dans la vie tropézienne et les mondanités parisiennes. Le livre transcrit ce puzzle étonnant, amassant documents, témoignages, permettant de cerner les multiples facettes de Marie-Anne, avec des allers-retours entre Paris et Buenos Aires. Comme beaucoup de jeunes, elle rêve d’une société plus équitable, devient sensible au combat idéologique de l’époque. Elle va dans les bidonvilles s’occuper des plus démunis, d’abord dans la « Villa » de Belgrano bajo, non loin de la maison familiale, alors qu’elle est assistante maternelle à l’école française. Le hasard des rencontres fait qu’elle devient mannequin, sollicitée par les plus réputés des créateurs de mode à Buenos Aires, l’Espagne, Paris où elle a fréquenté des artistes connus (Moustaki, Paco de Lucia …), fait les « covers » de plusieurs magazines, à 20 ans, défile sur les podium des couturiers. Marie-Anne, passe d’un monde à l’autre avec intelligence. Elle finira par tourner le dos à une vie facile, un milieu qu’elle trouvait sans doute superficiel, motivée par une vraie « conscience sociale. Là elle se rapprochera des Montoneros, ce mouvement péroniste de gauche…Puis au fil des mois, l’étau se resserre, bien que Marie-Anne n’ait rien à se reprocher dans une vie apparemment lisse d’hôtesse de l’air. Les menaces se font de plus en plus pressantes : sa vie devient clandestine, après l’arrestation de son compagnon, changeant de domicile ou de prénom …jusqu’à sa disparition. Jamais Marie-Anne n’a voulu échappé à son destin, fuir l’Argentine comme ses proches lui ont demandé à maintes reprises. Et le témoignage bouleversant de sa petite sœur, qui avait 14 ans quand elle a disparu, recueilli par l’auteur résume tout : pas question de l’idéaliser, pas besoin, car elle était honnête avec elle-même.

La structure même du livre porte à l’émotion : ce récit chronologique du parcours de Marie- Anne est ponctué des lettres que l’auteur écrit à sa mère, âgée de 84 ans, afin de l’informer de ses recherches et de lui dévoiler la part d’ombre de sa fille. D’en finir aussi avec les peurs de la famille avec une version en quelque sorte « convenue » et peut être simpliste de l’histoire de Marie-Anne.

Après une première rencontre lors d’une enquête en novembre 2000, Philippe Broussard a repris une correspondance avec la mère de Marie-Anne en novembre 2008, une correspondance à sens unique qui jalonne cet ouvrage. Une mère qui préfère ne pas s‘exprimer sur le sujet, peut être aussi parce que la chape de plomb qui s’est abattue dans les mois et les années qui suivirent la disparition de Marie-Anne, a étouffé de peur cette mère qui tremblait pour ses six autres enfants. Une famille, qui à la surprise de beaucoup, semblait réticente dans les années 78-80 face aux actions organisées à Paris sur la cause des disparus fanco-argentins.

Des investigations qui l’aideront, peut être à mieux la comprendre et aussi qui montrent bien que Marie-Anne comme tant d’autres victimes de la dictature n’avait que ses idéaux à se reprocher. Que la machine infernale de la dictature, la croisade –car contre cette jeunesse était lancée une croisade- avait une volonté de destruction organisée et systématique, ce que l’on comprendra après.

Le livre de Philippe Broussard ne fait non plus l’impasse, loin de là, sur le rôle de l’église catholique intégriste aux cotés du pouvoir de l’époque, une église pétrie de haine ; sur la relative faiblesse et l’embarras du pouvoir français de l’époque face à la disparition de certains de ses ressortissants et l’attitude molle des ambassadeurs ; sur la difficulté de poursuivre- la traque- que ce soit en Argentine, en France, en Italie, celui qui est responsable de la disparition de Marie-Anne, malgré l’énergie déployée par les avocats de la famille, notamment en France avec maître Sophie Thonon. Philippe Broussard mène l’enquête sur Olivera, ses croyances exaltées, son parcours, sa reconversion d’ex officier devenu avocat, sa vie, ses réseaux, ses soutiens. Enfin arrêté en Italie en août 2000, la justice le relâche après un curieux procès. Qu’en disent les juges qui l’ont jugés à l’époque ? Malaise.

Jorge Olivera est aujourd’hui incarcéré. Deux procédures judiciaires sont en cours, en France et en Argentine. L’auteur confie au fil de sa correspondance ses doutes, ses espoirs, face à ce drame familial qui traduit bien un drame national, et qui attend encore un ultime chapitre, actuellement dans les mains de la justice argentine. Un chapitre qui s’écrit dans l’Argentine d’aujourd’hui chaque jour au fil des procès, pour ne jamais oublier.

http://www.elcorreo.eu.org/?La-disp...



Imprimer cet article





L’économie « post-covid » : Neuve ou d’occasion ??? – “Le Crime du Garagiste” – Le Casse Banco-centraliste !
vendredi 5 - 16h16
de : Lepotier
Rojava : la révolution des femmes
jeudi 4 - 20h51
de : jean1
Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
1 commentaire
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
3 commentaires
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
lundi 22 - 18h15
de : Roberto Ferrario
Communiqué CGT : une loi scélérate pour les travailleurs !
lundi 22 - 16h42
de : joclaude
1 commentaire
demandons votre vigilance quant à la véracité de vos sources avant de publier vos articles : la communauté tamoule de Fr
lundi 22 - 13h11
de : TGTE media France
Petite fête du livre de Noir et Rouge
lundi 22 - 12h38
de : Frank
Jérôme Rodrigues Gilet Jaune :la réalité d’une police politique et non de Droit !
dimanche 21 - 17h05
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite