Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

tout est politique, même les graines de la vie

dimanche 29 juillet 2012, par jaja

Je viens d’apprendre que l’association Kokopelli vient de perdre à la cour européenne contre les pauvres semenciers qui ont du mal à survivre.

je vous laisse lire l’article sur le site de kokopelli :

http://kokopelli-semences.fr/juridique/proces_perdu_2012

Messages

  • Des lois et une justice cadenassées.

    Cette Union Européenne n’est pas réformable mais une machine à détruire, y compris la diversité des semences afin de la mettre au service de quelques prédateurs.

    Un des résultat apparait là :

    C’est la destruction de la bio-diversité qui passe progressivement dans un statut d’illégalité pour les canailles qui ont élaboré l’UE et la dirigent .

    Le crime écologique est là monstrueux.

    Lois, règlements, application, machinerie des états-satrapes, ... tout concourt, non pas à une productivité accrue suivant les termes farfelus de la décision, mais à une mise du boisseau de nourriture et de bio-diversité en faveur des populations sous le boisseau d’airain des trusts semenciers .

    Effectivement, la politique au sens de la lutte des classes est là par les trusts géants de toute la filière agricole qui cherchent au prix de risques graves contre l’humanité et la nature à augmenter leur emprise sur les échanges humains, des bénéfices plus larges et plus intenses.

    Si les travailleurs oublient qu’ils sont une classe pour l’essentiel, avec des intérets communs, les actionnaires et la bourgeoisie ne l’oublient eux jamais afin de tondre les sociétés, quel qu’en soit le prix pour l’humanité.

    Quel qu’en soit le prix.

    Et à cette fin ils se sont payés des hommes et femmes politiques de paille, des appareils d’état à leurs services, une justice aux ordres.

    C’est politique et il est juste de rappeler que les actionnaires des trust de la filière agricole auront à rendre compte de ce qui sera défini demain comme des crimes, sur tous leurs biens, toutes leurs fortunes où qu’elles soient, et leurs personnes.

  • Alors que nous sommes des êtres de partage, pour les riches, l’humain est un être de commerce. Le commerce qui réduit le partage à un échange d’équivalence, a besoin de lois : il les fait et les appliquent, il se protège. On a beau dire, on a beau faire, supprimer l’argent revient à ré-instaurer l’échange comme partage.

  • On sait que les semences actuelles ne sont productives UNIQUEMENT que du fait des intrants agricoles (engrais, pesticides, fongicides, herbicides, etc.) issus du pétrole : hors ces intrants elles ne valent absolument rien. C’est ce que la CE appelle de la production. On sait que ce mode de production est destructeur et délétère. On sait que la CE n’en a rien à faire.

    De plus, le bio devra obligatoirement être catalogué : je n’ai plus le droit de donner mes graines de haricots (j’en ai environ une demi-douzaine PRODUCTIVE sans intrants sur de la terre de remblais), sinon je deviens un clandestin, un hors-la-loi. Fini les blés binés à 25 quintaux l’hectare ! Du blé industriel à 60 quintaux l’hectare, avec 15 quintaux d’engrais, 150 litres par passe de produits chimique en cinq ou six passes (jusqu’à 15 pour les fruits !), qui ne vaut rien nutritivement parlant, et vite ! C’est ce que nous mangeons, c’est ce qu’ils nous autorisent à manger pour la satisfaction de leur profit idiot.

  • « Le Tribunal de Grande Instance de Nancy et la Cour de Justice de l’Union Européenne ont condamné l’association Kokopelli, pour concurrence déloyale vis-à-vis de l’entreprise Graines Baumaux, à verser 100 000 € de dommages-intérêts à Graines Baumaux, ce qui pourrait la forcer à cesser ou modifier ses activités. »
    Forts de cette jurisprudence, il semblerait que Carrefour et Auchan envisagent de porter plainte contre les Restaurants du Coeur pour concurrence déloyale.