Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !


de : La Louve
lundi 27 octobre 2008 - 15h57 - Signaler aux modérateurs
24 commentaires
JPEG - 47.4 ko

de La Louve

Ami-e-s alcoolos et pochetrons, camarades poivrots, réjouissons nous !

La publicité pour l’alcool va définitivement faire son entrée sur le Net.

Au nom de la liberté et du principe de réalité.

Alléluia !

Encore une victoire du lobby des producteurs d’alcool.

Fort opportunément, le message envoyé par cette bonne vieille Roselyne tombe à pic ; elle semble nous dire "Bourrez vous la gueule mes braves, de toute façon de mon point de vue, vous ne savez rien faire d’autre ! Ça vous passera l’temps et puis, bien cuités, on n’a jamais fait la révolution".

C’est sûr, remarque, comme bientôt on sera encore plus nombreux à ne plus avoir de boulot, on ne sera plus obligés de se lever le matin, et on pourra se prendre des bitures d’enfer - CQFD....

Internet , ce lieu dangereux où fleurissent les idées gauchistes, doit donc retrouver son utilité sociale réelle.

Alors vive la pub (ah, la pub et son flouze) pour le petit jaune (merci, ça va, on en a plein nos boîtes), la binouze, le whisky, le pinard et j’en passe !

Pour le foie, les traitements des pathologies, psychiatriques et biologiques, les misères humaines, la déchéance sociale... liés à l’alcoolisme, ah ça , vu les déremboursements de soins, vu que les caisses sont vides tout ça, Roselyne nous conseillera sûrement un petit truc à l’ancienne, genre cellule de dégrisement, bastonnage et passage à la lance à incendie .

Et puis ça donnera aussi du travail à la police, hein.

Elle est maline cette Roselyne, elle surfe sur toutes les tendances ! Et ça coûte pas cher !

Je n’ai qu ’un mot pour qualifier ce genre de mesures, et notamment dans des époques comme celles que nous vivons :

DEGUEULASSE.

Roselyne (permettez que je vous appelle Roselyne ?), oui, votre position sur ce sujet est absolument dégueulasse. C’est aussi laid que votre rouge à lèvre fushia, vos tailleurs froufroutants et vos sabots en plastique rose bonbon.

Tout ce qui favorise de près ou de loin la propagation, l’entretien, l’émergence, de cette maladie qu’est l’alcoolisme, doit être combattu (et je ne parle pas de la consommation sympathique et franchouillarde d’un bon coup de rouge avec une blanquette ou un pot au feu entourés d’amis - entendons nous bien).

Vous, vous l’encouragez, l’alcoolisme, et en plus sur Internet, c’est à dire en prenant le risque immense d’exposer des mineurs à cette publicité infecte.

Parce qu’on sait que les contrôles parentaux d’accès à Internet sont aléatoires et inefficace (dans un cyber café, vous contrôlez quoi comment hein ?).

Dites moi Roselyne (je peux toujours vous appeler Roselyne hein ?) vous savez ce que c’est que la vie d’un ou une alcoolique ?

Vous savez ce que c’est ce sentiment de tomber dans une spirale, d’avoir le sol qui s’ouvre sous vos pieds, de glisser dans une fosse ? Vous savez ce que c’est une cure de désintoxication (quand on a les moyens de la faire) ? Les efforts qu’il faut faire, la souffrance qu’il faut endurer ? Les rechutes qu’il faut subir, encaisser, qui rendent à chaque fois plus dur le traitement suivant ? Vous savez comme cette pathologie est un parent pauvre de notre médecine (comme de nombreuses pathologies psy en France d’ailleurs, je fais signe aux parents d’ autistes, de schizophrènes...) ?

Vous savez qu’on en meurt, de l’alcoolisme, et pas seulement socialement, et souvent dans souffrances abominables ? Vous avez déjà vu crever des cancéreux, ceux qui ont un bon cancer de l’oesophage ? du pancréa ? du foie ?

Vous savez ce qu’est la vie de sa famille proche ?

Vous savez ce que c’est que de devoir relever son père ou sa mère ivre mort au pied des escaliers, vous savez ce que c’est qu’être un enfant d’alcoolique, de redouter la violence des alcooliques, leurs délires, leurs oublis, leurs abandons ? Vous savez ce que c’est que d’aimer un alccoolique, de le voir inexorablement se détruire, de ne rien pouvoir faire, et d’avoir envie de brûler tous les bars de la terre entière quand on le ou la récupère complètement pinté , sur le canapé , s’étant pissé dessus et vomi dans les cheveux pour la énième fois de la semaine ? Vous savez ce que c’est que de les voir perdre un kilo après l’autre, marcher en rond la nuit en pleine démence, en racontant n’importe quoi ?

Vous savez ce que c’est qu’être obligé de faire interner de force une personne qu’on chérit, de devoir faire sangler au lit la mère de ses enfants ? Ou son frère bien aimé ? Vous savez ce que c’est que passer des nuits à chialer, à ne pas dormir, en se demandant quel choix on doit faire, pour lui ou pour elle ? Si on doit laisser faire (laisser mourir) ou contraindre ?

Vous savez ce que c’est, dites ?

Allez faire un tour à Sainte Anne par exemple, dans le service d’alcoologie, lisez le bouquin d’Hervé Chabalier, écoutez Véronique Sanson, appelez moi même, si vous voulez, je vous raconterai, je connais malheureusement très bien le sujet.

Alors...faire de la pub pour l’alcool sur Internet mais comment !

Et pourquoi pas faire de la pub pour une bonne ligne de C ou un gros shoot d’héro, ma chère Roselyne ?

Vous ne savez pas que l’alcool, selon l’OMS, c’est une drogue dite "dure" ?

Y’a un moment où on s’demande quand même ce que fichent ces branleurs de lions....

Le vrai drame dans tout ça c’est que, selon Le Monde de ce jour*, Cl. Evin serait d’accord avec vous (pas étonnant mais plutôt écoeurant), je cite :

"(...)Claude Evin, l’ancien ministre socialiste à l’origine de la loi qui porte son nom, s’est dit globalement d’accord avec Roselyne Bachelot. "On ne va pas interdire toute publicité sur Internet parce que la Toile est mondiale et que ce serait absurde", a-t-il déclaré sur France Info, invoquant un "principe de réalité".(...)".

Je ne dirais pas ce que je souhaite qu’il arrive à toutes ces personnes, ni ce qu’elles m’inspirent profondément. Ca ne serait vraiment pas charitable.

Je rappelle simplement, pour finir, ceci :

 En 2004, l’alcool était la deuxième cause de mortalité évitable en France après le tabac

 45 000 décès étaient attribuables à l’alcool, dont 1/3 dû à des cancers des voies aero-digestives, et 1/3 à des maladies digestives (cirrhoses, pancréatites) ou cardiovasculaires (cardiopathies, maladies cérébro-vasculaires)

 Le nombre de morts sur les routes attribué à l’alcool est de 2 700.

 Chez les jeunes, l’alcool intervient dans la moitié des accidents mortels de la circulation.
 Au-delà de la mortalité, l’alcool est responsable d’une morbidité importante et d’un coût social élevé. Il agit comme facteur de risque associé, dans de nombreuses pathologies :

* Le nombre de personnes exposées, de par leur consommation d’alcool, à des difficultés d’ordre médical, psychologique et sociale est de 5 millions, dont 2 millions seraient dépendantes.

* L’alcool est impliqué dans 50% des rixes, 50 à 60% des actes de criminalité, 20% des délits et 10 à 20% des accidents du travail.

 Environ 2000 enfants sur les 750 000 naissances chaque année sont touchés par une forme sévère du syndrome d’alcoolisation fœtale.

 L’alcoolisation est la première cause non génétique d’handicap mental chez l’enfant.

 Le coût social de l’alcoolisme est estimé à 17,5 milliards d’euros soit 1,4% du produit intérieur brut (PIB).

(Etude du Ministère de la santé et de la protection sociale - Ph. Douste-Blazy en 2004 **)

Allez Roselyne, A LA TIENNE ma vieille !


*http://www.lemonde.fr/societe/artic...

**http://www.sante.gouv.fr/htm/actu/3...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
27 octobre 2008 - 16h58

Bien votre coup de gueule La louve.

Tout à fait d’accord !!!

Quant à Evin son hypocrisie est à gerber et n’a rien à envier avec celle de Bachelot.



Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
27 octobre 2008 - 18h27 - Posté par Cyril

Un grand Bravo et un énorme Merci pour votre coup de gueule. Je vais faire un lien vers votre article sur mon blog où je parle de la lutte que j’ai menée pour me sortir de cette saloperie de prison qu’est l’alcool quand on devient alcoolique.
J’ai eu connaissance de votre article par une alerte google "Véronique Sanson" que j’ai créée. Il est question d’ailleurs de cette artiste dans mon blog qui n’en est qu’à son balbutiement. J’ai eu peur que ce soit un article la traitant à nouveau de poivrote. Il y a des gens qui dénigrent ou ne croient pas à son combat. Heureusement votre texte ne va pas dans ce sens et la cite seulement parmi un argumentaire très riche que je partage avec vous. Peut-être auriez-vous pu parler un peu plus de la souffrance que l’alcoolique endure lui-même qu’il soit, ou non, sur le chemin de la guérison.



Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
27 octobre 2008 - 20h55 - Posté par oeil de bison

parlons de la CAUSE , POURQUOI ? le mal être ? une vie de merde ?

un boulot de merde ? une paye de merde ? des loisirs de merde ?

l’injustice qui règne en maître ? une éducation de merde (pour les jeunes)

la corruption a tous les étages ? des logements de merde ? POUR LES

GENS QUI FONT PARTIE DU "show-bizz " et de "l’élite " car l’alcoolisme

existe chez eux aussi et + car ils ont de l’argent pour se payer la

meilleure came ,alors chez eux le problème c’est quoi ? le même

problème qu’en bas ,le mal être ,le mal de vivre dans une société

pourrie a l’os ,plus de rêves de faire ,d’entreprendre ,d’avenir , IL FAUT

ETRE LE PLUS FORT EN TOUT ,SOURTOUT EN GUEULE , alors le refuge ,

l’alcool .Ma chère louve promène toi dans un super marché et regarde

les prix ,un exemple ,1litre de jus d’orange au rayon frais ,et 1 bouteille

d’alcool "campari " 1litre de Perrier et 1litre de rosé (dégueulasse )

Mme la ministre et les maîtres du Monde ont très bien compris ,pour

réduire la population mondiale en primo DÉTRUIRE TOUT

L’ENVIRONNEMENT DE L’HUMAIN ,le reste suit automatiquement



Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
27 octobre 2008 - 22h19 - Posté par

Oh mais je suis bien d’accord avec toi oeil de bison !

Ça m’a toujours profondément agacée qu’un ballon de blanc coûte moins cher qu’un verre de jus de fruits ou un soda. C’est pas normal.

C’est un problème de santé publique qui touche tout le monde - l’alcoolisme frappe partout, c’est un mal aveugle mais quand même, quand on est riche, ou disons , aisé, on a plus de moyen pour se faire aider il faut le dire aussi, parce que les politiques de soins publics sont au ras des pâquerettes....

Mais malgré tout, toutes les études le montrent, il y a plus de gens pauvres dans l’alcoolisme que de personnes aisées (elles prennent d’autres drogues parfois moins addictives même si tout aussi dures -je pense à la cocaïne par exemple).

J’adresse ma totale solidarité et sympathie au Monsieur qui a écrit plus haut et je l’encourage à nous donner l ’adresse de son blog, je lui souhaite du courage, le combat contre l’alcoolisme est un combat au moins aussi titanesque que celui que les communistes livrent contre le capitalisme. Et comme disait une personne qui m’était très chère et qui a malheureusement perdu ce combat, "on ne guérit pas de l’alcoolisme, on devient abstinent".

La Louve


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 00h23 - Posté par Cyril

Je vois que vous connaissez le problème "La Louve" (j’ai un peu de mal à m’adresser à vous en utilisant votre pseudo...mais c’est habituel sur le net) et suis vraiment désolé que vous ayez un proche qui "selon vous" a perdu ce combat. Je dis "selon vous" car j’espère que cette personne pourra combattre de nouveau.
Il m’a fallu 10 ans pour cheminer de l’alcool régulier (le soir) en quantité raisonnable à la prison alcool (5 litres de bière dégueulasse faute de moyens par jour) avec l’inexorable déchéance affective, sociale et professionnelle comme funeste acompagnatrice. Aujourd’hui j’ose dire " je suis alcoolique" même si certains préfèrent le mot alcoolodépendant. Je suis passé progressivement du stade de l’alcoolique à celui de l’alcoolique abstinent puis depuis quelques mois seulement au stade de l’alcoolique abstinent libéré. Cette terminologie, je l’ai apprise lors de ma cure dans une clinique géniale de Castelviel (près de Toulouse). Mais je sais qu’il ne me sera plus jamais possible de boire avec raison.
Votre pseudo me fait penser à la chanson de Véronique Sanson "Sans regrets". Voici un passage des paroles :
"Dans cette ville, qu’est ce qu’elle peut bien faire
Pour calmer sa colère
Comme une louve solitaire elle erre, elle erre, elle erre.
Elle est partie pour chasser la brume
De son cœur éclaté.
Elle est partie pour ce que nous fûmes
Avant de détruire le passé.
Dans cette ville, qu’est ce qui la fait rire
Des gens dans les bistrots
Elle est partie pour pas les voir rougir
Les gens comme il faut."

Bien à vous.


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 10h30 - Posté par

Merci Cyril pour cette chanson de V. Sanson qu’en effet j’aime beaucoup...

Hélas non l’une des personnes dont je parle n’aura plus de chance de lutter encore, elle est morte le 6 novembre 2005.

J’avais écrit un texte pour elle un soir qui était celui ci "Souvenir de mon age déchu"

"Ce soir je pense à toi encore plus que d’ordinaire.

Pourquoi, je l’ignore. Et peu importe.

Tu nous as quittés il y a bientôt deux ans.

Ton beau visage, qui était devenu si torturé par la souffrance et la maladie, s’est fermé comme les livres que tu aimais tant et il ne me reste de toi que des souvenirs et les photographies, dont tu avais fait ton métier depuis 25 ans.

Tu étais bien jeune, tu avais 51 ans et deux petits garçons.

Depuis ta mort, il ne se passe pas un jour sans que je convoque ton souvenir. J’ai mis longtemps à effacer tes numéros de téléphone de mon répertoire. Aujourd’hui, souvent, je regrette de l’avoir fait.

Encore maintenant, quand il m’arrive de penser à une chose ou une autre, d’avoir un souci, une envie de te voir, je me dis que je vais t’appeler mais mon envie se heurte à la paroi de verre de l’hôpital où je t’ai vue, et tenu la main pour la dernière fois.

Du cimetière, de l’enterrement, je ne me souviens pas. Ca n’a pas existé pour moi.

J’étais enceinte quand tu es partie, tes derniers regards, tes derniers balbutiements pour moi ont été aussi pour ce bébé. Tes yeux en amande éaient plein d’angoisse et de fièvre, ton regard éperdu courait dans tous les sens. Je n’ai jamais ressenti chez quelqu’un un tel sentiment d’urgence et de peur.

Tu étais une femme brillante, drôle, généreuse, pleine de vie et de talents. Et terriblement belle aussi, je l’ai déjà dit mais c’était vrai et cela te définissait aussi.

Un jour très intime, ton monde a basculé et ta vie s’est fracturée.

Tu t’es mise à boire, à boire de plus en plus, jusqu’à en devenir folle parfois.

"On" ( tes soeurs, ton mari, ta mère, mon frère, moi), on a commencé la longue suite de cures, de médecins... Les hôpitaux, Sainte-Anne, les "maisons de repos", les psychiatres, psychanalystes, psychologues ... tout y est passé, "on" a tout essayé. Enfin plutôt nous sans toi que nous avec toi. C’était même souvent nous contre toi. Sans conviction de ta part car je pense que la faille ouverte en toi était trop grande et aspirait toute l’énergie extérieure pour en fait, aviver ta plaie.

Tu sortais de la énième cure, ça allait quelques semaines, puis, quelques jours. Et vite, l’alcool reprenait le dessus...Tu étais seule, et solitaire, mais tu nous as tenu tête à tous, tu nous as opposé une résistance incroyable.

Tu nous as eus. "On" n’a pas pu te sauver malgré toi.

"On" n’a pas pu te garder, égoïstement, près de nous. Tu avais choisi, peut être pas consciemment, que c’était fini.

Durant toutes ces années qui ont précédé ta mort, nous t’avons vue tenfoncer, un peu plus définitivement chaque jour, dans un cauchemar qui nous était, à la fin, complètement étranger et imperméable...Il n’y avait plus de moyens de rentrer dans ton monde, sauf par accident...

On parle de déchéance. J’ai vu avec toi ce que signifiait ce terme et j’ai compris qu’il ne pouvait décidément rien admettre de connotation péjorative et que celui qui souffre ainsi si horriblement, si durablement, ne peut qu’être délivré par la fin de ses jours.

Un souvenir de cette période si sombre : je vivais chez toi à l’époque. Un soir nous étions ensemble, tu étais rentrée de l’hôpital depuis 48 heures. Il devait être 4 heures du matin, j’ai entendu du bruit dans le salon. Je me suis levée et je t’ai vue, à moitié nue, devant ta glace, en train de parler toute seule, de t’énerver ; tu étais désorientée et perdue.

J’ai essayé de m’occuper de toi. Je t’ai prise dans mes bras, je t’ai donné un cachet, je t’ai caressé les cheveux, je t’ai parlé, pendant deux heures... Tu as fini par te calmer, tu as dormi quelque temps.

Je n’ai pas pu aller travailler, j’avais trop peur pour toi. Et en effet, au milieu de la matinée, la crise démentielle est revenue et j’ai du appeler les pompiers. On t’a emmenée à l’hôpital. J’ai appelé ton mari, ta soeur. Le temps qu’ils arrivent, les médecins et les infirmières se sont littéralement emparés de toi. Ils t’ont allongée de force et sanglée sur un lit pour te faire une piqure.

"Ne me laisse pas, ne les laisse pas me faire ça"... Je ne pouvais rien faire car j’étais désemparée. J’étais désemparée parce que je ne savais plus ce que l’on devait faire pour toi. Je ne savais même plus si ce que l’on devait faire pour toi on le faisait encore pour toi ou pour nous. Moi aussi, j’étais perdue. Et tous ceux et celles qui t’ont entourée presque quotidiennement durant ce calvaire étaient perdus aussi.

On avait envie de s’en remettre aux mains des médecins, des "spécialistes", de se laisser guider, de rencontrer une personne qui nous aurait dit "voilà : c’est comme ça, on va faire ça et il va se passer ça". Mais non, rien. Des doutes,des questions sans réponse, chez les "spécialistes" aussi.

Et une difficulté à communiquer entre ces deux mondes, celu i des professionnels et celui des soufffrants et de leurs familles.

Pour te tirer de là, tu as eu, comme souvent, un éclair de génie. Ton corps devenu si fragile a fabriqué un petit cancer hyper efficace pour lutter contre l’autre cancer, celui de l’alcoolisme. Une sorte de politique de la terre brûlée en somme.

6 mois. Cela a pris environ 6 mois, et le cancer t’a emportée en un rien de temps. Tu as disparu la nuit où je suis venue te voir pour la dernière fois. Je le savais, nous le savions tous, que cette nuit-là, tu allais nous laisser. Et qu’il n’y avait plus rien à faire, i l fallait que tu partes, tout ça ne ressemblait plus à rien. Une de tes soeurs a passé cette nuit là près de toi, et tu as pu ne pas mourir seule.

Ce soir, je regarde une très jolie photo en noir et blanc - tu dois avoir 23 ans et moi 3 ans. Je suis sur tes genoux. Tu es très belle, vraiment très belle dans ta beauté toute slave et ta minceur de ballerine...

Je pourrais passer ma vie à regretter de n ’avoir pas pu te sauver. Ca n’aurait pas de sens... Le destin c’est comme du sable qui file entre les doigts...

Mais tu me manques, parfois cruellement et, on le sait toutes et tous, la vie se charge toujours de rappeler les morts à ceux qui sont restés, en attendant... Ici une chanson, là un livre...tiens, là, une photo, une rue, un nom...

En cela, notre histoire n’est pas différente de millions d’autres. Tu es morte et tu me manques... "


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 22h31 - Posté par Cyril

Quelle histoire triste, émouvante, poignante tu nous livres là La Louve et avec une si belle plume. Je me doutais un peu que la personne dont tu disais qu’elle avait perdu son combat contre l’alcool n’était plus de ce monde mais il m’était inconcevable de te questionner directement. Un minimum de pudeur s’impose quand on ne sait pas.
J’ai un petit blog qui est plutôt un journal personnel qui parle de mes addictions passées et présentes (la sansonite résiste). Si cela intéresse quelqu’un il est à l’adresse [http://cyrilpolyaddicted.blogspot.com/] et j’y ai repris ton "coup de gueule" initial La Louve avec insertion du lien.
Je découvre par la même occasion ce site bellaciao et je crois bien que je vais y passer très souvent.


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 01h25 - Posté par

il fait le tour du net , ton excellent texte la louve

un malade alcoolique guerrit depuis 4 ans et communiste

merci a toi


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 10h28 - Posté par

http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=92152

tu retouveras ton texte la louve ainsi que les commentaires des membres

Sur ce forum "arreter l’alcool" vous pourrez etres aidé pour vous sortir de l’alcool ...

dans ma signature, il se trouve un centre , il est possible de se sortir de l’alcool en 29 jours ...

aujourd’hui, mon frere et moi, nous sommes "hors alcool"

mon pere quant a lui membre du pcf est dcd a l’age de 69 ans en 2004 ..

Bien a vous


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 15h17 - Posté par

Slt mehdi

Je suis allée voir votre forum c’est super bien , bravo. Cet article je l’ai aussi écrit pour tous les alcooliques ou alcoolo dépendant-e-s, abstinents ou non, libérés ou pas.

aujourd’hui, mon frere et moi, nous sommes "hors alcool"

mon pere quant a lui membre du pcf est dcd a l’age de 69 ans en 2004

Je vous souhaite plein de courage à ton frère et toi pour ce combat de tous les jours et je salue la mémoire de votre père.

L’alcool est un ennemi pour de nombreuses personnes et i l y a bcp plus de gens susceptibles de devenir alcoolodépendants qu’on le croit - malheureusement il y a aussi un "prédisposition génétique", des "facteurs chimiques " du cerveau etc....

Ça peut aller très vite- ça commence par l’alcool festif ou "mondain" et puis un jour on saute le pas, on commence à boire seul ,n’importe quand, et même le matin (l’autre personne qui m’est plus que chère et très proche qui est alcoolique s’est déjà bu deux bouteilles de mauvais vin entre 9 h 45 et 11.30 autant dire que pour la suite de la journée ça empire - le tout mixé avec ses médicaments etc... mais rien à faire...il ne veut pas arrêter, bref... j’ai très peur pour lui) et on n’arrête plus de boire.

Je ne sais pas si vous connaissez ce site mais on y trouve aussi des choses intéressantes( pas tjs d’accord avec tout mais c’est intéressant néanmoins)

http://pagesperso-orange.fr/martine...

bien fraternellement amicalement à toutes et tous

La Louve


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
15 janvier 2009 - 01h53 - Posté par ras le bol de atoute.org

le forum atoute alcool n’est bon que si l’on rentre dans un moule la super iseulta spervise tous jamais de message aux nouveaux mais un pas de coté et opus viré, pas d’humour elle ne supporte pas pourtant cela aide mais bon !trois virées dans la m^me journée


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 08h28 - Posté par oeil de bison

tout a fait d’accord , rien a ajouter pour l’instant


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 10h03 - Posté par

Le coût social de l’alcoolisme est estimé à 17,5 milliards d’euros soit 1,4% du produit intérieur brut (PIB).

Le problème, comme pour le tabac, c’est que ça représente peanuts par rapport à ce que ça rapporte...
Une seule maison de pastaga (dont je tairai le nom) a fait en 2007 1,5 milliard de bénéf... J’ose pas imaginer l’univers pinardier...

Vont donc pas se priver pour aussi peu, les carnes !
" Ah ! Ils veulent un espace libre avec le tout gratuit à la clé sur le net ? Et bien ils vont l’avoir ! Patrons, remettons-leur ça !"...

Répugnant, mais tellement logique.

Brunz


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 09h57 - Posté par paul

Ben oui.

derrière tout ça il y a les lobby des producteurs d’alcool. il y a aussi les conservatisme culturel pour qui boire c’est viril ! il y a surtout la volonté conservatrice d’abrutir pour mieux diriger, manipuler, surveiller, réprimer etc...

Dans le même temps la ministre de je ne sais plus quel prétendu ministère annonce que le net est dangereux pour la santé, rendant les gens "addicts" de cet univers... ben oui y’en a une qu’a dit ça.

Par contre, elle n’a rien dit de la télévision qui abêtit massivement, uniformise les désirs, renforce les convoitises et les rivalités, enferme les gens sur leur nombril dans leur famille qui n’ont plus d’autres raison d’être que la commodité logistique et la fierté conformiste...

Derrière tout ça, il y a la volonté de pourrir culturellement les populations de tous ordre, de toutes classes, de toutes tendances. ce qu’ils espèrent en fait en développant la publicité sur le net c’est d’en chasser les éléments idéologiquement actifs, les éléments producteurs de consciences et de connaissances, les éléments créatifs culturellement, et surtout les collectifs de toute nature se servant de ce moyen de communication pour se rassembler, construire leur culture et se faire connaître.

Ce qu’il espère en développant la publicité pour une drogue dure et destructrice : c’est détruire !

ces gens sont des criminels.



Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 11h47 - Posté par Cyril

Ah oui, ce conservatisme culturel selon lequel boire, c’est viril ! Cet espèce de connerie de rite initiatique avec, entre autre, la ritournelle débile "il est des nôtres, il a bu son coup comme les autres". Une petite anecdote perso : quand j’avais encore les moyens de me saouler dans les bistrots, celui où je me rendais le plus souvent affichait un écriteau avec, écrit à la craie : "L’alcool est un ennemi, celui qui le fuit est un lâche" . Affligeant, non ?


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 18h21 - Posté par

ces gens sont des criminels.

Oui et les preuves sont nombreuses. Ceux qui n’ont pas encore compris que la santé publique, et nos vies même, sont le cadet de leur souci devraient se réveiller. Vite.


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 12h30 - Posté par Gérard

Et, pour mettre un peu d’humour (il en faut bien un peu, c’est tout ce qui nous reste...) ajoutons, avec le "volatile attaché" :
Les boissons deviennent si chères qu’avant de se piquer la ruche, il faut demander un devis...



Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 17h22 - Posté par

c’est pas seulement l’alcool le hic ( he he)c’est la pub cette arnaque permanente a la penser la pub c’est la désinformation au premier degrés (encore) la pub c’est le cancer de la jugeotte enfin l les pubards sont des kapos du kapitalisme

pas la peine d’en rajouter sinon rien

le p’tit coco prolo


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 16h42 - Posté par Café du Peuple

La mesure d’interdiction d’alcool pour les mineurs, inefficace et infondée, apportait déjà une nouvelle démonstration que Mme Bachelot est davantage préoccupée par son image auprès d’électeurs ciblés que par la défense de l’intérêt général ou la santé publique. Ici, c’était pour les réactionnaires et conservateurs. (voir : http://www.cafedupeuple.fr/2008/10/... )

L’autorisation de la pub sur l’alcool en ligne vient renforcer cette impression. Là c’est pour les commerçants et viticulteurs.

www.cafedupeuple.fr



Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
28 octobre 2008 - 20h02 - Posté par lilas

vous avez raison l’alcool détruit tout, Je viens de perdre mon père il y a tout juste un mois aujourd’hui .Il avait 78 ans, certains diront il était âgé , mais s’il n’avait pas bu ,il serait toujours près de moi
Je l’ai vu dépérir et souffrir, partir avec démence, attaché. Pour finir en soins palliatifs après des souffrances physiques et morales d’un cancer de l oesophage avec une cirrhose décompensée et des varices oesophagiennes , il commençait aussi à avoir des pertes de mémoires , on a lutté contre cet alcool mais c’est l’alcool qui a gagné.
Voilà alors je suis d’accord avec vous ,et, j’admire aussi Veronique Sanson qui mène un combat difficile.
L’alcoolisme est un fléau qui touche toutes les classes sociales et tous les âges
Alors Madame Bachelot je ne vous dis pas merci , car l’alcoolisme est une drogue et est une malaladie
Ensuite vous ne voudrez pas rembourser les médicaments mais vous allez empocher du fric sur les taxes de vente d’alcool c’est comme le tabac , l’état est hippocryte
un e personne qui a souffert de voir son père se détruire et qui s’est sentie si impuissante


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
29 octobre 2008 - 00h28 - Posté par

« Ensuite vous ne voudrez pas rembourser les médicaments mais vous allez empocher du fric sur les taxes de vente d’alcool c’est comme le tabac , l’état est hippocryte un e personne qui a souffert de voir son père se détruire et qui s’est sentie si impuissante »

Bien dit Lila !!Ca c’est vrai AUSSI !

Toutes mes condoléances, tout mon soutien....


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
29 octobre 2008 - 08h39 - Posté par sofi

bon-jour,

Je me demande à quoi ça sert que l’OMS se décarcasse ??
_ OMS - Rapport santé publique - mars 2008

sofi



Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
29 octobre 2008 - 20h29 - Posté par Cherchez l’erreur !

Aïe Cyril !!! Heureu/x/se de te retrouver sur cet espace de partage... Je constate que quoiqu’il arrive et/ou se passe... Tu restes "un fidèle de chez fidèle" de "Notre Chère Véro"... Et ça, c’est TOP & tu ne mérites VRAIMENT pas ce "bannissement"... BREF !!! Peu t’importe !!!

BRAVO & MERCI à Madame et/ou Monsieur "La Louve" pour ce post !

Mon père en est mort, par accident, ma soeur est abstinente depuis plus de 10 ans et moi-même "je me pique la ruche les soirs de grand vent pour oublier le bordel ambiant"... !!!

Hé woui Roseline ! Pourtant je t’ai toujours trouvée très sympa et très rigolotte mais là, tu déconnes, sévère !!! Quant à Evin, il est tellement moche et sans saveur qu’il ne vaut vraiment pas la peine qu’on le mentionne !!!

Hasta La Vista !!!


Bourrons nous la gueule, ça passera plus vite ? !
30 octobre 2008 - 21h41 - Posté par Cyril

Bonsoir "Cherchez l’erreur" et merci. J’ai ma petite idée sur votre identité par votre façon d’écrire bien rock. Je voulais juste faire une proposition à Roselyne : affecter une part des recettes de publicité de l’alcool sur le net au remboursement par la sécu de la poupée vaudou de Sarko ! Plus sérieusement, pauvre Roselyne, elle me déplaisait pas trop pour ses positions parfois courageuses, comme sur le PACS. Mais là, elle déconne... à moins que l’ordre ne vienne de plus haut.

Arrivederci tutti. ;)





RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
1 commentaire
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario
MA COMBINE CONTRE LE VIRUS : SANS CHEMISE SANS PANTALON !
lundi 20 - 10h54
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite