Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Un spectre revient hanter l’Europe et Angela a très peur .
de : La Louve
mardi 31 janvier 2012 - 15h48 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Une des phrases vraiment importantes de l’article ci-dessous il me semble c’est celle-là :

"On ne peut pas expliquer aux contribuables allemands qu’il doivent faire des choses que d’autres ne veulent pas faire, tout en demandant de l’argent aux contribuables allemands » pour aider ces autres", a-t-il martelé.

Oui oui.

Traduction : "Eh oh, si vous ne tenez pas "vos" travailleurs, ça va finir par foutre le bordel chez "nos" travailleurs."

On a bien compris là, dans cette phrase du ministre allemand, que l’Etat bourgeois allemand, fer de lance de l’impérialisme américain en Europe, souhaite, avec la complicité de tous les clébards qui lèchent les miettes, étouffer TOUTES les classes populaires européennes alentours pour que LES TRAVAILLEURS EN ALLEMAGNE NE SE RÉVOLTENT PAS !

Imaginez un peu que le "prolétariat allemand" percute qu’il n’y pas de "prolétariat allemand" mais un prolétariat mondial , et qu’il n’y pas de "capitalisme allemand" mais un capitalisme impérialiste globalement apatride, sous perfusion de ET perfusant la maison-mère américaine !

QUEL BORDEEEELLLL :-D

L’objectif réel d’Angela et consorts est là : étouffer les révoltes des travailleurs Grecs, Italiens, Portugais...sous la misère et la quête de la pitance quotidienne, "lumpenprolétariser" les populations exploitées partout "autour", au risque de la résurgence du fascisme partout en Europe, pour éviter à tout prix qu’implose le soi-disant si idyllique "modèle allemand".

Car si ce modèle tant vanté de collaboration de classe explosait en vol, que les contradictions internes à ce pan local de la domination impérialiste devenaient soudainement plus fortes, trop fortes, et que les yeux des travailleurs de ce pays en viennent à s’ouvrir sur la réalité de leur exploitation, sur la réalité de ce marché de dupes...

BANG !

...Marx et Engels l’ont toujours dit, et ils avaient toujours-déjà raison : pas de révolution possible en Europe sans révolution du prolétariat allemand.

Aujourd’hui, le vieux spectre est revenu hanter l’Europe.

Pas du tout paradoxalement, c’est la classe dominante, et parmi elle, la fraction dite allemande, qui s’en est aperçu la première et le plus rapidement.

Les différentes fractions de la bourgeoisie mondiales, avec tous leurs éléments, sont en train de se livrer une guerre acharnée sur NOTRE DOS.

Une des clefs du grand chambardement réside, entre autre, non pas dans les "zélections", mais dans le rapprochement DANS LES LUTTES des prolétariats ("nationaux" ET "immigrés") d’Allemagne, d’Italie et de France, le triumvirat industriel de l’Europe.


"En proposant de mettre la Grèce sous tutelle budgétaire de l’UE, la chancelière allemande Angela Merkel n’a pas seulement braqué Athènes mais aussi donné du grain à moudre à ceux qui, notamment à gauche, dénoncent une Europe de plus en plus « à l’heure allemande ».

La proposition allemande vise à faire accepter à Athènes un transfert temporaire de souveraineté budgétaire au niveau européen, compte tenu de résultats jugés décevants des gouvernements Papandréou et Papademos à réduire la dette grecque. Révélée au cours du week-end, juste avant le sommet européen de lundi, l’idée a été d’emblée rejetée par les responsables grecs.

Le ministre des Finances, Evangélos Vénizélos, a appelé l’UE à respecter « l’identité nationale » de son pays et le principe d’égalité entre Etats. « Nous avons besoin de plus de démocratie, pas de moins de démocratie » en Europe, a renchéri lundi l’ancien Premier ministre grec Georges Papandréou, dirigeant du Pasok (parti socialiste grec), qui fait partie du gouvernement d’unité nationale au pouvoir. Plusieurs responsables européens ont abondé dans ce sens.

« Vexante »

« Vexante », la proposition allemande « n’apporte rien et ne va pas dans le bon sens », a tranché le chancelier social-démocrate autrichien Werner Faymann en marge d’une réunion des socialistes européens à Bruxelles.

« Attention à ne pas blesser plus que nécessaire » le peuple grec, a prévenu le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn. Sans rejeter l’idée d’une mise sous tutelle d’un pays qui « sort durablement des clous », son Premier ministre Jean-Claude Juncker a dit ne pas trouver « très heureux de le faire uniquement pour la Grèce ».

La proposition allemande risque de fait d’alimenter un retour perceptible de la germanophobie dans certains pays, à commencer par la Grèce, mais pas uniquement. Elle pourrait être utilisée par ceux qui, comme certains socialistes français, dénoncent depuis plusieurs mois la gestion allemande de la crise de la dette axée uniquement sur la rigueur budgétaire.

Fin novembre déjà, le candidat socialiste à la présidence française François Hollande avait estimé que la chancelière allemande essayait « d’imposer un modèle européen qui n’est pas nécessairement le nôtre ».

A sa gauche, Arnaud Montebourg a accusé Mme Merkel de mener « une politique à la Bismarck » en tirant profit de la ruine des autres pays de la zone euro, et le candidat à la présidentielle française Jean-Luc Mélenchon avait dénoncé le « diktat » de la chancelière.

Droit de veto

De facto, la Grèce est déjà placée sous tutelle partielle de ses créanciers publics qui évaluent avant tout nouveau déboursement de prêts le respect de ses engagements en matière d’économies budgétaires. La proposition de Berlin va plus loin. Un « commissaire budgétaire européen » aurait droit de veto sur des décisions grecques jugées trop dépensières.

A la tête de la première économie de la zone euro-et par conséquent du principal contributeur aux plans d’aide européens aux pays en difficulté-, Mme Merkel cherche surtout à se justifier face à son opinion publique.

« C’est une question de réciprocité », arguait il y a peu le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle, en soulignant que son pays avait déjà mis des « sommes gigantesques » sur la table.

« On ne peut pas expliquer aux contribuables allemands qu’il doivent faire des choses que d’autres ne veulent pas faire, tout en demandant de l’argent aux contribuables allemands » pour aider ces autres, a-t-il martelé.

Se voulant rassurante, Angela Merkel a estimé lundi que ce débat autour d’un commissaire à la rigueur était « une discussion que nous ne devrions pas mener ».

http://www.liberation.fr/c/01012386861-c



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Un spectre revient hanter l’Europe et Angela a très peur .
31 janvier 2012 - 18h07

« Nous avons besoin de plus de démocratie, pas de moins de démocratie » en Europe, a renchéri lundi l’ancien Premier ministre grec Georges Papandréou, dirigeant du Pasok (parti socialiste grec), qui fait partie du gouvernement d’unité nationale au pouvoir. Plusieurs responsables européens ont abondé dans ce sens.

Le Papandréou il est gonflé de ramener sa science sur la démocratie, ce looser est bien celui qui a fait allégeance aux banquiers et qui fait parti d’un gouvernement aux ordres de la finance mondiale et de Golman-Sachs, avec des ministres d’extrême-droite en plus. De plus l’actuel gouvernement grec n’est pas élu, aucune élections ne se sont déroulées depuis la chute de Papandréou, même le référendum a été refusé au grecs.

J’adhère complétement a l’analyse de La Louve qui est faite :

Imaginez un peu que le "prolétariat allemand" percute qu’il n’y pas de "prolétariat allemand" mais un prolétariat mondial , et qu’il n’y pas de "capitalisme allemand" mais un capitalisme impérialiste globalement apatride, sous perfusion de ET perfusant la maison-mère américaine !

QUEL BORDEEEELLLL :-D

C’est sur que, quand les ouvriers allemands vont s’apercevoir que leurs efforts sont justes demandés pour renflouer les banques et non aider le peuple grec, ça risque de foutre un sacré bordel chez la teutonne.



Un spectre revient hanter l’Europe et Angela a très peur .
31 janvier 2012 - 18h25 - Posté par La Louve

Voui.

Et aussi quand ils vont s’apercevoir que les "banques allemandes", elles sont pas "allemandes" (pas plus que les "banques françaises" ne sont "françaises").

Et que "l’industrie allemande", bah elle est de moins en moins "allemande" aussi....

Sinon, ce que Papandréou demande, c’est naturellement plus de démocratie ENTRE GOUVERNEMENTS au sein de la structure UE, il veut des règles du jeu un peu plus équitable entre les Etats, pour que les choses puissent continuer à se "régler" au calme, discrètement, entre personnes compétentes et informées et raisonnables, et si possible, dans une langue que 70% des grecs (ou des italiens ou des français...) ne connaissent ou ne maitrisent, en tout cas, suffisamment, pour COMPRENDRE.

(Alors que Papandréou lui, c’est comme Lagarde, comme Merkel, comme Monti...., l’anglais, il gère. Il est à moitié américain.)

Parce que si ça commence à devenir trop tendu entre représentants des Etats et de leurs gouvernements, y’en a bien un qui va se piquer un coup de colère, un truc comme ça, bref y’en a qui va finir par faire une connerie qui pourrait mettre le feu aux poudres....Lui-même a failli quand même faire un truc de malade avec son référendum y’a pas si longtemps hein :-D ouf, in extremis, ils ont évité "le pire".

Et non pas, bien sûr, plus de "démocratie" pour "les peuples" hein , faut pas charrier ;-)


Un spectre revient hanter l’Europe et Angela a très peur .
1er février 2012 - 00h39 - Posté par Cop

Parce que si ça commence à devenir trop tendu entre représentants des Etats et de leurs gouvernements, y’en a bien un qui va se piquer un coup de colère, un truc comme ça, bref y’en a qui va finir par faire une connerie qui pourrait mettre le feu aux poudres....Lui-même a failli quand même faire un truc de malade avec son référendum y’a pas si longtemps hein :-D ouf, in extremis, ils ont évité "le pire".

C’est le rôle de la personne dans l’histoire...

Mais même ainsi ils encore de la marge...

Allez, une ballade germano-italienne, le 26 janvier, des métallos de Thyssens group se battant pour ne pas être vendus et liquidés :

http://www.youtube.com/watch?v=phiD...





MEXIQUE : Le Président élu invite Nicolas Maduro à son investiture !
mardi 13 - 17h45
de : JO
LES 5 ARNAQUES DES AUTOROUTES : CQFD !
mardi 13 - 17h07
de : JO
17 novembre : pourquoi les syndicats traînent-ils des pieds, alors que les politiques courent après ?
mardi 13 - 16h45
5 commentaires
Armes Européennes chez Daesch : Des langues se délient !
lundi 12 - 18h02
de : JO
Les grosses augmentations de certains ministres en 2018
lundi 12 - 11h58
de : JO
1 commentaire
Enfoirés de journalistes !
lundi 12 - 10h10
de : jean 1
5 commentaires
« Fêtons la gratuité ! » le samedi 5 janvier à Lyon !
lundi 12 - 09h18
de : Paul Ariès
1 commentaire
La Bible, les terres et les missionnaires du temps de la « pacification » des colonies.
dimanche 11 - 22h02
de : Christian DELARUE
CONSEIL CONSTITUTIONNEL : Censurons les censeurs !
dimanche 11 - 14h56
de : JO
1 commentaire
LE MONDE SELON MONSANTO - De la dioxine au OGM, une multinationale qui vous veut du bien
dimanche 11 - 08h46
de : Ernest London
VENEZUELA : La Révolution se défend contre le terrorisme économique !
samedi 10 - 17h39
8 commentaires
Make Anti-Imperialism Great Again !
samedi 10 - 17h07
de : jean 1
1 commentaire
Réformes de l’éducation : « C’est un projet élitiste, autoritaire, réactionnaire et libéral »
samedi 10 - 06h08
Carburants ou pouvoir d’achat : les raisons de la colère
vendredi 9 - 20h44
de : Christian DLR (cgt fin pub)
Du 11 Novembre 1918… au 1er Septembre 1939… D’une guerre mondiale… à l’autre…
vendredi 9 - 13h31
de : Emission Polémix et La Voix Off
rencontre nationale des secteurs en lutte samedi 10 novembre à Paris !
vendredi 9 - 11h17
de : SUD Poste 92
2 commentaires
Ce mensonge du gouvernement qui pourrait vous coûter très cher !
vendredi 9 - 11h07
de : JO
Les GM&S attaquent PSA et Renault en justice
jeudi 8 - 16h08
Gender Recognition Act : la lutte des femmes britanniques pour ne pas être effacées
jeudi 8 - 12h36
de : Female-
3 commentaires
#fachosphère / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 8 - 11h51
de : Hdm
Sortons du vrai-faux débat sur le prix du carburant. Défendons le droit à l’énergie élémentaire via sa gratuité !
jeudi 8 - 07h54
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)
12 commentaires
Retraite Complémentaire : Très mauvaise nouvelle qui vous attend en 2019
mercredi 7 - 15h27
de : JO
Mélenchon : les limites juridiques, judiciaires et politiques de l’enquête préliminaire
lundi 5 - 16h00
de : Foolad
2 commentaires
Les approches libertaires de l’école du Rojava
lundi 5 - 12h06
de : jean 1
Suicide d’une factrice : ses collègues exigent le départ des encadrants depuis 10 jours
dimanche 4 - 13h37
L’abécédaire de Daniel Guérin
vendredi 2 - 14h03
de : jean 1
Arkéa : les épargnants en danger !
vendredi 2 - 12h15
de : Guirec
Détermination kurde - Retour à Kobané
jeudi 1er - 19h37
de : Pierre Bance
JAMAIS TROP TARD ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 1er - 12h46
de : Hdm
Macron, un économiste stupide ? Ou de classe...
jeudi 1er - 09h22
de : Allain Graux
1 commentaire
Les grèves de la faim se multiplient dans les conflits du travail
jeudi 1er - 07h22
APRÈS LE CAPITALISME - Essai d’écologie politique
mercredi 31 - 07h06
de : Ernest London
2 commentaires
Ce que l’élection de Bolsonaro au Brésil nous apprend ici en France
mercredi 31 - 06h37
de : Foolad
VIDEO EN DIRECT - Meeting de Jean-Luc Mélenchon à Lille mardi 30 octobre 2018 à 19h00
mardi 30 - 12h00
Mirages 2000, chars Leclerc, canons Caesar : la France fournisseuse officielle du carnage yéménite
mardi 30 - 10h29
de : jean 1
Les tribulations d’un Vampire sous l’Apartheid le 9 novembre
lundi 29 - 11h37
Lettre ouverte des communistes du PRCF
lundi 29 - 10h35
de : JO
2 commentaires
NANTES RÉVOLTÉE – Numéro 4 - Nos désirs font désordre
lundi 29 - 07h47
de : Ernest London
Brésil. L’élection d’un chef de gang psychopathe d’extrême droite, ouvre la voie à "un nettoyage jamais vu dans l’histoire du Brésil"
lundi 29 - 00h34
de : Smaïl Hadj Ali
4 commentaires
84% des Français ne font pas confiance à Emmanuel Macron pour redresser leur pouvoir d’achat
dimanche 28 - 14h00
de : JO
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Un peuple qui n'aide pas son théâtre est moribond, s'il n'est déjà mort.Federico Garcia Llorca
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite