Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
samedi 25 novembre 2017 - 16h21 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 208.9 ko

Souscription ici : https://www.helloasso.com/associati...

C’est vraiment sympa, de lancer un journal...

« Ben voilà, c’est comme d’hab’, les petits-bourgeois ont pris le contrôle du canard. »

C’était un peu après, ça. Un peu après les débuts tonitruants de Moins Une, Laurent, plombier, syndicaliste, membre fondateur, tirait à vue sur les journaleux du collectif, confondus dans l’opprobre de la réaction, de la bourgeoisie, de l’intellectualisme débile.

« C’est un truc de facho ! C’est des nazis ! »

C’était juste au début, ça. Lors de la première réunion, Hamma, travailleur de l’aéro, autre syndicaliste, avait demandé à tout le monde de « se présenter en trois minutes, profession, origine sociale ». Ludo, un journaleux, le comparait en nuances à Mussolini. C’est vrai qu’à l’époque, Hamma avait la moustache.

« C’est sexiste, c’est dégueulasse, ça me fait gerber, je me tire. »

C’était au milieu, ça. Un pote dessinateur illustrait un article avec une femme dénudée. Daniel, sociologue, insultait tout le monde.

C’est vraiment sympa, de lancer un journal...

Le pire, c’est que c’est vrai.

Le pire, c’est que ce torrent d’engueulades, de démissions fracassantes, de coups de fil homériques, d’arrestations – parce qu’il y en a eu –, de chaînes de 86 mails pour se mettre dessus à propos de la classe ouvrière, le pire, c’est qu’on a aimé ça.

On a aimé se confronter, s’embrasser, se marrer, se foutre sur la gueule, vivre.

On a aimé parce qu’on avait signé pour : un canard qui rassemble plombiers, ingénieurs, employé de patinoire, profs, concierge, tous syndicalistes, avec des journaleux, des photographes, des graphistes et des dessineux, c’était pas gagné.

Mais c’était tentant.

Tentant de faire un canard avec des mecs et des nanas qui se cognent le boulot, les usines, les PME, les open-spaces à mobiliser. Tentant, avec eux, de ne pas observer le monde avec le regard en surplomb d’un collectionneur de papillons, mais d’y rentrer avec la question « que faire ? »

Ça allait pas de soi.

On s’est presque cassé la gueule.

Et puis nous voilà !

On va pas faire de grandes déclarations, « nous ferons des articles décalés, sensibles », « notre journal sera toujours à l’affût de ce qui s’invente dans les marges », « nous donnerons la parole à celles et ceux qui ne l’ont pas », on s’en fout, et vous avez déjà lu ça partout.

C’est simple : il est Moins Une. Face à ce qui va nous tomber sur la gueule, et ça ne fait que commencer, et on ne va pas vous faire un dessin, faut rentrer dans le tas, ensemble, tout de suite.

Un seul cap : Moins Une ne sera pas l’énième greffier des désastres. À raconter et à déplorer comment, partout et tout le temps, les gens en prennent plein la gueule. Même Le Monde s’y est mis. Main dans la main avec les syndicalistes, les militants, Moins Une confrontera les mondes sociaux, cherchera les solutions, débusquera ce qui empêche que ça marche, pour qu’on sorte de tous les catéchismes, et qu’on y arrive, à l’égalité.

On va le faire avec vous.

D’abord, vous lisez le canard. Oui, parce que malgré les embûches, on a sorti un numéro 1, à nos frais, le 12 septembre. Vous vous le procurez en manif, car de valeureux moinsuneurs et moinsuneuses vous le vendront, ou à la Fête de l’Huma (sur le stand Info’Com-CGT, avenue Louise Michel), ou en nous contactant directement. Vous pensez immédiatement que c’est un journal phénoménal, et vous arrivez alors aux choses sérieuses : vider vos porte-monnaies. Parce que le prochain, on voudrait vous le mettre sous le sapin, à Noël. Et aussi qu’il puisse se trouver en kiosques.

Alors, vous nous filez du pognon. Quatre, cinq euros, ou cent, quatre cents, même, on prend tout, on vous ruine s’il le faut, mais vous nous envoyez du fric, parce que même si on est tous bénévoles, enquêter coûte de l’argent, imprimer aussi.

Ensuite, si vous êtes dessineuses et dessineux, journaleuses et journaleux, syndicalistes dans les hostos, les ateliers, chez Deliveroo, les restos et les centres commerciaux, laissez vos coordonnées, ou contactez-nous, pointez-vous à la rédac, racontez-nous comment ça se passe chez vous, vous aurez table ouverte, et on relaiera vos luttes, et on rédigera vos tracts si vous avez pas le temps, et on vous montera des petits canards (on l’a déjà fait).

Et vous tous, les photographes, les graphistes, les Facebookers, les Youtubeurs, les Twittos, vous tous qui adorez vendre en manif, à la criée, remplir des enveloppes, faire des bornes pour aller engueuler un imprimeur, passez un coup de fil, envoyez un mail, on vous sautera dessus comme la vérole sur le bas-clergé breton.

On attend vos euros avec impatience, on vous attend vous avec délices, et on vous aime.

Bisous,

Moins Une

A retrouver dans le premier numéro ?

Comment notre envoyé spécial en Tunisie a pu publier un guide touristique des commissariats (ça lui apprendra à enquêter sur les ouvriers).

Comment notre enquêteur a voyagé dans le futur pour mettre fin au conflit des taxis contre Uber.

Comment les militants épuisés par les luttes sortent peu à peu de la dépression grâce à Moins Une.

Sans compter le chagrin des dirigeants de Total qui ont perdu un proche... Christophe de Margerie, les contributions de Simone Weil et Victor Hugo, une bibliothèque parisienne mise sur écoute... A quoi servira l’argent collecté ?

Avec 3 000 euros : on rembourse l’impression du premier numéro, on défraie au minimum les enquêtes et reportages (frais de transport, hébergement...) et on vous envoie le journal. Avec 6 000 euros : on assure l’impression du numéro 2 et les frais de réalisation des enquêtes, reportages, dessins, photos... Avec 8 000 euros : on vous le propose en kiosques. Avec 10 00 euros : on rémunère a minima les moinsuneuses et moinsuneurs. Au-delà de 10 000 euros : on place en Bourse, aux Bahamas, et on se barre avec la caisse.

L’équipe que le monde entier nous envie... ou presque

Ludo Arberet, Maxime Bayce, Jawaher Channa, Clégo, Florent, Paul et Julie Coste, Franck Dépretz, Monia Dridi, Lucie Guardos, Nicolas Guégan, Hamma, Victor Hugo, Sonia Jebali, Laurent Joly, Licia Meysenq, Marie Moulinier, Wael Naouar, Géraldine Ortis, Monsieur Pradel, Mickaël Prince, Hélène Richard, Mathieu Rougier, Elsa Sabado, Ludo Simbille, Pierre Souchon, Ismaël Soulama, France Timmermans, Élodie Tuaillon-Hibon, Daniel Veron, Simone Weil

Dessins : Aurel, Bésot, Clé, Decressac, Flavien, Gab, Giemsi, ÏoO, Lardon, Pakman, Rodho, Sergio, Soulcié, Troud, Willis from Tunis, Wingz

Maquette : Mathilde Gavalda et Lardon

Maîtres du web : Fred Gargaud, Stéphane Paturey, Marc Vigon

Donner 15 euros Abonnement simple

Vous êtes abonné-e pour un an, et on pense à vous avec émotion. Donner 25 euros Abonnement j’ai peur de rien

Vous financez le pôle "enquêtes" de Moins Une, et serez sans doute responsable rapidement de la sortie d’un scandale international dans nos colonnes. Donner 30 euros Abonnement soutien

Vous êtes fantastique. Vous recevez deux numéros pour le prix d’un, vous l’offrez autour de vous, et on boit un grand coup à votre santé. Donner 50 euros Abonnement je vous aime

On vous aime aussi. On vous abonne à vie, vous êtes convié/e à une réunion de rédac’, et la meilleure plume tirée au sort de Moins Une vous écrit un poème. Donner 100 euros Abonnement impossible

Si vous le faites, et vous pouvez y arriver, vous êtes rédactrice/teur en chef d’un numéro. Bon courage !

Souscription ici : https://www.helloasso.com/associati...



Imprimer cet article





"Emmanuel 1er" à Chambord : Qui paie ? Les Français spéculent !
samedi 16 - 19h35
de : JO
1 commentaire
PENDANT QUE LA PLANÈTE FLAMBE - 50 gestes simples pour continuer à nier l’évidence
samedi 16 - 10h54
de : Ernest London
La fin de la neutralité d’Internet et la poussé vers la censure
vendredi 15 - 21h56
de : Andre Damon
1 commentaire
Les geignards, députés En marche pas assez payés !
vendredi 15 - 20h07
de : JO
1 commentaire
Les faucheurs ont semé du blé chez LIMAGRAIN
vendredi 15 - 18h53
de : Peillard JY
PALESTINE : Qui arrêtera les mains de l’Etat Hébreux terroriste ?
vendredi 15 - 17h29
de : JO
Tentative de suicide d’un enseignant en Dordogne
vendredi 15 - 15h40
de : Jean Roussie
"petite-bourgeoisie marxiste" : insulte aux "cadres" syndicaux marxistes
jeudi 14 - 22h01
de : Christian Delarue
HONDURAS : Manifestation géante contre l’ingérence frauduleuse Nord-Américaine !
jeudi 14 - 18h36
de : JO
Migrants : De Menton à Nantes, regain de mobilisation sur fond de restrictions d’accès à l’asile
jeudi 14 - 17h38
Un million, dix jours, un siècle / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 14 - 10h16
de : Hdm
Hold-up social : comment le droit du travail a été démantelé en Europe, sans aucun bénéfice sur l’emploi et les gens
jeudi 14 - 07h15
de : jean 1
Ich bin ein banlieusard.
mercredi 13 - 20h44
de : L’iena rabbioso
Nouveau triomphe chaviste aux élections municipales du Venezuela
mardi 12 - 10h39
de : Thierry DERONNE
2 commentaires
« En un mot, anéantir tout ce qui ne rampera pas à nos pieds comme des chiens.  »
lundi 11 - 18h27
de : Louise Vallés
4 commentaires
Amazon : Pour livrer tous leurs colis, des livreurs anglais urinent dans des bouteilles en plastique
lundi 11 - 15h58
2 commentaires
APRÈS LA CATASTROPHE
lundi 11 - 14h13
de : Ernest London
HONDURAS :L’OEA pose ses conditions à l’opposition, pour cesser son ingérence ?
lundi 11 - 12h05
de : JO
Pendant que Macron organise son sommet climat, l’Etat continue de financer allègrement le réchauffement planétaire
lundi 11 - 11h36
de : jean 1
1 commentaire
HONDURAS : L’OPPOSITION DEMANDE L’ANNULATION DES ÉLECTIONS !
dimanche 10 - 16h50
POPULISME « people » : J HALLIDAY et LA CRÉTINISATION DES FOULES
dimanche 10 - 15h35
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Des cailloux dans les mains !
dimanche 10 - 11h36
de : LE BRIS RENE
À TRAVERS LES LIGNES
dimanche 10 - 11h12
de : Ernest London
Grèce : Pour le 9ème anniversaire de l’insurrection – Emeutes contre les assassins de l’Etat à Athènes et à Thessaloniqu
dimanche 10 - 10h20
de : jean 1
Anti-trump... vous êtes des antisémites !
dimanche 10 - 02h15
de : Philou’s Off
MANIFESTATION A PARIS : Nous sommes tous Palestiniens !
samedi 9 - 19h21
de : JO
GAZA : Halte au génocide Palestinien !
samedi 9 - 09h57
de : JO
"Tri" des migrants : les associations claquent la porte du ministère de l’Intérieur
samedi 9 - 09h57
Humus poème de Fabrice Selingant
samedi 9 - 02h43
de : le Rouge-gorge
INTERDIRE HYPERTEXTILE ET SEXYMANIA AUX FILLETTES
vendredi 8 - 22h27
de : Christian DELARUE
pleurer sur un tueur d’enfant...seul un journaleux peut le faire
vendredi 8 - 21h02
de : irae
PALESTINE ! Le Liban, les pays Arabes, appellent à d’importantes manifestations !
vendredi 8 - 16h57
de : JO
HONDURAS : Le Peuple uni contre la fraude ne saurait être vaincu !
vendredi 8 - 14h23
de : JO
Un roi sans divertissement.
jeudi 7 - 22h28
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gouvernement : La guerre contre le SMIC fulmine-t-elle sous roche ?
jeudi 7 - 20h28
de : JO
2 commentaires
Cinquantième jour de grève à Holiday Inn : « Nous pensons fêter Noël en famille »
jeudi 7 - 18h02
LOI TRAVAIL : LE CONSEIL D’ÉTAT ANNULE LE DECRET SUR LE RÉFÉRENDUM D’ENTREPRISE + Conférence de presse (videos)
jeudi 7 - 17h57
de : Info’Com-CGT
2 commentaires
Jérusalem : heurts à Bethléem (videos live)
jeudi 7 - 15h25
1 commentaire
CEUX QUI EXECUTENT LES ORDRES
jeudi 7 - 14h03
de : frances13
Crépuscule / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 7 - 13h04
de : Hdm
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mise dans les mains d'un psychopathe. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
LOI TRAVAIL : LE CONSEIL D’ÉTAT ANNULE LE DECRET SUR LE RÉFÉRENDUM D’ENTREPRISE + Conférence de presse (videos)
jeudi 7 décembre
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Conférence de presse du 8-12-2017 : Suite à la procédure engagée par une quarantaine de syndicats CGT contre les décrets d’application de la Loi Travail, la décision du Conseil d’Etat vient de tomber : le décret sur les référendum est annulé ! :) :: : Le point de vue de Fiordor Rilov, l’avocat des syndicats ayant engagé cette procédure, lors de l’audience publique du 4 décembre :: : Liste des syndicats CGT à l’initiative de cette démarche juridique : (...)
Lire la suite
Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
samedi 25 novembre
Souscription ici : https://www.helloasso.com/associati... C’est vraiment sympa, de lancer un journal... « Ben voilà, c’est comme d’hab’, les petits-bourgeois ont pris le contrôle du canard. » C’était un peu après, ça. Un peu après les débuts tonitruants de Moins Une, Laurent, plombier, syndicaliste, membre fondateur, tirait à vue sur les journaleux du collectif, confondus dans l’opprobre de la réaction, de la bourgeoisie, de l’intellectualisme (...)
Lire la suite
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite
Avec ses ordonnances Travail, Macron a réussi à nous refourguer… le CPE pour tous
dimanche 1er octobre
de Thomas Vampouille
Les ordonnances voulues par Emmanuel Macron pour réformer le code du travail facilitent sensiblement le licenciement d’un salarié en CDI ayant moins de deux ans d’ancienneté. Et les indemnités prévues ne sont pas lourdes. Finalement, Marianne a calculé que cela revient au même que le fameux CPE que la rue avait fait enterrer. En pire, même… C’est la ministre du Travail elle-même qui nous mis la puce à l’oreille. Si vous ne l’avez pas vu, Muriel Pénicaud (...)
Lire la suite
Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (video intégrale)
jeudi 28 septembre
Les enquêtes de l’émission présentée par Élise Lucet se sont concentrées sur Lidl France et Free, mettant en avant la souffrance au travail et les licenciements avec des séquences parfois choquantes.
Lire la suite
Oui tous ensemble le 28 septembre avec les retraité-e-s
jeudi 28 septembre
de UCR Union Confédéral des Retraités
Parce qu’une fois de plus le gouvernement s’attaque à leur pouvoir d’achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre. Haro sur le pouvoir d’achat des retraités Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière (...)
Lire la suite