Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…


de : La Louve
lundi 14 mai 2007 - 13h41 - Signaler aux modérateurs
21 commentaires
JPEG - 25.8 ko

Une représentation du peuple…

de La Louve

Je pose une question, comme souvent et surtout je dis : VOTONS PCF A BLOC

Est-il juste de sur-valoriser comme nous le faisons (facilement, vu la période) aujourd’hui, ce lieu de pouvoir et ceux qui le composent ? Est-il suffisant de justifier cette sur-valorisation au motif que cette représentation du peuple serait un signe évident de démocratie ? Que "seule" la présence de députés à l’Assemblée permettrait une défense efficace de ceux/celles que nous prétendons aider ?

On entend depuis deux ou trois jours des débats assez passionnés sur ce qui doit advenir des "groupes parlementaires" des uns et des autres dans ce qui sera sans doute l’opposition au sortir des urnes le 17 juin 2007…

Evidemment ,les réactions aux critiques contre le "parlementarisme à tout prix" sont d’autant plus virulentes que la personne "croit" en la démocratie parlementaire et en la représentation du peuple par les députés…Aussi celui ou celle qui se permet de dire que peut-être, la préservation envers et contre tout d’un "groupe parlementaire" de députés ne doit pas être l’objectif est-il immédiatement classé dans la catégorie des dangereux ennemis de la Liberté et amateurs de révolutions en tous genres…

Pourtant, je crois que la question doit être posée et elle doit être posée jusqu’au bout, d’abord.

Ensuite, nous verrons bien quelle réponse nous pourrons y apporter, si il y a une réponse valable à cette question…

D’abord, cela implique de désacraliser le sujet – rien ne doit être sacré, pas même les députés, pas même le peuple, et surtout pas les hommes ou les femmes politiques.

Il n’y a aucune raison « naturelle » qu’il soit possible d’invoquer pour traiter de cette question. C’est une question politique. Cela signifie donc tout à la fois : humaine (donc rationnelle et sentimentale, individuelle et collective), stratégique, axiologique. Le tout dans un contexte de pouvoir et de gouvernement, pour, il faut bien appeler une chat un chat, imposer in fine les idées de la majorité à la minorité, dont on pense, à tort ou à raison, qu’elles sont « les bonnes ».

J’irais même plus loin – je crois qu’il ne faut pas accorder une importance démesurée à la question du parlementarisme (ce qui ne signifie pas ne pas lui en donner du tout).

Parce qu’il est « possible » que la réalité de l’exercice du pouvoir soit ailleurs –et ce qui est drôle au fond, c’est que nous, communistes, ne cessons de dénoncer ce fait mais n’en tirons pas encore complètement les bonnes conclusions !

L’exemple vivant vient encore de nous en être donné par le nouveau Président de la République – encore une fois, ce qui compte, ce n’est pas la valeur du yacht, c’est le propriétaire du yacht. Non, le berceau du pouvoir n’est sans doute plus au Palais Bourbon (s’il l’a jamais été depuis le 19ème siècle…).

C’est, au passage, une chose qui me gêne à "gauche" depuis pas mal d’années, on concentre nos tirs sur tous les "leurres" les plus grossiers que nous envoie la droite en permanence et on passe souvent à côté des vraies questions que nous devrions pourtant poser...(que je n’ai d’ailleurs pas la prétention, moi de poser, mais c’est au moins un postulat de départ, disons, un principe de travail – essayer d’être plutôt « contre intuitif »...)

A mon sens c’est le premier devoir du "socialiste" (terme générique) c’est de poser les bonnes questions, d’abord, de sortir la pensée politique du "politically correct", de la "pensée unique", pour faire résumé.

Cela étant dit, comme cette question de la préservation du groupe parlementaire agite les uns et les autres et qu’on ne peut pas en dire grand chose de « discordant » sans être voué à la damnation éternelle, c’est bien qu’il faut en dire des choses qui ne sont pas encore dites. (CQFD Dr Freud…) – et donc, la première des choses à faire, c’est d’être iconoclaste par principe. (Un bon coup de marteau, et ensuite, on verra…)

Donc, partons du principe (hypothèse de travail) que la question de la préservation d’élus (communistes par exemple) à l’Assemblée nationale n’est pas une question vitale, essentielle, et qu’à supposer qu’elle le soit, il faudrait qu’on le démontre rationnellement et preuve à l’appui pourquoi elle l’est…

Sauf erreur de ma part, pour justifier cette pétition de principe (il faut un groupe à l’Assemblée ») on a deux ou trois discours-types :
 le plus souvent, on avance le fait que si on n’a pas de groupe on n’a plus de pouvoir (médiatique et financier)
 on avance également que faute de députés à l’Assemblée (ce qui n’est pas la même chose que d’avoir « un groupe »), on ne défendra pas les intérêts des travailleurs comme il faudrait…

Est-ce convaincant ?

Non. Pas vraiment.

On ne peut pas sanctifier un système ; surtout un système aussi imparfait que celui de la représentation du peuple par des députés, fussent-ils « librement élus »…

Evidemment, en tant que membre d’un parti politique et attachée à la démocratie (pour l’instant la seule que nous ayons trouvée fonctionne sur la base de cette illusion, en droit on dit « fiction », qu’est la représentation), je suis tout à fait favorable à l’élection de députés communistes, les plus nombreux possible.

En revanche, je suis dubitative face à l’argument du « groupe »… Etre minoritaire dans un système où tout a été fait pour que les minoritaires n’aient qu’un poids symbolique, et parfois, même pas, je ne vois pas en quoi cela change de l’être dans un groupe de 20 ou d’être 19…Je suis encore plus dubitative si la préservation du « groupe » doit se faire à n’importe quel prix – cela étant dit, j’ai noté la déclaration de notre secrétaire nationale relative aux élections législatives. Je vais la poster sur ce blog d’ailleurs.

Mais je maintiens que les accords ne doivent pas être des compromissions – pour ma part, j’aimerais bien que les députés communistes se maintiennent partout où ils pourront, y compris face au PS –et que le meilleur gagne.

Même si meilleur doit être le candidat UMP. C’est peut-être un risque à courir. J’avoue que je n’ai pas la réponse.

Mais je me dis que finalement, l’opposition, surtout constituée par une partie de députés PS sociaux-libéraux, n’est peut-être pas un argument suffisant pour nous faire baisser pavillon par le fameux « désistement républicain ».

Enfin, c’est une question que je me pose, et je me la pose d’autant plus que, encore une fois, je me dis souvent que l’Assemblée, c’est devenu un peu comme l’ONU pour les Etats-Unis, c’est à dire une chambre d’enregistrement des intérêts capitalistes, dont le maintien en vie sert à justifier un système pervers en faisant croire qu’il ne l’est pas ( je renvoie à la critique de N. Chomsky dans « La propagande ») et qu’il y a belle lurette que la défense du prolétariat n’est pas vraiment passée par le Palais Bourbon…

Ce n’est sans doute pas un hasard si de nombreux ouvriers accordent leurs suffrages à la présidentielle à des représentants de partis qui n’ont pas d’élus ou à peine à l’Assemblée ?

Hélas, le « vrai pouvoir », c’est ailleurs et autrement qu’il s’exerce ( cf Sarkozy et Bolloré) et à cela, nous n’avons pas encore (re)trouvé le moyen de tordre le cou. Hélas, je ne crois pas que ce soit le fait d’avoir une minorité « de gôche » à l’Assemblée qui y change quoi que ce soit…

Et pour ma part, je me concentrerai plus volontiers sur les élections européennes…

Mais encore une fois, tout cela, ce sont plus des questions que des certitudes..

Alors à vos plumes pour critiquer, démonter, répondre etc etc… ;-)

Et surtout, évidemment faisons tout ce que nous pouvons, chacun à notre niveau, avec nos convictions nos doutes aussi, surtout, pour faire élire des communistes le 10 et le 17 juin 2007.

(Pour l’instant, « faute de grives on mange des merles » ce qui signifie que tant que nous n’avons pas d’autres moyens de lutter et de faire vivre 66 millions de personnes dans une démocratie, il faut passer sous les fourches caudines de la désignation de députés…)

Fraternellement (et « Eternellement frères »)

http://osemy.blogspot.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
14 mai 2007 - 14h10

Avoir des élus ne doit pas être une fin en soi,mais un moyen,c’est aussi le reflet de la conscience politique à un moment donné.

Les élus communistes doivent être au service des luttes et les luttes doivent être un soutien pour les élus.il ne doit pas y avoir de barriére.

Jean Claude des Landes



L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
14 mai 2007 - 14h22 - Posté par

Je pose une question, comme souvent et surtout je dis : VOTONS PCF A BLOC

Si ce n’était pas clair, je pense que ça l’est maintenant


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
14 mai 2007 - 14h33 - Posté par

"Et surtout, évidemment faisons tout ce que nous pouvons, chacun à notre niveau, avec nos convictions nos doutes aussi, surtout, pour faire élire des communistes le 10 et le 17 juin 2007."


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
14 mai 2007 - 14h31

Par ailleurs, avant que tout le monde s’emballe et veuille me clouer au pilori ;-) je tiens à signaler que cet article, publié originellement sur mon blog le 11 .05 (http://osemy.blogspot.com), a déjà fait l’objet d’un petit débat intéressant ainsi que de précisions de ma part, disponibles sur le site, avec notamment les interventions argumentées voire étoffées de citations d’internautes qui ne partagent pas forcément la question ou l’avis ou la méthode...

Fraternellement
Osémy



L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
14 mai 2007 - 15h24 - Posté par
L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
14 mai 2007 - 16h01

Et pour ma part, je me concentrerai plus volontiers sur les élections européennes…

C’est marrant, pourquoi on agite depuis un moment "la carotte" au dessus de nos têtes, en nous disant, la même chose, "les présidentielles, c’est pas grave si ça marche pas, concentrons-nous sur les législatives, et tant pis, alors concentrons-nous sur les européennes..." On va aller jusqu’ou comme cela ? j



L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
14 mai 2007 - 16h19 - Posté par

moi aussi ça m’a frappé cette réflexion maladroite...

ben c’est simple ils vont nulle part

le peuple n’a strictement rien a fouttre des discours communistes et autres

ils sont gavé de conneries à la télé...

alors nous on a plus qu’à pleurer

Bon sans blague

le problème c’est que faire pour se faire entendre

puisqu’ils sont trop abrutis pour comprendre de quoi on leur cause

Que faire si non continuer à se faire entendre avec nos faibles moyens et trouver quelque chose de nouveau à dire pour faire comprendre comment et pour quelles raisons ethiques le monde s’effondre

paul


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
14 mai 2007 - 17h13 - Posté par

Relis au moins la fin du texte de "la Louve" tu verras qu’elle est de ton avis puisqu’elle dit de voter communiste aux législatives. Elle a aussi le droit de réfléchir, de se poser des questions et de les partager avec ses camarades pour y voir plus clair et affiner nos analyses ensemble pour trouver les solutions les plus adéquates à notre temps et à notre pays.

Elle mettait juste le doigt sur la perversité du système capitaliste qui se donne les moyens de manipuler les consciences populaires en utilisant y compris des structures politiques qui ont l’air tout à fait démocratiques comme les élections pour faire croire qu’on est libre de choisir alors que ce n’est pas le cas. Mais en même temps dit-elle, c’est notre réalité et nous devons faire avec et utiliser les élections pour faire face.

Les mauvais communistes ne se reconnaissent pas à la longueur de leur texte car alors il faudrait brûler MARX LENINE JAURES et tous les grands penseurs défenseurs des peuples et du prolétariat.

Des questions il faudra bien qu’on s’en pose sur plein de choses pour avancer ne pas rester figés, être créatifs, repartir d’un bon pied et pour rétablir la vérité sur le terrain des idées car c’est sur ce terrain que Sarkozy a joué et gagné en parlant un double langage et en dissertant sur la valeur Travail par exemple et le reste à la sauce droitière et ultra libérale bien entendu.

Quelques vérités à rétablir entre autres au bon moment :

qu’est-ce que le communisme et qu’est-ce qu’il n’est pas.(Staline, Ceaucescu, Pol Pot ...) ?
quel projet communiste ?
quel sens a le travail pour nous ? la culture ? l’école ?

l’humanisme communiste et le communisme aujourd’hui

système bancaire et progrès social (voir la création d’une banque du Sud en Amérique Latine - HD du Jeudi 10 Mai)

Quelle est la part et la place du social et de l’économique dans le rôle des entreprises pour une société socialiste et démocratique ?
etc, etc,

Tant que tout ceci n’est pas clair une fois pour toute dans la tête des gens, les arguments anticommunistes mystificateurs auront toujours trop de prise sur un trop grand nombre.

Et puis surtout, utiliser la richesse humaine qui existe au PCF pour un Parti d’aujourd’hui fidéle à ses valeurs humanistes et révolutionnaires.

Moi j’aime bien le terme "la Louve". même si je ne la connais pas et j’aime bien ces articles. ça respire la force, la poësie, la nature nourricière et la liberté.

Salut et Fraternité

Maguy


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
16 mai 2007 - 14h01 - Posté par

Merci Maguy et bonne journée !
A bientôt
Osémy


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
14 mai 2007 - 16h31

Est ce que le rôle premier doit être d’avoir des élus ?

Après les européennes, nous allons promotionners les cantonales, les régionales ?

Notre rôle est il de passez d’une élection à une autre ?

Le PCF n’est il devenu qu’une machine électorale ?

Le peuple souffre, et nous sommes en trin de compter le nombre d’élus que nous pourrions avoir. Les salariés nous attendes devants les boites tout au long de l’année, et au moment des élections même si la, nous sommes dans une période ou pas moins de 4 voir 5 élections sur 2 ans.

Nous devons construises des le lendemain du 2e tour des législatives, une force, non d’appoint, mais force de changement, qui puisse faire rêver le peuple, noyons pas peur des mots. Être utopique, c’est l’avenir.



L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
14 mai 2007 - 17h28

Des élus-es, la gauche en a eu. Qu’en a-elle fait ? Accompagner la gestion du système capitaliste. Un groupe politique peut avoir un groupe parlementaire au parlement bourgeois, mais a quoi cele sert-il si "nos parlementaires" ne sont pas le relai "institutionel" du mouvement social, du mouvement des "sans", du mouvement anti-capitaliste.
Et comme ces mouvements n’exisent pas encore en tant que force organisée,les “parlementaires” sont inutiles sauf pour remplir les caisses,un vote = 1,60 € et freinent meme l’emergence des dits mouvements.

Alors une piste pour un peu de contenu :

LE TRAVAIL NE PAYE PLUS : VIVE LE DROIT AU REVENU !
....
Avec ou sans emploi, 1 200 € minimum pour tous !

TOUTES,TOUS= CHOMEURS,ETUDIANTS,PRECAIRES,RETRAITES,INDEPENDANTS,PAYSANS,HANDICAPES,MALADES,etc

PAG69
Pour une Alternative de Gauche - Rhône

jeudi 26 octobre 2006.

http://www.pag69.org/article.php3?i...



L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
14 mai 2007 - 18h54 - Posté par

oui ici la gauche (qui est deja reunie !) allemande avec attac (qui travaille et qui est de gauche) , nous voulons ellaborer aussi un revenu (un peu comme des allocations familiales) , mais pour chaque adulte de - environ- ? certains parlent de 500 a 1 500 euros , salut j f dieux (le capital va se battre contre cela)


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
15 mai 2007 - 10h33 - Posté par

À J F DIEUX...

Cher camarade, nous observons (comme pour nos camarades italiens) avec intérêt le travail de la gauche allemande pour constituer un pôle attractif. Nous souhaitons sincèrement qu’elle réussisse. Cependant, on ne peut pas regarder que çà quand au gouvernement allemand c’esr une coalition SPD-CDU qui pilote...
Par ailleurs, il faut aussi rappeler le temps (et les crises) qu’il a fallu à ce processus de constitution de "die linke" pour se dérouler jusqu’à son terme.
Les choses ne se déroulent pas de façon linéaire...
Nous avons par ailleurs une histoire différente et nous devons en tenir compte. On ne plaque pas comme çà des recettes toutes faites pour résoudre les problèmes.
Sois assuré que nous percevons bien les avancées que vous avez réalisées et que nous travaillons de notre côté à promouvoir une issue "à la française".

Fraternité,

NOSE DE CHAMPAGNE.


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
15 mai 2007 - 09h14

NI PILORI, NI POULE AU RIZ...

C’est bien de se poser des questions. C’est bien aussi de s’apporter des réponses, de débattre. Mais encore faut-il s’entendre et ne pas triturer et déformer ce que disent les uns et les autres.
Qui a dit que "SEULE" LA PRÉSENCE DE DÉPUTÉS À L’ASSEMBLÉE PERMETTRAIT UNE DÉFENSE EFFICACE..." ?
On comprend qu’il soit nécessaire de "désacraliser le sujet". Mais face à qui ?

Évidemment si l’on admet que cela a été dit, ainsi et dans cet esprit, on ne peut déboucher que sur la critique de /et la lutte contre "LE PARLEMENTARISME À TOUT PRIX". On ne peut que s’accorder sur la nécessité de "NE PAS ACCORDER UNE IMPORTANCE DÉMESURÉE À LA QUESTION DU PARLEMENTARISME"... J’ajouterai qu’il est même nécessaire de ne pas accorder une importance démesurée à "la question" de l’antiparlementarisme... sous peine de regarder passer les trains longtemps.
Il semble évident que la réalité du pouvoir ne soit pas concentrée dans le Parlement. Déjà Montesquieu ne concevait pas le pouvoir sous la simple forme exécutive et il appelait à une nécessaire séparation des pouvoirs (alors 3). C’est assez dire que "LA RÉALITÉ" du pouvoir n’est pas ailleurs, mais elle est AUSSI ailleurs.
C’est pourquoi "nous communistes" nous en tirons les bonnes conclusions et nous disons qu’il faut AUSSI se saisir des leviers qui existent au Parlement, depuis le tout début de notre histoire, dès les premiers temps de l’Internationale Communiste".

Avoir des députés et avoir un groupe ce n’est pas pareil. Un député est un représentant qui dispose de bien peu de "pouvoir" s’il n’est pas adossé à un groupe. Comment pourrait-il poser des questions au gouvernement ? Comment pourrait-il déposer une/des proposition/s de Loi ?
La nécessité d’un groupe est une chose qui s’est renforcée avec la confiscation sous la 5° République de prérogatives de plus en plus nombreuses du législatif au profit de l’exécutif. Alors, poser un débat de jésuites sur la question du nombre ou celle du groupe n’a que peu d’importance face à la nécessité. Avoir le plus de députés possible débouche sur le FAIT que plus que 19 çà fait un groupe à partir de 20. Et il n’est pour cela pas besoin de compromission(s). À quoi sert-il d’instiller le doute, la suspiscion de compromission lorsqu’il s’agit simplement pour nous de dire ce que nous faisons et de faire ce que nous disons, de respecter nos engagements, fussions nous les seuls à les respecter ?

Que l’Assemblée soit devenue, d’une certaine manière "UNE CHAMBRE D’ENREGISTREMENT DES INTÉRÊTS CAPITALISTES", voilà bien une découverte qui a été faite depuis belle lurette ! Mais peut-on la réduire à cela ? Je conseillerai à La Louve de lire ou relire "Le Chemin de l’honneur" de Florimond BONTE, dans lequel il raconte le début de la résistance communiste lorsque le 30 novembre 1939, en dépit de l’interdiction du Parti, il intervient à l’Assemblée Nationale pour dénoncer la déchéance des députés communistes sous la houlette du Président du Conseil Édouard Herriot.
Réduire le rôle du député et celui du groupe dans cette dissolution à une simple chambre d’enregistrement c’est balayer d’un revers de main le bilan extrêment précieux de la XII° législature (2002-2007) effectué dans "LA LETTRE DES DÉPUTÉS COMMUNISTES ET RÉPUBLICAINS" du Printemps 2007 et rappelé dans l’HUMA du 14 mai sous la plume de Sébastien Crépel. On y montre la différence de sérieux, d’engagement pour la transformation sociale, d’apport "productif" d’un groupe de 22 députés par rapport à celui des 150 députés socialistes. On montre dans le même numéro de L’HUMA, sous la plume de mon camarade Jean-Paul PIÉROT (ex-Rémois) ce que serait une chambre bleue "introuvable".

Lorsque tu écris, La Louve, à propos "DES REPRÉSENTANTS DE PARTIS QUI N’ONT PAS D’ÉLUS OU À PEINE À L’ASSEMBLÉE", de qui parles-tu ? Car Verts, radicaux, républicains, conservateurs ou communistes, etc. aucun député (hormis les "Non-Inscrits" au nombre de 11) n’est situé en dehors d’un groupe dans l’Assemblée sortante (577 députés) et les 4 groupes existants sont l’UMP (364), l’UDF (30), le PS (150) et le PCF (22)...
Tu écris "LE VRAI POUVOIR" C’EST AILLEURS ET AUTREMENT QU’IL S’EXERCE..." Gramsci et Althusser ont déjà montré la complexité des appareils qui concourent à l’exercice du pouvoir. La cause est donc bien entendue. Mais si c’est pour nous montrer le Parlement Européen que tu nous confies "je me concentrerai plus volontiers sur les élections européennes", je me permetrs de te poser à mon tour cette question iconoclaste : quel est le pouvoir d’un député européen ?
Et à l’instar d’une candidate qui vient de faire connaître sa "disponibilité" pour les prochaines élections présidentielles de 2012, ne crois-tu pas qu’il est un peu tôt pour envisager les élections européennes ? Cela dit sans vouloir en rien dévaloriser cette question.

Nous affrontons les batailles les unes après les autres, au rythme particulier de ce printemps 2007. Mais il faudra effectivement prendre le temps de reposer à plat toutes les questions qui forment la trame du travail politique d’un parti révolutionnaire comme le nôtre.
Prenons bien garde de ne pas sousestimer les batailles en cours.

NOSE DE CHAMPAGNE.



L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
15 mai 2007 - 13h55 - Posté par

Merci NOSE pour cette belle participation et ta lecture, attentive et critique.
Il y a beaucoup à en dire et j’essaierai de te répondre bientôt.
Me permets tu d’insérer ton commentaire sur mon blog ?
Merci
Elodie


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
16 mai 2007 - 02h40 - Posté par

PAS DE PROBLEME !

Fraternellement,

NOSE


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
16 mai 2007 - 13h59 - Posté par

Merci NOSe
C’est chose faite


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
15 mai 2007 - 22h37 - Posté par

Nous affrontons les batailles les unes après les autres, au rythme particulier de ce printemps 2007.

Oui Nose, il faut se concentrer dans l’immédiat sur les législatives, qui seront suivies plus tôt que prévues par les municipales, car Sarkozy pense qu’il doit surfer sur la vague qui le porte, tant que celle-ci est à bonne hauteur. Chaud-chaud tout cela, avec le "brouillage politique" actuel, qui est en train d’en décevoir plus d’un. C’est pas le moment de s’abstenir, bien au contraire, il faut redoubler d’effort, de persévérance pour tenter une petite transformation si c’est possible. Qui ne tente rien n’a rien. J


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
15 mai 2007 - 19h42

Je ne peux que recommander la lecture du supllément à l’humanité hebdo des 19-20 novembre 2005.

Jaurès-Guesde : Le socialisme en débat (débat public devant 8000 personnes en novembre 1900)

On y trouvera toutes les questions qui continuent de nous tenailler : stratégie, tactique, participation au gouvernement, alliance, recomposition politique, etc

Il faut savoir que 1905 voit la création de la SFIO qui réunit des courants très différents, en 1920 c’est la scission. En cette période de recomposition tout azimut, je ne suis pas sûr que c’est celui qui recomposera le plus vite qui gagnera à long terme.

Or cette question se posera.

Claude (coco massicois)



L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
16 mai 2007 - 20h59 - Posté par

Chers camarades,sachez que j’appreçie vos interventions à tous qui bien souvent rejoignent mes questionnements,mes doutes mes certitudes aussi.

Mais ne croyez vous pas que vous,en ce moment,trés loin des préoccupations des salariés,des gens des quartiers,des chomeurs ?

Bien que ces questions il faut et faudra se les poser Que faire ?tiens ça ne vous rappelle pas quelle que chose cette question ?lénine toujours d’actualité comme Marx d’ailleurs.Je vous recommande leur lecture ou leur relecture vous verrez combien ils sont actuels.

Mais revenons à notre sujet quel sont les préoccupations des salariés,chomeurs et autres ?

elles sont simples:comment vivre avec moins de 1000€ par mois,payer son loyer,donner à manger à ses enfants,assurer ses besoins les plus élémentaires,faire en sorte que les fins de mois ne commence pas le 10 ?

C’est ces questions la que se posent tous ces gens et ils sont trés loin de nos questions de tactique et de statégie et d’ailleurs ils s’en foute de ces questions la.

Alors donnons leurs des raisons d’avoir des députés communistes,faisons ce que nous savons faire:défendons les,aidons les dans leurs luttes !

Et posons nous la question qui nous a amenés à quitter les entreprises,qui a jugé inutile notre organisation dans les usines,qui a proclamé que la classe ouvriére n’existait plus,autant que je me souviennes c’était au congrés de Martigues,mais faisons le aprés le 17 juin et répondons à la véritable urgence:donner un outil supplémentaire a tous ceux qui veulent relever la tête.

Jean Claude des Landes


L’Assemblée nationale. Les représentants élus du peuple. Les députés…
16 mai 2007 - 23h36

Et Mouloud Aounit, dans quelle circonscription le PC le présent-t-il ?






La CGT cheminots a renoué avec Cuba socialiste
mardi 11 - 06h58
de : jodez
RASSEMBLEMENT D’ÉTÉ ZADENVIES NDDL et semaine intergalactique !
dimanche 9 - 22h32
de : Sala Mandre
Pour une masculinité non prédatrice
dimanche 9 - 14h29
de : Christian Delarue
2 commentaires
Injustice mondiale : le schéma de la coupe de champagne
vendredi 7 - 21h29
de : Christian DELARUE
2 commentaires
La France en passe d’être sous-développée !
vendredi 7 - 12h02
de : Claude Janvier
3 commentaires
Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
2 commentaires
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
2 commentaires
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite