Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

GOODYEAR - Ne laissons pas salir celles et ceux qui luttent !
de : La Louve
jeudi 31 janvier 2013 - 12h55 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 38.7 ko

Un message de colère aux salauds (et plus généralement, un message à toutes celles et tous ceux, où qu’ils se trouvent, qui pensent leur vengeance arrivée, et voir enfin par terre l’un des syndicats CGT les plus courageux et les plus combattifs de ces quinze dernières années) et aussi, un message de soutien, toujours, pour celles et ceux qui luttent , chez GOODYEAR (et partout).

A ceux qui disent, par exemple chez Dunlop ( Nb : l’usine d’en face "scindée" il y a quelques années sur le projet 4x8 à l’époque organisé pour le patronat par la CFTC et la CGC-CFE) : "Voilà, c’est bien fait, il fallait accepter les 4x8, accepter les régressions sociales, les licenciements...." qu’ils tournent 7 fois leur langue dans leur bouche, parce que, comme l’a dit l’un des ouvriers Dunlop ce matin une une antenne de radio nationale : "Enfin...Il ne faut pas trop la ramener ici, parce que moi je pense que dans quelques mois, nous on fermera aussi, et que cette nouvelle, c’est une bonne nouvelle pour personne" ---

Qu’ils méditent aussi ce propos d’un syndicaliste de Dunlop : " « Quand la direction présente les résultats du groupe en Europe, Goodyear est classé dernier et nous, on est avant-dernier, glisse amer Wilfried Lebeau, délégué syndical Sud-chimie. Je me dis que si demain Goodyear ferme, on risque d’être les suivants... » Source Courrier Picard ce jour

Que ces oiseaux de mauvais augure se rappellent des reculs sociaux entérinés et faits signer à Continental, par exemple, par la CFTC et la CGC : les 4x8, le retour aux 40 heures et tout le bazar... ! Tout ça pour quoi ?

On a vu le résultat de ces sacrifices ! Il n’a pas fallu 2 ans.

Que dire aussi de General Motors, d’Opel à Anvers... ?

Laissons un peu de temps aux choses, laissons le temps aux actionnaires de préparer la mise en œuvre des mauvais coups élaborés depuis longtemps, et je crains fort qu’on en reparle également sur la ZI Amiens SUD.... (évidemment, et justement, il ne faut surtout pas, leur laisser ce temps...)

Alors les donneurs de leçons, les trouillards, les vendus, les réformistes, de bonne ou de mauvaise foi... qui viennent tirer argument a posteriori de la fermeture annoncée de Goodyear Amiens pour dire aux salariés :" Vous voyez , faut pas vous battre, acceptez les reculs sociaux, acceptez de baisser votre pantalon....", surtout à une époque comme celle que nous vivons, ce sont des dégueulasses et il ne faut pas les écouter.

Ce qui se passe aujourd’hui chez Goodyear, au contraire, confirme la justesse de vue de la CGT Goodyear Amiens Nord, qui depuis le début des propositions de régression sociale a toujours dit que le but des actionnaires, un but prévu de longue date, un but dont témoignaient déjà la vétusté des installations de travail, l’absence d’investissements.... tout ceci corrélé avec les ouvertures d’usines en Europe de l’Est ou ailleurs, c’était de fermer les boites ici à court ou moyen terme.

N’oublions pas non plus la situation sanitaire à Goodyear, avec un scandale de maladies possiblement induites par les HAP/MCR en suspens, des actions engagées par le CHSCT etc. Avec une responsabilité colossale à la clef qui est une autre excellente raison de tout fermer et tout liquider... lors, qui sera à la barre pour représenter Goodyear quand tous les ouvriers cancéreux malades attaqueront, si tout est fermé, comme le questionne justement Mourad Lafitte dans son documentaire "La mort en bout de chaîne" ?

Et si ce syndicat et les employés ne se battaient pas ainsi, il y a longtemps, sans doute, que tout aurait fermé, au Nord, au Sud !

Elle est peut-être là, la réalité.

Il est possible aussi que si Dunlop "tient" et a bénéficié elle de quelques investissements, jusqu’à présent bon gré mal gré, c’est parce-que Goodyear tient dans la lutte !

Eussent-ils tenu tous ENSEMBLE, nous n’en serions peut-être pas là. Mais nous verrons — ( je ne souhaite à personne d’être mis à la rue, c’est évident, même pas aux salariés qui se trompent en faisant le boulot du patronat.)

Alors bien-sûr que l’occasion est trop belle pour les actionnaires, de se gaver encore un peu en effrayant les salariés Dunlop (qui ont déjà montré qu’ils étaient, eux, plus perméables au chantage - et je le dis sans juger car je ne suis pas concernée directement) - un petit retour aux 3x8 , aux 42 heures... dans les semaines à venir ? -, et pourquoi se priver, de faire de la propagande patronale en fermant d’abord Amiens Nord.

Vengeance. Ni plus ni moins. Vengeance contre des salariés et un syndicat qui depuis des années empêche le patronat de faire ce qu’il veut, comme il veut. Ne soyons pas dupes !

Oui, ce syndicat, ces salariés ont eu raison, et cent fois raison, de dire "non" aux chantages du patronat, raison de n’accorder aucun crédit aux promesse des actionnaires !

Raison aussi de se battre comme des pitbulls - de se battre SEULS je précise car on doit souligner que la Confédération nationale ne brille pas par son soutient indéfectible à nos camarades - et ce n’est pas fini !

Oui, ils ont eu raison de faire confiance à leur raison ! (C’est d’ailleurs une des illustrations les plus récentes - il n’y en avait pas eu depuis très longtemps - de la mise en œuvre de certaines théories économiques dans la pratique !)

Et si toutes les collectivités de travail des entreprises menacées, (ou, en voie de l’être), menacées dans leur existence MAIS aussi, dans leurs conditions de travail, dans les salaires.... faisaient de même et tentaient ce pari, si enfin le monde du travail de ce pays percutait ce qui est en train de se passer ici, comme ailleurs, et prenait la mesure exacte des choses, bien des luttes aujourd’hui tangentes prendraient immédiatement une allure plus victorieuse. Car l’union fait la force.

Si vous êtes un salarié qui me lit, n’écoutez pas ceux qui donnent les salariés de Goodyear pour morts et enterrés, n’écoutez pas ceux qui disent qu’ils ont eu tort, qui osent les rendre responsable de ce dont ils vont souffrir, qu’ils risque de SUBIR...

Au contraire, je vous propose un autre exercice, l’exercice de la raison prolétarienne contre l’exercice de la déraison hystérique des portes-voix patronaux - analysons ensemble l’extrait de cet article qui paraissait en avril 2008 dans Usine Nouvelle :

"La direction de Goodyear Dunlop France (2 700 salariés sur ses deux sites mitoyens Goodyear et Dunlop) - d’Amiens a précisé dans la soirée de mardi le contenu de son « projet de réduction de production » de l’usine Goodyear qu’elle présentera aux représentants du personnel le 13 mai lors d’un CCE extraordinaire.

Cette annonce survient à la suite du refus des syndicats de cette usine de signer un accord relatif à une nouvelle organisation du travail (le 4X8), accord signé le 17 mars par les syndicats majoritaires (CGT, FO, CFTC) de l’usine Dunlop située à 50 mètres. Le groupe américain qui produit à Amiens 11 millions de pneus par an - exportés pour 2/3 vers les pays européens - estime que les sites amiénois sont « 25 % plus chers que les sites à environnement comparable en Allemagne ». Il considère que c’est la nouvelle organisation du travail en « 4 X 8 » couplée à un investissement industriel qui devait permettre au complexe picard d’être compétitif.

Il annonce pour le site Goodyear (1400 salariés) une « réduction de la production journalière de pneumatiques tourisme de 38 % en 2008 » ce qui se traduirait par la suppression, à compter de septembre 2008, de 402 postes permanents au sein de cette usine. Se trouvant dans « l’impossibilité de mettre en œuvre un projet de modernisation » sur le site Goodyear, la direction se dit « contrainte » d’envisager ces mesures « compte tenu de la baisse du marché des pneumatiques tourisme à faible valeur ajoutée en Europe de l’Ouest ». " Source Usine Nouvelle 2008

Analysons-le cet extrait d’un magazine "sérieux" : les incohérences, la mauvaise foi.... de la direction.

Qui nous parle de l’Allemagne ("Ach pitite fraulein, groB malheur la fin de la guerre", hein ?) alors qu’elle ne délocalise pas en Allemagne, mais en Pologne, qui nous expliquait déjà tranquillement que le problème n’était pas la vie des gens, mais, noir sur blanc, le taux de profit. Regardons rétroactivement en comparant avec la situation actuelle, la "compétitivité" (sic) du site Dunlop, qui a lui, accepté les reculs sociaux ! Notez comment on annonçait déjà tranquillement que la réduction de la production journalière (donc une VOLONTÉ de la direction) était, de toute manière, mise en oeuvre à hauteur de 38 % ! Ou comment condamner un site - argument qui avait d’ailleurs valu aux Goodyear de faire suspendre les plans et de faire nommer un médiateur... !

Halte à la propagande patronale, à l’intoxication médiatique !

On pourrait en trouver des tas d’autres de ce genre d’exemples.

Pour GOODYEAR, comme pour PSA, pour RENAULT....

Refusons la fatalité, refusons le chantage, et soutenons les salariés menacés dans leurs luttes ! Ne laissons pas salir celles et ceux qui luttent, si les entreprises ferment ce n’est JAMAIS de la faute de ceux qui luttent. Mais bien celle des seuls qui en ont, eux seuls, le POUVOIR, c’est à dire, les actionnaires, les patrons, dans ce pays, bien secondés par les gouvernements de droite et de gauche.

Fraternellement à toutes et tous,

LL

#Goodyear #lutte #CGT #Amiens #licenciements



Imprimer cet article





Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire
Yémen : les images rares d’une guerre qui embarrasse le gouvernement français (vidéo)
mercredi 4 - 23h15
de : Nazairien
2 commentaires
La société pharmaceutique Ferring impliquée dans un nouveau scandale ?
mercredi 4 - 16h13
de : Pharmawatch
Les empoisonneurs.
mercredi 4 - 15h17
de : L’iena rabbioso
Hypotextile : Soutien à Constance seins nus
mercredi 4 - 09h25
de : Christian DELARUE
Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
mardi 3 - 21h27
de : via campesina
Christophe Prudhomme, porte-parole des médecins urgentistes : « Il faut arrêter de gérer l’hôpital comme une entreprise »
mardi 3 - 17h08
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Devenir adulte, c'est apprendre à vivre dans le doute et à développer, au travers des expériences, sa propre philosophie, sa propre morale. Éviter le "prêt à penser". Hubert Reeves
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite