Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Oser rêver l’avenir , à nouveau - Tout est à nous !


de : La Louve
vendredi 15 février 2013 - 17h21 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 121.5 ko

Futurisme, surréalisme, dadaïsme... quels sont leurs équivalents aujourd’hui ?

Sans remonter aussi loin, quand j’étais enfant, on me demandait encore à l’école de rédiger une dissertation sur "le futur", et c’était même un de nos sujets favoris. Dès qu’il s’agissait de peindre ou de décrire "le futur", "l’an 2000", c’était magique, et nous, petits enfants, délirions tous de concert : voitures volantes, nourriture en pilule, voyages dans l’espace, plus de maladie, tout le monde serait riche...

Aujourd’hui, à l’école, on ne demande plus aux enfants de rêver l’avenir, "le futur". On ne leur demande plus de rêver du tout, d’ailleurs... On entraîne ces petites têtes à "penser au concret", à faire preuve de "pragmatisme" (accepter leur condition, celle de leurs parents, dès leur plus jeune âge)...

Tiens... Au cinéma non plus, il n’y a plus, depuis longtemps, de films comme "Tron", "Dune", "2001..." ou même, "Retour vers le futur"...

Allons plus avant, regardons le "monde du travail"... Où en sont ici, la recherche, l’innovation... ces manifestations "travaillistes" du "futur" ? C’est simple, et les chiffres sont édifiants ( ici ou ici par exemple) ...

La "R&D" (les groupes, pôles... de recherche et de développement, publics ou privés) ont quasi- disparu, sont hyper orientés sur des besoins immédiats du Capital financier pour se maintenir (l’un des plus gros "pôles publics de développement" en Ile de France est le Pôle "Finance Innovation" exclusivement dédié à la finance, comme son nom l’indique), ou sont sous-financés ; en France, Espagne, Grèce, Italie, Portugal ...c’est particulièrement net.

Le savoir, la recherche, l’imagination, la création....ne sont plus valorisés et lorsqu’ils existent, ils sont cachés, comme des choses honteuses, mauvaises - mais surtout, en réalité, réservés à une élite.

Trop dangereux de penser l’avenir. Trop subversif de même simplement concevoir un futur qui dépasse notre quotidienneté. Il faut, pour nous rendre bien névrosés, bien malades, morts-vivants.... que nous nous résignions à pédaler dans notre choucroute quotidienne sans pouvoir même oser rêver "autre chose".

Résignons-nous ! Résignez-vous.

En anglais "There is no alternative" (connu parfois sous l’acronyme "TINA") - "Il n’y a pas d’alternative"...

Nous sommes dans l’immédiat. Le culte du "maintenant" règne. Il ne faut pas penser à demain, après-demain, encore moins. Sauf sur le mode angoissant : "on ne sait pas de quoi demain sera fait". C’est en fait le meilleur - et le seul ? - moyen de tuer l’esprit révolutionnaire qui souffle en chacun d’entre nous dès notre naissance...

Sur le plan syndical et politique, finalement, c’est la même chose, et on retrouve cette cristallisation sur le "maintenant et ici". Nous en sommes réduits à gérer la merde que nous refilent les capitalistes. Celle qu’ils ont créée, nous finissons par accepter de la co-gérer. L’enfer est pavé de bonnes intentions... Syndics de (leur) faillite. Obligés de nous mutiler nous-mêmes. Obligés de vivre en schizophrènes. Interdiction de penser hors-limites. Et souvent, cette interdiction vient des organisations de la classe ouvrière elles-mêmes, même (surtout ?) celles qui se donnent le discours le plus radical.

Alors que notre seul moyen de nous sauver, c’est de recommencer à rêver, à vouloir nous libérer par la création, l’imagination, l’imagination d’un nouveau monde, ce qui implique évidemment de briser les vieux cadres, préalablement - car finalement, c’est l’essence du communisme, d’oser rêver, comme l’avaient rappelé récemment Badiou ou Bensaïd, non pas "un autre monde" mais un monde nouveau, une autre société, et de la penser comme autre, différente, ET POSSIBLE...

En 68 on disait " l’imagination au pouvoir" et en effet, et ce n’est pas un hasard, ce pouvoir, nous (le prolétariat) avons failli le prendre collectivement (car il faut en arriver là). On en voulait encore, alors, du futur. On se donnait le droit de le vouloir, et quiconque serait venu à nous prétendant que nous n’avions pas ce droit de nous accorder à nous-mêmes des droits (comme celui de rêver), il aurait passé un mauvais moment...

Aujourd’hui, on devrait accepter qu’on nous condamne, chaque jour, à nettoyer les chiottes immondes du Capital en regardant le bout de nos chaussures, et en plus, en fermant nos gueules : "Et estimez vous heureux... ( aujourd’hui en tout cas, car demain...on verra...)" ....

Comme si le contraire de "pauvreté et précarité", c’était "servitude et exploitation".

Entendons-nous bien.

Si on ne se décide pas - et vite - à faire de la politique avec un grand "P" (c’est à dire à la penser, à la parler, à en débattre au grand jour, au grand air, en commun, y compris, et à commencer par , sur les lieux d’exploitation) chaque jour, chaque heure, chaque minute... si on ne se décide pas à briser partout cette barrière protéiforme (totalement factice et idiote, et qui ne sert que la bourgeoisie) entre "syndicalisme" et "politique" (un autre visage de la division du travail établie par la bourgeoisie ?), on ne s’en sortira JAMAIS.

Parler de politique c’est parler de créer. Créer les conditions de notre émancipation. Vouloir être libre.

Cela il faut le revendiquer. Se projeter dans l’avenir. Oser rêver, au moins, la prise du pouvoir. "Tout est à nous" !



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Oser rêver l’avenir , à nouveau - Tout est à nous !
15 février 2013 - 22h37

La préoccupation du futur semble effectivement avoir marqué une vache-sérieuse-pause depuis quelque 20 ans dans la presse notamment, et forcément dans le grand public aussi qu’elle (la presse) anime ou désanime de son intrinsèque faiblesse.

La crise nous a semble-t-il coupé fortement les ailes de l’audace, de la réflexion, du rêve réel et concret. Pour les fana prospectivistes de long terme et futurologues (à l’américaine comme on dit rituellement) de toutes les nations je ne suis pas sûr dans leur cabinets secrets et leur "bécane" maline que la pensée de l’avenir soit morte pour eux autant que ça.

 Pour prendre les choses par de petits bouts sympa, rappelez-vous pour la fête de l’an 2000, ce qu’on vous annonçait avec simplicité et sans doute scientifique lucidité : toute petite fille naissant cette année (on parlait de 2000) a une chance garantie sur deux de devenir centenaire.

 Si l’on prend encore les choses par le petit bout de la lorgnette le plus assuré , toutes les compagnies aériennes et les constructeurs d’avion savent dès à présent qu’à 20-30 ans plus moyen de faire voler des avions à destination de la Hollande avec des sièges du format actuel, les Hollandais qui sont les plus grands dès à présent du monde occidental passeront pour beaucoup les deux mètres, on ne peut pas les condamner aux longs vols dans la position misérable du chien à fusil..

Mais je sais bien que la Louve pense à des choses beaucoup moins prosaïques et qui relèvent d’une saine ambition collective.

Le deuxième facteur en plus de la crise qui a semble-t-il comme on disait calmé le jeu c’est qu’on nous présente l’histoire en ce moment comme close et terminée, le néo-capitalisme devient comme le sommet fini de la pensée, trop de gens d’en haut ont évidemment intérêt à geler toute réflexion.

Mais of course ce sujet relevé par Osémy est beaucoup trop beau pour qu’on le réduise nous par nos banalités bornées à nous : un débat peut véritablement s’ouvrir, amis ,à vos hypothèses, à vos scénarios tendantiels, contrastés, en rupture ou catastrophiques....

A SUIVRE

**********************

Ocséna



Oser rêver l’avenir , à nouveau - Tout est à nous !
19 février 2013 - 10h22

Piste très intéressante que tu lances là, La Louve.

J’ai commencé une réponse pour contribuer à investir cet immense champ... des possibles, mais justement trop immense pour être traité par le biais de commentaires écrits fugitifs (car abandonnés dès que le sujet n’est plus en première page, l’abondance est telle !).

Donc j’ai laissé tomber, avec regrets...

Pourtant il y a infiniment plus à explorer et réfléchir utilement de ce côté que du côté de la disparition d’outils sur un sigle ou les manœuvres de tel ou tel clan, tendance, regroupement politicien...

J’aurais plutôt envie d’en parler des nuits et des nuits, mais au fond de ma cambrousse il n’y a guère que les sangliers et les écureuils pour causer. Je laisse donc ça, las, aux jeunes générations, ces "petits cons" qui ont tant de mal justement à penser leur futur...

Conserve longtemps ton énergie, continue de chercher, kamarad !

Chico






L’obscurantisme hors de l’école et des quartiers
samedi 31 - 07h30
de : Christian Delarue
1 commentaire
NICE : 19 mosquées pour combien d’islamistes en cette ville ?
vendredi 30 - 10h25
de : joclaude
1 commentaire
« Tête nue sauf »(religion) : Retrait de voile et kippa en salle d’audience des tribunaux de France !
vendredi 30 - 08h50
de : Christian Delarue
1948 : La famille humaine et la dignité humaine.
vendredi 30 - 08h23
de : Christian Delarue
André Comte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
jeudi 29 - 20h57
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un confinement allégé comme ligne Maginot d’une 2e vague violente
jeudi 29 - 14h38
7 commentaires
rois d’égout - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 28 - 18h38
de : Hdm
PANORAMA SUR MADAGASCAR Pays d’avenir ou d’infortune
mercredi 28 - 18h21
de : allain graux
BOLIVIE Les élections du 18 octobre 2020
mercredi 28 - 18h17
Evo Morales, "l’homme intègre" , défenseur du peuple, retrouve son honneur
mercredi 28 - 13h03
de : nazairien
3 commentaires
C’est tellement vrai que ça finira peut-être par être entendu.
mercredi 28 - 09h32
de : jean1
2 commentaires
NI RACISME, NI INTEGRISME, NI ISLAMISME : Pour une meilleure critique
mercredi 28 - 08h36
de : Christian Delarue
6 commentaires
silence des ouvriers meurent
mardi 27 - 16h32
de : jean1
CHILI:Le peuple démolit la Constitution de Pinochet
mardi 27 - 10h37
de : joclaude
André Compte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
lundi 26 - 20h49
de : Christian Delarue
1 commentaire
La réforme de l’assurance chômage reportée mais pas annulée
lundi 26 - 17h41
LA MARTINIQUE : Un des déserts médicaux Français a reçu l’aide de médecins Cubains !
lundi 26 - 16h21
de : joclaude
4 commentaires
La fortune de Bernard Arnault a augmenté de 8 milliards de dollars en une semaine
lundi 26 - 15h17
de : joclaude
Référendum constitutionnel au Chili : écrasante victoire du « OUI »
lundi 26 - 11h46
de : jean1
Stop stigmatisation des gauches
lundi 26 - 10h23
de : Christian Delarue
5 commentaires
Coexistence : Promotion des valeurs abrahamiques
dimanche 25 - 23h23
4 commentaires
L’épidémie sans fin : la stratégie de Macron afin d’éviter la destitution et un procès pour haute trahison
dimanche 25 - 19h19
de : jean1
1 commentaire
BOLIVIE : Le Mouvement vers le Socialisme obtient la majorité aux 2 Chambres !
dimanche 25 - 10h22
de : joclaude
Critique des PRIERES DE RUE SEXOSEPARATISTES
samedi 24 - 23h54
1 commentaire
CCIF : deux faces
samedi 24 - 23h36
de : Christian Delarue
Pourquoi sommes-nous silencieux ?
samedi 24 - 21h26
de : Fath Allah Meziane
2 commentaires
Claude Posternak
vendredi 23 - 16h06
de : jean1
2 commentaires
Côte d’Ivoire : le néo-colonialisme dans ses oeuvres moribondes !
vendredi 23 - 16h01
de : joclaude
La Russie et la Tchétchénie en gros répondent “Vous voulez des terroristes et bien gardez-les…
jeudi 22 - 16h07
de : joclaude
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
jeudi 22 - 15h11
5 commentaires
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
jeudi 22 - 11h26
de : Hervé Fuyet
2 commentaires
BOLIVIE : Analyse de l’élection de Luis ARCE nouveau Président.
jeudi 22 - 11h17
de : joclaude
2 commentaires
Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
8 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Pour se souvenir:Ernesto « Che » Guevara (1928-1967), combattant internationaliste
lundi 19 - 17h26
de : joclaude
Sortir de toute barbarie par le haut suppose de promouvoir la civilisation
lundi 19 - 00h21
de : Christian Delarue
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite