Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

BOLIVIE : Le MAS continue de mener les intentions de vote


de : joclaude
jeudi 8 octobre 2020 - 16h06 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Source : TELESUR - Le MAS, encore une fois, est à l’avant-garde de l’intention de voter en Bolivie à 10 jours en vue de l’ élection présidentielle. | Photo : EFE Publié le 8 octobre 2020 (il y a 1 heure il y a 43 minutes)

Articles Bolivie : l’OEA prépare une fraude électorale par Angel Guerra

par Carlos Aznarez A 10 jours de l’élection présidentielle, Luis Arce (MAS) est en tête des intentions de vote.

Le Centre stratégique latino-américain pour la géopolitique (Celag) a publié un récent sondage indiquant qu’à seulement 10 jours de l’élection présidentielle bolivienne, le candidat du Mouvement pour le socialisme (MAS), Luis Arce, est en tête des intentions de vote dans un climat de tensions sur d’éventuelles fraudes. Selon le sondage, Arce est en tête des intentions de vote avec 44,4 favorables, tandis que Carlos Mesa atteint 34 pour cent et en troisième place apparaît Fernando Camacho, avec seulement 15,2 pour cent.

Si ce pronostic était atteint, Arce se verrait attribuer la présidence au premier tour parce que, en vertu de la loi bolivienne, avec un minimum de 40 pour cent des voix et une différence d’au moins 10 pour cent sur la deuxième place, il devrait être déclaré vainqueur.

| A deux semaines des élections en Bolivie et du CELAG, nous résumons en une minute les principaux résultats de notre dernière https://t.co/kPZ67TxL0e

— CELAG ( aY2 CELAGeopolitica) 6 octobre 2020 Arce a affirmé il y a quelques jours, lors d’une émission de télévision, qu’il remporterait l’élection au premier tour, bien qu’il craignait une fraude à grande échelle pour l’empêcher.

La semaine dernière, Arce a déclaré que dans « les élections, le MAS se révélera être la première force politique du pays. Nous allons retrouver la démocratie dans le pays. En ces temps, la liberté d’expression n’existe pas. Nous voyons des menaces et des intimidations, même à l’encontre des journalistes qui signalent la corruption au sein du gouvernement.

| #EncuestaCELAG Bolivie deux semaines après auront lieu les élections législatives

40,7% des Boliviens pensent encore à leur vote

Enquête complète ici :https://t.co/VA079P0vfk pic.twitter.com/Ps6BZbtAeV

— CELAG ( aY2 CELAGeopolitica) 7 octobre 2020 Avant cette élection du 18 octobre, le gouvernement de facto a tenté d’interdire le MAS, une tentative ratée, qui a été évaluée par le représentant renversé, Evo Morales, dans les termes suivants : « Ils savent que nous allons gagner l’élection et l’opposition cherchera à éviter le triomphe de Luis Arce par coup d’Etat ou de fraude. C’est pourquoi vous devez gagner par une grande différence », a déclaré Morales.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
BOLIVIE : Le MAS continue de mener les intentions de vote
9 octobre 2020 - 13h32 - Posté par jaime

Aux dernières nouvelles , Le Mas dénonce une offensive de la dictature contre les élections en Bolivie .
https://www.les2rives.info/mas_elections
Le candidat présidentiel du Mouvement vers le socialisme (MAS), Luis Arce, a alerté mardi les organisations internationales telles que l’ONU, la Celac, l’UE et l’OEA sur les "risques" pour le rétablissement de la démocratie, et a demandé une observation électorale pendant et après les élections du 18 octobre.
"Nous mettons en garde la communauté internationale contre les risques liés au rétablissement de la démocratie en Bolivie, et c’est pourquoi nous vous demandons votre soutien et une observation active pendant la campagne électorale, le jour du 18 octobre et les jours qui suivent les #ElectionsBo", a écrit le candidat par l’intermédiaire de ses réseaux sociaux.
L’ancien ministre de l’économie a accompagné le message d’une lettre adressée au secrétaire général des Nations unies, Antonio Gutérres, au président pro tempore de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC), Andrés Manuel López Obrador, au haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères, Josep Borrell, et au président du Conseil permanent de l’Organisation des États américains (OEA), Luis Fernando Cordero.
"Les récentes déclarations des autorités du gouvernement de facto montrent qu’elles ne renoncent pas à leurs tentatives d’entraver le processus électoral en essayant de générer la peur et en menaçant maintenant d’utiliser la force militaire. Je le répète : quelles autres provocations sont-elles prêtes à générer dans le but de faire dérailler les élections", a dénoncé le candidat du MAS, à travers la lettre envoyée aux organisations internationales.
Arce a demandé à la communauté internationale d’être attentive aux "risques" auxquels la Bolivie est confrontée pour "retrouver la démocratie", et a également dénoncé les "provocations" du gouvernement en place pour ternir le processus électoral.
Il a déclaré que le ministre du gouvernement, Arturo Murillo, et le vice-ministre de l’intérieur, Javier Issa, ont tous deux fait des annonces "irresponsables" (...) concernant un prétendu plan du MAS-IPSP visant à déstabiliser le pays après les élections et l’activation d’un "groupe anti-terroriste" pour faire face à ce prétendu scénario", a-t-il déclaré dans la lettre.
En ce sens, il a souligné que les autorités de gestion de la transition ont tenté à plusieurs reprises d’arrêter le processus électoral et a réitéré la demande faite à la communauté internationale de mener une observation électorale active le 18 octobre et les jours suivants.
"Leur présence sera un facteur de tranquillité pour les citoyens, un facteur de dissuasion contre ceux qui tentent de subvertir l’exercice démocratique, et une garantie importante du respect des résultats électoraux", a-t-il déclaré.
Aujourd’hui, l’ancien ministre des affaires étrangères, Diego Pary, a déclaré que le voyage du ministre de l’intérieur, Arturo Murillo, pour rencontrer l’OEA et le Département d’État, aux États-Unis, est un signe qu’il y a "un plan de plus derrière" les élections générales.
"Étonnamment, nous avons rapporté que le ministre Murillo s’est déplacé pour rencontrer Luis Almagro, au Département d’État, et ce sont donc des signes clairs qu’il y a un plan de plus derrière les élections, pour affecter le développement normal de celles-ci", a déclaré l’ancien fonctionnaire.
L’ancien ministre des affaires étrangères a déclaré que le ministre de l’intérieur doit assurer l’ordre public et ne pas assumer des pouvoirs qui correspondent à ceux du Tribunal électoral (TSE).
"Un ministre de l’intérieur qui rencontre des organismes internationaux n’est pas normal. Les ministres de l’intérieur sont responsables du maintien de l’ordre public", a-t-il déclaré à Panamericana.
En ce sens, il a ajouté que Murillo "n’a pas le pouvoir de prendre des mesures au nom du TSE car la seule institution chargée de prendre des mesures sur les questions électorales, les observateurs électoraux, est le TSE".
La semaine précédente, le ministre de l’intérieur s’est rendu aux États-Unis pour une réunion avec le département d’État, dirigé par Mike Pompeo, et avec le secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro, concernant le déroulement des élections.
En outre, l’achat d’armes militaires a été annoncé, ce qui, selon le ministre Murillo, servira à renforcer la police et les forces armées, pour la défense de la "démocratie". _ 
Source : Pagina 7 - Traduction : Romain MigusDernière nouvelle :



BOLIVIE : Le MAS continue de mener les intentions de vote
9 octobre 2020 - 13h33 - Posté par jaime

Le Mas dénonce une offensive de la dictature contre les élections en Bolivie .
https://www.les2rives.info/mas_elections
Le candidat présidentiel du Mouvement vers le socialisme (MAS), Luis Arce, a alerté mardi les organisations internationales telles que l’ONU, la Celac, l’UE et l’OEA sur les "risques" pour le rétablissement de la démocratie, et a demandé une observation électorale pendant et après les élections du 18 octobre.
"Nous mettons en garde la communauté internationale contre les risques liés au rétablissement de la démocratie en Bolivie, et c’est pourquoi nous vous demandons votre soutien et une observation active pendant la campagne électorale, le jour du 18 octobre et les jours qui suivent les #ElectionsBo", a écrit le candidat par l’intermédiaire de ses réseaux sociaux.
L’ancien ministre de l’économie a accompagné le message d’une lettre adressée au secrétaire général des Nations unies, Antonio Gutérres, au président pro tempore de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC), Andrés Manuel López Obrador, au haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères, Josep Borrell, et au président du Conseil permanent de l’Organisation des États américains (OEA), Luis Fernando Cordero.
"Les récentes déclarations des autorités du gouvernement de facto montrent qu’elles ne renoncent pas à leurs tentatives d’entraver le processus électoral en essayant de générer la peur et en menaçant maintenant d’utiliser la force militaire. Je le répète : quelles autres provocations sont-elles prêtes à générer dans le but de faire dérailler les élections", a dénoncé le candidat du MAS, à travers la lettre envoyée aux organisations internationales.
Arce a demandé à la communauté internationale d’être attentive aux "risques" auxquels la Bolivie est confrontée pour "retrouver la démocratie", et a également dénoncé les "provocations" du gouvernement en place pour ternir le processus électoral.
Il a déclaré que le ministre du gouvernement, Arturo Murillo, et le vice-ministre de l’intérieur, Javier Issa, ont tous deux fait des annonces "irresponsables" (...) concernant un prétendu plan du MAS-IPSP visant à déstabiliser le pays après les élections et l’activation d’un "groupe anti-terroriste" pour faire face à ce prétendu scénario", a-t-il déclaré dans la lettre.
En ce sens, il a souligné que les autorités de gestion de la transition ont tenté à plusieurs reprises d’arrêter le processus électoral et a réitéré la demande faite à la communauté internationale de mener une observation électorale active le 18 octobre et les jours suivants.
"Leur présence sera un facteur de tranquillité pour les citoyens, un facteur de dissuasion contre ceux qui tentent de subvertir l’exercice démocratique, et une garantie importante du respect des résultats électoraux", a-t-il déclaré.
Aujourd’hui, l’ancien ministre des affaires étrangères, Diego Pary, a déclaré que le voyage du ministre de l’intérieur, Arturo Murillo, pour rencontrer l’OEA et le Département d’État, aux États-Unis, est un signe qu’il y a "un plan de plus derrière" les élections générales.
"Étonnamment, nous avons rapporté que le ministre Murillo s’est déplacé pour rencontrer Luis Almagro, au Département d’État, et ce sont donc des signes clairs qu’il y a un plan de plus derrière les élections, pour affecter le développement normal de celles-ci", a déclaré l’ancien fonctionnaire.
L’ancien ministre des affaires étrangères a déclaré que le ministre de l’intérieur doit assurer l’ordre public et ne pas assumer des pouvoirs qui correspondent à ceux du Tribunal électoral (TSE).
"Un ministre de l’intérieur qui rencontre des organismes internationaux n’est pas normal. Les ministres de l’intérieur sont responsables du maintien de l’ordre public", a-t-il déclaré à Panamericana.
En ce sens, il a ajouté que Murillo "n’a pas le pouvoir de prendre des mesures au nom du TSE car la seule institution chargée de prendre des mesures sur les questions électorales, les observateurs électoraux, est le TSE".
La semaine précédente, le ministre de l’intérieur s’est rendu aux États-Unis pour une réunion avec le département d’État, dirigé par Mike Pompeo, et avec le secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro, concernant le déroulement des élections.
En outre, l’achat d’armes militaires a été annoncé, ce qui, selon le ministre Murillo, servira à renforcer la police et les forces armées, pour la défense de la "démocratie". _ 
Source : Pagina 7 - Traduction : Romain Migus



BOLIVIE : Le MAS continue de mener les intentions de vote
9 octobre 2020 - 16h16 - Posté par JOclaude

Voilà encore un triste exemple de la voracité du capitalisme face à des élections Présidentielles après l’instauration d’un coup d’Etat chassant le Président Evo Morales ! La menace d’un autre coup d’Etat est à peine voilée ! Il faut bien savoir, si une preuve était encore besoin, que les gérants du capitalisme de quelconque pays ne conçoivent la démocratie en la condition suprême qu’il ne perd pas les pouvoirs politique et économique ! Parce que ils savent très bien que la seule bataille qu’il ne peuvent pas gagner c’est celle contre un Peuple Uni ! Alors ils peuvent prendre le risque à provoquer une guerre civile moyennant quoi ils perdront tout, même tout espoir à retrouver leurs pouvoirs en recevant la punition qu’ils méritent !





Claude Posternak
vendredi 23 - 16h06
de : jean1
1 commentaire
Côte d’Ivoire : le néo-colonialisme dans ses oeuvres moribondes !
vendredi 23 - 16h01
de : joclaude
La Russie et la Tchétchénie en gros répondent “Vous voulez des terroristes et bien gardez-les…
jeudi 22 - 16h07
de : joclaude
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
jeudi 22 - 15h11
1 commentaire
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
jeudi 22 - 11h26
de : Hervé Fuyet
1 commentaire
BOLIVIE : Analyse de l’élection de Luis ARCE nouveau Président.
jeudi 22 - 11h17
de : joclaude
2 commentaires
Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
8 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Pour se souvenir:Ernesto « Che » Guevara (1928-1967), combattant internationaliste
lundi 19 - 17h26
de : joclaude
Sortir de toute barbarie par le haut suppose de promouvoir la civilisation
lundi 19 - 00h21
de : Christian Delarue
3 commentaires
Remember (pour se souvenir)Thomas Sankara...
dimanche 18 - 15h56
de : joclaude
Plusieurs milliers de sans-papiers défilent à Paris pour la dernière étape de la Marche des solidarités
dimanche 18 - 13h09
2 commentaires
Monogamie souple ou la fin de l’exclusivisme sexuel conjugal
dimanche 18 - 09h17
de : Christian Delarue
1 commentaire
Village du peuple : d’un lieu de vie et d’expérimentation à un tas de gravats
dimanche 18 - 08h39
UFAL : Les « hussards noirs de la République » sont désormais les cibles de l’islamisme radical
samedi 17 - 23h16
de : Christian Delarue
1 commentaire
Attentat de Conflans St Honorine : ATTAC et FSU plus MRAP
samedi 17 - 21h57
de : Christian Delarue
3 commentaires
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
samedi 17 - 15h33
de : Luc JACOB
1 commentaire
Refus du séparatisme des riches actionnaires (17 octobre)
samedi 17 - 10h39
de : Christian Delarue
2 commentaires
quelques infos sur l’organisation de la marche des sans-papiers en Ile de France
vendredi 16 - 21h04
de : jean1
Propos scandaleux de M. Reda : solidarité avec le GISTI
vendredi 16 - 20h08
de : Christian Delarue (MRAP)
3 commentaires
Communiqué de presse des Mutuelles de France : Encore un coup fourré en macronie !
vendredi 16 - 12h11
de : joclaude
Toulouse : couvre-feu et situation sanitaire décuplent la colère des soignants
vendredi 16 - 12h09
BOLIVIE : Second coup d’Etat ou fraude électorale ?
vendredi 16 - 11h52
de : joclaude
3 commentaires
COVID19:Perquisitions chez Edouard Philippe et Olivier Véran
vendredi 16 - 11h36
de : joclaude
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
vendredi 16 - 09h27
de : Luc JACOB
2 commentaires
Manipulation sur le séparatisme avec un Robert Ménard raciste.
vendredi 16 - 09h02
de : Christian Delarue (MRAP)
1 commentaire
Cuba est élu au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU (pour la 5° fois)
jeudi 15 - 17h11
de : joclaude
’Urgence de vous’ ou l’urgence de parler le 21/10 à Bruxelles
jeudi 15 - 15h51
BOLIVIE : Autre démonstration de félonie du régime capitalisme !
jeudi 15 - 12h00
de : joclaude
TROISIEME RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
jeudi 15 - 11h32
de : jean clement
Arkéa se met au dopage, il manquait plus que ça !
jeudi 15 - 09h37
de : Breton En Colère
La grande distribution - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 14 - 20h56
de : Hdm
1 commentaire
« Vous avez aimé la première vague et le confinement … ?
mercredi 14 - 19h25
de : Lepotier
3 commentaires
Sujets sociaux : cinq syndicats réclament des réponses à Jean Castex
mercredi 14 - 16h07
2 commentaires
Etrange... ! Corée du Nord : pourquoi tout le monde est maintenant masqué
mardi 13 - 16h40
de : nazairien
1 commentaire
Répression : la mobilisation pour les 4 de Melle prend une ampleur nationale
lundi 12 - 14h52

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite