Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

COVID:Véran en annonçait des centaines… il y en a eu 36  : le fiasco des évacuations sanitaires

de : joclaude samedi 27 mars 2021 - 10h32 - Signaler aux modérateurs

Véran en annonçait des centaines… il y en a eu 36  : le fiasco des évacuations sanitaires Covid Source:Site Marianne Par Célia Cuordifede Publié le 26/03/2021 à 7:00

Partager l’article sur Facebook Partager l’article sur Twitter Mi-mars, le ministère de la Santé promettait des dizaines, voire "des centaines" d’évacuations sanitaires pour désengorger les hôpitaux des régions les plus touchées. Mais le refus des familles et l’instabilité des patients rendent la tâche ardue. "Un échec" pour de nombreux médecins réanimateurs. Samedi 13 mars 2021 : une image passe en boucle sur les journaux télévisés. Des soignants, lourdement équipés, portent à bout de bras des lits de réanimation installés dans des trains, des hélicoptères et des avions. Pour soulager les services venus à bout de leur capacité, dans le Nord et l’Île-de-France, Olivier Véran annonce alors "le transfert de dizaines, voire de centaines" de patients vers des hôpitaux de régions moins touchées par l’épidémie de Covid-19.

Mais derrière cette communication, la réalité est moins massive. En deux semaines, seules 36 évacuations ont été réalisées dans toute la France (en comptant celle depuis Mayotte et La Réunion) dont 13 depuis l’Île-de-France. Et désormais, plus aucun transfert n’est prévu, faute de candidats au départ.

BEAUCOUP DE CRITÈRES AVANT LE TRANSFERT Lors du premier confinement, entre mi-mars et mi-avril 2020, 658 patients avaient été transférés depuis le Grand Est et l’Île-de-France vers des régions épargnées. "Fort de cette expérience réussie il y a un an, on a voulu recommencer", explique Frédéric Adnet, chef du service des urgences à l’hôpital de Bobigny. "Sauf que les mêmes conditions ne sont plus les mêmes. Ça a été un fiasco."

Pour être transféré, un patient doit cocher plusieurs cases. "Il faut un sacré alignement de planètes", ironise Frédéric Adnet. En premier lieu, il doit être suffisamment stable et peser moins de 100 kg. "Ce qui n’est pas toujours le cas pour ces malades dont l’obésité est un facteur de comorbidité", indique Yves Cohen, chef du service réanimation à l’hôpital Avicenne de Bobigny. D’autant que les réanimateurs contactés par Marianne s’accordent à dire que l’état des patients de cette troisième vague est plus grave que lors des deux précédentes. "Beaucoup ne passent même plus par la case hospitalisation. Quand ils arrivent à l’hôpital, on les met directement en service de réanimation, avec une assistance respiratoire", relate le professeur Djillali Annane de l’hôpital Raymond Poincaré à Garches.

LES RAVAGES DU VARIANT ANGLAIS Un phénomène lié à l’apparition du variant britannique. "Nos collègues anglais nous avaient avertis qu’ils observaient depuis peu un rajeunissement de leurs patients admis en réa et une gravité plus importante", indique le Pr Annane. Résultat : "à peine plus de 10 %" des malades actuellement en réanimation en Île-de-France sont transférables, avait indiqué mardi le directeur de l’AP-HP Martin Hirsch. Soit pas plus de 120 personnes sur les 1 177 hospitalisées.

Outre ces critères de stabilité médicale, la capacité des hôpitaux d’accueil entre également en compte. "Or aujourd’hui toutes les régions sont touchées et il ne reste plus beaucoup de centres hospitaliers avec une grande marge de manœuvre", rappelle Frédéric Adnet.

LES REFUS MASSIFS DES FAMILLES La logistique n’est pas le seul frein à ces évacuations sanitaires. "Les familles refusent assez massivement que leur père, leur mère, leur frère ou leur mari soit transféré à plusieurs centaines de kilomètres", confie le Dr Timsit, chef du service de la réanimation médicale du service des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat (Paris). "Et c’est compréhensible…", ajoute le médecin qui subit depuis quelques jours des violences verbales. Un courrier "plutôt menaçant et violent" lui a même été adressé la semaine dernière, indiquant qu’il était "hors de question" que M. X soit transféré dans une autre région. "On est dans une période où les gens sont très défiants et la solidarité est en berne" constate-t-il. Des violences verbales et parfois physiques toutefois plus ou moins habituelles dans ces services de réanimation où 30 % des patients ne survivent pas. "Encaisser, être face à l’anxiété des familles, c’est notre quotidien, glisse Frédéric Adnet. Ce n’est absolument pas spécifique aux évacuations sanitaires ou au covid".

La différence avec la première vague ? "Aujourd’hui on demande un consentement éclairé des familles avant de faire bouger leur proche, alors qu’il y a un an on le leur disait davantage à titre informatif, sans trop leur laisser le choix", témoigne le professeur Annane. Et pour cause : il y a un an, les visites à l’hôpital étaient interdites. "Ça ne dérangeait pas plus que ça de transférer le patient puisque de toute façon la famille ne pouvait pas venir", estime Jean-François Timsit.

LA PEUR DU TRI Pour pallier l’impossibilité de transférer des malades, certains services de réanimation s’organisent pour faire sortir des patients plus tôt de l’hôpital et les mettre sous oxygène à leur domicile. "Pour l’instant ça fonctionne bien et on arrive encore à dégager des lits", précise le Pr Annane. Mais tel n’est pas le cas dans tous les services. "À un moment, on va être obligé de faire quelque chose pour pouvoir libérer de la place et sauver des vies", pointe Jean-François Timsit dont le travail risque de se transformer en "médecine de bataille sous peu".

Les praticiens plaident davantage pour faire venir des soignants plutôt des patients pour pallier le manque de "bras". "Mais très peu de centres hospitaliers sont enclins à lâcher leurs équipes alors qu’ils voient bien que la situation se tend partout en France", déplore Jean-François Timsit.

Face à cette saturation, le Pr Annane plaide pour des restrictions plus dures. "Tous nos efforts seront vains, inutiles, futiles voire déraisonnés si rien n’est fait pour réduire la circulation du virus." Une lassitude à laquelle s’ajoute le sentiment de ne plus être écouté. "L’année dernière on était des héros, là on passe pour des pères fouettards", résume Jean-François Timsit. La crainte de devoir trier les patients refait surface. Elle est dans toutes les bouches. "Par quel miracle on éviterait les victimes ?" s’interroge Djillali Annane.

À LIRE AUSSI :Lits de réanimation éphémères : quand l’organisation "de crise" devient durable



Imprimer cet article





FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : de Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
4 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite