Chanter le répertoire révolté de Catherine Ribeiro en 2022

30 octobre, par Bruno

Pour les nouvelles générations, son nom ne dit pas grand chose. Il n’empêche, dans les années 70, la chanteuse Catherine Ribeiro était une star qui chantait dans les stades. Elle était l’invitée régulière de la Fête de l’Huma et considérée comme l’une des rockeuses les plus importantes du monde par le magazine ’Rock and Folk’. Engagée à gauche toute, elle ne faisait aucun cadeau à la bourgeoisie, aux conservateurs, à Giscard. Libertaire, prêtresse rouge, elle fut souvent censurée dans les médias
jusqu’à l’élection de Mitterrand. Après un passage triomphal à Bobino en 1982, elle fit moins parler d’elle, avalée comme tant d’autres artistes engagés, par les années 80, les années fric. On n’avait de yeux que pour Tapie mais pas les oreilles pour les vers de Ferrat. Avant de faire un retour en grâce au milieu des années 90 aux Bouffes du Nord où elle reprenait des classiques de la chanson française. Femme mystique, femme de révolte, écologiste avant l’heure, il n’est jamais trop tard pour (re)découvrir le répertoire de Catherine Ribeiro.

On peut s’étonner de l’absence de spectacles autour de ses chansons, certes, difficiles à chanter, ce n’est pas du couplet-refrain-couplet. Le 5 novembre prochain, le chanteur franco-gabonais Jann Halexander, accompagné par ses musiciens, chantera son répertoire au Théâtre du Gouvernail à 15h à Paris 19. Une autre figure un peu trop vite qualifiée de marginale dans la chanson. L’artiste a défilé dans les manifestations contre le dictateur Ali Bongo en 2016. Militant lgbt assumé, il a plusieurs fois pris position contre l’homophobie, que ce soit en France ou sur le continent africain, à travers des tribunes relayées dans les médias. Avec la chanson tragi-comique ’Le poisson dans mon assiette’ en 2016, il évoquait l’horreur du destin des immigrés en provenance de l’Afrique subsaharienne pour la forteresse Europe. Plus récemment, il a dénoncé la fermeture prolongée des lieux culturels pendant le second confinement ou le danger du pass sanitaire comme boîte de pandore de dérives futures.

Il reprend à sa manière des classiques de la Ribeiro. A noter qu’il avait déjà intégré dans le cadre de la tournée ’Consolatio’ les chansons ’Folle Amérique’ et ’Soleil’.

La chanson de révolte n’est donc pas morte. Tant mieux. A suivre.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

9 ans après le décès de Nelson Mandela

5 décembre, par Roberto Ferrario

⁠ 9 ans après le décès de Nelson Mandela, nous nous souvenons du combattant de la liberté sud-africain qui a sacrifié des décennies de sa vie en luttant pour une société exempte d’oppression et (...)

LIRE LA SUITE

Vote des députés P« C »F au sujet de l’Ukraine : La guerre, le (...)

5 décembre, par la forêt de Yablokov 2 coms

Fadi Kassem, Rachida El Fekaïr, Georges Gastaud, Gilliatt de Staërck, secrétaires nationaux du PRCF ; auxquels se joignent : Léon Landini, président du PRCF, adhésion au PCF 1942, ancien officier (...)

LIRE LA SUITE

Nordine, victime de 7 tirs policiers est menacé de prison.

4 décembre, par sendep 1 com

Après avoir survécu à 7 balles de tirs policiers, Nordine est aujourd’hui jugé pour un « refus d’obtempérer ». Le verdict du délibéré aura lieu le 29 novembre 2022 et est attendu non sans une certaine (...)

LIRE LA SUITE

Honte à Mathilde Panot !!!

30 novembre, par Roberto Ferrario 3 coms

Chers amis et camarades après cette déclaration je vraiment un problème de conscience politique si on peux l’appeler dans cette façon... Et je me demande quel futur pour ma personne dans la France (...)

LIRE LA SUITE

Romper el bloqueo ! C’est l’heure de l’mettre !

30 novembre, par Podcasts 2 coms

Ce Mercredi 23 Novembre 2022, à 18h30 c’était L’Heure de l’mettre, et la Sainte interruption de la corrida sur Radio Campus Lille, 106,6 Mhz, https://www.campuslille.com/ Tous les pays du monde (...)

LIRE LA SUITE

Le fact-checking de Facebook : est une forme de censure (...)

26 novembre, par Roberto Ferrario 1 com

Hier je été "obligé" d’effacer deux articles accusé par les modos de Facebook d’être un comme une fakenews et l’autre de "contexte manquant" pour le dernier je précise les choses dans le prochain (...)

LIRE LA SUITE