Depuis 2002...

Qui sommes-nous ?

3 février 2021, par Bellaciao

A travers une succession de transformations de son texte, Bellaciao devint d’abord une chanson de lutte des ouvrières des rizières de la Vallée du Pô, puis un chant de protestation contre la première guerre mondiale et enfin une sorte d’hymne de la Résistance italienne, dont la réputation a dépassé les frontières.

« Bellaciao », donc, pour indiquer la volonté de ses militants de s’inspirer, en les pratiquant, des valeurs de la Résistance, autrement dit l’antifascisme, la démocratie directe, le droit à l’indépendance des peuples par rapport à toute exploitation coloniale ou néo-coloniale, dans le respect de l’égalité entre ethnies, religions ou cultures diverses et du refus de la guerre comme solution aux controverses internationales.

Compte-tenu de la volonté de Bellaciao de se situer sur le terrain de l’expérimentation politique et de la recherche de voies nouvelles, dans un esprit qui actualise, transforme et "refonde" les principes définis ci-dessus, cette brève présentation constitue la première ébauche d’un document qui sera ouvert en permanence aux contributions, modifications et enrichissements suggérés par la pratique de ses militants.

Par l’intermédiaire du site internet bellaciao.org, Bellaciao cultive un projet politique et culturel qui comprend de multiples aspects dont voici la synthèse :

1. informer sur la participation à des manifestations, débats, émissions de radio ou de télévision, à des initiatives culturelles et musicales et faire connaître ses idées ;

2. Diffuser les documents les plus significatifs de la gauche anticapitaliste internationale sur ses 4 sites indépendants (en français, italien, anglais et espagnol) ;

3. proposer un agenda hebdomadaire des manifestations qui ont lieu à Paris sur les principaux thèmes de la lutte politique et syndicale en France et à l’étranger, contre la guerre et pour les droits des migrants ;

4. Combattre tout les tendances autoritaires, le libéralisme affairiste, l’impunité légale, la xénophobie, le nationalisme, la propagande raciste, l’apologie du fascisme, le mépris des minorités et les ardeurs guerrières co-existent avec le monopole de l’information, l’illégalité largement répandue, l’attaque aux acquis économiques et sociaux, la répression de la contestation et combattre la politique des actuel gouvernements européen ;

5. présenter une revue de presse ;

6. informer sur la publication des ouvrages qui explorent les questions essentielles de la politique et de l’économie, de l’histoire et de la société ;

7. mettre à disposition de qui est intéressé à faire des recherches, des archives riches en matériel d’enquête ;

8. ouvrir à qui le souhaite des espaces de discussion en ligne et d’approfondissement à travers des liens ;

9. Mettre à disposition un espace libre pour la publication quotidienne d’articles et de réflexions sur des problèmes internes et internationaux ;

10. Renforcer l’équipe rédactionnelle du site et aider à créer un collectif qui mettrait en pratique, dans le mouvement, notre vision de la lutte.

Ce sont des objectifs partiels qui ne prétendent pas se situer au niveau de ceux que se poserait un parti politique. Mais c’est justement grâce à la modestie de tels objectifs que Bellaciao, structure de mouvement, aspire à l’adhésion d’un nombre de militants de beaucoup supérieur à celui de ceux qui s’inscriraient à un parti.

Bellaciao répond à un besoin de plus grande unité possible, contre toute division et instrumentalisation, entre femmes et hommes de générations différentes qui luttent pour atteindre des objectifs spécifiques que leur pratique sociale leur propose ponctuellement. Atteindre de tels objectifs augmentera, nous en sommes convaincus, la confiance des militants dans leurs propres forces, dans la possibilité d’un changement global et radical de la société.

Bellaciao aspire à devenir un lieu où l’on peut apprendre à lutter et à se former soi-même, un espace d’entraînement à la démocratie. L’existence d’un Collectif ne concurrence pas celle des partis, qui à un niveau plus élevé et plus général, s’inspirent des mêmes valeurs, mais il entend offrir sa contribution pour empêcher que ceux-ci en soient réduits à une activité purement électorale et propagandiste, continuant sur une pente qui leur a aliéné la sympathie et la confiance de masses croissantes d’adhérents, en particulier parmi les jeunes générations...

Bellaciao affirme que les partis peuvent tirer des mouvements un enseignement, que c’est précisément en militant dans les mouvements qu’un grand nombre d’hommes et de femmes vont passer d’un projet partiel à un projet politique. Tôt ou tard, une grande partie des militants des mouvements prennent conscience de l’insuffisance de leur position exclusivement "mouvementiste".

Bellaciao entend contribuer à développer le contact avec d’autres mouvements, pour permettre à ses militants une vision stratégique, pour qu’ils comprennent la nécessité d’une lutte plus ample non seulement contre la domination de classe, mais aussi contre celles de genre, d’ethnie, de génération et d’orientation sexuelle...

Même si certains des "membres" de Bellaciao militent dans des partis de la gauche anticapitaliste ou s’inspirent de ses valeurs, Bellaciao souligne sa pleine autonomie par rapport aux partis, son refus d’être pour eux un terrain de chasse et exerce sa vigilance contre toute instrumentalisation ou hégémonie.

Paris, février 2003
Mise à jour : décembre 2007

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Le fact-checking de Facebook : est une forme de censure (...)

26 novembre, par Roberto Ferrario 1 com

Hier je été "obligé" d’effacer deux articles accusé par les modos de Facebook d’être un comme une fakenews et l’autre de "contexte manquant" pour le dernier je précise les choses dans le prochain (...)

LIRE LA SUITE

Au revoir Kiev, bonjour Côte d’Azur

25 novembre, par Roberto Ferrario

Di Olga Sukharevskaya, ex diplomatica ucraina Alors que les Occidentaux envoient de l’aide, voici comment les élites corrompues d’Ukraine profitent du conflit Depuis le début de l’offensive (...)

LIRE LA SUITE

Samedi 26 novembre 2022, 15h - Rassemblement devant le siège (...)

25 novembre, par Longues marches

Samedi 26 novembre 2022, 15h Rassemblement devant le siège d’Apple 114, avenue des Champs-Élysées (Paris) Soutien internationaliste aux ouvriers chinois de Foxconn soulevés contre le despotisme (...)

LIRE LA SUITE

La Russie État terroriste ????

24 novembre, par Roberto Ferrario 4 coms

De Paolo Ferrero ancien secrétaire général de Refondation Communiste Italie Le Parlement européen a voté à une large majorité une résolution définissant la Russie comme un État parrain du terrorisme. (...)

LIRE LA SUITE

Le haut du panier - C’est l’heure de l’mettre !

22 novembre, par Podcasts 1 com

Ce Mercredi 16 Novembre 2022, à 18h30 c’était L’Heure de l’mettre, et la sainte agnés panier du marché sur Radio Campus Lille, 106,6 Mhz, https://www.campuslille.com/ Madame du Haut du Panier, Chief (...)

LIRE LA SUITE

Partout c’est la même chose...

22 novembre, par Roberto Ferrario 1 com

Macron parle de "démocratie" mais applique le "débat" parlementaire à coup du 49.3 Macron parle de "démocratie" et finance avec notre argent public les nazis ukrainiens Macron parle de "écologie" (...)

LIRE LA SUITE